Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'A320 a contacté les contrôleurs aériens quelques 10 minutes avant le crash

Publié le par José Pedro

La trajectoire du vol Barcelone-Düsseldorf expliquée en 3D


Le vol 4U9525, qui a décollé à 10 heures de l'aéroport de Barcelone, en Espagne, devait atterrir à 11h55 à Düsseldorf.

(MATTHIEU BOISSEAU et NICOLAS CHATEAUNEUF - FRANCE 2)

Aucune hypothèse n'est exclue, selon les enquêteurs, mardi 24 mars, plusieurs heures aprèsle crash de l'A320 de la compagnie Germanwings, une filiale de Lufthansa, qui avait décollé de l'aéroport de Barcelone, en Espagne, pour relier Düsseldorf en Allemagne. À bord se trouvaient 150 personnes. France 2 a utilisé sa palette graphique pour tenter d'expliquer sa trajectoire minute par minute.

>> Crash dans les Alpes-de-Haute-Provence : suivez la situation en direct

Le vol 4U9525, qui a décollé à 10 heures de l'aéroport de Barcelone devait arriver à Düsseldorf à 11h55. Au-dessus de Toulon (Var), tout était encore normal, avec une altitude de 11 575 mètres et une vitesse de 900 km/h.

C'est à 10h32 que tout bascule : l'altitude chute brutalement, tandis que la vitesse se maintient quelque temps avant de décliner. L'Airbus A320 perd alors un kilomètre par minute, une vitesse trois fois plus rapide que lors d'une descente normale. À 10h39, l'avion est à une altitude de 2 667 mètres, en dessous de certains sommets du massif des Trois-Évêchés, dans les Alpes françaises, sur le département des Alpes-de-Haute-Provence. Aucun message d'alerte n'a été émis par l'avion avant le crash.

Débris de l'avion Airbus A320

L'A320 a contacté les contrôleurs aériens quelques minutes avant le crash

© REUTERS/ French Interior Ministry
INTERNATIONAL
(mis à jour 20:07 25.03.2015) URL courte
Crash de l'Airbus A320 (17)
101430
Selon un rapport publié par le magazine Bild, l'Airbus A320 de Germanwings a confirmé avoir reçu les indications des aiguilleurs du ciel français à 10h30 locales avant d'entamer une descente sans en avoir demandé l'autorisation à 10h31'02.
 

 

L'équipage de l'Airbus A320 de Germanwings, qui s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises, avait communiqué avec les contrôleurs aériens français avant d'entamer une descente sans en avoir demandé l'autorisation, est-il indiqué dans un rapport publié mercredi par le magazine allemand Bild.

 

Selon le premier rapport consacré à l'historique du vol 4U9525, que tous les systèmes de bord de l'appareil étaient en bon état. L'avion a confirmé avoir reçu les indications des aiguilleurs du ciel français à 10h30 locales. En s'adressant aux contrôleurs aériens, il est obligé de préciser s'il modifie sa trajectoire et son altitude en demandant la permission de le faire. Comme son altitude chutait, les contrôleurs aériens devaient tout de suite l'avertir de la modification d'altitude, sans attendre.

 

 

Il a entamé une descente sans en avoir demandé l'autorisation à 10h31'02. D'après les radars français, il perdait de l'altitude avec une vitesse de 17,8 mètres par seconde. Les contrôleurs aériens ont essayé en vain de rétablir le contact avec l'Airbus. A 10h35'08, ils essayaient toujours de contacter l'équipage, selon le rapport. 

 

A 10h35, les secours ont été alertés. Les contrôleurs aériens ont tenté de rétablir la communication avec l'équipage jusqu'à la disparition de l'appareil des écrans radars à 10h40. Sa vitesse au moment de disparition était de 1,890 m/s.

 

A 10h49, deux hélicoptères de sauvetage se sont rendus dans le secteur où l'avion a cessé de répondre aux appels. Ils ont repéré les débris de l'Airbus à 11h10.

 

L'Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings reliant Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence, près de la ville de Barcelonnette, sans laisser de survivant. 150 personnes se trouvaient à bord de l'avion.

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 (17)
Lire aussi:
Crash A320: BEA annonce l'extraction des "données utilisables" de la boîte noire
 
Crash A320: l'"enveloppe" de la deuxième boîte noire "retrouvée" mais "pas la boîte noire elle-même" (Hollande)
 
Crash de l'A320: les pilotes étaient inconscients
 
Crash de l’A320: les experts perplexes face au "comportement anormal" de l'équipage
 
Crash de l'A320: l'hypothèse terroriste pas exclue selon Cazeneuve
Tags:
crash d'avionAirbus A320GermanwingsFrance
 



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150325/1015339481.html#ixzz3VQaAl8kp