Nouvelle stratégie Iran/hezbollah contre Israël ?

Publié le par José Pedro

Nouvelle stratégie Iran/hezbollah contre Israël ?

Nouvelle stratégie Iran/hezbollah contre Israël ?

 
Par le journal Al Raï ,l'armée israélienne est totalement incapable de faire face aux changements en cours dans la région et cette incapacité s'élargit sur fond de l'imminente victoire d'Assad et d'une nouvelle stratégie iranienne qui consiste à eroder la puissance israélienne sur plusieurs fronts. " les responsables du régime sioniste tout comme les habitants d'Israël ou les services de renseignement israéliens continuent  croire que " Tsahal" est l'armée la plus puissante du Moyen Orient , capable de vaincre toutes les armées arabes confondues. le chef d'état major Benny Gantz a d'ailleurs bien évoqué le sujet en présence de son successeur Gadi Eizenkout .
 
Ceci étant dit les rumeurs récurrentes mettent en doute les capacités de l'armée d'Israël à affronter les groupes qu'elle qualifie de "terroristes".or ces organisations sont loin d'être des Etats et au nombre des quelles figurent le Hezbollah et le Hamas. les partisans de ces rumeurs font remarquer que l'armée " la plus puissante" de la région s'est avérée incapable pendant l'été 2014 de tourner son offensive contre Gaza à son avantage. certains analystes vont encore plus loin en se demandant comment "Tsahal" serait vaincre le Hezbollah alors qu'elle s'est montrée incapable de triompher sur le Hamas, une organisation plus faible que le Hezbollah? Amos Harel, expert militaire à Haaretz , et proche des milieux sécuritaires a écrit ce dimanche ceci : l'armée israélienne n'a plus confiance en ses capacités à gagner de façon décisive les guerres qu'elle ira décencher. "de nouvelles réalités sur le front nord israélien pousse Tel-aviv à se comporter avec une vigilence, un discernement accru et à éviter des réactions passives car la donne est sur le point de profondément changer dans la région". " il n'existe plus aucune garantie pour que les services secrets aient correctement évalué la donne régionale .
 
Ces services ont été incapables même d'identifier les vrais motifs de la Syrie et du Hezbollah dans leur guerre. il est évident que Assad ne souhaite pas d'entrer en guerre contre Israël ; la même chose pour Nasrallah. il se peut aussi que des groupes ultra extrémistes parviennent à nuire aux intérêts israéliens" et Harel d'ajouter :" au seuil de la cinquième année des changements qui ont boulversé le monde arabe, la donne a aussi changé sur le efront nord : trois facteurs sont visibles sur les frontières israéliennes avec le Liban et la Syrie : 1 la victoire inattendue de l'armée arabe syrienne et la résistance d'Assad é l'extetion du concept d'une guerre multiple ( sur plusieurs fronts) contre Israël 3 une plus grande présence iranienne aux portes d'Israël à la faveur de la guerre en Syrie, facteur que les analystes israéliens devront mieux étudier . " " le vrai gagnant de cette étape est de loin Assad, l'homme qui a faussé toutes les prévisions occidentales . les Etats Unis ne cessent de réclamer la fin d'Assad alors que l'armée de ce dernier innove en tactique de guerre contre les extrémistes. la guerre d'Assad fera proliférer les Daechistes et les qaidistes  , ceci étant la colaition US/Alliés contre Daech porte de l'eau au moulin d'Assad".
 
L'analyste sioniste de poursuivre :" cette coalition a fait d'Assad le vrai gagnant d'où la décision de ce dernier de lancer de vastes attaques contre ses ennemis dans le sud syrien et ce en présence de près de 2000 combattants du Hezbollah et des dizaines de membres de la force Qods des Pasdarans. la nouvelle stratégie de l'Iran consiste en effet à épuiser la puissance israélienne sur plusieurs fronts" Harel dit avoir détecté 5 prises de position officielle des Iraniens consistant à souligner la nécessité d'armer la Cisjordanie contre Israël. Harel est d'accord avec Netanyahu quand ce dernier prétend que l'Iran s'est montré plus flexible dans les négociations nucléaire en échange de son accès au front nord israélien!! c'est dans ce contexte que Harel voit dans le discours de Netanyahu devant le congrès un problème plutôt qu'une solution.
 
 

 

Nucléaire : Supercherie de la CIA, l'AIEA pourrait réviser ses documents

Nucléaire : Supercherie de la CIA, l'AIEA pourrait réviser ses documents

 
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pourrait réviser son rapport sur le programme nucléaire iranien, à la suite de la révélation des tentatives de Washington visant à introduire de faux documents dans le dossier du programme nucléaire iranien, selon des diplomates occidentaux.
Après la divulgation des documents selon lesquels, la CIA avait tenté d'insérer des documents liés à la fabrication d'armes nucléaires, dans le dossier du programme nucléaire iranien, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pourrait corriger son rapport. "Deux diplomates occidentaux affirment que les détails liés aux efforts de 15 ans auparavant de la CIA, révélés, lors de l'examen d'un dossier aux Etats-Unis, pourraient contraindre les observateurs des Nations Unies à réviser certains documents liés aux prétendues activités d'Iran dans le domaine d'armement nucléaire", a fait état le site web Bloomberg. Un tribunal organisé, il y a quelque temps, pour examiner les chefs d’accusations d’un ancien employé de la CIA, Jeffrey Sterling, confirme que l’agence d’espionnage américaine avait tenté, en février 2000, d’introduire des formules et des documents montés de toute pièce, liés à la fabrication d’arme atomique, dans le dossier du programme nucléaire iranien, dans le but d’accuser la RII de tentative de fabriquer la bombe atomique et de porter atteinte aux activités nucléaires de ce pays.
 

Guerre Obama/Netanyahu ....

Guerre Obama/Netanyahu ....

 
L'AP fait publier un rapport où il brosse le tableau d'un président américain sur le point de préparer une vraie bataille pour empêcher Netanyahu de prononcer son discours  devant le congrès.  l'AP souligne les soi-disant divergences qui sépareraient le premier ministre de l'Entité sioniste et obama dans le dossier nucléaire iranien. Obama serait en ce moment sur le point d'étudier comment réduire la portée de la présence de Netanyahu à Washington. la visite de Netanyahu début mars aux Etats Unis se déroulera à l'unique invitation du chef du congrès, ce qui le met d'emblée hors des réglementations protocolaires : Obama et Kerry boycotteront d'ailleurs Netanyahu au cours de son séjour aux Etats unis. Obama penserait surtout à prononcer un discours en soutien à ses politiques iraniennes au cours du séjour de Nétanyahu à Washington. il n'écarterait pas non plus le fait de faire des interviews avec des journalistes célèbres où il mettrait l'accent sur les divergences qui le sépareraient de Netanyahu. les officiels américains comptent aussi boycotter les réunions de l'AIPAC et d'autres organisations pro israélienne, réunion qui se tiendront au cours de la visite de Netanyahu. les analystes politiques soulignent le rôle de " mauvais flic" octroyé à Netanyahu dans le dossier nucléaire ieranien. alors que la délégation iranienne négocie en ce moment à Genè_ve avec les Américains, aucune réelle entente n'est en vue .