WWIII : Syrie Escalade : Moscou et Pékin demandent à l’aviation US de quitter “immédiatement” la Syrie.

Publié le par José Pedro

proxy

 

 

Les médiats américains indiquent que, selon une source militaire officielle, les diplomates russes ont formellement demandé le départ “immédiat” de l’aviation américaine du ciel de Syrie.

Cette demande marque une escalade significative des tensions entre les deux puissances sur le dossier syrien. L’armée américaine a fait valoir que “rien n’indiquait” que le gouvernement US entendait changer d’attitude en Syrie et qu’elle continuerait donc à opérer dans le ciel du pays.

La Russie continue par ailleurs d’acheminer du matériel en Syrie. Six nouveaux avions SU-34 ont été signalés sur la partie militaire de l’aéroport international Bachar Al-Assad, près de Lattakié.

 

Le président syrien Bachar el-Assad a demandé à la Russie de lui fournir une aide militaire pour lutter contre l'EI, a annoncé mercredi le chef de l'administration présidentielle Sergueï Ivanov.

"Je veux vous informer que le président de la République arabe de Syrie a demandé une aide militaire à la direction de notre pays. De la sorte, on peut constater qu’il faut bien entendu lutter contre le terrorisme, il faut unir les efforts, mais dans le même temps il faut respecter le droit international", a déclaré M. Ivanov.

Bachar al-Assad, le Président syrien a demandé dans une lettre officielle à Vladimir Poutine de l’aide et l’envoi de sa force aérienne en Syrie, a-t-on appris de Farsnews. 
« L’envoi de force aérienne en Syrie est demandé par Damas et à cette fin, Assad a envoyé une lettre à Poutine », a écrit l’agence de presse syrienne SANA. 
Selon ce rapport, Assad a demandé dans cette lettre à Poutine d’envoyer dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, des forces aériennes en Syrie.
« Cette demande a été formulée par la Syrie, conformément aux lois internationales et accords signés pour assurer les intérêts du peuple et du gouvernement et la souveraineté des deux pays », a annoncé le président syrien. 
Cette information est diffusée alors que ce mercredi matin, le Parlement russe a donné son accord à la demande du Président de ce pays d’une autorisation pour des opérations extrarégionales. 

Porte-parole du gouvernement russe, Dmitri Peskov, a déclaré la Russie a reçu une demande du gouvernement de Bachar al-Assad à Moscou d’étendre son aide militaire dans la lutte contre le terrorisme de l’Etat islamique.

Toutefois, le fonctionnaire du Kremlin n’a pas fourni de données sur la durée et les modalités de l’opération en Syrie car il “est l’information stratégique”.

La Russie à la demande du président syrien Bachar al-Assad a commencé ses frappes aériennes contre DAESH en Irak.- Hisham Wannous (HishamteleSUR) Septembre 30, ici à 2015

Peskov a déclaré que les opérations dans le territoire d’un autre pays ne sont possibles que si elles sont basées sur une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ou d’une demande des autorités légitimes du pays concerné

 

Le conflit syrien ne peut être réglé que par des moyens politiques, et le processus de transition politique en Syrie doit être choisi par les Syriens eux-mêmes, estime le ministère chinois des Affaires étrangères.

Pentagone : la coalition menée par les USA poursuit ses frappes, malgré le conseil donné par la Russie d’éviter l’espace aérien syrien.

SYRIA

Russia launches airstrikes in northern Syria, senior military official says

NOW PLAYING

Putin or Obama: Who has the solution for Syria?

Russian warplanes have begun bombarding Syrian opposition targets in the war-torn nation's north, working on behalf of dictator Bashar al-Assad, according to a senior military official.

The official said airstrikes targeted fighters in the vicinity of Homs, located roughly 60 miles east of a Russian naval facility in Tartus, and were carried out by a "couple" of Russian bombers. The strikes hit targets in Homs and Hama, but there are no presence of ISIS in those areas, a senior U.S. defense official said. These planes are hitting areas where Free Syrian Army and other anti-Assad groups are located, the official said.

The development came after Pentagon officials brushed aside an official request from Russia to clear air space over northern Syria, where Moscow intends to conduct airstrikes against ISIS on behalf of Assad, according to sources who spoke to Fox News.

The request was made by a Russian three-star general who spoke with U.S. officials at the American Embassy in Baghdad, sources said. The general, who was not identified, used the word "please" when delivering the verbal request, known as a "demarche," according to the written transcript of the exchange.

"If you have forces in the area we request they leave," the general said.

A senior Pentagon official said the U.S., which also has been conducting airstrikes against ISIS, but does not support Assad, said the request was not honored.

 

Israël met en garde la Russie : « Ne testez pas notre armée ! »

Israeli army Chief of staff Moshe Yaalon stands in front of a fighter jet at Natzarym air base in ...

Israël n’a aucune intention de renoncer à sa liberté opérationnelle en Syrie a assuré mardi le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon.

« Nous avons clairement dit aux Russes que nous n’avons pas l’intention d’abandonner notre capacité à défendre nos intérêts. Ne testez pas notre armée ! », a mis en garde M. Yaalon.

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit préoccupé lundi par les frappes de l’armée israélienne sur le territoire syrien, après les récents échanges de tirs de part et d’autre de la frontière entre les deux pays.

« Nous respectons les intérêts sécuritaires d’Israël mais nous sommes préoccupés par les attaques que mène l’Etat hébreu en Syrie », a déclaré le chef du Kremlin.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rencontré à Moscou le 21 septembre dernier le dirigeant russe pour évoquer le déploiement militaire russe en Syrie et de ses conséquences militaires pour l’armée israélienne.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR