GOSPEL WAWE 2015-2016 : le FREE COLLEGE fondements s’intéresse au Nouveau Testament et à l’éthique

Publié le par José Pedro

"Gospel Wave : trois jours de sensibilisation et de formation à Oron" par Claude-Alain Baehler
Implantation d'Eglises

Le week-end dernier, des conférences organisées à l’Eglise évangélique d'Oron (FREE) ont encouragé les participants à mieux refléter Dieu, afin de mieux témoigner de leur foi. Inscrites dans le mouvement Gospel Wave (Vague de l'Evangile), ces rencontres seront suivies de divers stages de formation au témoignage, à l'implantation d'Eglise et… au surnaturel.

Ecrit par Claude-Alain Baehler | le lundi, 09 mars 2015

 

Du 5 au 7 mars, l'Eglise évangélique d'Oron a vécu au rythme d'un cycle de conférences Gospel Wave (Vague de l'Evangile). Celles-ci visaient à encourager et former des chrétiens dans la pratique du témoignage personnel. « L'évangélisation ne doit pas être une affaire de spécialistes, explique Werner Lehmann, pasteur dans cette communauté. Les chrétiens doivent apprendre à témoigner de leur foi. »

Certaines rencontres ont rassemblé plus de 300 personnes, venues écouter des orateurs tels que les pasteurs Thierry Juvet, Jean-Luc Trachsel, Blaise Thomi, Claire-Lise Cherpillod ou Werner Lehmann. Une place particulière à été faite à Paul Manwaring, pasteur principal dans l'Eglise Béthel (Bethel Church) de Redding en Californie.

« En France, seulement 0,4 % de la population a fait l'expérience de la nouvelle naissance, explique Jean-Luc Trachsel. En Belgique, c'est encore moins. Et en Suisse, le chiffre se monte à 4 ou 5 %. L'Europe est ainsi l'un des principaux terrains missionnaires du monde. » Le pasteur plaide pour que les chrétiens développent une mentalité nouvelle, ouverte sur les gens qui cherchent Dieu. Il est également convaincu que les croyants doivent apprendre à expliquer le message de l'Evangile de manière simple et courte.

Trouver « son histoire » et refléter la gloire de Dieu

Paul Manwaring va dans le même sens, lorsqu'il encourage chaque croyant à découvrir « son histoire » biblique, celle qui le fait particulièrement vibrer et qui l'aidera à partager l'Evangile. « Dieu m'a donné Luc 15, explique-t-il, le mouton retrouvé, la pièce retrouvée et le fils retrouvé. A un moment de ma vie, ce texte m'a véritablement rendu amoureux de l'Evangile. » Et le pasteur de raconter « son histoire », de la rendre vivante pour son auditoire et de dire ainsi l'amour de Dieu.

Pour le pasteur californien, les chrétiens sont appelés à révéler Dieu en reflétant sa gloire. Mais il avertit : « La gloire de Dieu, c'est sa bonté. Et elle se manifeste de manières très diverse. Elle est aussi forte que le soleil qui brille à 150 millions de kilomètres de nous. Elle est aussi intime qu'une mère qui prend soin de son enfant ». Ainsi, refléter la gloire de Dieu passe également par des chemins très divers.

Paul Manwaring cite plusieurs moyens de refléter la gloire de Dieu : par la pratique du fruit de l'Esprit, par le développement des dons de l'Esprit, en se mettant au service des autres, parfois en sacrifiant une partie de sa vie, en payant la dette d'un autre, en faisant de son métier une « expression de la gloire du Père »...

« Nos corps sont le temple du Saint-Esprit, rappelle Paul Manwaring. La gloire de Dieu y habite. Vous êtes ainsi dépositaires d'une partie de sa gloire. » Nous sommes ainsi encouragés à témoigner de Dieu en le faisant entrer plus fortement dans notre quotidien.

Gospel Wave

L’Eglise Béthel

 

 
  • Encadré 1:

    Gospel Wave avance sur deux pieds

    Le mouvement Gospel Wave (Vague de l'Evangile) a été initié par une équipe de responsables de l’Eglise évangélique d'Oron (FREE). S'inspirant du mouvement pentecôtisant Signes et prodiges, il vise à développer l'évangélisation et l'implantation d'Eglises.
    Gospel Wave développe les deux principes suivants :
    (1) L'évangélisation est l'affaire de tous. « Il est important que l'évangélisation ne soit pas l'affaire de quelques professionnels, mais de tous les chrétiens, explique Paul Manwaring, pasteur dans l’Eglise Béthel de Redding en Californie. C'est le seul moyen d'augmenter notre impact dans la société. » Ainsi, le pasteur étasunien plaide pour que les chrétiens développent une mentalité de témoins du Christ au quotidien.
    (2) Pour être vraiment efficace, l'annonce de l'Evangile doit s'accompagner de démonstrations de l'action de Dieu. « Je rentre de rencontres de guérison, explique Werner Lehmann, pasteur dans l’Eglise évangélique d'Oron. Et je remarque que les gens sont intéressés par Dieu et qu'ils se convertissent, y compris dans des milieux catholiques. » Le pasteur est convaincu que notre témoignage chrétien comporte trop d'informations et d'argumentations, et qu'il manque de révélation de l'amour et de l'action de Dieu.
    Ainsi, Gospel Wave propose des sessions de formation à l'évangélisation et à l'implantation d'Eglises, ainsi qu'une Ecole du surnaturel, comparable à celle de l’Eglise californienne de Béthel.
    « Nous devons apprendre à être de bons témoins de l'action du Christ dans nos vies, précise Claire-Lise Cherpillod, pasteure dans l’Eglise évangélique d'Oron. Nous devons également apprendre comment développer des lieux de vie spirituelle, que ce soit dans de nouvelles Eglises ou dans les communautés existantes. Les projets peuvent être très divers. »

  • Encadré 2:

    L'Eglise Béthel en bref

    L'Eglise Béthel, à Redding en Californie, est une Assemblée de Dieu indépendante. Fondée en 1954, elle est actuellement fréquentée chaque semaine par quelque 3500 fidèles. La communauté est proche du mouvement Vineyard et de la Bénédiction de Toronto.

    Sous l'impulsion de Bill Johnson, son pasteur principal, l’Eglise est devenue « néo-charismatique ». Cela signifie qu'elle s'inspire du pentecôtisme, du charismatisme et du mouvement Signes et prodiges, également nommé Troisième vague. Les adeptes du mouvement Signes et prodiges pensent que l'Evangile est proclamé plus efficacement si son annonce est accompagnée de manifestations surnaturelles provoquées par le Saint-Esprit – en particulier de prophéties et de guérisons.

    Le pasteur Bill Johnson a écrit que Béthel est « une Eglise où des rencontres surnaturelles avec Dieu se produisent régulièrement. Les miracles sont monnaie courante. La congrégation a une passion contagieuse pour la croissance spirituelle ». Du reste, depuis 1998, la communauté possède une Ecole du surnaturel qui enseigne le développement et la mise en pratique des dons de l'Esprit.

    L’Eglise Béthel produit également de la musique et possède son propre label intitulé Bethel Music. Elle développe un style de louange basé sur des chants aux paroles, aux mélodies et aux rythmes à la fois simples et répétitifs.

 
 

­