WWIII: 5 CHOSES QUE LA RÉSERVE FÉDÉRALE ESPÈRE QUE VOUS NE DÉCOUVRIREZ JAMAIS!

Publié le par José Pedro

5 CHOSES QUE LA RÉSERVE FÉDÉRALE ESPÈRE QUE VOUS NE DÉCOUVRIREZ JAMAIS

5 CHOSES QUE LA RÉSERVE FÉDÉRALE ESPÈRE QUE VOUS NE DÉCOUVRIREZ JAMAIS

Par David Zeiler – Le 8 mai 2013 –

La plupart des Américains supposent que la Réserve Fédérale des États-Unis est une puissante institution gouvernementale qui cherche seulement à préserver la valeur du dollar, à stimuler l’économie et à créer toujours plus d’emploi.

C’est ce que la Réserve Fédérale veut que vous pensiez.

L’illusion de la Réserve Fédérale comme une entité gouvernementale positive et stabilisante a plus ou moins existé depuis sa création dans des circonstances douteuses en 1913.

« Cela évitait non seulement le mot « banque », mais cela impliquait habilement le contrôle implicite fédéral ou gouvernemental sur la mise en place d’un pool de réserves qui appuierait le nouveau « système » bancaire, a dit le stratège de Money Morning, Shah Gilani.

Le Congrès a joué le jeu pendant tout ce temps, d’abord en approuvant la loi qui a créé cette bête et, plus tard, en dotant la Réserve Fédérale de son « double mandat » de lutter contre l’inflation et le chômage.

Les vraies raisons de la création de la Réserve Fédérale, et de la plupart des choses qu’elle a faites à ce jour, choqueraient beaucoup d’Américains.

« Si le peuple américain comprenait vraiment comment fonctionne la Réserve Fédérale et ce qu’elle nous a fait, il exigerait son abolition immédiate », écrit Michael Snyder sur son site,The Economic Collapse.

Cinq faits choquants sur la Réserve Fédérale

  • Elle ne fait pas vraiment partie du gouvernement

Peu de gens savent que la Réserve Fédérale n’existait même pas il y a environ 100 ans.  Elle a été concoctée par les meilleurs banquiers de Wall Street de l’époque lors d’une réunion secrète sur une île de la Géorgie. (Un livre sur le sujet est en fait intitulé, « La créature de l’île Jekyll »)

Les banquiers voulaient une banque centrale en partenariat avec le gouvernement pour servir de filet de sécurité pour leurs institutions, qui étaient alors enclines à des paniques bancaires.

Les 12 banques régionales qui composent la Réserve Fédérale ne sont pas détenues par le Trésor américain, mais par des banques privées du pays.  Selon Factcheck.org, « environ 38% des 8,000 banques de la nation sont membres du Système de la Réserve Fédérale, et possèdent donc les banques de la Réserve Fédérale. »

  • Le but principal de la Réserve Fédérale est de servir les banques

Alors que l’objectif déclaré de la Réserve Fédérale est son « double mandat » proposé par le Congrès, en pratique, elle sert à répondre aux besoins des grandes banques ceci étant toujours l’objectif premier.

« Les banques centrales, dont dépend la Réserve Fédérale, sont de loin le système le plus grand et le plus puissant du monde, pour « servir les banques en tout premier lieu », a déclaré Shah Gilani.  « Deuxièmement, ils servent leurs hôtes des gouvernements.  Ils sont l’outil ultime pour les riches et les puissants. »

Pendant les années de la crise financière, par exemple, en plus des plans de sauvetage très médiatisés, la Réserve Fédérale a octroyé 16 trillions de dollars en prêts peu connus à plus d’une douzaine de grandes banques.

Selon un document du Bureau gouvernemental de la responsabilité, certains des principaux bénéficiaires se composaient de Citigroup Inc. (NYSE:C), qui a reçu $2,513 trillions en prêts; Morgan Stanley (NYSE:MS), $2,041 trillions; Merrill Lynch, $1,949 trillions; Bank of America (NYSE:BOA), $1,344 trillions; Bear Stearns, $853 milliards; Goldman Sachs Group Inc. (NYSE:GS) $814 milliards; et JPMorgan Chase (NYSE:JPM), $391 milliards.

  • La Réserve Fédérale paie aux grandes banques des milliards en intérêts

Pour financer son important programme d’assouplissement quantitatif massif, la Réserve Fédérale a encouragé les banques à déposer leurs réserves excédentaires dans ses comptes.  Les grandes banques ont été plus qu’heureuses de se conformer puisqu’elles se font payer des intérêts sur l’argent qu’elles placent dans la Réserve Fédérale.  L’an dernier, la Réserve Fédérale a versé environ 4 milliards de dollars en intérêts à ces grandes banques; Bloomberg News a estimé que les paiements annuels aux banques pourraient s’élever à aussi haut que 77 milliards de dollars par année d’ici 2015, dépendant des augmentations des taux d’intérêt d’ici là. 

  •  La Réserve Fédérale a détruit le Dollar

La Réserve Fédérale a totalement échoué dans un de ses mandats, gérer les taux d’intérêt pour juguler l’inflation.  Depuis sa création en 1913, l’inflation aux États-Unis a grugée 96% de la valeur du dollar.  Donc, un article qui coûtait $100 en 1913, coûterait près de $2,300 aujourd’hui.  Et le problème a empiré au fil du temps; le dollar a perdu 83% de sa valeur juste depuis 1970.  Depuis la crise financière, la Réserve Fédérale a accéléré le processus avec des politiques alimentant l’inflation comme les assouplissements quantitatifs et les taux d’intérêt à zéro.

  • La Réserve Fédérale permet les dépenses effrénées du gouvernement

Washington n’aurait jamais pu accumuler sa dette nationale de $16,850 trillions qui, ces dernières années, a augmenté au rythme de plus de 1 trillion de dollars par année, sans l’aide de la Réserve Fédérale.  La Réserve Fédérale est essentiellement le mécanisme par lequel la dette fédérale est créée et monétisée, rendant facile pour le gouvernement de dépenser des trillions de dollars au-delà de ce qu’il perçoit en taxes.  Il n’est guère étonnant que Washington regarde ailleurs quand la Réserve Fédérale donne un traitement spécial aux grandes banques.

http://moneymorning.com/2013/05/08/5-things-the-federal-reserve-hopes-youll-never-find-out/ 

 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: ,