Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Russie. La Douma pourrait réautoriser Poutine à envoyer l’armée russe en Ukraine, Poutine a percé à jour les plans occidentaux de déstabilisation en Russie !!

Publié le par José Pedro

La Chambre des représentants US a adopté une résolution recommandant mardi au président étatsunien d’approuver les livraisons d’armes à l’Ukraine. La résolution appelle le président US à « utiliser le pouvoir conféré par le Congrès pour fournir à l’Ukraine des armes défensives létales. » Selon les auteurs de la résolution, cette mesure permettrait « d’augmenter la capacité de la nation ukrainienne à défendre sa souveraineté. »

De son point de vue, la Russie ne peut pas permettre à l’Ukraine de se transformer en une contrée dont l’objectif est de viser la Russie.

Il a considéré la résolution du Congrès des États-Unis comme une « provocation ».

« Cela montre que les Etats-Unis ne sont pas intéressés à une désescalade du conflit en Ukraine. Les États-Unis cherchent à armer l’Ukraine à tout prix, car il considère l’Ukraine comme un pays qui pourrait mener la Russie vers le bas, un pays sur lequel les USA pourront s’appuyer afin d’empêcher la Russie de se développer en une superpuissance« .

Poutine a percé à jour les plans occidentaux de déstabilisation en Russie

Les services secrets étrangers ne cessent d'utiliser à leurs fins les ONG et les associations politisées, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion du FSB (les services de renseignements intérieurs russes), écrit vendredi 27 mars le quotidien RBC.

 

 

Selon le chef de l’État, ces tentatives visent à discréditer les autorités russes et déstabiliser la situation dans le pays.

 

Selon les informations du président, les services de renseignements étrangers planifieraient des actions pour les législatives et la présidentielle en Russie en 2016 et 2018.

 

Vladimir Poutine a jugé efficace le travail des services russes de contrespionnage, qui ont neutralisé en 2014 l'activité de 52 fonctionnaires et de 290 agents étrangers.

Le président a affirmé que les autorités étaient prêtes à dialoguer avec l'opposition et à écouter une critique substantielle. Il a ajouté toutefois qu'il était "inutile d'engager la discussion avec ceux qui travaillent sous les ordres de forces extérieures, dans l'intérêt de pays étrangers et non du leur". Le chef de l'État a souligné que les autorités continueraient de "suivre de près la présence de sources de financement étrangères des ONG et comparer leurs objectifs statutaires avec leur travail pratique". Et d'ajouter que "toute infraction devait être prévenue".

 

Revenant sur l'aggravation de la situation internationale l'an dernier, y compris à cause de la crise en Ukraine, Poutine a déclaré que les partenaires étrangers utilisaient toutes les méthodes possibles pour freiner la Russie. "Pour freiner la Russie, on utilise tout un ensemble de moyens: des tentatives d'isolement politique et de pression économique jusqu'à une vaste guerre médiatique et aux instruments des renseignements", déclare le président russe.

 

Personne n'arrivera à intimider ou à faire pression sur la Russie, met en garde le président. "Nous avons et auront toujours une réponse adéquate à toutes les menaces extérieures et intérieures à la sécurité nationale", conclut-il.

 


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/presse/20150327/1015359782.html#ixzz3VaDeEwjN

Translated from Russian by J.Hawk
 
“The Russian Parliament ought to once again give the President of the Russian Federation to use armed force in Ukraine if the US decides to send sizable arms supplies to that country.” This announcement was made by the First Deputy Chairman of the “Just Russia” faction, Mikhail Emelyanov.
 
The US House of Representatives adopted a resolution on Tuesday recommending the US president to approve arms supplies to Ukraine. The resolution calls on the president to “use the authority provided by Congress to furnish Ukraine with lethal defensive weapons.” According to the authors of the resolution, this measure would “increase the Ukrainian nation’s ability to defend its sovereignty.” The authors of the resolution also exclusively blame Russia for the deaths suffered during the conflict in Eastern Ukraine. At the same time, they ignore the fact that a significant portion of the refugees is in Russia.
 
“We believe that our parliament should not ignore this resolution. If the US begins genuine lethal weaponry supplies to Ukraine, we should not be shy about supporting the militia, including with weapons, and to give the president the right to send military units on to Ukrainian territory,” Emelyanov told journalists.
 
In his view, Russia cannot allow Ukraine to be transformed into an “international militant aimed at Russia.”
 
He called the US Congress resolution “provocative.”
 
“It shows that the US is not interested in de-escalating the conflict in Ukraine. The US is trying to arm Ukraine at all costs, because it views Ukraine as a country that is tying Russian down, something that the US needs in order to prevent Russia from developing into a superpower.”
 
J.Hawk’s Comment: The resolution is non-binding—Obama did not need it to send arms to Ukraine and he likewise can ignore without any consequences. The point of it is political. It makes Obama looks weak on foreign policy, and in a way it is part of the preparation for the 2016 presidential campaign where Hillary Clinton will almost definitely be one of the front-runners. Since she was the Secretary of State in the first Obama administration, foreign policy is naturally her “strong suit”, and therefore the GOP is trying to deprive her of it.
 
That said, the Obama Administration foreign policy team is full of neocons who just might once again gain the upper hand and push through something insane like that. Poroshenko could be tempted to start another military campaign to get the US to arm him. Therefore a reminder that Russia is ready and willing to push back is not out of place here. In fact, it is highly likely that the Russian response would involve what Emelyanov outlined.