Primaire UMP : Nicolas Sarkozy fait le plein chez les sympathisants, Nicolas Sarkozy. il devance Alain Juppé au premier et au second tour.

Publié le par José Pedro

Primaire UMP : Nicolas Sarkozy fait le plein chez les sympathisants
Un sondage Ipsos-"Le Point" révèle que les intentions de vote des 7 % de Français déclarant être certains d'aller voter sont favorables à Nicolas Sarkozy.

Les personnes déclarant être certaines d'aller voter placent Nicolas Sarkozy devant Alain Juppé.

Les personnes déclarant être certaines d'aller voter placent Nicolas Sarkozy devant Alain Juppé. © Philippe Huguen / AFP
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
563
 
 
164
 
 
6
 
 
LE POINT.FR

Pour désigner son candidat à la présidentielle de 2017, l'UMP s'est convertie à la démocratie. Le parti organisera les dimanches 20 et 27 novembre 2016 une primaire ouverte à tous les Français inscrits sur les listes électorales. Pour y participer, il faudra signer une charte d'adhésion aux valeurs républicaines de la droite et du centre, declarer souhaiter l'alternance politique et verser une participation aux frais d'organisation de 2 euros par tour de scrutin. Un sondage Ipsos-Le Point révèle que les intentions de vote des 7 % de Français déclarant être certains d'aller voter* sont favorables à Nicolas Sarkozy. L'ancien chef d'État devance Alain Juppé au premier et au second tour.

Nathalie Kosciusko-Morizet recueille 1 % des intentions de vote

Si le premier tour avait lieu dimanche prochain, Nicolas Sarkozy arriverait largement en tête avec 55 % des scrutins, suivi d'Alain Jupé (26 %), Bruno Le Maire (9 %) et François Fillon (7 %). De son côté, la numéro deux de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, recueille 1 % des intentions de vote, tout comme Xavier Bertrand et Jean-Christophe Lagarde, le patron de l'UDI. 

L'écart resterait encore important si le deuxième tour entre les deux rivaux de l'UMP avait lieu dimanche : l'ancien président l'emporterait haut la main avec 64 % des voix, contre 36 % pour l'ancien Premier ministre. Nicolas Sarkozy battrait également ses autres dauphins à plate couture. Il l'emporterait contre Bruno Le Maire avec 72 % des voix, contre 28 % pour l'ancien candidat à la présidence du parti. Contre François Fillon, le score serait de 74 % des voix pour Nicolas Sarkozy, contre 26 % pour son ancien Premier ministre.

Un espoir demeure pour Alain Juppé : dans un scénario qui ne prend en compte que les intentions de vote des sympathisants de la droite et du centre, le maire de Bordeaux ferait jeu égal au premier tour avec Sarkozy et gagnerait au second tour. La mobilisation des différents électorats sera un enjeu majeur du scrutin. 

RETROUVEZ l'intégralité de notre sondage en cliquant ici.


 

* 3 % d'électeurs de gauche, 4 % du Modem, 5 % de l'UDI, 20 % de l'UMP et 6 % du FN.