Et si demain Israël attaquait l'Iran, le plan est en place, l'Arabie Saoudite....

Publié le par José Pedro

Et si Israël attaquait l'Iran....

 
Et si Israël attaquait l'Iran....
 
Des frappes aériennes  contre les sites nucléaires iraniens
pourront déclencher une guerre totale, estime Uzi Eilam, l'ex chef de l'Agence israélienne de l'Energie atomique. "Yediot Aharonot", qui cite Uzi Eilam, affirme, ensuite :"Les Iraniens ont besoin d'une dizaine d'années, pour que leur programme atomique devienne opérationnel, et même, à ce moment là, je ne crois pas que les Iraniens veuillent mettre au point des bombes atomiques". Revenant sur les fanfaronnades de Netanyahu autour de l'Iran, il a ajouté :"Les communiqués, les discours qui menacent l'Iran d'une action militaire, n'aident en rien au solutionnement du problème. Israël ne peut se permettre de faire les frais des positions claniques de Netanyahu. Autant que je sache, les sites nucléaires iraniens sont, extrêmement, dispersés et enfouis sous des tonnes de béton et d'acier. Leur destruction demande davantage qu'un seul raid aérien. ce n'est pas la même chose que les réacteurs irakien et syrien. Or, un seul raid aérien contre les sites nucléaires iraniens pourrait déclencher une guerre totale.....et d'ailleurs, à quoi bon le fait de bombarder l'Iran? On ne ferait que renforcer la cohésion et l'unité des Iraniens, les exhorter à pouruivre, avec plus d'acuité, leurs projets. ... Le discours de Netanyahu ne fait que réduire la marge de manoeuvre israélienne, lui enlever la chance d'avoir une place, au cours des négociations avec l'Iran. Ce discours est, uniquement, électoraliste"

Le vice-ministre saoudien des Affaires étrangères Abdoulaziz bin Abdullah bin Abdulaziz Al-Saoud (d) et le ministre des AE du Qatar Khalid bin Mohamed al-Attiyah, à leur arrivée à Ryad le 14 février 2015 pour discuter du sort du Yemen ( Fayez Nureldine (AFP) )

Les Saoudiens seraient prêts à aider Israël à attaquer l'Iran sous condition

Riyad conditionnerait l'ouverture de son espace aérien aux avions israélien à une avancée du processus de paix

 

"Photo non datée d'un avion F-16 israélien, transmise à l'AFP par le service de presse de l'armée israélienne."

Des responsables saoudiens ont confié à des sources européennes qu'ils souhaitaient coopérer avec Israël contre Téhéran, en ouvrant leur espace aérien aux avions de combat israéliens si ces derniers comptaient mener d'éventuelles frappes en Iran, rapporte mercredi la chaîne israélienne Arutz 2.

 

Cependant, une coopération de l'Arabie saoudite ne serait pas sans contrepartie. Selon Arutz 2, les autorités saoudiennes ont affirmé souhaiter voir progresser les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens, afin d'avoir suffisamment de légitimité pour permettre à Israël d'utiliser leur espace aérien.

Outre l'Etat hébreu, plusieurs pays arabes de la région ont exprimé leur inquiétude quant à l'accord qui se prépare sur le programme nucléaire iranien, a rapporté samedi le Wall Street Journal.

"A ce stade, nous préférons un effondrement du processus diplomatique plutôt qu'un mauvais accord", a déclaré un fonctionnaire d'une nation arabe au journal américain.

Certains pays à majorité sunnite, allant du Golfe à l'Egypte, auraient indiqué dans des entretiens privés avec des responsables américains être préoccupés par les conditions potentielles de l'accord, selon le Wall Street Journal, des inquiétudes évoquées à maintes reprises à Jérusalem.

L'Egypte, le Qatar, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite craignent un accord dangereux avec Téhéran qui, s’il prévoyait la levée de sanctions, permettrait à la république islamique de devenir un Etat "nucléaire", et provoquerait une course à l'armement dans la région.

Selon le Wall Street Journal, les Etats arabes concernés ont en effet fait savoir qu'un accord sur le nucléaire iranien permettant à Téhéran de conserver ses technologies nucléaires conduirait probablement les pays de la région à développer des capacités nucléaires afin de s'aligner sur l'Iran.

Selon ces mêmes sources, ces Etats sunnites auraient suggéré de placer l'Iran sous tutelle nucléaire, comme mesure de protection.

Les États-Unis ont par ailleurs démenti les affirmations du Wall Street Journal selon lesquelles ils négocieraient avec l’Iran un accord prévoyant un gel de dix ans du programme nucléaire de Téhéran.

 

L'armée de l'air israélienne infiltrée par le Hezbollah?

 
L'armée de l'air israélienne infiltrée par le Hezbollah?
 
L’armée de l’air israélienne a annulé une manœuvre, en raison de plusieurs incidents scuritaires.
Le quotidien israélien, "Jerusalem Post", a écrit qu'en raison de la survenance de plusieurs incidents sécuritaires d’origine inconnue, pendant les manœuvres de l’armée de l’air du régime sioniste, le commandant des forces aériennes de l’armée israélienne a donné l’ordre de l’arrêt immédiat des exercices militaires. Le but de cette décision est de réviser le protocole de sécurité des manœuvres. Suite à la réception de plusieurs alertes concernant les erreurs survenues au cours d’une manœuvre, l’armée a dû prendre des mesures d’urgence, pour protéger la vie des effectifs, qui participent à ces exercices. Ainsi, les vols, qui devaient avoir lieu, jeudi, ont été tous annulés, afin que les responsables puissent assurer la sécurité des vols militaires. Le quotidien "Jerusalem Post" a rappelé que des incidents sécuritaires ont eu lieu, aussi, ces derniers jours. Lors de l’un de ces incidents, deux avions de combat israéliens ont failli entrer en collision. Le pilote, qui a été reconnu responsable de l’incident, a été condamné à cinq jours de prison.
 

Galilée : Un mur pour se protéger du Hezbollah...!

 
Galilée : Un mur pour se protéger du Hezbollah...!
 
IRIB-selon Al Mayadeen, l'armée israélienne
a décidé d'ériger un mur entre la colonie de Hanita en Galilée et le sud Liban. le site Walla qui rapporte cette nouvelle souligne que cette décision renvoie aux craintes de l'armée israélienne de voir les combattants du Hezbollah surgir en pleine Galilée et en occuper des localités .