Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reprise des combats dans l'est de l'Ukraine

Publié le par José Pedro

Un soldat ukrainien à Novoazovsk, dans l'est de l'Ukraine, le 27 août 2014.

UKRAINE Les insurgés russophones de la région de Donetsk ont mené dernièrement une contre-offensive en direction du sud et se sont emparés de plusieurs localités que les forces armées de Kiev ont dû évacuer...

DONETSK, Ukraine – Les combats ont repris dans l’est de l’Ukraine après plusieurs semaines d’accalmie relative.

Des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont indiqué dimanche avoir constaté des affrontements féroces impliquant des chars, de l’artillerie lourde, des lance-grenades et des mortiers au nord du bastion rebelle de Donetsk.

Durant la seule journée de dimance, l’OSCE a recensé 1166 explosions causées principalement par des tirs d’artillerie et de mortier dans la partie nord de Donetsk et en banlieue. L’aéroport de la ville a aussi été touché, même s’il a déjà été réduit en ruines par des affrontements.

L’OSCE affirme que des tirs de mortier ont retenti dimanche dans les environs du village de Shyrokyne, sur les berges de la mer Noire, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Marioupol. Ses observateurs se sont toutefois vus refuser l’accès au village à de nombreuses reprises.

Des tirs de mortier ont été entendus pendant la nuit et lundi matin au centre de Donetsk.

Des représentants des rebelles et des militaires russes et ukrainiens qui doivent superviser le respect du cessez-le-feu se sont rendus lundi matin au nord de Donetsk, où des combats féroces se sont déroulés dimanche soir.

Les rebelles ont dit aux journalistes avoir capturé un soldat ukrainien et ont présenté le corps d’un autre soldat. Des tirs sporadiques étaient entendus à quelques centaines de mètres de là.

Un rebelle portant le nom de guerre de Monakh a dit à l’Associated Press qu’un insurgé a été tué et cinq autres blessés lors de combats au nord de Donetsk. Un soldat ukrainien a été tué et six autres blessés dans l’est de l’Ukraine au cours des 24 dernières heures, selon un porte-parole militaire ukrainien.

Le conflit ukrainien a fait quelque 6000 morts au cours de la dernière année, mais les violences se sont grandement calmées depuis la conclusion d’un cessez-le-feu en février et le retrait de certaines armes lourdes. Mais l’OSCE et les dirigeants ukrainiens disent avoir été témoins de tirs d’armes lourdes qui auraient dû être retirées du front.

En certains endroits les belligérants ne sont séparés que par quelques centaines de mètres. Un représentant militaire ukrainien a dit que le regain de violence est attribuable à «l’animosité» qui existe entre les combattants des deux camps, selon l’agence Interfax.

Entre-temps, des diplomates de la Russie, de l’Ukraine, de la France et de l’Allemagne tiennent ce lundi des entretiens, à Berlin, à propos de la crise ukrainienne.

Ukraine: lettre ouverte d'un novorossien aux ukrainiens.

 

Message du bénévol légendaire avec l'indicatif d'appel "Lynx". 

Publié sur le site de la milice de Nouvelle Russie, le 13 Avril 2015.

 
<< "Citoyens de l'Ukraine, détrompez-vous si vous comprenez que nous voulons vivre séparément, en dehors de cette société pourrie d'oligarques dont nous nous sommes contentée.

Nous ne voulons pas d'inimitié ni avec l'Ukraine, ni avec la Russie. La grande majorité de la population de notre DNR!.... est Russe. 

Nous voulons parler notre langue maternelle. 

Nous n'avons pas besoin d'ukrainisation, nous refusons qu'on nous impose nos propres règles de conduite dans la vie. 

Vous voyez ce qui est arrivé: une Ukraine pauvre et endettée.

Nous sommes un peuple frère de la Russie: c'est notre manière, pas celle de l'Occident qui nous est étrangère avec toute leur civilisation qui nous transforme en "bonniche". En fait, c'est l'esclavage. L'Europe a besoin de notre pays, de nos ressources naturelles et de vous pour le travail pas cher et si possible gratos.

Regardez la Pologne, regardez les pays de l'Union européenne. Jetez un coup d'oeil autour de vous et voyez ce qui se passe réellement. Regardez dans vos casseroles ce que vous mangez. Qu'à Dieu ne plaise que vous ayez un morceau de pain et de la choucroute.

Ils vous ont tout pris. Votre salaire et votre retraite ne sont pas suffisantes pour payer les services publics.Et de tout cela, ceux qui sont à blâmer, ce sont les oligarques. Actuellement, l'APU ne protège pas les gens mais les oligarques.

Il est temps de mettre fin à cette guerre et elle peut s'arrêter dans un seul cas: il faut légitimer les statuts de la DNI et de la LC, nous rendre la terre que nous possédons jusqu'aux frontières de la région de Kharkov. Ensuite, nous pouvons réfléchir à la façon de gagner et préserver cette soi-disant paix alors que chaque jour, c'est le feu et il est unilatéral.

Nous accuser que nous protégions nos vies et celles de nos familles  est stupide. Nous nous protégeons.Et dans ma tête, maintenant, je n'ai qu'une seule pensée: comment me préparer à la bataille pour repousser l'attaque? 

Pourquoi? Parce que vous nous attaquez alors que nous ne vous attaquons pas. Vous n'avez pas des obus dans la cour où les femmes et les enfants sont tués; nous ne tirons pas sur des personnes âgées innocentes. Ce qui se passe ici, en Nouvelle Russie, ne se passe pas chez vous.

Si la guerre continue, elle va arriver dans votre famille; elle est déjà venue sous la forme des cercueils et des disparus. Les autorités ne vous informent pas des pertes qui sont terribles.

Il y aura beaucoup de chagrin, du sang et des larmes. Regardez votre gouvernement et ce qu'il représente: des homosexuels, des oligarques et des marionnettes corrompues. Avez-vous besoin de ça?

La guerre va bientôt venir dans votre maison qui va être déchirée par les obus et les mines. Parce que si vous ne le faites pas maintenant, l'Ukraine va exploser de l'intérieur ">>

Spot report by OSCE Special Monitoring Mission to Ukraine (SMM): Renewed intensive fighting around Donetsk city and Shyrokyne, 12 April 2015

At 9.35hrs on 12 April, upon arrival at Donetsk railway station (“Donetsk People’s Republic” (“DPR”)-controlled, 8km north-west of Donetsk city centre), the SMM witnessed heavy fighting between “DPR” and the Ukrainian Armed Forces in areas near the city visible from its position. Both the Ukrainian Armed Forces representative and the Russian Federation representative to the Joint Centre for Control and Co-ordination (JCCC) told the SMM that the Ukrainian side (assessed to be the Right Sector volunteer battalion) earlier had made an offensive push through the line of contact towards Zhabunki (“DPR”-controlled, 14km west-north-west of Donetsk), but the SMM was not able to verify this.

The SMM observed that an intensive armed clash was underway with the use of tanks, heavy artillery, automatic grenade launchers, mortars, heavy machine-guns, and small arms and light weapons (SALW). From its arrival at 9.35 to 15:00hrs, the SMM observed and recorded 1,166 explosions, caused mainly by artillery and mortar shell strikes. The SMM assessed that weapons with a calibre larger than 100mm were used by both sides during the fighting.

The SMM observed shelling and/or SALW fire outgoing from the following locations: Kyivskyi district (“DPR”-controlled, 7km west-north-west of Donetsk); Kuibyshevskyi district (“DPR”-controlled, 7km west-north-west of Donetsk); a forested area one kilometre south-east of Spartak (“DPR”-controlled, 10km north-west of Donetsk); the area of “Ventstvol” mine (government-controlled, 12km north-west of Donetsk); and Butorskaya mine (“DPR”-controlled, 12.5km north-west of Donetsk).

The SMM observed that the following locations were subjected to incoming shelling: Opytne (government-controlled, 14km north-west of Donetsk); the radio tower at Donetsk airport (“DPR”-controlled, 11km north-west of Donetsk); Pisky (government-controlled, 11km north-west of Donetsk); Zhabunki; the Volvo Centre (“DPR”-controlled, 12km west-north-west of Donetsk); Kyievskyi district; and Spartak.

The SMM was in contact with the JCCC throughout the day and was informed that the JCCC attempted several times to mediate observation of the ceasefire, but was unsuccessful. Fighting was on-going at the time of the submission of this spot report from the field at 18:12hrs.

Also on 12 April, from an observation point located in the eastern outskirts of Berdianske (government-controlled, 19km east of Mariupol, 1.5km west of Shyrokyne) between 17:45 and 18:00hrs, the SMM heard 25 incoming mortar rounds it assessed were fired from “DPR” positions in the east, impacting one kilometre north of the SMM’s position, on Ukrainian Armed Forces positions in western Shyrokyne. Between 18:00 and 18:25hrs, the SMM heard another 24 incoming mortar rounds impacting two kilometres from its position, near the E58 road. From 18:05 to 18:25hrs, the SMM observed 30 mortar rounds fired from a Ukrainian Armed Forces position along the Sea of Azov coast in southern Berdianske, 400m south-east of the SMM’s position. Following a lull until 18:50hrs, “DPR” artillery from the north-north-east targeted these Ukrainian Armed Forces positions with salvos, probably 122mm howitzers. The SMM observed splashes in the Sea of Azov. The SMM departed at 19:00hrs but continued to hear artillery fire. The artillery fire was heard and shook buildings across Mariupol; it ended at 20:25hrs.

On 12 April, the SMM was repeatedly denied access to the village of Shyrokyne.