Téhéran pourrait couper le gaz à l’Europe

Publié le par José Pedro

DIRECT
  •  
  •  
 
L'ayatollah Ali Khamenei

Khamenei: Téhéran pourrait couper le gaz à l’Europe

© AP Photo/ Office of the Supreme Leader of Iran
INTERNATIONAL
(mis à jour 16:26 19.02.2015)
2102311
Selon l'ayatollah Ali Khamenei, "l'Europe et le monde entier ont besoin du gaz. L'Iran dispose d'un instrument qu'il peut utiliser à titre de sanctions".
 

 

L'Iran pourrait couper ou réduire les livraisons de gaz à l'Europe si l'Occident durcit ses sanctions, a déclaré jeudi à Téhéran le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei.

 

"Si l'Occident continue d'adopter des sanctions contre notre pays, l'Iran répondra par ses propres sanctions. L'Iran a des ressources pétrolières et gazières importantes. L'Europe et le monde entier ont besoin de gaz. L'Iran dispose d'un instrument qu'il peut utiliser à titre de sanctions", a indiqué l'ayatollah Ali Khamenei cité par l'agence IRNA.

L'UE a décidé la semaine dernière de réinscrire la National Iranian Tanker Company (NITC) et l'homme d'affaires iranien Gholam-Hossein Golparvar sur la liste des entités et personnes faisant l'objet de mesures restrictives. Le ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié cette décision de "démarche politique contraire à la nature des négociations sur le nucléaire iranien". 

 

L'ayatollah Khamenei a émis des doutes quant à la possible levée des sanctions par l'Occident en cas de succès des négociations sur le programme nucléaire iranien. "Je suis persuadé que si nous faisons des concessions à l'Occident et cédons aux pressions occidentales aux négociations, les sanctions seront maintenues, puisque les ennemis de l'Iran sont hostiles à l'existence de la République islamique", a-t-il ajouté.

 

L'Iran dispose des 2èmes plus importantes réserves de gaz naturel et des 3èmes plus importantes réserves de pétrole au monde. Il produit 2,7 millions de barils de pétrole par jour et 600 millions de m³ de gaz par jour. Le budget iranien pour l'an prochain, qui commence le 21 mars, prévoit une réduction des revenus pétrogaziers de 30% à 25%.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150219/1014810652.html#ixzz3SDI2VIxm