WWIII : 2015 l'Année d'Ismaël, le père de l'Islam. Le Code Secret de la Bible.

Publié le par José Pedro

 

CODES BIBLIQUES DE LA GENÈSE

Cette année pourrait marquer la fin des mensonges arabes et de la terreur musulmane.

Par Rivkah Lambert Adler – Le 21 octobre 2015

« L’ange de l’Éternel lui dit : Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d’Ismaël ; car l’Éternel t’a entendue dans ton affliction.  Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; et il habitera en face de tous ses frères. » (Genèse 16:11-12)

Une nouvelle révélation des codes bibliques suggère que cela pourrait être l’année où le monde assistera à la fin du terrorisme islamique.

Ismaël, le fils premier-né d’Abraham, est un prophète important dans l’Islam. Les musulmans considèrent Ismaël comme un ancêtre de Mahomet spécifiquement, ainsi que l’ancêtre de plusieurs tribus arabes importantes.  Bien qu’il existe des Arabes Chrétiens et des Musulmans non-arabes, en général, le judaïsme considère Ismaël comme étant le père de l’Islam.

Malgré le fait qu’il peut être dangereux de définir quelles nations aujourd’hui descendent d’Ismaël, en particulier dans le cas de l’Iran, le Rabbin Mattityahu Glazerson, un expert reconnu des codes bibliques, a dit à Breaking Israël News que, quand il s’agit des Codes de la Bible, toute mention « d’Ismaël est essentiellement l’Islam, alors, l’Iran est également incluse ».  Il mentionne également que « beaucoup de commentateurs rabbiniques juifs disent que dans Ismaël aujourd’hui, il y a beaucoup, beaucoup de nations, comme mentionnées dans les Psaumes 83 ».

« Les tentes d’Édom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, les Philistins avec les habitants de Tyr;  L’Assyrie aussi se joint à eux, elle prête son bras aux enfants de Lot. » (Psaumes 83:7-9)

En analysant le tableau des Codes Bibliques dans le Livre de la Genèse, Glazerson souligne que les mots hébreux « tome Yishmaël », qui signifie la fin d’Ismaël, apparaissent à côté des lettres hébraïques qui se réfèrent à l’année en cours dans le calendrier hébraïque.

Entourant « tome Yishmaël », nous retrouvons les codes bibliques pour des mots clés connexes, y compris le terrorisme, Moshiach (Messie), « etz tzarah » (des temps de détresse), l’ennemi, Amalek (l’ennemi biblique du peuple juif) et Teshuva (repentir).

Selon Glazerson, cette table des Codes Bibliques est associée à la fin de la terreur islamique et à une repentance généralisée de la nation juive avec cette année.  En citant un commentaire de l’érudit juif connu comme le Ba’al ha-Turinle Rabbi Jacob ben Asher, qui est né en Allemagne il y a 700 ans, Glazerson dit que, « Quand Ismaël va tomber à la fin des jours, Mashiach ben David (le Messie fils de David) va prospérer ».

Dans une vidéo reliée aux Codes Bibliques, Glazerson cite le Pirke de Rebbe Eliezer, un commentaire rabbinique écrit il y a environ 1500 ans.  Au moins 100 ans avant la fondation de l’Islam, le Pirke de Rebbe Eliezer relie une prophétie sur les 15 façons dont les enfants de l’Islam vont contrarier Israël à la fin des jours.

Selon Glazerson, tout ce qui y est écrit se passe vraiment maintenant.  Sur la liste des 15 afflictions que les enfants d’Ismaël vont imposer au Peuple Juif est la prédiction qu’ils vont construire un bâtiment sur le Mont du Temple, ce qu’ils ont fait avec la mise en place de la Mosquée Al Aqsa au 8ème siècle.  Une autre des 15 afflictions que les enfants d’Ismaël causeront des problèmes pour le Peuple Juif est que « les mensonges vont se multiplier et que la vérité sera cachée ».

Un expert des Codes Bibliques souligne quelque chose qu’il dit ne pas figurer nulle part ailleurs dans les Codes Bibliques.  Comme des mots croisés, nous retrouvons les mots qui signifient « Ismaël ment » dans une colonne verticale qui rencontrent les mots « à Israël »qui apparaissent à l’horizontale, avec les lettres hébraïques qui se réfèrent à cette année dans le calendrier hébraïque.

L’implication est que ce sera l’année où les mensonges provenant des enfants d’Ismaël vont augmenter.  Ceci est particulièrement intéressant compte tenu que l’Autorité Palestinienne déclare maintenant que le mur occidental, sans doute le lieu le plus saint d’Israël, leur appartient.

Source : BreakingIsraelNews.com

CODES BIBLIQUES DE LA GENÈSE

Publié le 03 novembre, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

Cette année pourrait marquer la fin des mensonges arabes et de la terreur musulmane.

Par Rivkah Lambert Adler – Le 21 octobre 2015

« L’ange de l’Éternel lui dit : Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d’Ismaël ; car l’Éternel t’a entendue dans ton affliction.  Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; et il habitera en face de tous ses frères. » (Genèse 16:11-12)

Une nouvelle révélation des codes bibliques suggère que cela pourrait être l’année où le monde assistera à la fin du terrorisme islamique.

Ismaël, le fils premier-né d’Abraham, est un prophète important dans l’Islam. Les musulmans considèrent Ismaël comme un ancêtre de Mahomet spécifiquement, ainsi que l’ancêtre de plusieurs tribus arabes importantes.  Bien qu’il existe des Arabes Chrétiens et des Musulmans non-arabes, en général, le judaïsme considère Ismaël comme étant le père de l’Islam.

Malgré le fait qu’il peut être dangereux de définir quelles nations aujourd’hui descendent d’Ismaël, en particulier dans le cas de l’Iran, le Rabbin Mattityahu Glazerson, un expert reconnu des codes bibliques, a dit à Breaking Israël News que, quand il s’agit des Codes de la Bible, toute mention « d’Ismaël est essentiellement l’Islam, alors, l’Iran est également incluse ».  Il mentionne également que « beaucoup de commentateurs rabbiniques juifs disent que dans Ismaël aujourd’hui, il y a beaucoup, beaucoup de nations, comme mentionnées dans les Psaumes 83 ».

« Les tentes d’Édom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, les Philistins avec les habitants de Tyr;  L’Assyrie aussi se joint à eux, elle prête son bras aux enfants de Lot. » (Psaumes 83:7-9)

En analysant le tableau des Codes Bibliques dans le Livre de la Genèse, Glazerson souligne que les mots hébreux « tome Yishmaël », qui signifie la fin d’Ismaël, apparaissent à côté des lettres hébraïques qui se réfèrent à l’année en cours dans le calendrier hébraïque.

Entourant « tome Yishmaël », nous retrouvons les codes bibliques pour des mots clés connexes, y compris le terrorisme, Moshiach (Messie), « etz tzarah » (des temps de détresse), l’ennemi, Amalek (l’ennemi biblique du peuple juif) et Teshuva (repentir).

Selon Glazerson, cette table des Codes Bibliques est associée à la fin de la terreur islamique et à une repentance généralisée de la nation juive avec cette année.  En citant un commentaire de l’érudit juif connu comme le Ba’al ha-Turinle Rabbi Jacob ben Asher, qui est né en Allemagne il y a 700 ans, Glazerson dit que, « Quand Ismaël va tomber à la fin des jours, Mashiach ben David (le Messie fils de David) va prospérer ».

Dans une vidéo reliée aux Codes Bibliques, Glazerson cite le Pirke de Rebbe Eliezer, un commentaire rabbinique écrit il y a environ 1500 ans.  Au moins 100 ans avant la fondation de l’Islam, le Pirke de Rebbe Eliezer relie une prophétie sur les 15 façons dont les enfants de l’Islam vont contrarier Israël à la fin des jours.

Selon Glazerson, tout ce qui y est écrit se passe vraiment maintenant.  Sur la liste des 15 afflictions que les enfants d’Ismaël vont imposer au Peuple Juif est la prédiction qu’ils vont construire un bâtiment sur le Mont du Temple, ce qu’ils ont fait avec la mise en place de la Mosquée Al Aqsa au 8ème siècle.  Une autre des 15 afflictions que les enfants d’Ismaël causeront des problèmes pour le Peuple Juif est que « les mensonges vont se multiplier et que la vérité sera cachée ».

Un expert des Codes Bibliques souligne quelque chose qu’il dit ne pas figurer nulle part ailleurs dans les Codes Bibliques.  Comme des mots croisés, nous retrouvons les mots qui signifient « Ismaël ment » dans une colonne verticale qui rencontrent les mots « à Israël »qui apparaissent à l’horizontale, avec les lettres hébraïques qui se réfèrent à cette année dans le calendrier hébraïque.

L’implication est que ce sera l’année où les mensonges provenant des enfants d’Ismaël vont augmenter.  Ceci est particulièrement intéressant compte tenu que l’Autorité Palestinienne déclare maintenant que le mur occidental, sans doute le lieu le plus saint d’Israël, leur appartient.

Source : BreakingIsraelNews.com

Qu'est ce que le Code de la Bible ?

C'est la découverte, dans le texte hébreu de la Bible, de mots en relation apparaissant non fortuitement proches les uns des autres au sein d'une matrice de petite taille.

Comment fonctionne le Code de la Bible ?

Le texte de la Bible est écrit comme une série de lettres sans espaces. Il est alors possible de rechercher les séquences de lettres équidistantes (ELS) d'un ou plusieurs termes. Nous appelerons le terme principal MasterWord et les termes associés SlaveWords.

Comment chercher les ELS d'un terme ?

Le texte de la Bible est lu avec un espacement de S lettres (skip en anglais, S pouvant être positif ou négatif). Si le skip est égal à +1, le texte est lu normalement; si le skip est égal à -1, le texte est lu à l'envers; si le skip est égal à +10, le texte est lu une lettre sur 10 et ainsi de suite... On note alors toutes les occurences où le texte nous donne le terme recherché.

Comment rechercher des codes dans une matrice ?

On cherche les ELS du MasterWord et les ELS de chacun des SlaveWords. Ensuite, on recherche s'il existe un morceau de texte qui contient plusieurs des ELS précédents.

Comment rechercher une matrice statistiquement significative ?

Il existe deux procédés principaux, soit calculer le R-factor (valeur statistique) de chaque terme apparaissant dans la matrice et en déduire ainsi une probabilité approchée de la matrice; soit comparer la matrice trouvée dans le texte de la Bible avec celles trouvées dans un grand nombre de textes de contrôle (textes équivalents au texte de la Bible où les lettres ont été mélangées).

Comment le programme Advanced Bible Decoder peut-il vous aider ?

ABD Pro est la nouvelle generation de logiciel du Code de la Bible.
Simple d'utilisation avec des moteurs de recherche ultra-rapides.
Le logiciel ABD Pro convient aux utilisateurs debutants voulant decouvrir le phénomène du Code de la Bible,
 ainsi qu'aux chercheurs expérimentés voulant utiliser le meilleur logiciel du Code de la Bible disponible actuellement.
ABD Pro est l'ultime solution pour trouver des matrices significatives.

Pourquoi perdre un précieux temps en cherchant des noms ou événements sans aucun résultat ?
La réponse est une évidence : vous ne disposez pas du bon outil.

Utiliser la puissance d'ABD Pro pour découvrir les codes secrets en quelques minutes.
Partager vos découvertes avec d'autres fans du Code de la Bible grace à des rapports d'aspect professionnel.


ABD Pro est le seul logiciel qui incorpore :

  • un puissant dictionnaire bilingue Anglais-Hébreu, permettant à l'utilisateur de chercher dans la Bible sans connaissance de l'hébreu,
  • les traductions multilingues de la Bible, permettant à l'utilisateur de comprendre le sens des versets sans connaissance de l'hébreu,
  • et de nombreux outils statistiques comme les tests de simulation.
Avec ABD Pro, rechercher des grands événements dans la Bible: l'Assassinat d'Yitzhak Rabin, l'attaque terroriste du World Trade Center, l'Explosion du train à Madrid, le virus du SIDA, la navette Columbia, le Crack de Wall Street de 1929, la mission Apollo 11, les Guerres Mondiales, l'Holocauste, l'Assassinat de JF.Kennedy, les Elections Présidentielles, et plus... Est-ce-que votre nom est encodé dans la Bible ?

Avec ABD Pro, il est maintenant possible de décrypter le passé, de comprendre le présent, et de révéler les différents futurs pssibles écrits dans les Codes de la Torah : la prophetie a commencé.

 

 

 

Examples de Codes de la Bible utilisant le logiciel ABD Pro :

Découvrer des matrices étonnantes et descriptives encodées dans la Bible il y a 3000 ans.

Codes de la Bible du World Trade Center

Code de la Bible de J.F. Kennedy
Code de la Bible de Yitzhak Rabin
Code de la Bible de Clinton
Code de la Bible de Netanyahu
Code de la Bible de Sarkozy

Code de la Bible de Edison
Code de la Bible de Newton
Code de la Bible du virus du SIDA

Code de la Bible de la navette spatiale Columbia

Code de la Bible de Platini

Codes de la Bible du Code de la Bible
 

Phénomènes et codes numériques

dans

la Bible

(Dernière mise à jour: Juillet 2014)

part 1

 

 

Barre de separation

 

 

Le phénomène des codes Bibliques faisant l'objet de vives controverses, et le fait que la Bible a été principalement écrite en Hébreu et en Grec, ce sujet peut paraître comme étant invérifiale par le non "initié" qui ne connaitrait rien de ces langues de rédaction des Ecritures.!

Je propose donc au lecteur Francophone, chercheur sincère de vérité l'exemple qui suit en guise d'introduction.

" [...] Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. (Actes 4/26)

" [...] vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. (Actes 10/38)

Le mot "Paix" écrit en quatre lettres sonnant à l'oreille comme la lettre d'introduction "P", un "simple" "P.Oint" me permet en effet de faire la remarque suivante:

puisque "ange" = 27 et sa traduction en anglais "angel" = 39, le point inséré dans le nombre 39 donne 3.9 ou 3x9 = 27

L'Ancien et le Nouveau Testament étant respectivement constitués de 39 et 27 livres, cette séquence est parfaitement et facilement mémorisable!

9 Et j’allai vers l’ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit: Prends-le, et avale-le; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.
10 Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je l’avalai; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus avalé, mes entrailles furent remplies d’amertume.
11 Puis on me dit: Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois. (Apocalypse 10/9-11)

9 And I went unto the angel, and said unto him, Give me the little book. And he said unto me, Take it, and eat it up; and it shall make thy belly bitter, but it shall be in thy mouth sweet as honey.
10 And I took the little book out of the angel’s hand, and ate it up; and it was in my mouth sweet as honey: and as soon as I had eaten it, my belly was bitter.
11 And he said unto me, Thou must prophesy again before many peoples, and nations, and tongues, and kings. (Revelation 10/9-11)

"angel" ou "l’ange" = 39...

 

Barre de separation

 

Illustration tirée du livre " COMPUTORAH " de Moshe KATZ

 

A l'origine, la langue Hébraïque était composée de pictogrammes. Chaque lettre aurait 7 sens différents et chaque mot jusqu'à 70 significations possibles. Le mot "Torah" désignant le Pentateuque ou les 5 premiers livres de l'Ancien Testament, est composé de quatre lettres en Hébreu.

Il est peu connu dans le monde Francophone que d'importantes découvertes ont été accomplies dans le domaine de la recherche sur la structure numérique et les lois mathématiques propres à la Bible que l'outil informatique a permis de mettre en valeur, les premiers défrichements étant à mettre sur le compte de pionniers comme les Juifs GOLDBERG (1) ou WEISMANDEL (2) ou le chrétien PANIN (3) pour ne citer que les plus connus.

 

ivan panin

Yvan Panin

 

 Une page spéciale, "Preuves mathématiques absolues de l'inspiration divine de la Bible" est consacrée à Yvan Panin.

Ainsi, parmi leurs découvertes, figurait par exemple la récurrence du chiffre 7 ou de ses multiples, attaché à des mots, des expressions ou même des ensembles de phrases ! D'autre part, chaque lettre en hébreu ayant aussi une valeur numérique il était tout à fait possible d'additionner les lettres d'un mot d'une phrase ou d'un livre complet et de les réduire à un résultat numérique. Plus simplement dit, il se dégageait une harmonie mathématique structurante dans l'ensemble des textes qui composent les 5 premiers livres (4) de l'Ancien Testament.

En Français, nous utilisons un alphabet de 26 (5) lettres distinct du système de calculs établi à partir de dix chiffres (0, 1, 2, 3...) dits " chiffres arabes ". Mais les langues hébraïques et grecques qui ont été utilisées pour rédiger respectivement les Livres de l'Ancien et du Nouveau Testament ne possédaient pas de chiffres distincts et c'était les lettres de l'alphabet qui étaient utilisées pour les représenter. Un mot pouvait donc être lu à la fois comme une suite de lettres ou une suite de chiffres. Les lettres de l'alphabet grec correspondaient à une suite de 1 à 10 pour les dix premières puis à la suite des dizaines (20, 30, 40...) pour les suivantes et enfin les centaines (100, 200, 300...) pour les dernières lettres.

 

A = 1

B= 2

C = 3

D = 4

E = 5

F = 6

G = 7

H = 8

I = 9

J= 10

K = 20

L = 30

M = 40

N = 50

O = 60

P = 70

Q = 80

R = 90

S = 100

T = 200

U = 300

V = 400

W = 500

X = 600

Y = 700

Z = 800

 

 

 

 

 

En transférant ce système sur l'alphabet Français, un mot comme " Antéchrist " donne 666 à l'addition !

 

 

rouleaux de la thora

 

 

La méthode de recherche de mots ou d'expressions consiste à les révéler en opérant des Sauts Equidistants de Lettres (SEL) obéissant à des codes et des fréquences variant de quelques unités à plusieurs milliers de lettres sur un ensemble de mots saisis sans espace entre eux et correspondant à un ou plusieurs livres Bibliques. Ainsi apparaissent d'autres mots composés de ces Sauts Equidistants de Lettres (SEL), lesquels entrent alors en interaction sémantique avec le texte littéral.

Un mot de base est introduit dans l'ordinateur qui indique s'il est mentionné, combien de fois et selon quelle fréquence il est décelé. Une fois le mot trouvé, le sens du texte dans lequel il se révèle donne un sens supplémentaire. Des mots satellites s'accrochent au mot de base et de nouvelles recherches peuvent être effectuées pour affiner les résultats et obtenir des données supplémentaires. Une nouvelle série se dégage ainsi dans le voisinage ou mêlé au premier mot qui avait servi de moteur de recherche ! En procédant à une division des tableaux dégagés, on découvre de nouveaux mots satellites, lisibles dans toutes les directions même en diagonale, qui enrichissent la recherche de précisions supplémentaires.

 

codes dans la Torah

 

Le Pentateuque ou Torah (qui peut aussi s'écrire en Français "Thora") est composé de cinq livres qui contiennent l'essentiel de la loi Mosaïque. Une recherche de ce mot, faite par M. D. Weissmandel juste avant la seconde guerre mondiale, qui correspond aux quatre lettres "TORH" en Hébreu fait apparaître un résultat avec un espace de 49 sauts équidistants dans les deux premiers livres, à savoir Genèse et Exode. Aucun résultat équivalent ne peut être trouvé dans le Lévitique mais les quatre lettres réapparaissent, dans les Livres des Nombres ou du Deutéronome, mais inversées avec les mêmes sauts équidistants, à chaque 50e lettre donc. La loi divine a été donnée à Moïse après 50 jours d'exode et ces séquences "TORH" ou "HROT" pointent vers LEUR AUTEUR CELESTE, c'est à dire DIEU qu'avec des sauts équidistants de 7 lettres (et 7 x 7 = 49), chaque huitième lettre sur le Livre du Lévitique désigne sous le nom Hébreu de "YHWH".

Sur un autre plan, il est très utile de souligner combien nous sommes redevables du soin et de l'intégrité avec lesquels les Saintes Ecritures nous ont été transmises, de génération en génération, par les scribes Juifs qui les ont recopiées et dupliquées en toute fidélité par rapport à leurs supports originaux. Cette retranscription manuelle obéissait à des lois extrêmement strictes et contraignantes, énoncées dans le " Talmud " dont nous pouvons difficilement imaginer la minutie et le degré d'exigence. La taille, la forme de chacun des caractères, les différentiations orthographiques pour un même mot, devaient être respectées et un seul manquement à l'une de ces règles suffisait à rendre impur et sans valeur le texte recopié. Rambam , un rabbin, a codifié ces contraintes en quelques 20 règles. Les lettres hébraïques comportent des traits, les " téamim " et il est bon de rappeler les paroles de Jésus qui, nous le verrons, attesteront le bien fondé de cette prophétie :

" [...] Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé ". (Mt 5/18)

Les derniers versets du livre de l'Apocalypse énoncent un commandement sans équivoque possible sur la nécessité de transmettre les textes originaux dans toute leur exactitude :

" [...] Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre ". (Apoc. 22/18-19)

Il arrive qu'un mot soit écrit avec une lettre supplémentaire qu'on ne lit pas et d'apparence inutile donc. Mais dans le cadre d'une recherche, l'application d'un code particulier fera ressortir un nom entier et fidèlement retranscrit grâce à cette apparente faute d'orthographe ou de retransmission.

 Mieux encore : le professeur Katz (6) cite l'exemple extraordinairement prophétique du livre d'Esther.

 

Esther dénonçant Haman

Esther dénonçant Haman

Sources: http://www.prophecyinthenews.com/feast-of-purim-festival-with-a-prophecy/

 

" [...] Dans Suse, la capitale, les Juifs tuèrent et firent périr cinq cents hommes, et ils égorgèrent Parschandatha, Dalphon, Aspatha, Poratha, Adalia, Aridatha, Parmaschtha, Arizaï, Aridaï et Vajezatha, les dix fils d'Haman, fils d'Hammedatha, l'ennemi des Juifs. Mais ils ne mirent pas la main au pillage. Ce jour-là, le nombre de ceux qui avaient été tués dans Suse, la capitale, parvint à la connaissance du roi. Et le roi dit à la reine Esther : Les Juifs ont tué et fait périr dans Suse, la capitale, cinq cents hommes et les dix fils d'Haman; qu'auront-ils fait dans le reste des provinces du roi ? Quelle est ta demande ? Elle te sera accordée. Que désires-tu encore? Tu l'obtiendras. Esther répondit : Si le roi le trouve bon, qu'il soit permis aux Juifs qui sont à Suse d'agir encore demain selon le décret d'aujourd'hui, et que l'on pende au bois les dix fils d'Haman. Et le roi ordonna de faire ainsi. L'édit fut publié dans Suse. On pendit les dix fils d'Haman; (Esther 9/6-14)

Cette dernière requête de la reine Esther, une juive, paraissait incongrue puisque les dix fils du ministre Haman, ennemi des juifs, étaient déjà morts. D'autre part, dans l'énumération des 10 noms, la taille de 3 lettres hébraïques avait été réduite. L'équivalence numérique de ces 3 lettres donnant le total de 5707. L'année 5707 sur le calendrier Hébreu correspond à l'année 1946, sur notre calendrier Occidental.

A noter cependant que ce calcul calendaire fait appel à la Kabbale et non la gématrie traditionnelle!

La clé de ce double mystère fut donnée en Octobre 1946, le 16 exactement lorsque les 10 chefs nazis condamnés au procès de Nuremberg furent pendus. En fait, il y aurait dû en avoir 11 au total mais Herman Gœring avait préféré se suicider par empoisonnement pour échapper à la pendaison. Malgré la surveillance exercée 24/24h, un gardien lui avait fait parvenir un calepin et un stylo, stylo où se trouvait le poison...

Selon les coutumes juives, le 16 octobre 1946 correspondait au dernier jour de la période du jugement divin faisant coïncider la fête de Purim, fête qui fut évoquée pour des raisons inconnues par l'un des condamnés, Julius Streicher qui lança: "Ce sont les Juifs qui vont être contents ! Fête de Purim 1946" au moment où la corde lui fut passée au coup.

L'origine de cette fête de Purim ou Pourim est expliquée dans le même chapitre du livre d'Esther:

" [...] Les Juifs s'engagèrent à faire ce qu'ils avaient déjà commencé et ce que Mardochée leur écrivit. Car Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite, ennemi de tous les Juifs, avait formé le projet de les faire périr, et il avait jeté le pur, c'est-à-dire le sort, afin de les tuer et de les détruire; mais Esther s'étant présentée devant le roi, le roi ordonna par écrit de faire retomber sur la tête d'Haman le méchant projet qu'il avait formé contre les Juifs, et de le pendre au bois, lui et ses fils. C'est pourquoi on appela ces jours Purim, du nom de pur. D'après tout le contenu de cette lettre, d'après ce qu'ils avaient eux-mêmes vu et ce qui leur était arrivé, les Juifs prirent pour eux, pour leur postérité, et pour tous ceux qui s'attacheraient à eux, la résolution et l'engagement irrévocables de célébrer chaque année ces deux jours, selon le mode prescrit et au temps fixé. Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s'en effacer parmi leurs descendants. (Esther 9/23-28)

 

"Le Code d’Esther"  par Bernard Benyamin et Yohan Perez

"Le Code d’Esther"

Et si tout était écrit...

par Bernard Benyamin et Yohan Perez

Sources: http://www.lecodedesther.com/

 

Ce fait historique avéré est le point de départ de la rédaction d'un ouvrage: "Le Code d’Esther". Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d’Esther recèle un message secret, et qu’il existe entre l’antique royaume perse et l’Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défiant la raison.

Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l’Arche perdue et de Dan Brown, n’a pourtant rien d’une fiction; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le "Code d’Esther", Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

 

 

Il existe même une application gratuite liée à ce livre sur l'Applestore.

 

Barre de separation

 

 

Yvan PANIN transcrivit le Nouveau Testament dans sa version originale grecque en remplaçant les lettres par leurs correspondances numériques et c'est ainsi que le génial mathématicien perçut, d'abord intuitivement, une cohérence et une harmonie constituant un plan directeur et une structure logique, mathématiquement articulés et vérifiables.

Très vite, il apparaîtra que la complexité et la perfection liées à ces structures numériques excluaient toute éventualité permettant de croire que l'inspiration des textes était due à une forme de hasard ou de conception d'origine humaine. Selon le calcul des probabilités, il y avait une chance sur 3,5 milliards pour que cela soit dû au seul hasard. La même méthodologie appliquée à un texte extrait d'un ouvrage autre que la Bible ne donne aucun résultat similaire, même pour des textes apocryphes. Une seule lettre manquante ou l'incrémentation d'un simple espace suffit à annuler toute " information révélée " comme nous le verrons plus loin.

Une expérience a été faite pour tenter d'écrire un texte cohérent dans son ensemble avec 3 mots qui devraient apparaître 7 fois ou un nombre de fois multiples de 7. Six mois ont été nécessaires à une équipe américaine pour rédiger seulement une dizaine de lignes !

 

 

On pouvait ainsi découvrir et prouver que chaque mot, chaque lettre de la Bible était inspirés par une Puissance Créatrice, Unique, connaissant l'histoire future de l'humanité avec des détails en surabondance. La signature de cet auteur unique est protéiforme dans la mesure où elle revêt des caractéristiques structurantes et diversifiées, dégage des sous-signatures prouvant ainsi la rédaction inspirée et la personnalité propre d'un des 4 Evangélistes par exemple. Des mots utilisés par Luc ou l'un des 3 autres Evangélistes n'apparaissent pas dans le reste de la Bible. Ces mots spécifiques à chacun d'eux révèlent après examen qu'ils agissent comme une signature mathématique authentifiant une loi d'harmonie récurrente comme la loi (7) des " 7 " et qu'ils obéissent à un agencement mathématique. Il en va de même pour tous les autres auteurs des textes Bibliques. On comprend l'impossibilité qu'aurait un individu en rédigeant un texte, à utiliser un certain nombre de mots qui lui seraient propres et ce, dans le cadre d'une loi mathématique qui se dégagerait, elle, de l'ensemble de l'ouvrage dans lequel serait intégré ce texte, l'ouvrage lui, étant constitué sur une période de temps s'étendant sur plusieurs centaines d'années ! Cette signature mathématique et caractéristique d'un auteur permettra par exemple d'attribuer l'Apocalypse et le quatrième Evangile à un seul et même auteur, Jeanen l'occurrence. Signature que l'on peut comparer à la nature unique et singulière de chaque être humain, conçu à l'image de DIEU, son Créateur et qui s'inscrit de manière concrète et indubitable dans l'empreinte digitale, le code génétique, le timbre de voix, la composition de l'œil... qui sont utilisés sans défaillance dans les systèmes de contrôle d'accès où l'individu est lui-même utilisé comme support physique de contrôle d'identification, les procédures scientifiques modernes d'investigation policière...

Cela prouve donc que le moindre commandement dans les Ecritures a son importance et ne doit pas être négligé même si " il est d'apparence anodine ou jugé comme obsolète " ! 

" [...] Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux ". (Mt 5/19).

Ainsi, 7, le chiffre de perfection divine obéit à une " loi des sept " dés le premier livre Biblique, la Genèse. En 13 versets, le mot " jardin " est cité 7 x 2 fois = 14. Dans le récit de la création le mot " DIEU " revient 35 fois (soit 7 x 5), le mot " terre " 21 fois (soit 7 x 3), les mots " eau ", " firmament "... 7 fois. Dans le livre de l'Exode, des expressions comme " pain du ciel ", " fils d'Israël " "... 7 fois.

Ceci peut aussi être vérifié au niveau de simples lettres puisque le premier verset de la Bible est constitué de 7 mots en hébreu (28 lettres), le deuxième verset ayant 14 mots...

Le nom de DIEU donne 26 à l'addition des valeurs numériques en 4 lettres comme suit :

YHWH = [Y = 10 H = 5 W = 6 H = 5] = 26

Ce nom revient 1820 fois sur l'ensemble de la Thora et...

260 x 7 = 26 x 70 = 1820

Le même type de recherche, à propos d'un mot, d'un ensemble de mots, d'une expression typique, d'une phrase entière peut être opéré avec les mêmes conclusions sur un chapitre constituant une unité basée sur un récit précis.

Cette loi des sept et ses multiples est en concordance avec la gamme des 7 notes de musique et leurs harmoniques, verrouillée sur une clé. On comprendra au cours de cet ouvrage ce que signifie la septaine ou 7e semaine de Daniel qui est celle de la fin des temps.

La loi des codes numériques par sauts équidistants de lettres (8) dans les 5 premiers livres de la Bible fait apparaître à partir du verset...

" [...] parce qu'Abraham a obéi à ma voix, et qu'il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois ". (Genèse 26/5)

... les mots " Thora ", " L'Eternel DIEU ", " DIEU de Vérité ", " Thora de DIEU ", " Vérité ", " Sceau de la Vérité ", " sauts de lettres équidistants ", " Preuves de la Vérité "...

Sur la totalité des lettres qui constituent le Livre de la Genèse, tous les noms de religions sortent par des codes du nombre 666 ou multiples de ce nombre. La France y est citée, à l'endroit, 666 fois très précisément. Le nom de Napoléon qui a été un type d'Antichrist, y est révélé avec toutes les annotations satellites qui le caractérisent selon un code de sauts de lettres de 5111.

La date exacte de début et de fin de la 2e guerre mondiale y est mentionnée...

Le mot " Catholicisme " s'accroche à la première lettre du mot " ténèbres " dans Genèse 1/2 : " [...] La terre était informe et vide : il y avait desténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux ".

Les mots et expressions " SIDA ", " maladie dans le sang ", " origine les singes " est accroché dans Genèse 6/12 : " [...] Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre ".

 En Mai 97, un livre écrit par un reporter Américain, Michael DROSNIN à propos des travaux d'un savant juif apparaissait dans sa traduction française : " La Bible : le code secret " aux Editions Robert Laffont. Cette année de parution était elle même codée en secret dans les Ecritures !

Plusieurs sujets, à titre d'exemples, y sont révélés concernant :

 des Assassinats

• " Yitzhak Rabin ", " assassin qui assassinera ", " nom de l'assassin ", " assassin de Rabin ", " Tel-Aviv ", " en 5756 (1995/96 selon notre calendrier) ", " Amir "...

• " Premier ministre Netanyahu ", " Elu ", " Bibi ", " Pour la grande horreur ", " Tout son peuple à la guerre ", " Un autre va mourir ", " Son âme a été tranchée ".

 La guerre du Golfe

• " Hussein choisit un jour ", " missile ", " Ennemi ", " Feu le 3 de shevât (18 janvier 1991), " Scud "...

 Les U.S.A.

• " Clinton ", " Président "...

• " Watergate ", " Qui est-il ? Président mais il a été chassé ", " Nixon "...

• " président Kennedy ", " il frappera à la tête, mort ", " Dallas ", " Oswald ", " Nom de l'assassin qui assassinera ", " Ruby ", " il tuera l'assassin "

• " R.F. Kennedy ", " S. Sirhan ", " second gouverneur sera tué "

• " A. Lincoln ", " Booth ", " assassiné "...

 des événements astronomiques

•" Comète ", " terre anéantie ",

• " Shoemaker-Levy ", " Jupiter ", " 8 d'av (date de l'impact en juillet 94) ",

• " Jours d'horreur ", " Obscurité ",, " détresse ", " terre annihilée "...

 La conquête spatiale

• " Apollo 11 ", " homme sur la lune ", " vaisseau spatial "...

 La littérature

• " Shaekespeare ", " Hamlet ", " Macbeth "...

 Les sciences

• " Edison ", " ampoule électrique ", " Electricité ",

• " Einstein ", " science ", " théorie de la relativité ", " une nouvelle et excellente compréhension ", " il a bouleversé la réalité présente ", " Ils ont prophétisé la venue d'une personne intelligente ", " ajoutez une cinquième partie ",

• " Newton ", " gravité "...

 des guerres passées

• " Pearl Harbour ", " la flotte ", " Roosevelt ", " le président du pays, il a donné l'ordre de frapper le jour de la grande défaite ", "Hiroshima ", " Hiroshima pour mettre fin à la bataille mondiale "...

 des guerres futures

• " Holocauste d'Israël ", " Holocauste atomique ", " la prochaine guerre ", " Ce sera après la mort du premier ministre ", " terrorisme ", " votre ville sera détruite par un acte de terrorisme ", " artillerie Libyenne ", " Kadhafi ", " destruction totale ", " artilleur atomique "...

 Le terrorisme

• " autobus ", " bombe ", " bombe Hamas ", " explosion ", " bombe ", " Feu grand bruit ",

• " Goldstein ", " Hébron ", " l'homme de la maison d'Israël qui tuera "

• " Oklahoma ", " le matin ", " à la neuvième heure ", " le 19jour ", " il tendit un piège, frappa un coup, terreur ", " Mort ", " il y aura de la terreur ", " terreur ", " massacre ", " désolé, massacré ", " tué, taillé en pièces ", " Murrah Building ", " son nom est Timothy ", " Mc Veigh "...

 les sectes

• " Aum Shinrikyo ", " métro ", " peste ", " gaz "...

 La Bible et les codes

• " cela a été fait par ordinateur ",

• " code la Bible ", " pour toi ce qui est codé ", " code sauvera ", " Il a codé la Torah et d'avantage ", " scellé devant DIEU "

• " Epelez les lettres à l'envers ", " ils ont changé le temps "...

 des catastrophes

" tremblement de terre ", " S.F. Calif "., " L.A. Calif "., " America ", " Etats-Unis ",

• " Grand tremblement de terre ", " Feu tremblement de terre ", " Kobe, Japon ", " tremblement de terre a frappé Japon ", " année de la peste ", " ils ont retardé l'année de la peste ", " Israël et Japon "...  

 La fin des temps

• " Bataille finale ", " Guerre mondiale ", " 9 d'av est le jour de la troisième ", " retardé ", " cinq futurs, cinq voies "

• " A la fin des jours ",

• " Armageddon ", " Syrie "...

Ces énumérations de faits établies dans le contexte des élections et reconnus pourraient laisser croire qu'il est possible de prévoir l'avenir grâce à ces codes.

Mais il est aussi vrai que lorsque des événements imminents dont on connaît les paramètres vont se produire, la Bible donne des indications fiables et vérifiées peu de temps après lorsque les événements annoncés se sont déroulés. Ainsi, il était connu de quelques chercheurs et autres informaticiens queJacques Chirac serait élu président de la République Française car le nom de M. Edouard Balladur n'apparaissait pas alors que les tableaux relatifs à l'élection de J. Chirac révélaient par sauts de lettres de 801, prélevées à partir d'un ensemble de 43334 mots, les ensembles et mots satellites suivants : " le président J. Chirac ", " maire de Paris ", " il sera élu ", " au deuxième tour " avec la date selon le calendrier Judaïque " le 7 d'Yiar ", " de l'an 5755 ".

 Cependant aucune référence n'est faite, dans cet ouvrage, pour tout ce qui pourrait se rapporter à Jésus-Christ ou à l'Antéchrist, ce qui peut paraître " normal " dans la mesure où ces recherches (9) sont faites par des Juifs, laïcs dans certains cas ou qui attendent encore leur Messie... alors que de simples calculs permettent de comprendre les reproches adressés par Jésus-Christ à leur encontre à ce sujet, c'est à dire celui de Sa venue : Une seule fois en effet, au cours de sa vie terrestre, Jésus-Christ a accepté d'être considéré comme Roi et Messie et d'être acclamé de la sorte, au moment de son entrée triomphale à Jérusalem sur un ânon.

" [...] Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem. Lorsqu'il approcha de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, en disant : Allez au village qui est en face ; quand vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est jamais assis ; détachez-le, et amenez-le. Si quelqu'un vous demande : Pourquoi le détachez-vous ? vous lui répondrez : Le Seigneur en a besoin. Ceux qui étaient envoyés allèrent, et trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit. Comme ils détachaient l'ânon, ses maîtres leur dirent : Pourquoi détachez-vous l'ânon ? Ils répondirent : Le Seigneur en a besoin. Et ils amenèrent à Jésus l'ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts ! Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples. Et il répondit : Je vous le dis, s'ils se taisent, les pierres crieront ! Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t'est donnétu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t'environneront de tranchées, t'enfermeront, et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, (10) toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas connu le temps où tu as été visitée ".

Ces deux extraits soulignés par mes soins, prouvent que les Pharisiens auxquels Jésus fait allusion sont soumis à des puissances d'aveuglement pour ne pas avoir su " calculer " l'arrivée et la visite de leur Prince-Messie (ou Messie-Roi) au Jour fixé par les Ecritures ! 

 

Comput ecclésiastique

COMPUT ECCLESIASTIQUE

Cathédrale de Strasbourg

Image de Alain E...

 

— A propos du mot " calculer ", le terme " compter " est à mettre en relation directe avec le mot américain " computer " qui ne compte qu'une lettre supplémentaire et qui signifie " calculateur " Pour resituer l'exactitude des prophéties messianiques dans le temps, Daniel retranscrivant ce que lui avait annoncé l'ange, avait prédit dans sa prophétie des 70 semaines avec 3000 ans d'avance, la venue d'un Prince-Messie :

" [...] Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur (11), il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur ". (Daniel 9/25-27).

Il suffit de convertir ces 70 " semaines d'années " de Daniel en jours à partir de la date mentionnée par Néhémie concernant le décret du roi Artaxerxès de faire reconstruire la ville de Jérusalem :

" [...] Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l'offris au roi. Jamais je n'avais paru triste en sa présence.. Le roi me dit : Pourquoi as-tu mauvais visage ? Tu n'es pourtant pas malade ; ce ne peut être qu'un chagrin de cœur. Je fus saisi d'une grande crainte, et je répondis au roi : Que le roi vive Eternellement ! Comment n'aurais-je pas mauvais visage, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu ? Et le roi me dit : Que demandes-tu ? Je priai le Dieu des cieux, et je répondis au roi : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse. Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors : Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps. Puis je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu'on me donne des lettres pour les gouverneurs de l'autre côté du fleuve, afin qu'ils me laissent passer et entrer en Juda, et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu'il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j'occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi ". (Néhémie 2/1-8)

Les années Bibliques comptent 360 jours, comme l'indiquent sans équivoque les équivalences scellant cette donnée sur l'étendue des Saintes Ecritures, que ce soit la Genèse (12) en début de l'A.T. ou l'Apocalypse de Jean en fin du N.T., où il est précisément question de la moitié de la 70e semaine exprimée de plusieurs manières différentes :

1260 jours ou

- 42 mois (et 42 x 30 = 1260) ou

- " un temps, des temps et la moitié d'un temps " (une année, deux années et la moitié d'une année en langage symbolique).

Toute la période comprise entre la 69et la 70e semaine correspond à un temps " élastique ", le Temps de la Grâce, totalement ignoré des prophètes de l'Ancien Testament mais connu de DIEU seul, pas même de Jésus-Christ. Il y a cependant un " Jour fixé (13)".

La 70e semaine correspond à la Tribulation de 7 ans de l'Antéchrist, la deuxième moitié de 3 ans 1/2 constituant les temps terribles de la " Grande Tribulation ". Il faut donc se référer aux 69 semaines :

 

 

69 x 7 x 360 = 173880 jours

• décret du roi Artaxerxès :

5 Mars 444 avant J.C. (date connue)

+ 476 ans + 25 jours (5 au 30 Mars)

• entrée triomphale de Jésus à Jérusalem :

= 30 Mars 33 après J.C. (date connue)

 

 

Pour retrouver le nombre exact de jours, soit 173 880 jours, il faut convertir les 476 années basées sur le cycle lunaire en jours calendaires réels basés sur le cycle solaire, tenant compte des années bissextiles et de la valeur en moyenne pondérée (légèrement inférieure à 365 jours un quart) pour chacune de ces années, rajouter les 25 jours compris entre le 5 Mars et le 30 Mars et ne pas commettre l'erreur d'inclure l'année zéro (14) après J.C. qui n'existe pas, naturellement, soit :

 

 

 476 ans x 365, 2421989 jours 173855 j + 25 j = 173880 jours

 

 

" [...] Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent juges selon leurs œuvres, d'après ce qui Etait Ecrit dans ces livres. "

 La structure numérique ne donne accès qu'aux livres qui concernent les œuvres des hommes mais pas au Livre de Vie. Seul Jésus, le Fils de Dieu est digne de l'ouvrir. en Apocalypse chapitre 5.

" [...] Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vYvants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vYvants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; " (Apoc. 5/1-10).

Il est nécessaire d'autre part, d'être très prudent avant de pouvoir donner une proposition d'interprétation, de vérifier les points suivants concernant les méthodes de recherche et d'analyse des résultats :

- plus le mot recherché comporte de lettres et par conséquent d'intervalles entre elles et plus la probabilité de le trouver " par hasard " décroît.

- Il est sage et même vital, au risque d'aboutir à des interprétations erronées, de prendre en compte les points d'ancrages des mots révélés par les SEL, et de leur apport sémantique en adéquation avec celui du texte littéral d'où ils sont extraits.

- plusieurs alternatives (15) de devenir s'offrent pour tout être humain appartenant à la génération Adamique et s'appliquent pour tout événement, en conformité avec les Lois du libre arbitre, car l'homme qui en jouit, à la différence du monde angélique, a été créé libre à l'image de son Créateur.

 En ce qui concerne la personnalité de Jésus-Christ et Sa place dans l'Histoire de l'humanité, un ouvrage (16) paru en Décembre 97, aborde le sujet avec un chapitre spécifique dédié à l'encodage du nom de Jésus-Christ dans l'Ancien Testament, et plus précisément dans les prophéties Messianiques majeures révélant Sa première venue, : " La Signature de Dieu (17) " - Découvertes Bibliques étonnantes. La vérité derrière le code secret de la Bible ! - L'auteur, Grant R.JEFFREY est un chercheur et professeur d'eschatologie américain. Un deuxième ouvrage sur le même sujet par le même auteur a paru en 98 mais n'est pas encore disponible en français. D'autres ouvrages (18) non encore traduits en Français pour la plupart, circulent aux USA.

Yeshua " est le nom original de Jésus en Hébreu. La première apparition de son nom est cachée dés le premier verset de la Genèse et est accrochée à la 5elettre du mot " commencement " :

" [...] Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ". (Genèse 1/1).

Le taux de probabilité de trouver l'expression Yeshua est mon nom " est de l'ordre de 1 chance sur... 50 quatrillions. L'encodage apparaît aussi dans le verset de Zacharie où le prix exact de la trahison de Judas est prophétisé, 500 ans avant la naissance du Christ.

" [...] Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent. L'Eternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé ! Et je pris les trente sicles d'argent, et je les jetai dans la maison de l'Eternel, pour le potier ". (Zacharie 11/12-13)

Cette prophétie a vu son accomplissement et est relatée par l'apôtre Matthieu :

" [...] Judas jeta les pièces d'argent dans le temple, se retira, et alla se pendre. Les principaux sacrificateurs les ramassèrent, et dirent : Il n'est pas permis de les mettre dans le trésor sacré, puisque c'est le prix du sang. Et, après en avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour la sépulture des étrangers. C'est pourquoi ce champ a été appelé champ du sang, jusqu'à ce jour. Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète : Ils ont pris les trente pièces d'argent, la valeur de celui qui a été estimé, qu'on a estimé de la part des enfants d'Israël ; et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné ". (Matthieu 27/3-10)

Y. RAMBSEL, révèle dans son ouvrage (19) que dés le premier mot de la Genèse apparaît l'expression " YESHUA est capable " par saut équidistant de 521 lettres. Le mots hébreux " don ", " présent ", " Jonathan (20) " valent aussi 521. La valeur hébraïque de YESHUA donne 10 + 300 + 6 + 70 = 386.

En Genèse 24/16-18, " YESHUA " apparaît par sauts équidistants de 386 lettres.

L'identification du véritable Messie attendu par le peuple juif est donc authentifiée à notre époque d'incrédulité.

Bible codes sun

Journal le "SUN" du 8 Juin 1999

 Les critiques soulevées au sujet des recherches numériques sur les Ecritures ne manquant pas de se faire entendre comme étant inconciliables avec le message spirituel, l'exemple qui suit prouve que DIEU avait tout prévu et que toute forme de recherche exhaustive ou non de la Vérité par des Voies autre que celles communément admises par le plus grand nombre, excluant la divination bien entendu, n'est en rien condamnable ou même condamnée… bien au contraire.
Ainsi, parmi les objets façonnés pour être utilisés à des fins rituelles de purification dans le Temple de Salomon, il est question d'un réservoir de fonte dont les mesures sont indiquées de façon précise d'où toute approximation est bannie, contrairement aux apparences..

"  [...] Il fit la mer de fonte. Elle avait dix coudées d'un bord à l'autre, une forme entièrement ronde, cinq coudées de hauteur, et une circonférence que mesurait un cordon de trente coudées ". (1 Rois 7/23)

"  [...] Son épaisseur était d’un palme; et son bord, semblable au bord d’une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle contenait deux mille baths. (1 Rois 7/26)

Le diamètre de ce récipient étant de 10 coudées et sa circonférence de 30 coudées, il apparaît à tout esprit critique et respectueux des lois de la géométrie que le rapport entre ces deux dimensions "circonférence/diamètre" devrait être celui du nombre PI, soit 3.14 et non 3 (puisque le rapport 30/10 donne 3) comme l'indique à priori "approximativement" ce verset Biblique.

Nombre PI dans la Bible

Mer de fonte et nombre ¹

 

Mais si l'on prend… en compte… la valeur numérique des lettres, une clé spécifique à ce verset dévoile la valeur réelle de PI. En effet, concernant ce verset selon la tradition et les annotations portées en marge du texte Biblique original, il faut prononcer le mot "circonférence", dans sa version hébraïque bien sûr, " Kri " alors qu'il s'écrit "Ktiv".

Et la valeur numérique de ces deux mots (5 + 6 + 100) et (6 + 100) dans leur contexte Hébraïque donne respectivement 111 et 106. Ce qui permet, par rapprochement, d'écrire l'équivalence:
 

PI/3 = [111/106]

Et en appliquant une formule mathématique à l'ensemble de ces variables, on obtient:
 

PI = 3 x [111/106] = 3,1415

Cette précision à 4 décimales près valide la prise en considération d'éléments supplémentaires cachés mais non occultes et prouve qu'une sagesse transcendante sous-tend le texte et que dans ce cas précis, on est donc bien loin d'une forme d'ignorance de certaines lois naturelles même si à première vue, une mesure d'apparence banale semble avoir été prise "à la louche"… On retrouve cette suite "3.14" dans la séquence "3 x 14" générations du premier chapitre du Nouveau Testament:

"  [...] Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu'à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu'au Christ. (Mat 1/17)

Ajoutons que les mots hébreux d'origine, étant donc aussi des nombres, s'écrivent pour la prononciation orale avec 2 lettres et 3 pour la version écrite sont les seules de l'alphabet Hébreu à pouvoir donner cette séquence mathématique absolue la plus basse.

"  [...] Son épaisseur était d'un palme; et son bord, semblable au bord d'une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle contenait deux mille baths. (1 Rois 7/26).

Et de toute façon, ce verset un peu plus loin souligne que les bords s'évasaient, permettant ainsi de calculer plusieurs dimensions de circonférences.

Le nombre PI ainsi calculé 3 x 111/106 = 3 x 1,0471698 = 3,14150943, (3,141509433962 exactement) c'est à dire une différence de 0,00026% avec la valeur du nombre PI véritable, soit: 3,1415926... - 1,0471698 = 0,0000832

L'"erreur" est 15 fois moins importante que celle enseignée dans nos écoles!

 

- Le baptême du Christ - Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy. Liège -

- Le baptême du Christ - Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy. Liège -

Sources: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Renier_de_Huy_JPG00.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonts_baptismaux_de_Saint-Barth%C3%A9lemy

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement

 

Il existe un exemple à échelle réduite de ce type de bassin avec l'exemple des Fonts baptismaux de la collégiale Saint-Barthélemy à Liège.

 

Pour ne citer qu'une remarque numérique supplémentaire parmi tant d'autres, dans des genres disparates:

 

La ville de Bethlehem, située à la latitude 31.68' N. est le lieu de naissance

du " Seigneur Jésus Christ ", une expression dont la valeur guématrique Grecque

vaut 3168. (se reporter au chapitre développé).

 

 

Et 3 x 1 x 6 x 8 = 144mesure d'homme et mesure d'ange selon Apoc. 17/21.

 

Dans une revue scientifique parue en 98, une rubrique de jeux mathématiques d'un américain, Martin Gardner, traite d'un principe à propos d'un verset Biblique.

" [...] Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Et la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l'abîme. L'Esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : " Que la lumière soit ! ". Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Et Dieu appela la lumière " Jour " et les ténèbres, " Nuit ". Il y eut un soir, et il y eut un matin: premier jour ".

Choisissons le mot " DIEU ". Le nombre de lettres est de 4. Et 4 mots plus loin, nous trouvons le mot " et ". Le nombre de lettres de " et " étant de 2, nous comptons 2 mots et nous trouvons le mot " terre ", un mot de 5 lettres. En procédant de la sorte, nous dégageons les séquences suivantes.

" [...] Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Et la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l'abîme. L'Esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : " Que la lumière soit ! ". Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Et Dieu appela la lumière " Jour " et les ténèbres, " Nuit ". Il y eut un soir, et il y eut un matin: premier jour ".

Le mot " premier " résume à lui seul le thème du premier verset de la Genèse. Ce principe du mot clé a été découvert par le mathématicien Martin Kruskal dans les années 1970. Lorsque le nombre total de mots est notablement supérieur au nombre de lettres du mot le plus long, les paires de chaînes de mots conduisent généralement au même mot clé. Au-delà, toutes les chaînes sont identiques.

Martin Gardner qualifie le livre de M. Drosnin La Bible : le code secret " de grotesque ! Mais au-delà de ses critiques, que penser de ses propos;

Cet intérêt général pour les nombres inspira certains articles /.../ où j'évoquais mes rencontres avec un numérologiste que je nommai le docteur Irving Joshua Matrix. /.../ (notez le nombre 666 formé par les nombres de lettres des trois parties de son nom) "…

Certaines parodies relèvent d'une ignorance difficilement supportable pour ceux qui savent et n'ont qu'un seul désir, celui d'informer et augmenter la connaissance comme Daniel l'avait prophétisé…

 

Barre de navigation

 

Document extrait du chapitre consacré à la numérologie, la Kabbale et autres dérives:

 

Le livre de la GENESE, le premier Livre Biblique est composé de 78064 lettres Hébraïques.

Ce nombre apparemment anodin peut être écrit selon une séquence comme suit:

78064 = 77 700 + [343] + [21]

78064 = 77 700 + [7x7x7] + [7+7+7]

 

 

Le chiffre 7 est omniprésent sur l'ensemble du Livre de l'Apocalypse, le dernier Livre Biblique. Se reporter aussi au chapitre consacré à Panin.

Nous constatons que le chiffre 7 apparaît trois fois, et ce dans chacune des trois séquences. La Trinité est une des vérités Bibliques.

 

 

Mesure de la Jérusalem céleste

Ange mesurant la Jérusalem céleste

mesure d’homme qui était celle de l’ange

Détail du vitrail de l'Apocalypse

Cathédrale de Clermont-Ferrand

Exécuté en 1981 par Alain Makaraviez et Edwige Walmé

Cliquer sur l'image pour obtenir un agrandissement en haute-résolution

 

 

" [...] Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. (Apoc. 17/21)

12 x 12 = 144

et

21 x 21 = 441, soit l'inverse de 144

Cette caractéristique ne se produit que dans trois cas avec 121 x 121, 144 x 441 et 169 x 961, correspondant aux carrés de 11 et 11 — 12 et 21 — 13 et 31.

441 x 144 = 252 x 252 = 63504

"six cent soixante six "= 52 + 42 + 107 + 52 = 253

Phénomènes et codes numériques

dans

la Bible

 

 

part 2

Illustration tirée du livre " COMPUTORAH " de Moshe KATZ

 

 

 

 

Barre de separation

 

Cette page est en partie extraite de la Xe partie du chapitre consacré au cas Michelin.

 

Barre de separation

 

" [...] Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Après que ma peau aura été détruite, moi-même je contemplerai Dieu.(Job 19/26)

" [...] Que tes morts revivent! Que mes cadavres se relèvent! -Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres. (Esaïe 26/19)

Ces deux versets, inspirés à deux auteurs de l'Ancien Testament, parlent de résurrection et sont en miroir 19/26 et 26/19.

 

Beaucoup refusent le phénomène des codes Bibliques pour toutes sortes de bonnes et surtout mauvaises raisons. Prenons le cas du Psaume 46 composé de 11 versets:

46:1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique.

(46:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.
2 (-) C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers,
3 (-) Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. -Pause.
4 (-) Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut.
5 (-) Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.
6 (-) Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante.
7 (-) L’Eternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause.
8 (-) Venez, contemplez les oeuvres de l’Eternel, Les ravages qu’il a opérés sur la terre!
9 (-) C’est lui qui a fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre; Il a brisé l’arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre.
10 (-) Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.
11 (-) L’Eternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause. (Psaumes 46/1-11)

Puis considérons ce même Psaume dans sa version Anglaise:

46:1 "To the chief Musician for the sons of Korah, A Song upon Alamoth."

God is our refuge and strength, a very present help in trouble.
Therefore will not we fear, though the earth be removed, and though the mountains be carried into the midst of the sea;
Though the waters thereof roar and be troubled, though the mountains shake with the swelling thereof. Selah.
There is a river, the streams whereof shall make glad the city of God, the holy place of the tabernacles of the most High.
God is in the midst of her; she shall not be moved: God shall help her, and that right early.
The heathen raged, the kingdoms were moved: he uttered his voice, the earth melted.
The LORD of hosts is with us; the God of Jacob is our refuge. Selah.
Come, behold the works of the LORD, what desolations he hath made in the earth.
He maketh wars to cease unto the end of the earth; he breaketh the bow, and cutteth the spear in sunder; he burneth the chariot in the fire.
10 Be still, and know that I am God: I will be exalted among the heathen, I will be exalted in the earth.
11 The LORD of hosts is with us; the God of Jacob is our refuge. Selah. (Psalms 46/1-11)

William Shakespeare avait 46 ans quand la KJV ("King James Version") Anglaise a été publiée en 1611. Pour un certain nombre de raisons elle est d'ailleurs toujours consultée comme dans mon cas.

Pour celui qui ne connaît rien de la langue de Shakespeare, il peut tout de même vérifier l'intégrité du texte et se contenter de compter les mots...

On compte 46 mots à partir du début pour tomber sur shake et 46 mots à partir de la fin pour trouver spear.

46:1 "To the chief Musician for the sons of Korah, A Song upon Alamoth."

God is our refuge and strength, a very present help in trouble.
Therefore will not we fear, though the earth be removed, and though the mountains be carried into the midst of the sea;
Though the waters thereof roar and be troubled, though the mountains shake with the swelling thereof. Selah.
There is a river, the streams whereof shall make glad the city of God, the holy place of the tabernacles of the most High.
God is in the midst of her; she shall not be moved: God shall help her, and that right early.
The heathen raged, the kingdoms were moved: he uttered his voice, the earth melted.
The LORD of hosts is with us; the God of Jacob is our refuge. Selah.
Come, behold the works of the LORD, what desolations he hath made in the earth.
He maketh wars to cease unto the end of the earth; he breaketh the bow, and cutteth the spear in sunder; he burneth the chariot in the fire.
10 Be still, and know that I am God: I will be exalted among the heathen, I will be exalted in the earth.
11 The LORD of hosts is with us; the God of Jacob is our refuge. Selah. (Psalms 46/1-11)

Et si l'on compte 14 mots à partir du début et 32 mots à partir de la fin, on trouve will et I am.

14 + 32 = 46

On peut donc, en suivant ce "code" écrire "william shakespear"... Cependant, certains refuseront cette évidence sous prétexte que shakespearest écrit sans "e" final...

 

Barre de separation

 

 

Le président Obama lit le Psaume 46 aux cérémonies du 9/11

Le président Obama lit le Psaume 46 aux cérémonies du 9/11

 

A propos de la lecture de ce Psaume 46 par B. Obama à l'occasion des cérémonies du 11/9/11, j'ai écrit:

...//...

Bible animée

 

La Bible comporte 1189 chapitres répartis sur 66 livres, Ancien et nouveau Testaments confondus.

Le 153e chapitre est à la fin du Livre des Nombres, 4e et avant dernier livre constituant la Torah.

L'Ancien Testament est composé de 929 chapitres et le nouveau Testament en compte 260.

C'est parfaitement véri-fiable quelque part sur une de mes pages que je ne retrouve plus ou sur des sites comme:http://www.bibliquest.org/Bible_par_chapitres.htm

Si un Livre Biblique traite des nombres, c'est qu'ils ont leur importance, non?

flèche rouge Or, si l'on procède à revers ou si l'on compte à rebours comme l'affectionnent tant les occultistes, le Psaume 46 est le 406e chapitre et par conséquent le 260e+406e = 666e chapitre Biblique!

Le Psaume 46 correspond donc au 666e chapitre à partir du 22e et dernier chapitre de l'Apocalypse Johannique!

46:1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique.

(46:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

Selon les versions, le deuxième verset est cité avec la référence 46:1 et non 46:2

Les microordinateurs utilisent plusieurs jeux de caractères selon le type d'application. Tous les jeux de caractères sont basés sur le code ASCII ou American Standard Code for Information Interchange, créé en 1963.

 

A = 65

B = 66

C = 67

D = 68

E = 69

F = 70

G = 71

H = 72

I = 73

J = 74

K = 75

L = 76

M = 77

N = 78

O = 79

P = 80

Q = 81

R= 82

S = 83

T = 84

U = 85

V = 86

W= 87

X = 88

Y = 89

Z = 90

 

 

 

 

codes ASCII des lettres majuscules

 

En calculant la valeur de "CHRIST" en lettres majuscules, on obtient alors:

"CHRIST" = 67+72+82+73+83+84 = 461 où l'on peut lire le 46:1

 

...//...

 

Barre de separation

 

L'Ancien Testament a été rédigé en Hébreu et le Nouveau Testament en Grec. Ces deux langues ont pour point commun d'être constituées de lettres qui, après avoir été ultérieurement affectées d'une valeur numérique, sont aussi devenues de la sorte des nombres et divergent par leur sens opposé de rédaction comme pour simuler une fusion des deux livres Testamentaires.

Nous avons vu en première partie que les noms TORH et HROT pointent sur le nom de Dieu dans la Torah.

 

Alphabet Hébreu

Alphabet Hébreu

L'alphabet Hébreu est composé de 22 lettres de base dont cinq changent de statut lorsqu'elles se trouvent en position finale, ce qui donne 27 lettres en tout.

 

WWW

Image avec effet de survol à la souris

 

La lettre (VAU) W par exemple a la valeur 6 et il est facile de comprendre ce que suggère selon cette perspective la séquence WWW..

Ces 22 lettres correspondent aux 39 Livres de l'Ancien Testament regroupés en 22 ensembles distincts.

Ces 22 + 5 lettres sont en correspondance symbolique directe avec les 27 Livres du Nouveau Testament et plus particulièrement avec les 22 chapitres de l'Apocalypse Johannique.

 

Alphabet grec

Alphabet Grec

 

Barre de separation

 

 

Le Psaume 119 est le chapitre le plus long de la Bible. Le Psaume 117 est au milieu de la Bible, alors qu'il est aussi le chapitre le plus court de cette même Bible! Le Psaume 117 est précédé de 594 chapitres en amont et suivi de 594 en aval donnant un total de 1188 chapitres sur les 1189 que compte la Bible.

Ce Psaume 119 est un chapitre acrostiche (c'est à dire alphabétique comme les Psaumes 9, 25, 34, 37, 111, 112, 145) riche de 22 strophes, chacune d'entre elles possédant 8 versets commençant par la même lettre.

L'alphabet Hébreu comporte 22 lettres de base. La première lettre de chacune des 22 strophes ou "stances" correspond à chacune des 22 lettres de cet alphabet Hébraïque. Les deux premières stances commencent donc respectivement par les lettres aleph etbeth de l'alphabet Hébreu, rendant Gloire ainsi à La Parole de Dieu.

Les scribes Juifs vérifient les copies de la Torah en calculant le total des versets. Le 153e chapitre de la Bible est le dernier du livre des Nombres constitué de 36 chapitres.

Le Psaume 119, chapitre le plus long de la Bible comporte 176 versets avec le seul verset 153 des Ecritures.

Le nombre 118 est le plus petit nombre décomposable en une somme de quatre triplets dont les produits sont tous égaux:

118 = 14+50+54 = 15+40+63 = 18+30+70 = 21+25+72.

Le produit de chacun de ces triplets vaut 14x50x54 = 15x40x63 = 18x30x70 = 21x25x72 = 37800.

Autres remarques:

" [...] Les secrétaires du roi furent appelés en ce temps, le vingt-troisième jour du troisième mois, qui est le mois de Sivan, et l'on écrivit, suivant tout ce qui fut ordonné par Mardochée, aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des cent vingt-sept provinces situées de l'Inde à l'Éthiopie, à chaque province selon son écriture, à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et selon leur langue. (Esther 8/9)

Ce verset est le plus long de la Bible...

" [...] Jésus pleura. (Jean 11/35)

et celui-ci est le plus court.

La Bible étant inspirée de Dieu, Sa Parole est donc liée à une structuration mathématique clairement définie, d'où toute forme de hasard est exclue. Et cet aspect mathématique est aussi ma thématique d'approche des Ecritures pour illustrer mes réflexions à leur sujet et le témoignage chrétien en général.

 

Tables de la Loi

Ecriture des tables de la Loi

Vue extraite du film "les 10 commandements" de Cecil B DeMille.

au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. (Jean 1/1-3).

1 + 2 + 3 = 1 x 2 x 3 = 6

6 = [1]1 + [2]1 + [3]1

36 = [1]3 + [2]3 + [3]3

Et sachant que [2]6 vaut 64 soit le nombre de cases d'un jeu d'échecs:

666 = [1]6 - [2]6 + [3]6

La "Parole" devient alors en grec le "Logos", qu'on appelle aussi le "Verbe" et que l'on retrouve consignée en Apocalypse par le même auteur:

" [...] et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. (Apoc. 19/13).

 

Histogramme du mot "parole(s)

Histogramme des occurrences du mot "Parole(s)"

 

La Référence Strong 3056 rapporte:

parole, propos, discours, mot, parler, rendre compte, question, bruit, chose (dite), enseignement, renommée, s'entretenir, adresser, déclaration, un livre, proposition, affaire, motif, exhortation, se plaindre, prédication, langage,...;

1) parole

1a) parole, émise de vive voix, implique conception ou idée

1b) ce que quelqu'un a dit

1b1) une parole
1b2) les dires de Dieu
1b3) décret, mandat ou ordre
1b4) préceptes moraux donnés par Dieu
1b5) prophéties de l'Ancien Testament données par les prophètes
1b6) ce qui est déclaré, une pensée, déclaration, un aphorisme, un dicton, une maxime

1c) discours

1c1) l'action de parler, discourir
1c2) faculté de parole, adresse et pratique dans la parole
1c3) une sorte ou un style de discours
1c4) une parole continue et suivie - instruction

1d) doctrine, enseignement

1e) toute chose rapportée en parole, narration, récit

1f) matière à discussion, chose dite, affaire, cause de dispute, case, motif à plaider

1g) la chose dite ou dont il est question, événement, action

2) son usage en considération de l'ESPRIT seul

2a) raison, la faculté mentale de penser, méditer, raisonner, calculer

2b) prendre en compte, c.à.d avoir égard, considérer

2c) décompter, faire le point

2d) réponse ou explication en référence à un jugement

2e) raison, cause, fond

3) Dans Jean, le mot dénote la Parole essentielle de Dieu, Jésus-Christ, la sagesse et le pouvoir en union avec Dieu, son ministre dans la
création et le gouvernement de l'univers, la cause de toute vie sur terre, physique et morale; Jésus qui est venu dans une nature
humaine pour procurer le salut à l'humanité, le Messie, la seconde personne de la Divinité, qui brille éminemment par ses paroles et ses actions.
Un philosophe Grec Héraclite, a le premier utilisé le terme Logos vers 600 av. J.C pour désigner la raison divine ou le plan qui coordonne un univers changeant. Ce mot est bien approprié à l'exposé de Jean 1.

Le mot "Parole" est cité 42 fois dans le Psaume 119. Les 22 sections de 8 versets alignent les lettres de base de l'alphabet Hébreu non seulement pour chacune de ces sections mais aussi répétée pour chaque première lettre de chaque verset. Chacun des 8 versets de la première section commence ainsi par la première lettre aleph et ainsi de suite pour les 21 sections suivantes. Chacun de ces 8 versets est à rapprocher du nombre 888 qui est en alphanumérisation Grecque celui de Jésus en opposition au666.

 

888 =
[8] 3 + [8] + [8] 3
 
 
512 + 512 + 512
= 1536
1536 =
[1] 3 + [5] + [3] + [6] 3
 
 
1 + 125 + 27 + 216
= 369
369 =
[3] 3 + [6] + [9] 3
 
 
27 + 216 + 729
= 972
972 =
[9] 3 + [7] + [2] 3
 
 
729 + 343 + 8
= 1080
1080 =
[1] 3 + [0] + [8] + [0] 3
 
 
1 + 0 + 512 + 0
= 513
513 =
[5] 3 + [1] + [3] 3
 
 
125 + 1 + 27
153
666 =
[6] 3 + [6] + [6] 3
 
 
216 + 216 + 216
= 648
648 =
[6] 3 + [4] + [8] 3
 
 
216 + 64 + 512
= 792
792 =
[7] 3 + [9] + [2] 3
 
 
343 + 729 + 8
= 1080
1080 =
[1] 3 + [0] + [8] + [0] 3
 
 
1 + 0 + 512 + 0
= 513
513 =
[5] 3 + [1] + [3] 3
 
 
125 + 1 + 27
153

Les spécificités exceptionnelles du nombre 153 structurent en tâche de fond ces harmonies qui ont pour but de souligner l'inspiration divine des Ecritures et ce de manière aussi constante que variée!

 

Alphabet Grec

 

Cette alphanumérisation du prénom de Jésus donnant 888on ne peut alors s'étonner de cette particularité de l'alphabet Grec parmi d'autres, à savoir qu'il est composé de 8+8+8 lettres ou:

8 unités + 8 dizaines + 8 centaines

Ce n'est donc certainement pas du hasard si Jésus mentionne qu'il est "l'alpha et l'oméga":

" [...] Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. (Apocalypse 1/8)

" [...] Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. (Apocalypse 21/6)

" [...] Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. (Apocalypse 22/13)

Si Jésus avait indiqué qu'il était l'alpha et l'oméga, cela sous-entend bien entendu que toutes les autres lettres de l'alphabet le concernent tout autant puisqu'il est Le Verbe incarné!

Et comme IL est venu accomplir et non abolir La Loi, il est aussi l'Aleph-Tau de l'aleph-Beth Hébreu.

 

JESUS-CHRISt = DIEU

 

L'addition des voyelles du Nom de Jésus-Christ, "E+U" et "I", que l'on retrouve dans notre mot "DIEU" donne 5+21 = 26 et 9

26 lettres et 9 chiffres permettent de traduire la Bible dans notre langue.

Dois-je rappeler que le 26 Septembre d'une année non bissextile, un 26/9 donc est aussi le 269e jour d'un calendrier indexé sur Notre Seigneur?

Samuel de son côté m'a fait parvenir les résultats suivants liés au nombre exceptionnel 407:

LES TROIS VOYELLES "I", "E" ET "U" DU NOM DE DIEU = 407 
LES TROIS VOYELLES "I", "E" ET "U" DANS L’ALPHABET = 407 
LES LETTRES, LES VOYELLES "I", "E", "U" DE L’ALPHABET = 407
LES LETTRES OU VOYELLES "I", "E", "U" DE L’ALPHABET = 407
LA PLACE DES LETTRES "I", "E" ET "U" DANS NOTRE LANGUE = 407

 

Timbre diffusé en Israël

Philatélie Hébraïque

Paix pour Israël

 

 

Le premier verset en Genèse l'atteste car le 4e mot des sept qui le composent correspondent à ces deux lettres Aleph-Tau, semblables à la lumière centrale du chandelier à sept branches. Cette flamme centrale brûle plus longtemps que les autres et sert à les allumer.

je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.
Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j'étais dans l'île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.
10 je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette,(Apoc. 1/8-10).

Et si à la lecture du verset suivant...

" [...] Comme il se dirigeait vers la porte, une autre servante le vit, et dit à ceux qui se trouvaient là; Celui-ci était aussi avec Jésus de Nazareth(Matthieu 26/71)
on procède à l'alphanumérisation de "Jésus de Nazareth" on obtient:
"Jésus de Nazareth" = 176, soit le nombre de versets du psaume 119, le chapitre le plus long de la Bible!

Selon une autre formulation, ce psaume 119 est formé de 176 distiques, divisés en 22 strophes et chaque strophe est donc composée de 8 distiques. Les 22 lettres de l'alphabet (ou "alephbeth") sont sciemment répétées 8 fois dans chaque strophe comme le texte original Hébreu le prouve. Les versets du Psaume 119 sont construits selon une alternance de syllabes courtes et longues.

Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, Qui marchent selon la loi de l'Éternel!
Heureux ceux qui gardent ses préceptes, qui le cherchent de tout leur cœur,

Le Psaume 119 commence avec cette bénédiction alors que de manière parallèle, l'Apocalypse est le seul des 66 Livres Bibliques à commencer par une bénédiction:

Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu'il a fait connaître, par l'envoi de son ange, à son serviteur Jean,
lequel a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ, tout ce qu'il a vu.
Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites! Car le temps est proche. (Apoc. 1/1-3).

" [...] Affermis mes pas dans ta parole, et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi! (Ps 119/133)

La première partie de ce verset 133 du Psaume 119 exprime le pourquoi de ce développement, mon intention étant de justifier mon approche par les nombres comme étant "Une" voie d'affermissement parmi tant d'autres et non "La" voie unique comme certains pseudo "initiés" Cabalistes voudraient le faire entendre!

 

 

Bibliothèque

 

 

Bibliothèque

 

 

Ancien Testament

 

 

Nouveau Testament

 

 

Les 39 livres de l'Ancien Testament sont indissociables des 27 livres du Nouveau Testament et 3 x 9 = 27. Et ces 66 livres sont individuellement indexés par les 66 chapitres du Livre d'Esaïe et si A = 1, B = 2… "Livre" = 66, nombre = 67... !.

Livre = 66.

 

Barre de separation

 

" [...] Satan se leva contre Israël, et il excita David à faire le dénombrement d'Israël. (1 Ch 21/1)

L'alphanumérisation Hébraïque du nom de "Satan" donnant 359, il est remarquable de noter que ce nom apparait pour la première fois dans le 359e chapitre... Cette particularité n'est pas unique dans les Ecritures comme nous allons le voir!

 

Une recherche à ce sujet sur http://video.google.fr/ révèle le nom d'un chercheur Américain, Al Neal, qui développe ce concept dans les deux vidéos dont l'URL suivent:

Al Neal

The Infinity Bible Code - Second talk given to the Prophesy Club by Al Neal pt.1 48 mn

Al Neal

The Infinity Bible Code - Second talk given to the Prophesy Club by Al Neal pt.2 54 mn

Al Neal

et une séquence raccourcie de 16 mn sur:

Al Neal's Infinity Bible Code

 

J'ai tenté de restituer une partie de son exposé tout à fait remarquable et vérifiable, tout au long du paragraphe qui suit afin que ceux qui ne comprendraient pas l'anglais ou n'auraient pas assez de temps ou même de puissance processeur sur leur ordinateur pour visionner les quelques 2h et demie de sa conférence, puissent avoir accès à cette connaissance.

Il existe plusieurs moyens de sauver ces vidéos sur le disque dur comme:

l'extension "videodownloader" du navigateur gratuit (en Français, sur Mac ou PC) Firefox...

ou en cliquant sur le lien qui croît à vue d'oeil (en Mo et non en Ko) au fur et à mesure que la vidéo se charge, dans la page après avoir cliqué sur "activité" dans la rubrique déroulante du menu "FENETRE" du navigateur Safari sous Mac OS X...

etc. Il existe de nombreuses autres procédures développées sur des sites spécialisés sur le Net.

L'auteur Al Neal a aussi un site en ligne, en Anglais bien sûr.

http://www.infinitybiblecode.org/

le lecteur pourra consulter l'adéquation des lettres de l'alphabet hébraïque et le Psaume 119 sur

http://www.infinitybiblecode.org/Psalms119.htm

un lexique d'équivalences Alphanumériques de termes Hébreux en format PDF pour pousser les recherches sur;

http://www.infinitybiblecode.org/Hebrew_Code_Book.pdf

J'illustre certains mots de quelques réflexions personnelles qui pour certaines d'entre elles mériteraient d'être développées sur un chapitre dédié. En ce qui me concerne, j'ai aussi des exemples qui s'appliquent selon une procédure inversée en commençant par la fin comme je l'évoquerai de manière succincte par la suite sur cette page.

 

Barre de separation

 

La Bible: un lexique

 

" [...] Satan se leva contre Israël, et il excita David à faire le dénombrement d'Israël. (1 Ch 21/1)

Satan avait poussé David à opérer un dénombrement, dans ce premier verset du premier livre des Chroniques, le 359e chapitre de la Bible (ce nombre 359 étant lié à la fête de "Noël" qui se situe au 359e ou 360e jour de l'annéeoù le nom de Satan apparaîtpour la première fois, dés le début du premier verset et en association avec le terme "dénombrement"!.

" [...] David ne fit point le dénombrement de ceux d'Israël qui étaient âgés de vingt ans et au-dessous, car l'Éternel avait promis de multiplier Israël comme les étoiles du ciel. (1 Ch 27/23)

 

Histogramme

Histogramme des 54 occurrences du mot Satan

réparties sur 47 versets

sur l'ensemble des Ecritures

 

En alphanumérisation Hébraïque, Satan = S + T + N = 50+9+300 = 359 (ou 364 selon un autre mode de calcul) et son nom apparaît donc pour la première fois dans le 359e chapitre Biblique.

Ce verset nous apprend donc que si Satan a un nombre correspondant à son nom, il pousse David à faire un dénombrement, c'est à dire un recensement, une "opération" qui vise à donner une équivalence numérique, une notion frappée d'interdit par Dieu.

La peur "superstitieuse" des paysans de compter leurs animaux remonte à cet interdit car Seul le Seigneur est habilité à connaître le nombre de SES créatures. Et lié à cette notion de nombre et de quantité, il est bien évident que l'homme qui estime, évalue, quantifie... ses biens quelqu'ils soient, court le risque de s'enorgueillir, péché qui a frappé puis provoqué la déchéance de Lucifer/Satan.

SANTA, un des noms du "Père Noël", le faux père céleste donne donc le même résultat.

"Sa Sainteté Raël" prétend que "Sa" conception "opérée" par un extra-terrestre (une étoile déchue donc) s'est faite un 25 Décembre...

Si l'on considère un système de table où chaque lettre de l'alphabet est un multiple de 6, c'est à dire si A = 6, B = 12, C = 18, .... etc., l'expression bien connue "S A N T A - C L A U S" donne aussi 666.

Si le couple Ceaucescu a été assassiné par de faux juges au cours d'une parodie de procès le jour de Noël 1989, quelques semaines après la destruction du mur de Berlin, c'est aussi au jour de Noël que le New Agien et Nouvel Ordre Mondialiste M.Gorbatchev avait annoncé sa démission et la dissolution de l'URSS au profit d'une nouvelle entité, la C.E.I. (Communauté des Etats Indépendants).

Ce jour de Noël était le 359e jour de l'année alors que les lettres C.E.I. correspondent à la séquence - - 9 si l'on considère leur position l'alphanumérique dans notre alphabet. Un pur hasard bien sûr! Le Noël orthodoxe se "fête" 13 jours plus tard, selon le calendrier Julien et non Grégorien.

Selon qu'une année est bissextile ou non, la fête païenne et non Scripturaire de Noël "tombe" le 360e ou 359e jour d'une année.

C'est à cause de cette "fausse coïncidence" et de cette position calendaire que je m'étais intéressé en 1989 à la valeur numérique en Hébreu du nom de Satan. Le livre de Daniel et l'Apocalypse Johannique nous annonçant la Semaine de tribulation longue de 7 ans ou 1260 + 1260 = 2520 jours, il est facile alors de comprendre pourquoi la dernière semaine de l'année commence avec cette fête de Noël!

A = 1

B = 2

C = 3

D = 4

E = 5

F = 6

G = 7

H = 8

I = 9

J = 10

K = 20

L = 30

M = 40

N = 50

O = 60

P = 70

Q = 80

R = 90

S = 100

T = 200

U = 300

V = 400

W = 500

X = 600

Y = 700

Z = 800

 

 

 

 

Selon cette table calquée sur les tables alphanumériques naturelles constituées par l'Hébreu et le Grec, langues de rédaction originelle de l'Ancien et du Nouveau Testaments, on obtient les résultats suivants:

"TROIS CENT CINQUANTE NEUF" = 459 + 258 + 698 + 361 = 1776

1776 = 1600 + 160 + 16

1776 = 1600 + 160 + 16

Se reporter au chapitre dédié à propos de cette date de la déclaration d'Indépendance des Etats-Unis...

" [...] Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie, (1 Pierre 1/1)

En alphanumérisation Grecque, "Petros Apostolos", c'est à dire "Pierre l'apôtre" vaut 1776.

 

Benoît XVI

— Capture d'écran France 2/TF1 — 25 Décembre 2005 —

— Retransmission de la messe de minuit

depuis la basilique St Pierre 25 Décembre 2005 —

 

Benoît XVI, prétendumment successeur de l'apôtre Pierre aurait-il un point commun avec le billet vert?

Considérons un extrait de son discours à l'occasion de sa première messe de Minuit, au cours de la première heure du 359e jour de Noël 2005:

...//...

Homme moderne, adulte pourtant parfois faible dans sa pensée et dans sa volonté, laisse-toi prendre par la main par l’Enfant de Bethléem ; ne crains pas, aie confiance en Lui ! La force vivifiante de sa lumière t’encourage à t’engager dans l’édification d’un nouvel ordre mondial, fondé sur de justes relations éthiques et économiques. Que son amour guide les peuples et éclaire leur conscience commune d’être une « famille » appelée à construire des relations de confiance et de soutien mutuel. L’humanité unie pourra affronter les problèmes nombreux et préoccupants du moment présent : de la menace terroriste aux conditions d’humiliante pauvreté dans laquelle vivent des millions d’êtres humains, de la prolifération des armes aux pandémies et à la dégradation de l’environnement qui menace l’avenir de la planète.

...//...

Vatican

— Capture d'écran France 2/TF1 — 25 Décembre 2005 —

— Retransmission de la messe de minuit

depuis la basilique St Pierre 25 Décembre 2005 —

 

Quelques heures plus tard, le "Saint Père", comme l'appellent les médias frappés d'ignorance, prononçait sa "bénédiction" en faisant face à un obélisque jouxtant une crèche et un arbre de Noël offert par... l'Autriche.

 

Barre de separation

 

bouton indexation Le mot "Dieu" se traduit par "EL" en Hébreu et vaut 31 selon l'alphanumérisation [30 + 1]

Genèse 1/1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
Ge 1/2 La terre était informe et vide; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
Ge 1/3 Dieu