Boko Haram prête allégeance à l'Etat islamique

Publié le par José Pedro

Les militants du groupe extrémiste Boko Haram (Archives)

Boko Haram prête allégeance à l'Etat islamique

© AP Photo
INTERNATIONAL
(mis à jour 14:38 08.03.2015)
L'Etat islamique (EI) (348)
 
 
1574215
Le chef de Boko Haram a annoncé son rattachement à l'EI dans un message audio diffusé sur Internet.
 

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a prêté allégeance à l'Etat islamique, qui avait proclamé un califat sur les territoires irakiens et syriens passés sous leur contrôle.

Selon les médias occidentaux, le chef de Boko Haram Abubakar Shekau a annoncé son rattachement à l'EI dans un message audio diffusé sur Internet.

 

"Nous annonçons notre allégeance au calife (…) que nous écouterons et auquel nous obéirons dans les difficultés comme dans la prospérité", indique le message.

Les djihadistes de l'Etat islamique appellent depuis plusieurs mois tous les musulmans à se joindre à eux et à prêter allégeance à leur calife Abou Bakr al Baghdadi.

L'expansion du groupe djihadiste Etat islamique, appelé autrefois l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), est devenue l'un des problèmes internationaux majeurs de 2014.

L'EI, l'une des organisations terroristes les plus cruelles, a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. Le groupe lié à Al-Qaïda, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son offensive, qui a déjà coûté la vie à des milliers de civils et fait des centaines de milliers de réfugiés.

Le groupe Boko Haram, qui aspire à créer un Etat islamique dans le nord musulman du Nigeria, a revendiqué des dizaines d'attentats et d'enlèvements massifs perpétrés dans le pays. Depuis 2009, les attaques de Boko Haram ont fait plus de 13.000 morts.

Armement de Boko Haram: Le Tchad indexe la France
Le Messager
 
DOUALA - 06 MARS 2015
© Ludovic AMARA (Stagiaire) | Le Messager
 49 Réactions 
 
Le ministre tchadien de la Communication a indiqué que 40% du matériel de guerre utilisé par les combattants islamistes nigérians est de fabrication française.
 
 
 

Il ne fait aucun doute pour les autorités tchadiennes: l'armement utilisé par Boko Haram est bien de fabrication française, «40% des armes utilisées», précise Hassan Sally Ben Bakary, ministre de la Communication de la République du Tchad en  visite de travail et d'amitié au Cameroun. Alors qu'il donnait, avec son homologue camerounais, un point de presse mercredi dernier à Yaoundé, Hassan Sylla Ben Bakary a fait projeter par sa délégation, un mini reportage sur la ville nigériane de Gambaru libérée par l'armée tchadienne de l'emprise de Boko Haram. Le matériel militaire récupéré, chars, mitrailleuses, munitions et autres blindés, à la grande surprise des soldats tchadiens sont de «marque française». Devant la surprise que cette révélation a provoquée chez les hommes de médias, le ministre de la Communication  du Cameroun Issa Tchiroma Bakary va tenter de nuancer en expliquant que cela «ne veut rien dire». Mais il sera repris par son homologue tchadien qui va réitérer ses révélations, en précisant qu'il n'accusait aucun pays mais que cela relevait des faits et que chacun pouvait dès lors en faire l'interprétation qui lui convient.

Rappelons que pour une opinion camerounaise, la France est le bras invisible derrière Boko Haram destiné à déstabiliser le Cameroun. Plusieurs fois, sur les réseaux sociaux, les internautes prennent à partie l'Hexagone, l'accusant d'armer l'insurrection islamiste du Nigéria. Ces accusations que Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères et du développement international en visite au Cameroun le 21 février dernier, avait rejetées en bloc. Pour la France, avait-il alors indiqué, l'armement utilisé par Boko Haram provient en grande partie du matériel laissé par l'armée nigériane en déroute face à Boko Haram. C'est la première fois qu'une voix officielle établit un rapport (direct ?) entre la France et Boko Haram.

 

Dossier:
L'Etat islamique (EI) (348)
Lire aussi:
La lutte contre l’État islamique passe la vitesse supérieure
 
« Eliminer l’Etat islamique ne veut pas dire qu’on n’aura pas 50 Etats islamiques derrière »
 
L’Afrique engage une guerre contre Boko Haram
 
Nigeria: "guerre totale" contre Boko Haram (président)
Tags:
Etat islamiqueBoko HaramAbou Bakr al BaghdadiAbubakar ShekauNigeria
 



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150308/1015079425.html#ixzz3TsVQCV3e

Daraa: 567 terroristes décimés !!

 
Daraa: 567 terroristes décimés !!
 
Al Manar fait état de la mort de 567 terroristes takfiris d'orgine syrienne dans la banlieue de Daraa. ces terroristes sont tombés au cours de très violents combats qui se déroulent en ce moment entre les forces de l'armée et les terroristes dans le sud de la Syrie là om Israël cherchait à créer une zone tampon par les terroristes d'Al Nosra interposés. selon Al Manar, des dizaines de terroristes ont été en outre blessés et évacués via les passages au Golan occupé dans des hopitaux en Israël.  le bilan extrêmement lourd des pertes dans les rangs terroristes a terrorisé le centcom de Daech/US/Israël/turquie/Qatar en Jordanie, centcom qui s'appelle d'ailleurs Mook. selon certaines informations, la Jordanie a même décidé d'indemniser les familles des terroristes takfiris dont la plupart sont jordaniens et saoudiens! l'avancée fulgurante de l'armée syrienne a poussé la Jordanie à former une milice composée de 700 à 1000 terroristes pour stopper cette avancée. de très violents combats se déroulent autour des villes de Jamrin et de Dael dans le rif de Daraa. l'Armée de l'Air syrienne et son artillerie lourde ont violemment pilonné les positions des terroristes.  les unités de l'armée syrienne poursuivent leurs opérations dans différentes localités du triangle de rif de Damas/daraa/Quneitara . les positions des terroristes à Tal Antar, dans le nord de Kfar Chams situé au sud de Daraa ainsi que Tal al Alaghiya, de Kfar nassej, et des villes de Ghassam, de Draa al Balad, de Samilin, de Zamrin, de Kfar Chams et de deir al Adas ont été pilonnées. 14 terroristes ont été tués non loin de la ville de Nowy et de jassem au terme de violents attaques des sukhoi syriens. l'un des cadres de l'ASL a été tué dans ces raids. 
 

L'armée irakienne aux portes de Tikrit...

L'armée irakienne aux portes de Tikrit...
 
les forces de sécurité, le hezbollah et l'armée Badr se trouvent désormais aux portes de Tikrit, au terme de six jours d'opération d'envergure auxquelles ont pris part par ailleurs quelques 8000 sunnites ! l'avancée des forces irakiennes se sont ralenties d'abord en raison des pièges à explosifs tendus dans les moindres recoins de la ville ( dans des bâtiments, des bibliothèques, des hopitaux ...) puis à cause des snipers et enfin en raison des voitures piégées. d'ici quelques heures on s'attend à ce qu'une nouvelle localité, celle d'al Alm tombe aux mains des forces irakiennes. les avancées de ces derniers jours ont permis aux forces militaires et sécuritaires irakiennes de se rejoindre sur deux axes de Samara et de Diyala et de compléter le siège de la ville de Tikrit.
 

Yémen : Al-Qaïda attaque les positions des Houthis

 
Yémen : Al-Qaïda attaque les positions des Houthis
 
Les éléments d’Al-Qaïda ont attaqué les positions du mouvement Ansarullah au centre du Yémen.
Selon Press TV, un responsable sécuritaire a indiqué sous le couvert d’anonymat que 12 personnes avaient trouvé la mort dimanche dans un affrontement entre les forces Houthis et Al-Qaïda dans la province d’Al-Baida. L’affrontement s’est éclaté suite à l’assaut lancé par les éléments d’Al-Qaïda contre 3 bases des Houthis. La semaine dernière aussi le groupe terroriste d’Al-Qaïda avait attaqué les positions d’Ansarullah près de la ville de Rada dans la province d’al-Baida. Al-QaÏda a lancé jusqu’alors de nombreuses attaques contre les forces sécuritaires et la police yéménites. Les comités populaires du mouvement Ansarullah contrôlent la capitale, Sanaa, depuis quelques mois tout en élargissant leur présence dans d’autres régions du pays.