Otan et Russie se jaugent en mer Baltique

Publié le par José Pedro

Su-27

Otan et Russie se jaugent en mer Baltique

© Sputnik. Pavel Lisitsyn
LU DANS LA PRESSE
(mis à jour 15:09 13.04.2015) URL courte
Nezavissimaïa gazeta
5406851
Samedi, les représentants de l'Otan et de la Russie se sont de nouveau accusés mutuellement de provocations, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
 

Il était question cette fois d'un incident survenu en mer Baltique le 7 avril: un chasseur russe Su-27 avait effectué une approche dangereuse dans l'espace aérien international sur un avion de reconnaissance américain RC-135U qui volait en direction de la frontière russe.

 

Le site Washington Free Beacon a publié le 1er avril 2015 une déclaration de la porte-parole du Pentagone Eileen Lainez: "Dans la matinée du 7 avril, l'avion de reconnaissance américain RC-135U, effectuant un vol ordinaire dans l'espace international, a été intercepté par un chasseur russe Su-27 Flanker d'une manière dangereuse et non professionnelle. Les USA soulèvent la question de cet incident devant la Russie via les canaux diplomatiques et officiels. Selon une source du Pentagone, le chasseur russe serait passé à environ 6 mètres de l'appareil américain.

 

La réponse du ministère russe de la Défense ne s'est pas fait attendre. Son porte-parole, Igor Konachenkov, explique: "Le 7 avril à 13h18, heure de Moscou, les forces de défense antiaérienne ont découvert au-dessus de la mer Baltique une cible aérienne non identifiée, qui volait en direction de la frontière russe. Un Su-27 a été envoyé sur place. Il a approché l'appareil inconnu, en a fait plusieurs fois le tour, l'a identifié comme un avion de reconnaissance RC-135U de l'armée de l'air américaine et a relevé son numéro de bord pour rapporter les informations au commandement". Konachenkov ajoute qu'après le survol du chasseur russe, l'avion américain a été contraint de changer de cap et de s'éloigner des frontières russes. "Je souligne que le vol du RC-135U vers la frontière russe était effectué avec transpondeur éteint, ce dont parlent tant nos collègues otaniens ces derniers temps", explique le général.

 

Le chef du Comité pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Konstantin Kossatchev a noté à ce sujet: "En évoquant l'incident en mer Baltique, il convient de se souvenir d'un détail: la Russie est un pays baltique, pas les USA. Quand on nous dit qu'il est question de l'espace international, la réponse est simple: arrêtez votre hystérie sur les vols russes similaires en les laissant passer pour de l'agression et en diabolisant la Russie". Hélas, il est très difficile de ne pas être dur quand on pousse constamment la Russie à vivre dans les doubles standards. Mais il ne faut pas céder aux provocations. Si l'avion de reconnaissance avait violé l'espace aérien de la Russie, alors il aurait fallu prendre des mesures critiques.

 

 
Lire aussi:
Des chasseurs russes s'entraînent à repousser une attaque balistique massive
 
Russie: les chasseurs de 5e génération produits en série en 2016
Tags:
avionsOTANEileen LainezEtats-UnisRussie
 



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/presse/20150413/1015636735.html#ixzz3XDkAHcmy

OTAN

L'Otan coordonne la guerre de l'information en Ukraine

© Sputnik. Maksim Blinov
INTERNATIONAL
(mis à jour 13:56 13.04.2015) URL courte
3689368
Des documents publiés sur internet confirment l'implication des pays de l'Alliance atlantique dans la "guerre hybride" en Ukraine.
 

Les pays de l'Otan sont derrière l'offensive de propagande menée du nom de Kiev par des organisations non-gouvernementales ukrainiennes dans le sud-est du pays, révèledrakulablog.com.

L'auteur du blog a mis en ligne des documents de l'Otan dont le contenu indique clairement que l'Occident est en pleine "guerre hybride" contre Moscou et ne cesse d'injecter des fonds dans sa campagne de propagande antirusse.

Selon ces documents, dont la provenance n'est cependant pas indiquée, une réunion consacrée au problème ukrainien a été organisée par le Centre d'excellence (CEO) de l'Otan à Riga le 19 février dernier. Les participants à la réunion ont notamment évoqué "l'incapacité des médias ukrainiens d'obtenir un accès suffisant aux régions du sud et de l'est du pays", "le vaste accès aux médias russes" et "le manque de confiance populaire envers les autorités de Kiev".

Dans ce contexte, les spécialistes de l'US Strategic Command (STRATCOM) ont proposé une série de moyens destinés à contrer l'influence russe dans le sud-est de l'Ukraine.

D'autres documents publiés par le blogueur dévoilent l'existence d'un projet baptisé Conflict Pool, dont le coût s'élève à plus de 350.000 USD. Ce programme, supervisé par le Foreign Office, a pour objectif de faciliter "la réconciliation nationale en Ukraine" et de "contrecarrer l'influence médiatique russe".

  • Conflict Pool Project
  • Conflitct Pool Ukraine
  • Conflitct Pool Ukraine
  • Conflitct Pool Ukraine
1 / 4
Conflict Pool Project

Selon drakulablog.com, ce projet est réalisé par des organisations ukrainiennes, dont l'Institut ukrainien pour la politique internationale (UIIP), le Centre analytique des études géopolitiques Borisfen, et le Département pour la coopération militaro-civile.

Des sources au sein du département britannique pour le Développement international et de l'ambassade britannique à Kiev ont confirmé à l'agence Sputnik l'existence de ce projet, qui prévoit de "rétablir le dialogue avec les communautés de l'Est et du Sud ukrainiens" et de "promouvoir les idées de la réconciliation nationale", mais aussi de "réduire l'influence médiatique russe en Ukraine" ainsi que de "discréditer les leaders politiques et militaires russes".

Outre les activités informationnelles en Ukraine, un des documents appelle à déstabiliser la situation politique en Russie, notamment en soutenant les mouvements séparatistes, et en discréditant les autorités du pays. Parmi les personnalités à dénigrer figurent notamment le chef du Kremlin Vladimir Poutine, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou ou bien le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Free Russia: Présentation de l'OTAN
 
Free Russia: Présentation de l'OTAN
 
Lire aussi:
Ukraine: un général français démonte le mythe de l'"invasion russe"
 
Donbass: aucune preuve de la présence militaire russe (diplomate)
 
Photos truquées de militaires russes en Ukraine: un sénateur US furieux
 



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150413/1015630734.html#ixzz3XDl47jIF

Pourquoi l’Homme adhère aux mensonges d’État


Ce petit extrait vidéo apprend pourquoi il est plus facile de croire aux énormités que nos politiques nous racontent, épaulés par les médias, plutôt que de se confronter à la réalité économique, sociale et politique. Une explication simple mais qui mérite d’être entendue.