Les Républicains: Juppé : « Moi je ne fais qu’un seul geste, je retourne ma veste »

Publié le par José Pedro

Voici ci-dessous la Presse à Sarkozy, de la Revue 24heuresactu.com  ACTUALITE AUTREMENT, rédacteur en chef Didoulefou : "militant UMP depuis 2007, sarkozyste vigilant mais pas désenchanté, je souhaite défendre mes idées avec ma plume"! Porte Parole de Nicolas SARKOZY dans la presse People de Droite. Une série de dénigrement systématique d'Alain Juppé, pour son programme ou absence de programme, ses idées ou absences d'idées, son âge, ses relations avec l'Islam, etc, il est difficile dans ces conditions de faire une campagne, voir une Primaire avec les Loups, qui sent incontestablement la calomnie, la médisance, le dénigrement systématique, l'injure, la traîtrise, l'accusation mensongère, la délation, l'infamie d'une famille Politique qui ne vit que dans le mensonge, la haine, la traîtrise de l'autre. Dans ces conditions il n'est plus question d'appeler cela une famille Politique, sauf si des excuses sont données officiellement par Nicolas Sarkozy lui-même, instigateur de ces calomnies. 

Je venais juste d'être irité par le cumul des affaires qui entachent "Les Républicains" en disant :

""Les Ripoublicains ont encore frappé: Révélations sur Claude Guéant (ancien Préfet, secrétaire général de la présidence de la République française ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration) . Derrière les tableaux, la piste de l’argent libyen et un appartement magnifique rue WEBER dans le XVIème à usage personnel.""

Il est grand temps de revenir au temps du RPR, à l'époque ou les scandales étaient seulement de simples abus de pouvoir! Là on est dans la grande délinquance. Les Républicains n'ont plus l'once d'une réputation d'honnêteté, de probité, de souci de la France.

Les Ripoublicains n'arrêtent pas de faire parler d'eux en tant que délinquants notoires. Pourtant aucune voix ne s'élève dans leurs rangs pour dire une fois pour toutes "cela suffit" et que les personnes mises en examen et condamnées soit exclues du mouvement. La Droite Française est de ce fait non représentée pour sa partie intègre, honnête, et Probe. Comment assainir ce mouvement dont les seules préoccupations se limites aux intérêts personnels? Peut-on encore voter pour un Mouvement qui ne représente pas ses convictions personnelles, et dont les premières règles doivent être la moralité et la préservation de la République Exemplaire. Comment ne pas analyser le Silence Assourdissant des Responsables du Mouvement comme un blanc-seing à la corruption et aux exactions répétées. La confiance est compromise, et le fait de faire confiance dans ces conditions sans avoir les moyens de réagir en cas duperie, laisse le système corrompu à la dérive.

Juppé : « Moi je ne fais qu’un seul geste, je retourne ma veste »

Rédigé par Marianne Debout le 21 juillet 2015.

alain_juppe

A force de faire des zigs, des zags, de l’équilibre, des retournements de veste, de dire ou écrire blanc le matin mais noir le soir ou trois jours après pour ce qui est de la Grèce, à force de tenter en vain de prendre le vent de l’histoire, à part répéter à l’envie qu’il veut être Président de la République ce pauvre Juppé ne sait affirmer ou énoncer clairement et avec certitude ni ce qu’il veut pour la France et en politique étrangère, ni où il va, ni ce qu’il propose….et on ne peut que se poser quelques questions :

-Nous aurait-on caché un AVC qui aurait laissé quelques séquelles?

-Son obsession de gagner les primaires lui parasiterait-elle le raisonnement ?

-Aurait-il dissimulé un penchant marqué pour le Bordeaux sachant que l’alcool est incompatible avec la morale affichée par ses amis- frères musulmans?

-Serait-il incapable d’évaluer les problèmes, de choisir, de trancher, de décider, d’agir, de se battre pour convaincre et préférerait-il le contre-pied, la dérobade, la volte-face, la fuite ou pour essayer d’atteindre ses adversaires la bassesse de quelques piques dans le dos plutôt que l’affirmation de ses convictions jusque dans le combat des idées en véritable face à face?

-Se sentant, quoi qu’il fasse, porté par la vague des médias qui le poussent comme s’ils voulaient nous imposer leur choix, en aurait-il oublié le caractère versatile de la majorité des journalistes généralement plus soucieux de « vendre »au service de leur propre intérêt que de servir la vérité ainsi qu’ ils nous le démontrent sans discontinuer depuis 2007 ?

-Aurait-il déjà vendu, lui, la peau de l’ours avant de l’avoir tué et oublié qu’ au final ceux qui l’encensent pour essayer d’éliminer Nicolas Sarkozy lui préfèreraient toujours le concurrent socialiste ?

-Est-il assez naïf pour imaginer qu’en cas de duel avec Hollande, d’un coup, d’un seul, tous ces journalistes empressés jusqu’à le trouver séduisant droit dans ses bottines et le regard perdu dans l’horizon des présidentielles vont retrouver la mémoire et lui resservir toutes les casseroles qu’ils font semblant d’oublier sans négliger pour autant dans la distribution quelques souvenirs cuisants de son passage à Matignon ?

-Grisé par tant de gloire, en oublierait-il les erreurs cinglantes des instituts de sondage quand ils s’entêtent à poser des questions qui induisent la réponse espérée (cf les dernières élections en Angleterre et la victoire sans appel de Cameron que les sondages donnaient jusqu’à la dernière minute comme le grand perdant !!!) ? Les instituts de sondages jouent les rabatteurs au bénéfice du camp qu’ils ont choisi et savent très bien manipuler par la formulation des questions même si l’exemple le plus récent de l’Angleterre prouve que cela ne marche pas toujours. Ayant eu à répondre à deux reprises en 2012 à des sondages d’ordre politique pour deux instituts différents j’ai pu en faire le constat .L’ayant fait remarquer pour le démontrer ensuite sur le vif à ceux qui me sondaient par téléphone j’avais eu des réponses embarrassées pour aboutir à « On ne peut pas formuler autrement , c’est prévu comme ça , vous devez obligatoirement répondre par oui ou par non » alors que mes réponses ne pouvaient s’en satisfaire.

Grisé par sa cote de popularité jusqu’à la brandir lui-même comme un drapeau dans des interviews, gagné par l’ivresse du succès qu’il croit à sa portée, Alain Juppé nous démontre en fait au quotidien dans le déroulé de ses multiples et parfois incohérentes prises de position qu’il n’est ni un adepte de la plus élémentaire prudence, ni d’une fiabilité sans faille.

Quand on voit ses propres soutiens les plus rapprochés lui reprocher de ne pas être très organisé peut-on ne pas douter de ses compétences pour conduire un pays? Apprendre à s’organiser avec efficacité à plus de 70 ans ….c’est tout de même un peu tard !

Quand enfin on découvre sur le web une vidéo du maire de Londres qui se paye carrément sa tête avec une ironie pleine de gouaille ….là c’est le coup de grâce ! (DAILYMOTION.COM Le maire de Londres se paye la tête d’Alain Juppé) Quoi qu’on puisse penser de l’indélicatesse de cette moquerie publique assez féroce, il faut reconnaître qu’elle n’est pas de bon augure pour un homme qui prétend aux plus hautes fonctions. Je ne pense pas en effet qu’il soit coutumier de voir le maire d’une capitale étrangère parler ainsi d’un autre maire et brocarder du même coup un possible candidat à la magistrature suprême dans son propre pays et je doute qu’il soit possible d’y voir une rancune liée à la guerre de cent ans et à l’époque où les Anglais vendangeaient l’Aquitaine !

 

 

DÉJÀ UNE REMARQUE SUR CET ARTICLE
  1. JpB dit :

    Comment l’Ump meme relookée en Républicains n’a que des has been condamnés pénalement à présenter ??
    cet islamo collabo , pour le mariage gay, n’a plus rien à faire à droite