Marc JUTIER - Premier candidat déclaré aux primaires socialistes de 2016

Publié le par José Pedro

 

Marc JUTIER - Premier candidat déclaré aux primaires socialistes de 2016

 
Publié par Marc Jutier
Françaises, Français,
J'ai l'honneur de vous présenter ma candidature aux Primaires Citoyennes de 2016 .
Je suis pour :...
Françaises, Français,
J'ai l'honneur de vous présenter ma candidature aux Primaires Citoyennes de 2016 .
Je suis pour :
► une sortie de l'Euro/€,
► une sortie de l'OTAN afin d'être indépendant de la politique agressive des USA,
► un nouveau référendum sur l'UE afin de respecter la souveraineté exprimée par le peuple de France lors du référendum du 29 mai 2005 sur le TCE,
► l'instauration d'une 6ème république.
 

Marc JUTIER - Premier candidat déclaré aux Primaires Citoyennes

Présentation (origine, parcours personnel et motivations), circonstances et raisons qui me poussent à être candidat aux Primaires Citoyennes socialistes de 2016 et de 2021 et les grandes lignes du programme proposé.

Déclaration officielle►bit.ly/1EXHIUZMerci de faire connaître ces pagesbit.ly/1MB7j8gPhoto et présentation

Pour faire partie de mon comité de soutien, cliquez ici: Soutien et/ou merci de « liker » cette page: on.fb.me/151KHxH

Président de Fraternité Citoyenne, membre du PS depuis 2011. Je suis né le 11 août 1962 à Paris, issu de la classe moyenne, mon père était chercheur à l’Inserm, mon grand-père instituteur dans l’Allier. Je vis avec ma compagne qui m'a donné deux filles dans une maison que j'ai construite de mes mains. J'ai travaillé comme ingénieur d'affaire en informatique au Canada et en France. J'ai voyagé et vécu en Asie et en Amérique. Je suis Québécois par ma mère et ingénieur de l'école polytechnique de Montréal. J'ai été sympathisant et adhérant du parti les Verts de 2003 à 2005, candidat à la présidence du MEI en 1999, candidat aux élections législatives de 1997 dans la 11e circonscription de Paris.

[…] je prends l'engagement devant tous les Français de lancer une consultation nationale afin d'élaborer une nouvelle constitution durant mon mandat et à faire un référendum 4 mois au moins avant la fin de mon mandat sur un texte constitutionnel d'une 6e République si je suis élu en mai 2017 ou en mai 2022. Article complet ici►bit.ly/1TqQFgj

Marc Jutier facebooktwitter Président de Fraternité Citoyenne

… … …

Extraits du chapitre Indignation de l’ouvrage « Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste »:

"L’indignation voire même une saine colère m’a envahi lorsque j’ai compris, au début des années 1990, le fonctionnement du système monétaire international. J’ai alors décidé de consacrer ma vie à la recherche de la vérité et de la partager avec mes concitoyens ; c’est ce que je fais par l’intermédiaire du net depuis 1999. Je suis choqué par la mentalité ou l’idéologie de l’oligarchie. Je crois que la seule solution est politique au sens noble du terme. L’indignation n’est pas suffisante, le combat politique s’impose, il s’agit de chasser du pouvoir cette oligarchie manipulatrice. Les solutions existent pour vivre sainement, paisiblement et confortablement dans notre pays une fois débarrassé de ce gouvernement de privilégiés qui ne défendent que leurs intérêts. Pour dire la vérité à mes concitoyens et révolté par la stupidité, l’absurdité et la violence de l’idéologie économique et politique dominante qui est partagé aussi bien par la droite que par le gouvernement social-libéral actuel, j’ai décidé d’agir, de me présenter aux élections présidentielles, d’être candidat aux primaires socialistes de 2016 et de 2021."

"Je suis donc candidat à l’élection présidentielle et ce n’est ni une plaisanterie ni une lubie. Aspirer à devenir le Président des Françaises et des Français, mes chers compatriotes, implique d'être porteur d'une vision pour la France, une vision animée par l'espoir d'un avenir meilleur pour toutes et tous au sein de la grande famille que nous formons. Je suis un citoyen ordinaire issu de la classe moyenne mais je suis néanmoins habité par la volonté de conduire un pays de 65 millions d’habitants et de 44 millions d’électeurs, une volonté que marque une détermination hors du commun."

"Ma candidature à la présidence de la république n’est pas une nouveauté. J’ai annoncé mon intention de me présenter à l’élection présidentielle le 1er janvier 2000. Je l’avais fait à l’époque par un communiqué de presse. J’avais obtenu, durant la pré-campagne de 2002, quelques articles de presse ainsi que deux passages à la télévision (France 2 et Canal +). Faute d’avoir rassemblé les 500 parrainages, je n’ai pas pu me présenter officiellement. Je n’ai pas participé à la campagne de 2007. Pour 2012, j’ai d’abord voulu participer à la primaire d’Europe écologie – les Verts. J’ai finalement renoncé parce que je ne voulais pas signer un engagement de la direction qui m'engageait à soutenir le gagnant des sondages de l'époque : N. Hulot, et que j’ai estimé que c'était beaucoup d'énergie pour peu de résultats. Je suis fondamentalement socialiste ; j’ai alors décidé, dés qu’il est apparu que M. Strauss-Kahn était disqualifié, de prendre ma carte au Parti Socialiste et de soutenir François Hollande. Lors de l’Université d’été de 2011 du PS, j’ai donné en main propre au favori de la course à la présidentielle mon ouvrage – Nouvelle Civilisation 2012 – en faisant le souhait que les quelques bonnes idées pour une meilleure gestion de la cité exposé dans cet ouvrage puissent inspirer le futur président. Mais M. François Hollande est enfermé dans un discours technocratique et libéral et il est, jusqu’à preuve du contraire, au service du Nouvel Ordre Mondial voulu par l’oligarchie Occidentale."

"Conscient qu’à moins d’une révolution violente, ce qui n’est évidemment et absolument pas souhaitable, un changement radical ne peut se faire que par les urnes ; que la constitution de la 5e République étant ce qu’elle est (l’importance prédominante du président de la république et de l’exécutif) ; que pour qu’un candidat à l’élection présidentielle ait une chance de gagner il doit être issu d’un grand parti ; que le choix entre les deux grands partis s’impose de lui même en ce qui me concerne (quoique je revendique un certain gaullisme, de gauche évidemment ! Mais l’UMP est-il gaulliste ?) ; j’ai décidé d’être candidat à la prochaine primaire socialiste." Document complet ici►bit.ly/H1eUB6 (4.600 vues)

… … …

La Lettre d'info de FC

L'association Fraternité Citoyenne envoie une lettre hebdomadaire le WE, une revue de presse (articles et vidéos) non conforme et politiquement incorrecte sur la politique française, européenne, internationale et divers autres sujets.► Lettres d'info de FC: fraternitecitoyenne.blog4ever.com/articles (toutes)

Pour s'abonner (gratuitement bien entendu), cliquez: Abonnement

Notez que:

► Nous sommes en 5e République et que cela nous plaisent ou non, seul le Président de la République est en capacité d'orienter véritablement, dans un sens ou dans un autre, la politique du pays.

► Finalement en 5e République, seules les convictions profondes de la personne qui devient Président de la République ont une influence notable sur l'orientation politique de la France. On le voit particulièrement avec le Président actuel qui s'est fait élire sur un programme plus ou moins à gauche et qui a fait un « bon » virage à droite!

► Les Primaires Citoyennes organisées par le PS est une voie d'accès pour l'Élysée et c'est la seule possible pour quelqu'un qui tient un discours en rupture avec le capitalisme (je ne crois pas que le candidat du Front de Gauche puisse y arriver, il sera toujours perçu par l'opinion comme plus ou moins « extrémiste »).

► Il n'y aura pas de révolution au sens de 1789, de 1848 ou de 1871 et donc la 5e République restera en place jusqu'à ce que le Président en place décide de la changer pour une 6e.

► Le Système Monétaire À Réserves Totales (SMART) ou réforme dite du « 100% Money » [d'après le titre de l'ouvrage écrit en 1935 par l'économiste américain I. Fisher] a pour principal avantage que la monnaie devienne un bien public, ce qui n'a jamais été le cas. Il s’agit de transférer le service des dettes de la sphère privée au secteur public. Notez que par la loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France, abrogée par l'Article 123 du Traité de Lisbonne [voir la Pétition: Pour que l'argent serve ... *], la planche à billet, en ce qui concerne les besoins de l'État, a été privatisée. Le service de la dette de l'État était de 48,5 milliards d'euro en 2013. Et si vous cumulez les intérêts annuel que payent, l'État, les entreprises et les particuliers, vous arrivez à 129,2 milliards d'euro par an soit 45,4% des recettes fiscales nettes du budget de l'État ou 92,6% des recettes de la TVA en 2014. La dette n'est qu'une colossale escroquerie au bénéfice de l'oligarchie financière planétaire.

► La primaire présidentielle socialiste, nommée officiellement Primaires Citoyennes, est l'élection par le Parti Socialiste et tous les sympathisants de gauche qui souhaitent se joindre à ce scrutin, afin de désigner leur candidat commun à l'élection présidentielle française de 2017. Comme en 2011, le scrutin de désignation du candidat aura probablement lieu à l'automne précédent l'année de l'élection présidentielle. Elle est ouverte à tous les citoyens inscrits sur les listes électorales qui se reconnaissent « dans les valeurs de la gauche et de la République ».

Levons nous ! Il est temps ! Jusqu'à la victoire, on ne lâchera rien ! (page de liens + une vidéo de 4 minutes)

► Est-ce aux médias ou aux citoyens de choisir les élus de notre pays ? Posons-nous sérieusement cette question.

* Pour que l'argent serve au lieu d’asservirchn.ge/MMb6En (1.300 signataires)

"Les banques, je les ferme, les banquiers, je les enferme." Vincent AURIOL en 1936