WORLD WAR III Une Capitaine US a bloqué une frappe Nucléaire contre la Russie

Publié le par José Pedro

 
WW III: comment une capitaine US a bloqué une frappe nucléaire US contre la Russie?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31 Mars (00:07) - Les faits que vous allez lire remontent au 16-17 Mars 2015 et expliquent le pourquoi de l'affaire du porte-avion américain USS Theodore Roosevelt chassé d'Angleterre par des sous-marins russes quelques jours plus tard (consulter l'article ICI). Je précise que le crash de l'A320 dans les Alpes le mardi 24 Mars 2015 et la plongée dans le noir des Pays Bas le vendredi 27 Mars 2015 sont en relation directe avec l'affaire que je vous présente maintenant et qui montre pourquoi le président Barack Obama (qui ne tient plus sur ses jambesVOIR VIDEO) ne peut plus empêcher la guerre nucléaire avec la Russie et la Chine avec des effets très désagréables en Europe:

Un haut commandant américain arrêté et emprisonné pour avoir refusé une frappe nucléaire contre la Russie.
By: Sorcha Faal, and asreported to her Western Subscribers, le 19 Mars 2015.
Version française E Gaillot pour €calypse le 30 Mars 2015.
 
<< Un nouveau rapport circulant aujourd'hui au Kremlin préparé par le Service du renseignement extérieur (SVR) pour le ministère de la Défense (MoD) déclare que le commandant du déclenchement de la guerre nucléaire du président Barack Obama a été arrêté et démissionné de son commandement après avoir échoué à transmettre des codes de lancement autorisant une attaque première frappe d'une armes atomiques contre la Fédération de Russie en coordination avec une  attaque surprise similaire prévue par le Royaume-Uni.

Selon le SVR, le capitaine de l'US Navy Heather E. Cole [voir photo] était le commandant de l'US Navy Communications stratégiques Wing 1 situé à la base aérienne Tinker dans l'Oklahoma, dont les avions E-6B Mercury fournissent les liens de communication permettant au président Obama et au Secrétaire américain à la Défense Ashton Carter de contacter directement les sous-marins, les bombardiers et les missiles terrestres qui composent la force nucléaire stratégique des Etats-Unis.

Le lundi 16 Mars, indique ce rapport, le capitaine Cole a reçu du Pentagone un ordre de lancement autorisant une frappe nucléaire «limitée» contre la Fédération de Russie mais qui a échoué en raison du Dispositif de sécurité et d'armement (PAL) critique provoquant ainsi son échec pour annuler cette attaque planifiée.

Au sujet du PAL,  c'est un dispositif de sécurité pour les armes nucléaires dont le but est d'empêcher l'armement ou la détonation des armes nucléaires non autorisées, explique les experts SVR dans ce rapport. L'échec critique dans ce cas a été une mesure de sécurité supplémentaire ordonnée par l'ancien secrétaire américain de la Défense , Chuck Hagel, précédemment viré de son poste le mois dernier pour son refus d'avoir un rôle dans cette attaque contre la Russie.

Ce rapport explique en outre que  le Secrétaire Carter n'était pas au courant des modifications de sécurité PAL du Secrétaire Hagel permettant ainsi au capitaine Cole d'annuler cette attaque nucléaire prévue.

Pour son échec à communiquer l'autorisation de lancement pour les forces nucléaires américaines, poursuit ce rapport, le capitaine Cole a été arrêté le mardi 17 Mars, relevé de ses fonctions puis emmené par des gardes armés à l'US Naval Air Station (NAS) Miramar à San Diego ( Californie) où elle est tenue au secret.

Dans son rapport sur le refus du capitaine Cole pour commencer la Troisième Guerre mondiale, le SVR compare avec l'action du capitaine de marine Soviétique Vasili Arkhipov qui, pendant la crise des missiles cubains en 1962, a également refusé d'obéir aux ordres de lancer des armes nucléaires contre les États- Unis.

Le capitaine Cole étant arrêtée, un appendice MoD à ce rapport de SVR dit que le président Poutine a ordonné aux forces de la Fédérations de Russie de positionner les bombardiers nucléaires stratégiques à leurs emplacements "fail-safe" dans l'Arctique (la route aérienne la plus rapide de la Russie aux États-Unis), une extension des opérations de combat de la Flotte du Nord dans la mer de Norvège et a continué les opérations aériennes de combat contre les forces de l'OTAN à la frontière nord.

Important à noter, et comme nous l'avions indiqué dans notre rapport du 14 Mars, la Russie a mis en garde contre l'«état de guerre»  qui existe aussi au Royaume-Uni qui prépare une première frappe nucléaire, le président Poutine et le ministère de la Défense ayant été mis au courant de l'attaque nucléaire prévue contre la Russie une semaine plus tôt permettant ainsi à la Russie de déplacer ses propres forces nucléaires à la frontière de l'OTAN.

De plus, et comme nous l'avions rapporté le 15 Mars, lors d'une rencontre avec un haut responsable russe, Obama prévient qu'il ne peut pas arrêter la guerre et ni le président Poutine ni le MoD pensent que le président Obama n'a plus le contrôle de ses forces militaires obligeant ainsi la Russie à ses plus grands mouvements de guerre défensive depuis la Seconde Guerre mondiale et, comme  nous l'avons signalé dans notre rapport 17 Mars, les abris anti-bombes de Moscou commencent à se remplir alors que la Russie se prépare à la guerre.

Et, peut-être, le plus effroyable ... alors qu'après avoir salué plus de 100.000 citoyens-partisans l'applaudissant sur la Place Rouge, le président Poutine a rencontré un proche collaborateur du président chinois Xi Jinping pour mettre au courant la Chine des préparatifs de guerre de la Russie, il n'y a aucun signe que l'Ouest, en particulier aux États-Unis, soit en train de préparer leur propre peuple pour l'horrible catastrophe qui va bientôt advenir.

Le sort du capitaine Cole, pourtant, a de fortes chances d'être exactement comme celui du capitaine Arkhipov de ... une relégation à la poubelle de l'histoire comme un officier raté, dans le meilleur des cas ou au suicide / à la mort pour l'empêcher de raconter ce qu'elle sait.>>

19 mars 2015 © UE et des États-Unis tous droits réservés.L'autorisation d'utiliser ce rapport dans son intégralité est accordée à la condition qu'il soit lié à sa source d'origine à WhatDoesItMean.Com. Freebase contenu sous la licence CC-BY et GFDL.
 
 

RELIEVED NAVY CAPTAIN "ARRESTED AND TAKEN
INTO CUSTODY" ON OBAMA'S ORDERS AFTER
ALLEGEDLY FAILING TO TRANSMIT LAUNCH CODES
AUTHORIZING "NUCLEAR FIRST STRIKE" AGAINST
RUSSIA, WACKO WEBSITE CLAIMS - HEATHER COLE
SUBJECT OF WEIRD DISINFORMATION CAMPAIGN
NONSENSICAL STORY IS ABSOLUTE BULLSHIT
WHO IS BEHIND IT? - WHY SUCH A BIG LIE?

© 2015 MilitaryCorruption.com

CAPT HEATHER COLEThe only reason we're even mentioning the above is because so many of our readers have seen this BS and messaged us questioning its accuracy. We don't have the time or man-power to answer everyone directly, so this will have to do.

It's a sad state of affairs, that in the United States of America, a President such as Barack Hussein Obama should have aroused such scorn and suspicion that something as crazy as launching a first-strike nuclear war could be considered something he might do.

He may be a lot of things - including a narcissistic sociopath - but he's not stupid.

As with Bush, Dick "Halliburton" Cheney, Rumsfeld, and the perfumed prince, retired GEN David Petraeus, we have not hesitated to criticize those who deserve it, including the present "commander-in-chief," easily the worst chief executive this country has had in the last 100 years.

WHO IS BEHIND ALL THIS?

But we know disinformation tactics when we see them, and this particular web site (we're not naming them for legal reasons) smacks of CIA destabilization methods. Those who actually believe such crap and republish it, are only aiding the enemy and hurting legitimate conservative sites, whose reputation is damaged as a result.

MilitaryCorruption.com is hated and feared at the Pentagon, and with good reason. But our high credibility, built up over a span of 15 years online, would be seriously hurt if we bought into every wacko story that came down the pike.

To give you an example of the bullshit passing for "news," they write:

"A new report circulating in the Kremlin today (Mar. 19, 2015) by the Foreign Intelligence Service (SVR) for the Ministry of Defense (MoD) states that President Barack Obama's nuclear war communication captain has been arrested and relieved of her command after failing to transmit launch codes authorizing an atomic weapons first-strike attack upon the (Russian) Federation in coordination with a similar surprise attack planned by the United Kingdom."

OBVIOUS INACCURACIES IN STORY

The "story" goes on to say that CAPT Heather Cole, former commander of Strategic Communications Squadron 1, has been taken "under armed guard to the Naval Air Station at Miramar, Calif." The folks in San Diego will be shocked to read that, as Miramar has been a Marine Corps installation for more than a decade.

The headline used over the crazed item reads: TOP U.S. COMMANDER UNDER ARREST FOR REFUSING TO FIRE NUKES. Since when is a Navy 0-6 a "top U.S. commander?"

To show their complete lack of credibility, on their home page, the DISINFO specialists write "in the span of less than three months, gasoline prices will rise 500%." Yeah, right. See you all at the gas pump in 90 days.

 

Un nouveau rapport circulant dans le Kremlin du Ministère de la Défense (MoD)  affirme aujourd'hui que le test du 24 Mars de l' US Air Force a échoué et que le Defense System High Energy Liquid Laser Area (HELLADS) qui tentait d'abattre en simulation une ogive nucléaire de la Fédération a échoué, ce qui a entraîné  la chute du Vol Germanwings 9525 tuant les 150 personnes à bord, et a été tenté à nouveau le vendredi 27 Mars, mais cette fois entraîné la fermeture catastrophique du réseau électrique en Hollande du Nord, y compris Amsterdam.
Selon ce rapport, le test de HELLADS de vendredi qui a plongé dand le noir le Nord de la Hollande était le troisième du genre effectuée par l'OTAN depuis près de 24 mois, les deux autres ayant la conséquence de (1.) l'accident catastrophique près de Lufthansa Flight LH1172 sur la France mai 2013, et (2) l'effacement de Germanwings Vol 9525 le 24 Mars, à nouveau sur la France.
En mai 2013, près de la catastrophe du vol Lufthansa LH1172, ce rapport continue, pré-tests HELLADS par l'OTAN en préparation pour le 22 mai 2013 le lancement d'un ICBM de Vandenberg Air Force Base en Californie a été déterminé par le ministère de la Défense pour être la cause de cet incident catastrophique près du lieu où cet avion soudainement plongé vers le sol.
De même, ce rapport dit, l'ICBM Mars 23 de lancement pour le test de HELLADS jours suivants qui a détruit Germanwings Vol 9525 a été suivie par (27 Mars) ICBM lancement de vendredi qui a paralysé la Hollande du Nord.
Pour exactement comment ces tests ICBM-HELLADS sont menées, ce rapport explique, un ICBM Minuteman LGM-30G-III est tiré à une altitude de 1120 km (700 milles) à une vitesse de près de Mach 24 (environ 15000 milles par heure) après quoi il déploie une avancée maniable Reentry véhicule (AMaRV) en orbite polaire et le corps de l'engin tombe dans l'océan Pacifique.
Le AMaRV, qui simule plusieurs ogives nucléaires, les experts MoD dans ce rapport disent, est ensuite tiré par les lasers à haute énergie des HELLADS dans un effort de les détruire comme ils tentent rentrée vers leur cible (s).
Le "échec critique" de la HELLADS, cependant, ce rapport dit, a été leur utilisation, sur la plate-forme B-1 bombardier, comme cela a été fait dans tous ces tests, qui, en dehors d'avoir à être continuellement testés dans les jours / semaines précédant jusqu'à ces tests, est connu pour ses échecs visant la poursuite.
Pourquoi l'OTAN a mené leur test vendredi HELLADS seulement 3 jours après avoir abattu Germanwings Vol 9525, ce rapport dit, était en représailles pour les Fédérations succès tir d'essai d'un missile balistique Rubezh RS-26 le jeudi.
Et la raison pour laquelle les gens de l'Ouest ne sont pas dit la vérité sur les HELLADS de l'OTAN étant la cause de la Germanwings Vol 9525 shootdown, le Service de renseignement extérieur (SVR) avait déjà fait état de détaillant le fonctionnement de cover-up massif actuellement mis en œuvre par Western les agences de renseignement accusant cette avions co-pilote comme étant responsable de cette catastrophe.
Toutefois, ce rapport MoD souligne, l'audio récupéré de Germanwings Vol 9525 montre clairement le contraire de ce que les médias de propagande occidentaux ont signalé le fait que les "cris des passagers" sont entendus les premiers, puis ils vont le silence et le bruit qui suit est du «métal croquer», les alarmes du poste de pilotage, et le bavardage radio indéchiffrables avant tout va silencieux ... toutes les indications, les experts dans ce rapport soulignent que cette avion de ligne a subi une défaillance catastrophique tuant tous les passagers et les équipages premier, après quoi l'avion de ligne explosant dans l'air ... et que le champ de débris se avère qu'il a fait.

Home » Breaking NewsEuropeManipulationVideos » US Laser Test That Destroyed Germanwings, Next Plunges Holland Into Darkness

   
US Laser Test That Destroyed Germanwings, Next Plunges Holland Into Darkness

A new Ministry of Defense (MoD) report circulating in the Kremlin today claims that the failed 24 March US Air Force test of its High Energy Liquid Laser Area Defense System (HELLADS) that was attempting to shoot down a simulated Federation nuclear warhead, which resulted in the downing of Germanwings Flight 9525 killing all 150 aboard, was attempted again on Friday, 27 March, but this time resulted in the catastrophic shutdown of the electrical grid in Northern Holland, including Amsterdam.

According to this report, Friday’s HELLADS test that blacked out Northern Holland was the third of its kind performed by NATO over the past nearly 24 months, the other two having the consequence of (1.) the near catastrophic crash of Lufthansa Flight LH1172 over France in May, 2013, and (2.) the obliteration of Germanwings Flight 9525 on 24 March, again over France.

In the May, 2013, near disaster of Lufthansa Flight LH1172, this report continues, pre-HELLADS testing by NATO in preparation for the 22 May 2013 launching of an ICBM from Vandenberg Air Force Base in California was determined by the MoD to be the cause of this near catastrophic incident where this airliner suddenly plunged towards the ground.

Likewise, this report says, the 23 March ICBM launching for the following days HELLADS test that destroyed Germanwings Flight 9525 was then followed by Friday’s (27 March) ICBM launching that crippled Northern Holland.

To exactly how these ICBM-HELLADS tests are conducted, this report explains, a LGM-30G Minuteman-III ICBM is fired to an altitude of 1,120 kilometers (700 miles) at a speed of nearly Mach 24 (approximately 15,000 mph) after which it deploys an Advanced Maneuverable Reentry Vehicle (AMaRV) into Polar orbit and the body of the craft falls into the Pacific Ocean.

The AMaRV, which simulates multiple nuclear warheads, MoD experts in this report say, is then fired upon by the high-energy lasers of the HELLADS in an effort to destroy them as they attempt reentry towards their target(s).

The “critical failure” of the HELLADS, however, this report says, has been their use upon the B-1 bomber platform, as was done in all of these tests, which aside from having to be continually tested in the days/weeks leading up to these tests, is notorious for its continued aiming failures.

To why NATO conducted their Friday HELLADS test just 3 days after they downed Germanwings Flight 9525, this report says, was in retaliation for the Federations successful test-firing of an RS-26 Rubezh ballistic missile on Thursday.

And as to why the Western people aren’t being told the truth about NATO’s HELLADS being the cause of the Germanwings Flight 9525 shootdown, the Foreign Intelligence Service (SVR) had previously reported on detailing the massive cover-up operation now being implemented by Western intelligence agencies accusing this airliners co-pilot as being responsible for this disaster.

However, this MoD report points out, the recovered audio from Germanwings Flight 9525 clearly shows the opposite of what the Western propaganda media have been reporting in that the “screams of passengers” are heard first, then they go silent and the noise that follows is of “crunching metal”, cockpit alarms, and indecipherable radio chatter before all goes silent…all indications, experts in this report point out, that this airliner suffered a catastrophic failure killing all passengers and crews first, after which the airliner exploding in air…and as the debris field proves it did.

As has been proven in other such disasters as Germanwings Flight 9525, this report concludes, there is no likelihood of the Western governments ever telling their people the truth about what happened as evidenced by their continued cover-up of the Malaysia Airlines aircraft shot down by a Ukrainian fighter last year…and which Foreign Minister Sergei Lavrov warned again on 19 March that the Western media have ignored officially documented information from eyewitnesses, previously obtained by Russian media and investigators, including those indicating the presence of a Ukrainian military jet in the vicinity of the doomed flight, and still to this date the American CIA is still refusing to release their data proving this is true.

Source

La Russie construit des Km de galeries souterraines en ce moment, nous non, vous ne serez pas protégé, les Politiciens si, car ils ont leurs galeries avec les Militaires à la base aérienne 921 Frères Mahé de Taverny qui est située sur les territoires des communes de Taverny et Bessancourt dans le département du Val-d'Oise, à une vingtaine de kilomètres au nord de Paris.

Une guerre contre la Russie?
 
31 Mars (03:00) - Comme nous le découvrons chaque jour qui passe, la guerre avec la Russie est irrémédiablement engagée par une coalition occidentale aussi stupide qu'ignorante de ce qu'est la Russie et ce que sont les Russes. En conséquence, à quoi devons-nous nous attendre?
________________________ 
 
L'OTAN marche vers la Russieet elle n'a aucune idée de ce qui l'attend.
This article originally appeared at Mat Rodina
Vue sur Russia Insider, le 23 Mars 2015. 
Version française E Gaillot pour €calypse, le 31 Mars 2015.  

 
<< L'Amérique est pleinement consciente que la façon d'attirer la Russie dans un conflit est de pousser en avant vers ses frontières.Avec le temps, la Russie sera obligée de défendre son droitd'exister et quand cela arrivera, les puissances occidentales ne sauront pas ce qui les frappe.
Les politiciens américains et européens en particulier, les politiciens en général sont quelques-uns des plus ignorants imbéciles lorsque la question s'éloigne un peu en dehors de leurs propres frontières. Quand il s'agit de la Russie, c'est une Enigme enveloppée dans un Mystère ... mais seulement parce que, chers lecteurs, personne n'a pris la peine d'essayer de comprendre le point de vue des Russes et la Russie dans le monde.

Un fait historique important de la Russie est que la Russie est un empire civilisationnel unique construit sur la défense non offensive.Ce que cela signifie est que, historiquement, la Russie ne démarre pas les guerres ou série de guerres (même si elle peut frapper la première dans une confrontation qui est ponctuée par une série de guerres). Dans l'histoire russe, les dirigeants russes, depuis le baptême de la Russie à l'orthodoxie, se sont efforcés d'éviter la guerre avec ses voisins à quelques exceptions près. En même temps, autant nous n'aimons pas la guerre, et dans l'orthodoxie tuer au combat est toujours un péché et que nous n'avons pas l'hérésie de la guerre juste, nous sommes très très bons à tuer et détruire. Un paradoxe, mais c'est la réalité.
C'est si vrai que, dans l'été 1914, le tsar Nicolas II, lorsque la guerre était éminente, alla jusqu'à suspendre la mobilisation pour tenter de désamorcer la situation une fois de plus et de parler avec les Autrichiens et les Allemands de ce qui allait devenir la grande tragédie du début du 20 ième siècle.
Les problèmes avec les politiciens occidentaux modernes, et en vérité de toute l'Histoire, c'est que ces gars-là sont des imbéciles absolus sans compréhension de la psyché russe dont ils sont sûrs qu'elle sera la cause de WW3, que ce soit intentionnel ou accidentel. Ils projettent leur psychisme sur les Russes.
Cela signifie qu'ils projettent leurs propres passions excessives typiquement négatives. L'Europe et les Etats-Unis sont des sociétés construites sur l'agression constante envers leurs voisins.Une agression d'autant plus menaçante qu'elle se construit sur une vaste coalition d'alliés et de blocs, ce qui provoque la peur de la défaite et la désescalade ... votre calcul typiquement européen du rapport des forces.
La Russie est un empire défensif, c'est pourquoi la plupart des guerres ou série de guerres n'ont pas commencé par les Russes, mais par des ennemis qui attaquaient ou se massaient aux frontières de la Russie. Après 800 années d'agression quasiment permanente par les Européens, la Russie ne tolère aucun ennemi se concentrant sur ses frontières dans ce qui apparaît comme une préparation pour l'invasion ou la création d'un immense basculement de l'Ukraine qui deviendrait un territoire néo-con US.. Ceci étant associé avec l'approche russe de ne pas abandonner les Russes (ethnique ou culturelle) et alliés, contrairement à la société anglo-saxonne qui apprécie de poignarder dans le dos ses alliés lorsque la possibilité de gagner existe.
En tant que tel, il s'agit d'une approche en spirale. Toute escalade par les étrangers conduira à une escalade directe par la Russie et non vers la désescalade. La balance du pouvoir ne fonctionne pas lorsque la Russie se sent menacée dans sa survie. Une escalade suffisante de l'ennemi dans l'espoir de forcer la Russie à faire marche arrière va générer un effet inverse et générer une première attaque et la guerre totale si la Russie sent sa vie et son existence  menacées par l'ennemi.
Rien de tel que de plonger la société russe dans un état d'esprit d'assiégée pour inciter le caractère désordonné des Russes à se cristalliser dans une direction: la destruction totale de la menace et des Etats qui la génèrent.
L'armée de la Russie  est peut être de seulement un million, mais la réserve prête est de plus de 20 millions avec une capacité de suivi de la mobilisation totale de plus de 40 millions de plus et peut-être encore davantage si l'on commence à compter les femmes combattantes et on le devrait.
La dernière fois, les usines ont été conduites par les enfants, les personnes âgées et les femmes. Maintenant, avec l'automatisation massive, une part encore plus grande de la société peut être libérée pour se battre. Depuis que la civilisation russe n'est plus seulement agricole mais aussi une idée / philosophie culturelle, elle génère une loyauté fanatique absolu. C'est la fidélité à une culture qui permet la jachère temporaire de la terre dans la compréhension que ce sera ensuite utilisé et combiné en permanence avec la guerre de partisans jusqu'à broyer l'envahisseur et le décimer systématiquement à l'intérieur de la Russie avant de marcher sur ses villes et de les détruire jusqu'à ground zéro  pour se venger.
L'Europe a besoin de retrouver certains anciens combattants allemands ou roumains pour leur demander combien ils se sont amusés. Mamal Kurgan, la plus haute colline à Volgograd (Stalingrad), une zone de 1,5 km carrés, avait 35 000 corps identifiables sur elle, la moitié d'entre eux allemande, après quatre mois de combats. C'est plus que ce que les deux camps ont perdus sur les plages de Normandie. Dans WW2, les Allemands ont perdu en moyenne un soldat toutes les 30 secondes et 3-4 fois plus de blessés.
Si les armées actuelles sous la bannière de l'OTAN étaientt utilisés pendant 3-4 mois, cela reviendrait à près d'un million et demi de morts et de blessés.
L'OTAN s'effondrerait. Les Grecs refusent de se battre.Les Serbes aurait leur guerre au milieu de tout cela. Les Chypriotes refuseraient de se battre. La Turquie refuserait probablement de mourir dans une guerre qu'elle ne pourrait que perdre. La Bulgarie connaitrait sans doute une révolution. La Roumanie, l'Italie, l'Espagne et le Portugal ne pourraient pas souffrir longtemps de lourdes pertes avant que leurs gouvernements impopulaires ne soient renversés.La France plus que probablement aussi. Les Etats-Unis ne pourraient pas concentrer pleinement leur armée comme ils devraient lâcher leur emprise sur tous les autres secteurs qui exploseraient à leur tour.
Et il y aurait un second front, c'est à dire que si l'Amérique voulait envahir l'Extrême-Orient russe, bien, en plus de saisir Sakhaline, Vladivastok et Khabarovsk, ce qui coûterait des centaines de milliers de cadavres, une force d'invasion américaine serait confrontée à une marche de 3000 km à environ 1.800 miles des champs de pétrole principaux les plus proches et obligerait de couvrir une superficie plus grande que la zone continentale des États-Unis, en terrain sauvage, avec des partisans russes et l'hiver sibérien très froid (pendant 8 mois) complétant la liste de cadavre l sur une base quotidienne. En d'autres termes, en dehors d'un accaparement temporaire des terres, rien à craindre.
Aussi, si les choses allaient mal, la Chine interviendrait sachant qu'elle est le prochaine sur la liste des objectifs et donc la Sibérie serait assez sauvée de forces américaines.
La réalité, Américains, Allemands, et fous de Polonais est que les Russes se battront et 152 millions de personnes vont se battre jusqu'à la fin, non pas parce que Poutine se trouve au pouvoir ou parce que nous craignons l'ennemi mais parce que l'amour de la Russie, l'idée même de Russie, guidera une résistance fanatique, bien formée et armée avec de l'armement de pointe. Les Russes se battront indépendamment de qui siège sur le trône parce que nous ne nous battons pas pour le leader, mais pour le Christ et pour la Russie, la terre qu'Il nous a donné en tant que la Troisième Rome. Qu'est-ce que vous allez vous battre pour quoi? >>

09:11 - Je n'avais pas prévu de rajouter l'article qui suit mais le thème est tellement dans le sujet et illustre, en passant, "la folie polonaise" mentionnée dans l'article précédent:

«Un Milliard de Russes» 

vu sur Russie Sujet Geopolitique le 30 Mars 2015

<<...Sikora estime qu’en 2030, la population de la Turquie atteindra 87 millions de personnes, et il est convaincu de ce qu’entre la Russie et le monde islamique va se développer une guerre démographique rampante. L’expert polonais y voit un intérêt pour son pays dans la mesure où cette guerre pourrait modifier la physionomie culturelle et politique de la Russie et réduire le nombre de ses habitants. L’expert polonais aura-t-il l’occasion de se réjouir ? Cela ne dépend que de nous. La Russie est un kaléidoscope de peuples et de cultures, mais avec une prédominance de l’aspect slave. C’est l’architecture d’État de la Russie qui cimente la multitude de cultures, les empêchant de se muer en fragments se livrant à une concurrence mutuelle. Les Russes «collent» ensemble le Caucase, le Touva, l’Extrême-Nord et les régions Finno-Ougriennes. Mises toutes ensemble, ce la  s’appelle la Russie. A l’intérieur de la Russie, les Russes sont le peuple-lien entre les différentes cultures et religions.
Nous entendons de plus en plus souvent l’expression «Un milliard de Russes». La Russie a besoin d’une population d’un milliards d’habitants pour peupler efficacement son territoire, des Kouriles à Kaliningrad. Sikora a raison, la démographie dirige le monde. Si à l’Est de la Russie, la Chine exerce une pression démographique, et au Sud, les républiques d’Asie Centrale, et si la population russe commence à refluer du Caucase, la Russie sera politiquement en danger, et ce ne seront ni les républiques d’Asie Centrale, ni le Caucase qui en tireront avantage. 
« Un Milliard de Russes » est possible seulement si l’on fait renaître le culte de la maternité. Mère doit devenir le titre le plus honorifique qui soit pour les femmes, et père, pour les hommes. Et pas simplement père et mère, mais mère d’une famille nombreuse et père d’une famille nombreuse.
Le problème du taux de natalité, estime le « Magazine du Patriarcat de Moscou » relève d’un important facteur religieux. Le taux de natalité en Géorgie a considérablement augmenté lorsque Elie II, Patriarche de Toute la Géorgie, a déclaré qu’il présiderait personnellement la cérémonie du baptême de chaque troisième enfant. En 2011 fut amenée en pèlerinage à travers certaines régions de Russie, la Ceinture de la Très Sainte Mère de Dieu, conservée au Mont Athos. Le résultat fut une hausse des taux de natalité à Saint Petersbourg, en Mordovie, à Krasnoïarsk et Ekaterinbourg. Sans la foi en Dieu, sans la croyance dans les valeurs familiales, il n’est pas possible de créer une famille forte. Dès aujourd’hui, les parents Russiens doivent préparer leurs enfants à devenir parents de familles nombreuses.
Malheureusement il faut tenir compte d’un facteur défavorable, il naît en Russie peu de filles. Cela signifie que dans une vingtaine d’années, le pays pourrait connaître un déficit de femmes en âge de reproduction. Ces dernières années, toutefois, cette tendance semble ralentir. Il faut espérer qu’elle s’inverse et devienne positive.
Jadis, la Rus’ a souvent souffert des «invasions étrangères», car elle ne disposait pas suffisamment de ressources humaines pour protéger ses frontières. Ceux qui pensent que les choses ont changé en politique mondiale peuvent oublier cette idée. Les barbares contemporains piétineront la Russie des XXIe et XXIIe siècles plus impitoyablement que les hordes sauvages d’il y a cinq ou six cents ans, si la Russie ne peut éviter un déficit de population. On ne craindra de s’attaquer à la Russie que lorsque celle-ci sera fortement peuplée. Qui oserait aujourd’hui s’attaquer à la Chine? De pareils fous, il n’en est pas ! Plus d’un milliard de personnes vivent en Chine. A elles seules, les unités du Génie des Forces Armées de la République Populaire de Chine comptent 2,6 millions de personnes ! Sur chaque mètre carré du territoire chinois, le moindre assaillant serait attendu par une dizaine de partisans chinois.
Et la Russie ? Je comprends qu’un seul soldat, taillé à la russe, tient lieu d’un armée, mais au plus il y aura de Russes et au plus on aura de tels combattants. Et il faudra qu’ils peuplent la Carélie, la Yakoutie, le Magadan et l’Oural, le Taimyr et le Kouban. Au plus nous serons nombreux, au moins nombreux seront ceux qu’habite l’envie de nous agresser. Ainsi, Russiens, si vous voulez assurer à vos petits-enfants et à leurs enfants un ciel paisible par dessus leurs têtes, vous devez maintenant mettre au monde plus d’enfants, les futurs généraux, constructeurs, prêtres, savants, poètes et sportifs.
Pour l’instant la guerre sévit en Nouvelle-Russie. Des Russes y meurent. Ceux-là mêmes qui nous manquent tant. Du côté de l’adversaire meurent des Ukrainiens, d’anciens Russes, qui croient les «bobards de Tarass». Il se fait donc que des Russes meurent dans chaque camp. Les Anglo-saxons peuvent se frotter les mains en arborant un sourire caustique. Un espace géopolitique s’ouvre devant eux.
Une autre tactique des Anglo-saxons : orienter le flux du trafic de stupéfiant d’Afghanistan et d’Asie Centrale vers la Russie, et y faire aboutir par d’habiles manœuvres politiques un flux de Musulmans  issus des populations du Tadjikistan, d’Ouzbékistan et du Kirghizstan. L’arrivée de sang neuf est susceptible rectifier la situation démographique en Russie, mais à condition que le peuple russe puisse intégrer une telle masse de population de culture étrangère, et la digérer. Et il ne  peut s’agir d’une assimilation forcée, mais d’une digestion qui en fera une partie harmonieuse de la population de Russie. Ceci est possible pour autant que l’essentiel de l’effectif de la population de Russie soit slave, et que l’identité culturelle des Russes contemporains soit solide.
La Russie a besoin de nouvelles générations. Si les jeunes générations ressentent le besoin de la Russie, notre pays va devenir une noix dure à croquer pour nos adversaires. Le patriotisme, ce n’est pas juste un slogan que l’on crie sur les places. Le patriotisme, c’est l’action. Les familles nombreuses doivent devenir pour la Russie une forme de patriotisme. C’est là exactement ce dont la Russie a besoin !
Source.