Un journal chinois parle de "guerre inévitable" avec les Etats-Unis

Publié le par José Pedro

Un journal chinois parle de "guerre inévitable" avec les Etats-Unis

 

Un journal chinois parle de "guerre inévitable" avec les Etats-Unis

Le journal chinois Global Times affirme lundi qu'une "guerre est inévitable" avec les Etats-Unis sur la mer de Chine méridionale si Washington continue à exiger l'arrêt d'îles artificielles. Pékin doit "se préparer minutieusement" à un conflit avec les Etats-Unis.


Le Global Times, influent tabloïd au ton nationaliste qui est la propriété du Quotidien du peuple, l'organe officiel du PC chinois, estime dans un éditorial que la Chine est résolue à terminer les travaux entrepris.


Cet éditorial voit le jour sur fond de tensions croissantes concernant les travaux entrepris par la Chine dans l'archipel des Spratleys, en mer de Chine méridionale. La semaine dernière, les autorités chinoises se sont déclarées "fortement mécontentes" du survol de la zone par un avion espion américain et Washington et Pékin se sont mutuellement accusés d'alimenter l'instabilité dans la région.


Appel lancé par Pékin
Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi s'être plaint auprès de Washington concernant le survol de la mer de Chine méridionale par cet avion espion.


Le porte-parole du ministère a appelé les Etats-Unis à corriger leurs erreurs et éviter "les mots et les actes irresponsables" à propos du dossier de la mer de Chine.


Washington a estimé ne voir rien d'anormal dans ce vol mais la Chine dit y voir un danger pour la sécurité de ses îles dans le secteur.


90 % de la mer de Chine revendiqués
"Si l'essentiel, pour les Etats-Unis, c'est que la Chine cesse ses activités, alors une guerre américano-chinoise est inévitable en mer de Chine méridionale", précise le Global Times. "L'intensité du conflit sera supérieure à ce que les gens appellent habituellement une 'friction'".


Ces commentaires ne constituent pas des déclarations officielles, mais peuvent parfois être considérés comme le reflet de la pensée gouvernementale. Le Global Times figure parmi les journaux chinois les plus nationalistes.


La Chine revendique 90 % de la mer de Chine méridionale aux eaux qui pourraient être riches en hydrocarbures, traversées par des voies maritimes internationales de première importance.


La Chine a entrepris ces derniers mois des travaux d'assèchement et d'aménagement sur plusieurs récifs et îlots qu'elle occupe dans les Spratleys, dont la superficie terrestre a été multipliée par cinq, selon des images qui montrent qu'une piste aérienne et des installations portuaires y ont été bâties.

 

Source

La marine chinoise

Etats-Unis/Chine: ni guerre, ni paix?

© AP Photo/ Stephen Shaver, Pool
INTERNATIONAL
URL courte
4047381
En dépit de l'incident récent lié au survol par un avion US de territoires contestés en mer de Chine méridional, le gouvernement chinois se prononce en faveur de la coopération militaire entre les deux pays.
 

Le porte-parole officiel du ministère chinois de la Défense Yang Yujun a déclaré mardi que Pékin comptait développer la coopération militaire avec Washington et résoudre les éventuels conflits sur la base d'accords mutuels.

"Certes, il existe des différends entre la Chine et les Etats-Unis, mais nous espérons que les deux pays feront les efforts nécessaires afin de respecter réciproquement leurs intérêts nationaux et leurs inquiétudes", a affirmé M.Yang. Selon lui, la Chine a toujours compté sur une collaboration efficace avec les Etats-Unis dans la région Asie-Pacifique en vue d'y maintenir la paix, la sécurité et la stabilité.

 

Ces déclarations font suite à l'incident provoqué par un avion de patrouille américain qui a survolé une île artificielle située en mer de Chine méridionale, sur laquelle le gouvernement chinois a lancé le chantier d'une base militaire.

 

Une telle réaction du gouvernement chinois pourrait témoigner de son intention d'apaiser les tensions entre Pékin et Washington attisées par le litige territorial autour des îles Paracels et l'archipel Spratleys, riches en gaz et en pétrole. Le conflit oppose dans cette région la Chine à plusieurs pays, dont Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

Selon des experts, une confrontation directe entre les deux puissances mondiales pourrait avoir des conséquences irrémédiables.

"Il s'agit d'un incident très désagréable. Dans tous les cas, la Chine sera déterminée à défendre ses droits et intérêts (…), ce qui risque d'aboutir à un conflit grave, bien que les parties cherchent à atténuer les tensions bilatérales", indique Igor Korotchenko, rédacteur en chef du magazine Défense nationale.

Les Etats-Unis, qui perçoivent la Chine comme leur concurrent stratégique, ont également adopté une politique basée sur la coopération avec Pékin. Des accords de collaboration dans les domaines culturel, économique et de la lutte contre le terrorisme ou le réchauffement climatique ont déjà été conclus.

 

Pourtant, selon le journal russe Vzgliad, si Washington coopère avec Pékin, c'est afin de contrôler et "contenir" le géant chinois.

 

"Les Etats-Unis sont en train de former une coalition (Japon, Philippines) qui pourrait affronter militairement la Chine, et cette dernière en est parfaitement consciente", estime l'expert militaire Viktor Mourakhovski dans une interview accordée au journal.

Selon le journal, Washington utilise un éventail d'instruments pour empêcher Pékin d'établir sa domination en mer de Chine méridionale. Il s'agit notamment d'accords économiques avec des pays de la région, de pressions exercées via les institutions financières mondiales, et de tentatives de modifier le droit international en y ajoutant le concept selon lequel les ressources naturelles seraient qualifiées de patrimoine de l'humanité.

D'après Vgzliad, cette stratégie « ni paix, ni guerre » et de « dissuasion grâce au partenariat » a abouti sur le fait qu'actuellement, les relations sino-américaines sont devenues pour Washington aussi importantes que les liens avec un autre allié clé: le Japon. De son côté, Pékin reconnaît lui aussi que les relations ont dépassé le caractère bilatéral, pour obtenir une signification mondiale.

Pour sa part, la Chine continue d'accroître son potentiel militaire. La création d'une armée puissante est son objectif numéro un, indique le rapport des autorités chinoises sur la nouvelle doctrine militaire du pays publié le 26 mai. Le rapport précise pourtant que Pékin a l'intention de mener une politique de paix et qu'il n'entreprendra jamais d'actions expansionnistes vis-à-vis d'autres pays.

 

 
Lire aussi:
Chine/Amérique du Sud: vers un nouveau partenariat stratégique
 
Pétrole en mer de Chine: la tension monte entre Pékin et les USA
 
La Chine se prépare à l'effondrement du dollar
Tags:
litiges territoriauxEtats-Unismer de Chine du SudChine
 
GRANDS TITRES



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150526/1016265594.html#ixzz3bGSoupDY