WWIII : Le Texas en état de siège!!! Il veut récupérer son Or de la FED!

Publié le par José Pedro

Qui fait encore confiance à la FED?

Rembrandt, Le festin de Balthazar (1635) National Gallery, Londres.

Présage écrit sur le mur ? L’état du Texas retire de New-York pour un milliard de dollars en lingots d’or et le stocke chez lui en le rendant juridiquement inconfiscable


Par Tyler Durden – Le 14 juin 2015 – Source zerohedge

La défiance dans la fiabilité et la solvabilité de la Banque centrale américaine s’étend. En premier lieu avec le rapatriement de l’or de l’Allemagne, ensuite celui de la Hollande, puis de l’Autriche, et maintenant – comme nous l’avions noté auparavant – le Texas a adopté un projet de loi qui a pour objectif de rapatrier  $1 milliard  de dollars d’or des coffres de la Fed de New York en le faisant transiter vers un dépôt nouvellement créé au Texas… «Les gens cultivent cette image de grandeur et de puissance de l’État du Texas … donc pour beaucoup d’entre eux, c’est là l’exact lieu où ils voudraient aller avec leur or.» Ici, le projet de loi contient un article pour empêcher toute préemption forcée des fonds par le gouvernement fédéral.

Dès 2011 :

 

«L'UTIMCO » (University of Texas Investment Management company), le deuxième fonds de dotation universitaire américain, a reçu près de $1 milliard en lingots, et l'UTIMCO stocke cet or dans un coffre de New York, selon le conseil d'administration du fonds.»

 

La décision de convertir l'investissement d'un fonds en lingots d'or a été lancée par un gestionnaire et membre du conseil d'administration du fonds de dotation de couverture de Dallas: Kyle Bass.

 

Zimmerman a dit, lors de sa réunion annuelle le 14 Avril, que Bass avait gagné 500 millions de dollars sur l'effondrement des prêts hypothécaires à risque américains [subprimes].

 

«Les banques centrales fabriquent plus que jamais un argent qu'elles n’ont pas. Alors quelle est la valeur de l'argent en termes d'achats de biens et services ?», a déclaré Bass hier dans un entretien téléphonique. «Je considère l'or comme une monnaie de référence car ils ne peuvent pas le créer en l’imprimant.»

A présent, comme nous l’avons déjà noté précédemment, et comme le rapporteThe Epoch Times, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé un projet de loi, le vendredi 12 juin, qui permettra au Texas de construire un dépôt d’or et de métaux précieux. En outre, le Texas rapatriera $1 milliard en lingots de la Réserve fédérale de New York vers le nouveau dépôt, une fois celui-ci terminé.

Dans l’ensemble, le projet de loi semble plutôt bienvenu, mais ses implications sont loin d'atteindre celui du House Bill 483, ce texte de loi relatif à «la création et l'administration d'un dépôt d'État de métaux précieux»,celui-là même proposé par Giovanni Capriglione, membre de la Chambre des Représentants du Texas.

 

Capriglione a dit dans le Star-Telegram:

 

«Nous ne parlions pas d'y construire un autre Fort Knox. Mais quand je l'ai annoncé, j’ai été submergé de courriels et d’appels téléphoniques venant de littéralement partout dans le monde. Les correspondants  voulaient stocker leur or au dépôt du Texas. Les gens ont cette image rassurante de grandeur et de puissance avec l'État du Texas... Donc pour beaucoup de gens, c’est exactement là où ils veulent aller avec leur or.»

 

Mais n'est-ce pas à New York, un État également grand et puissant, qu'est entreposée la plupart de l'or dans le monde ? que la plupart des pays ne peuvent récupérer

 

Pourquoi l'État du Texas veut-il construire sa propre installation de stockage ?

Il y a justement deux raisons importantes. La première concerne la méfiance dans le système de stockage actuel. La deuxième menace concerne le système du papier monnaie dans son ensemble.

«Dans beaucoup de cas, avec de l'or placé en banque, vous ne pouvez pas détenir un titre garanti pour récupérer l'or.

 

Vous avez juste un titre de contrepartie, qui fait de vous un créancier.Si la contrepartie (la banque) a un problème non lié à l'or,ils peuvent faire défaut et vous devenez un créancier non garanti», a déclaré Keith Weiner, président de l'Institut Gold Standard.

 

Cela signifie en résumé que vous obtenez ce qui reste après la liquidation, c'est à dire souvent juste une fraction de la valeur initiale de vos avoirs.

 

«C'est exactement le scénario qui s'est déroulé avec le courtier MF Global.Je connaissais des personnes qui avaient des récépissés de dépôt de lingots avec un numéro de série spécifique. Mais comme l'or avait un titre dévalué, ces personnes sont devenues des créanciers non garantis, en faillite», a déclaré Weiner.

 

Au Texas, deux grandes caisses de retraite publiques de l'Université du Texas (UOT) et le Régime de retraite des enseignants (TRS) détiennent plus de $1 milliard de titres d'or-papier.

 

l'UTIMCO, inquiète de la détention d'or-papier, a effectivement échangé ses titres cotés en bourse pour prendre livraison de lingots d'or et les a entreposés dans un coffre de la Banque HSBC à New York dès 2011.

 

A l’époque, le même gestionnaire de fonds de pension, Kyle Bass, expliquait: «Je suis dans la position d'un commissionnaire fiduciaire, dans la mesure où je détiens l'or et que je vais le garder longtemps, il ne s'agit pas d'en faire commerce. [...] Nous avons examiné la COMEX (New York Commodities Exchange); à cette même époque, ils avaient environ 80 milliards de dollars de contrats à terme et de produits dérivés déclarés. Et dans l'entrepôt ils n'avaient que 2,7 milliards de dollars réels livrables. Nous allons détenir l'or longtemps. Vous êtes à bord, vous êtes une société fiduciaire, alors c'est facile, vous allez l'obtenir.»

 

Bass sous-entend qu'il y a beaucoup plus d'or virtuel que physique là-bas, et qu'il est plus prudent de détenir effectivement de l'or physique.

 

Prendre l'or et le déposer au Texas résoudrait également le risque d'en perdre la contrepartie. «En l’occurrence, l'or fera garantie par sa présence physique, personne n'ira le prêter et il ne servira pas de garantie pour d'autres opérations de la banque, a déclaré Victor Sperandeo de entreprise de commerce EAM Partners.[...] Parce que si la banque ferme, vous êtes foutus.»

 

«Je pense que tout le monde voulait ça. Nous sommes plus à l'aise et rassurés avec l'or physique sous notre contrôle complet, a déclaré l'avocat constitutionnel et expert de l'or Edwin Vieira, travaillant au projet de loi au Texas. Ils ne veulent pas voir l'or dans une banque quelconque pour que d'ici deux à cinq ans, il s'avère ne plus y être.»

Jusqu’ici, l’attention reste pour l’essentiel focalisée sur l’aspect du dépositaire et les grandes institutions.

Cependant, le projet de loi comprend également une disposition pour empêcher la saisie, ce qui est important pour les parties privées qui veulent éviter une confiscation (comme celle de 1933) de leur lingots par les autorités fédérales.

L'article A2116.023 du projet de loi stipule: «Une prétendue confiscation, réquisition, saisie ou toute autre tentative de contrôler la propriété [...] est nulle ab initio et sans effet.» En effet, l'État du Texas protègera tout or stocké dans ce dépôt de la préemption du gouvernement fédéral.

 

Et sans la menace de confiscation, les citoyens privés peuvent utiliser l'or et l'argent comme monnaie, en contournant complètement le système de la monnaie papier (fiduciaire).

 

«Les gens peuvent légalement opérer des transactions avec des contrats basés sur l'or. La difficulté résidant dans la mise en œuvre de ces documents contractuels.» Or, le Texas a mis en place un mécanisme pour traiter avec les dépositaires. Nous avons des comptes ouverts dans cette institution, qui peuvent facilement opérer des mouvements pour certains montants. Donc, nous pouvons gérer notre système de monnaie de métaux précieux en cas de besoin», a déclaré Vieira.

 

Tout cela ne serait pas possible si l'or était stocké dans une banque, en raison des risques de banqueroute ou avec les jours non ouvrés. Tout comme ce ne serait pas possible si le gouvernement fédéral pouvait confisquer l'or.

 

Selon Vieira, cette mesure anti-saisie repose sur l'article 1, section 10 de la Constitution des États-Unis, qui oblige les États à ne faire aucune offre de règlement des dettes qui ne soit indexée sur les métaux précieux.

 

«Si quelqu'un du ministère de la Justice vient à s'y opposer, vous allez voir des feux d'artifice juridiques et politiques. L'État va déclarer: nous avons besoin d'un mécanisme pour faire de la monnaie d'or et d'argent. Ceci est conforme à la disposition constitutionnelle. L'État fédéral ne peut y toucher. Notre pouvoir et notre légitimité en tant qu'État, sur le plan constitutionnel, prévaut sur toute loi que vous pourrez voter», a déclaré Vieira.

 

Et comme l'un des plaideurs est un État, le cas serait directement traité par la Cour suprême.

 

Invasion? This at least the second train full like this to go through kelso in the last two days!! Nice knowing Texas!! #jadehelm

Posted by Dana Wynn on dimanche 14 juin 2015

«Nous sommes en train de parler d'une situation sans précédent dans le champ de la légalité. Ce n'est plus un concept à la marge, a-t-il ajouté, mettant en garde contre un éventuel combat avec le gouvernement fédéral: Nous verrons comment réagiront le gouverneur et le procureur général.»