WWIII : 2016 l'année de tous les dangers, bonne année à tous (à ceux qui restent et à ceux qui y resteront) avec Alain Juppé, Marc Jutier, et la LAOSOPHIE

Publié le par José Pedro

Permalien de l'image intégrée

Bonne année 2016 à tous, suivant RMC découverte du 01/01/2016 à 1mn du matin, nous sommes dans l'année de la précession qui marque un cycle de 26000 ans qui se termine et un autre qui recommence, avec cette année le basculement des pôles magnétiques de la terre, qui engendre une période de 15 jours à 1 mois sans protection du champ magnétique terrestre, et une brûlure des continents par le soleil suivi de raz de marée et de tsunamis, qui risquent d'éradiquer une bonne partie de l'humanité. Bonne année donc à ceux qui auront la chance de rester ou d'y rester.

 
Kurt Masur (direction) Yuja Wang (piano) Verbier Festival Orchestra Mendelssohn piano concerto…
YOUTUBE.COM
 

Bonne année 2016, donnez-nous des munitions, on se fait tirer dessus et on ne peut pas répliquer, c'est du tir aux pigeons. En France comme à l’étranger les 34 000 militaires français déployés en opérations ou en missions vous protègent.

 

 

 

Soyons fiers de nos soldats

Mon passage à l’hôtel de Brienne a été à titre personnel l’une de mes expériences ministérielles les plus marquantes. Il y a 5 ans, j’avais souhaité réserver ma première visite de ministre de la Défense, sur le terrain le 25 décembre, à nos forces françaises déployées à Kaboul et dans la province afghane de Surobi. Je n’oublierai jamais ce moment avec vous, soldats français.

Nos compatriotes s’apprêtent à passer les fêtes de fin d’année en famille ou entre amis. Dans la joie et dans la fraternité. C’est pourquoi j’ai tenu à vous adresser ce message à vous, soldats français, ainsi qu’à vos familles. Après une année 2015 durement éprouvée par des attaques terroristes lâches et barbares, je veux dire à nos compatriotes que si nous pouvons célébrer ces fêtes de fin d’année dans une relative quiétude, c’est en grande partie grâce à votre action et à votre dévouement.

Soyons fiers de vous, soldats engagés en opérations extérieures ou dans le cadre des forces dites prépositionnées. Plus de 20 000 hommes et femmes, qui défendez nos valeurs dans des conditions matérielles et physiques souvent compliquées. Ces difficultés n’entachent en rien votre excellence et votre professionnalisme dans l’accomplissement de vos missions, menées au péril de vos vies.

Soyons aussi fiers de vous, nos 10 000 soldats qui assurent notre sécurité sur notre territoire national. Nos soldats de la force Sentinelle, ainsi que 2 500 soldats chargés de la protection des approches maritimes et de l’espace aérien, seront, aux côtés des forces de police et de gendarmerie, particulièrement vigilants et engagés à proximité des lieux de cultes, de nos églises, synagogues, temples ou mosquées en cette fin d’année.

Soyons fiers de vous, soldats et personnels projetés, de la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information, du Service de santé des armées ou encore du Service des essences des armées, qui faites un travail remarquable en soutien et dans une relative discrétion.

Soyons fiers de vous, réservistes citoyens et opérationnels, anciens soldats d’active qui donnez de votre temps au service de notre armée professionnelle qui a su s’ouvrir et s’entourer de compétences civiles au bénéfice de nos soldats en régiment et en opérations.

Je veux enfin m’adresser personnellement aux familles et aux proches des soldats morts pour la France. Nos soldats ne sont pas morts pour rien, ils sont tombés, comme d’autres avant eux lors de la Grande Guerre ou bien en Afghanistan, ou au Sahel, sur le champ d’honneur, celui des valeurs de la France, notre patrie qui sait dans l’adversité surmonter ses doutes et avoir foi en sa capacité à sortir grandi des difficultés. La bataille contre les terroristes sera longue. Nous la gagnerons. La liberté l’emportera contre l’obscurantisme. L’amour triomphera des ténèbres de la haine.

En cette fin d’année, restons vigilants. Je sais que nos compatriotes peuvent compter sur vous.

 

AJ pour la FRANCE

 

 
 

Du côté de chez  Swann avec Marc Jutier

ba2016.jpg

[L'équipe de MJ] 01/01/16 – la lettre d'info de Fraternité Citoyenne – Beaucoup de bonheur et une bonne santé pour cette année 2016

Marc Jutier via googlegroups.com 

14:00 (Il y a 51 minutes)
 
À maires-sociali., conseillers-ge., FRATERNITE, Fraternité, militant-ecolo, le-grand-ra, contributeurs_., contribthemaps., équipe
01/01/16 – la lettre d'info de Fraternité Citoyenne – Beaucoup de bonheur et une bonne santé pour cette année 2016

La lettre d'info de Fraternité Citoyenne livrée le vendredi à midi est en ligne in-extenso ici: bit.ly/22C3ol2 Lettre précédente: bit.ly/1VfG7QS

Éditorial

Je vous souhaite une très bonne année 2016!
La situation politico-économique, comme je l'ai souvent expliqué dans les éditoriaux des lettres précédentes, est très simple.

1 → Tout le système financier transatlantique de la City et de Wall Street est au bord d’un effondrement généralisé. L'empire des banksters, le système capitaliste, va s'effondrer aussi sûrement que l'empire soviétique s'est effondré. Va-t-il s'écrouler en 2016? Peut-être pas ! Par contre, toutes les courbes tendent à montrer que cela arrivera autour de 2020 …

 

2 → Pas de panique car les solutions pour remplacer ce système basé sur la monnaie de singe émise par la Fed, les fausses monnaies émises lors des emprunts par les banques privées, la cupidité de l'oligarchie financière planétaire, l'égoïsme de tout un chacun et cetera, existent et peuvent s'appliquer du jour au lendemain.
 

3 → En ce qui concerne la politique de la France de la 5e République, seul le président peut la changer.
 

4 → Il ne faudra pas trop compter sur les ''têtes d'affiches'' - Sarkozy, Le Pen, Juppé, Hollande, Valls, Macron, Royal, Bayrou et cetera - pour changer quoi que ce soit, ils sont tous formatés et persuadés que le TINA (There is no alternative) est la seule solution. Malheureusement pour 2017, ça risque d'être difficile d'éviter le formaté au TINA choisi par les bilderbergs. Alain Juppé, adoubé par le Bilderberg, sera, bien évidemment, promu par la presse aux ordres de l'oligarchie. Il n'y aura très probablement pas de Primaires Citoyennes organisé par le PS en 2016 et Hollande, malgré toutes les stratégies et manipulations imaginées par son équipe, va se prendre une sévère correction au premier tour de l'élection présidentielle de 2017 ; il ne sera pas présent au second tour et on sera ainsi débarrassé de lui pour toujours et de la droite du PS pour longtemps.
 

5 → Nous n'avons jamais été aussi riche de savoir-faire, de machines, d'usines, de logiciels et cetera ; par contre, nous n'avons jamais eu un environnement aussi dégradé (sols, nappes phréatiques, rivières, biotopes, et cetera).

6 → Il n'y aura pas de changement de constitution si le président ne le souhaite pas, parce qu'il n'y aura pas de révolution*1 et c'est tant mieux car qui peut souhaiter une révolution, violente par définition (ce point est pour les ''fans'' d'Étienne Chouard).
 

7 → De toute façon, le plus urgent, ce n'est pas une réforme constitutionnelle mais une réforme du système monétaire*2.
 

8 Il faudra donc que les personnes qui ont compris qu'il faut une alternative se rassemblent afin de présenter une nouvelle vision pour la France. Parmi les nombreux textes qui proposent de réelles solutions au capitalisme moribond et qui pourraient inspirer cette nouvelle vision, voici un texte: Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste disponible en ligne et résultat de nombreuses années de travail par de nombreuses personnes. Ce texte aborde largement la question monétaire. Pour ordinateur : bit.ly/H1eUB6 ; pour smartphone: bit.ly/1ALn07I ; pour tablette: bit.ly/17DibUk ; toutes les versions : fr.scribd.com/marc_jutier ; page facebock: on.fb.me/1OiFlRO
 

9 Afin d'appliquer une véritable politique de changement pour la France, voici quelques personnalités : Pouria Amirshahi - Clémentine Autin - Laurent Baumel - Olivier Berruyer - Claude Bourguignon - Nathalie Chabanne - André Chassaigne - Malek Chebel - Étienne Chouard - Alain Chouet - Yves Cochet - Éric Coquerel - Gérard Filoche - Gérard Foucher - Jacques Généreux - Gaëtan Gorce - Alain Grandjean - Jérôme Guedj - Éric Halphen - Liêm Hoang-Ngoc - Pierre Larrouturou - Pierre Laurent - Franck Lepage - Marie-Noëlle Lienemann - Frédéric Lordon - Frédéric Lutaud - Emmanuel Maurel - Michel Onfray - Christian Paul - Patrick Pelloux - Christian Picquet - Monique Pinçon-Charlot - Pierre Rabhi - Fabrice Rizzoli - Barbara Romagnan - Jacques Sapir - Emmanuel Todd … voir ► bit.ly/1KSOD4F ◄ Avez-vous d'autres suggestions ?

 

10 → À moins que la crise finale du capitalisme (95.000 vues) arrive cette année, rendez-vous en 2021-2022. D'ici là, il nous reste à nous mettre d'accord sur un programme alternatif au TINA, une équipe pour l'appliquer et un porte drapeau pour être candidat à l'élection présidentielle.

À vous (à toi) et à vos (tes) proches, ainsi qu'à toutes les personnes nommées ci-dessus,
je souhaite beaucoup de bonheur et une bonne santé pour cette année 2016.

Note: *1 Tous les changements de constitution adviennent suite à une révolution ou à une guerre ou les deux (pour la Troisième République) … sauf la Cinquième ! Cette 5e constitution a été voulue et attendue pendant 12 ans par l'homme de l'appel du 18 juin ; de plus, il a eu la ''chance'' du contexte chaotique de la guerre d'Algérie et une république parlementaire difficilement gouvernable. Voir les 24 gouvernements de la Quatrième République en 10,5 ans ! En clair, aucun homme, hormis le président de la république, ne peut changer de constitution. Mitterrand a protesté durant toute sa carrière contre la ''dictature'' de la 5e République et il s'est empressé de ne rien changer durant les 14 années de son règne ! Si je suis élu, je promets de consulter les français pour l'élaboration d'une nouvelle constitution et de la faire adopter par référendum à la fin de mon mandat.
*2 Le système monétaire actuel, appelé "
système de réserves fractionnaires", outre que c'est une escroquerie monumentale, ne peut perdurer qu'à la condition d'une augmentation perpétuelle des emprunts bancaires, sinon ce système s'écroule (ce qui est en train de se passer). Il faudra donc que l'État récupère d'une façon ou d'une autre la fonction de création monétaire ; pour ce faire, le préalable à la réforme monétaire appelée ''100 % monnaie'' ou à la réforme similaire appelée ''Monnaie Pleine'' est un retour à une souveraineté monétaire de la France qui implique une sortie de l'Euro.

"Les banques, je les ferme, les banquiers, je les enferme.Vincent AURIOL en 1936

 

Une suggestion, une remarque à propos de cette Lettre d'info, cliquez sur Réponse. Merci de faire suivre cette lettre à vos amis qui pourront s'abonner . Amitiés écologistes & socialistes « Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde, y parviennent. » J. Kerouac ♥ « Survie de la nature et de l'humanité ou survie du capitalisme, il va nous falloir choisir et choisir vite ! » Marc Jutier Site Articles Livres Vidéos Documents Blog facebook twitter plus.google. Fraternité Citoyenne est une association de loi 1901. Déclaration à la sous-préfecture de Sarlat-la-Canéda le 22/01/2010. Objet : élaborer un projet politique capable de répondre aux défis posés à l’humanité en général et au peuple Français en particulier; participer au débat démocratique en portant un message authentiquement démocratique, républicain, écologiste et solidaire ; contribuer à l’émergence d’une nouvelle culture politique citoyenne.

 

bit.ly/1NNmyPw

°°°°°° °°°°°° °°°°°° ° °°°°°° °°°°°° °°°°°°

Articles & vidéos à consulter - la revue de presse du vendredi

« Dans ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire » George Orwell

 

Vidéos et articles en une

De la chute de l’Empire à la surfusion du Système. « La chute de l’Empire est donc une affaire de temps, et elle entraînera tout aussi inéluctablement la chute du Système néolibéral dont il est la matrice. Nous ne croyons pas en effet à un simple basculement des centres de pouvoir de l’Occident vers l’Asie, avec la simple reprise en mains des mêmes structures néolibérales mortifères par d’autres, ce qui reviendrait à reculer pour mieux sauter. Nous avons la conviction que la chute de l’Empire US sera le point de rupture, le choc qui provoquera la surfusion (11) du Système. Le séisme sera sans aucun doute terrible, mais salutaire. Le modèle de société néolibéral qui a produit la contre-civilisation qui est la nôtre est en effet un cancer qui ronge et détruit non seulement le vivant, la terre, les mers, l’air, tout ce qui marche, nage, pousse ou vole, mais qui annihile aussi les sociétés humaines, les rabaissant à un agglomérat d’égoïsmes en concurrence, de consommateurs compulsifs aliénés aux «cerveaux [définitivement] disponibles». Notre planète n’est déjà plus capable de digérer toutes les déjections de ce Système de production de masse et, si cette folie propre à «consommer tout l’univers» ne cesse pas, il est évident que nous disparaîtrons. En provoquant une surfusion du Système par sa dynamique propre, l’Histoire pourrait cependant nous sauver de nous-mêmes en nous aidant à tirer la chasse sur cette pègre néolibérale et en offrant l’opportunité d’un changement radical. Il appartiendra alors aux sociétés civiles de saisir la chance offerte, de cesser de s’indigner inutilement pour enfin se révolter, d’abord pour empêcher le Système d’instaurer ce totalitarisme qui constitue son aboutissement naturel et sa dernière ligne de défense, ensuite pour se prendre en mains et développer d’autres façons d’être, de cohabiter et de coopérer, pour nourrir d’autres idéaux que la propriété et la possession, pour chercher à bâtir, enfin, cette société «libre, égalitaire et décente» ... → olivierdemeulenaere.wordpress.com/systeme/

Mon ami Jean-Marie par Olivier Cabanel. « Il ne s’agit pas d’évoquer ici l’homme créateur du FN, mais d’un autre, un vrai humaniste celui là, le grand biologiste Jean-Marie Pelt qui nous a quitté la veille de Noël, joli pied de nez à cette journée dont il aimait à rappeler qu’elle était d'abord une fête païenne. Il avait 82 ans. » → agoravox.fr/175894

Un référendum en Suisse pour interdire aux banques la création monétaire → cercledesvolontaires.fr/monetaire/

Combien la Terre compte-t-elle d'habitants en 2016? 7.295.889.256 d'habitants, apprend-on du Bureau of the Census des États-Unis. La Chine conservera son titre de pays le plus populeux (1,367 milliards de personne), suivi par l'Inde (1,252 milliards). → sptnkne.ws/avMV

PROPAGANDE - "Nous sommes tous manipulés" selon un ancien officier de la DGSE → youtu.be/dcBZXPt5eqs

URGENT - À RENDRE VIRAL → youtu.be/RRhHSOOFhcE (107.000 vues)

 

 

« Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire » Jean Jaurès

 

Gouvernement Hollande-Valls-Fabius

Vous croyez qu’ils peuvent être de gauche ? Ils sont plutôt d’une pensée Capitaliste Nord Américaine → blogs.mediapart.fr/amer

Valls se déchaîne dans "Le Parisien" : la fuite en avant d'un homme perdu. 2015 l'a tué → leplus.nouvelobs.com/tue.html

Politicaillerie. Nous sommes passés en quelques semaines de la question « comment combattre le terrorisme ? » à cette autre question : « Comment exploiter cette situation pour se faire réélire en 2017 ? ». Edifiant. → politis.fr/33519.html

La déchéance de François Hollande, par Eric Fassin → les-crises.fr/hollande/

Déchéance de nationalité : Hollande lâché par ses fidèles → leparisien.fr/5407613.php

La déchéance de nationalité, un simple coup tactique ? Arrêtons de prendre Hollande pour un imbécile. → blogs.mediapart.fr/0

Un projet de loi socialiste veut «rendre la vie impossible aux petits candidats» à la présidentielle → francais.rt.com/rendre

Extension de la déchéance de la nationalité, inutile, inefficace et dangereux… par Daniel MARTIN → agoravox.fr/175855

 

Autres (France)

L'Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014 → sans-langue-de-bois.eklablog.fr/108707830

DETTE L’homme qui valait moins 48 milliards → hebdo.ch/milliards

Vœux 2016 : qu'on en finisse ! → yetiblog.org/F1557

 

Médias – propagande

"Le Figaro", "Libé", "l'Obs"... qui possède la presse française ? → tempsreel.nouvelobs.com/francaise.html

« La traque aux conspis » : contre-enquête sur le documentaire de Thomas Huchon → agoravox.fr/175522

Silence de mort des médias français sur l’ "Incident" nucléaire en Russie → transitio.net/60

Le «bourbier» russe en Syrie se révèle être une campagne bien pensée → arretsurinfo.ch/pensee/

 

Europe, UE & TTIP-TAFTA

Le scandale du TTIP-TAFTA rebondit. Après avoir lu un document interne américain qui prouve que les européens en seraient les grands perdants, un euro-député PS belge exige l’arrêt pur et simple des négociations sur le TTIP-TAFTA. Marc Tarabella est un député européen belge, membre du PS belge, qui est en charge de l’agriculture et de la Protection des consommateurs au Parlement européen. Il est parvenu à se procurer – on ignore comment – le rapport d’évaluation des gains des projets de TTIP (ou TAFTA), interne au ministère de l’agriculture américain. Ce qu’il a lu l’a amené à publier, juste avant Noël, un communiqué public qui a le mérite de mettre les points sur les i. Selon ce communiqué du député belge, les conclusions du rapport interne du ministère américain de l’agriculture sont « sans appel : d’une part, le secteur agricole européen serait le grand perdant de cet échange, d’autre part les Européens pourraient même subir des effets négatifs en cas d’accord. De l’aveu même des Américains, les Européens n’ont pas grand-chose à y gagner. » Et le député du PS belge de conclure : « Au vu de ces résultats, je demande l’arrêt pur et simple des négociations avec les États-Unis. Je ne veux pas voir mener à l’abattoir l’agriculture européenne et dans son sillage la subsistance alimentaire européenne. »

Que va dire, et surtout que va faire concrètement, le gouvernement « socialiste » français, puisque le PS français appartient au même groupe parlementaire européen que le PS belge? Probablement que le gouvernement français ne fera rien ! Il va continuer à se laisser dicter, par l’oligarchie euro-atlantiste, l’acceptation aveugle du TTIP-TAFTA, dont il sait pertinemment que sa mise en œuvre constituerait un coup terrible contre une agriculture française déjà mal en point. Le député PS belge est à ajouter, de toute urgence, à la longue liste des « complotistes » dénoncés par les chiens de garde de l‘euro-atlantisme.

Un rapport américain sur le TTIP est "sans appel": "Les Européens n’ont pas grand-chose à gagner" → rtl.be/781196.aspx

En 2016, la Pologne sera le problème numéro un de l’UE → sptnkne.ws/au3m

 

 

Réflexion politique, géopolitique & géostratégique

"On s'apprête à plonger dans un siècle caractérisé par le déclin de l'Occident" → sptnkne.ws/au2h

FAIRE CARRIÈRE : UN MÉTIER SALISSANT (par Arthur) → partage-le.com/arthur/

Des idiots utiles. Les USA et leurs multiples « think tank » auxquels participent des intellectuels de renom sont passés maîtres dans la conduite de l'opinion publique, exactement la ou ils le veulent, c'est à dire dans son acceptation des guerres impérialistes qu'ils conduisent ou ont l'intention de conduire. Des scénarios, prévus de longue date sont soigneusement mis en œuvre dans une société du spectacle comme l'appelait Guy Debord, ce théâtre fait jouer des « idiot utiles » c'est à dire des gens, des groupes allant inexorablement dans le sens voulu par l'impérialisme sans qu'ils le désirent et tout en s'en défendant. La pièce actuellement jouée est celle « du clash des civilisations » et de la « guerre au terrorisme » dit islamiste. → alain-benajam.com/utiles.html

 

« C'est qu'au fond, il n'y a qu'une seule race : l’humanité » Jean Jaurès

 

Tension internationale - UN Web TV

Le Pentagone refuse de partager avec la Russie ses informations sur Daesh à cause de Bachar el-Assad → francais.rt.com/russie

En 2015, Moscou a dit "stop" à Washington → sptnkne.ws/aupr

Moscou : les révélations du député «traître» turc sur le gaz sarin doivent être signalées à l’ONU → francais.rt.com/traitre

Pourquoi l’Occident ne pourra jamais vaincre ni pardonner à la Russie → lesakerfrancophone.net/russie/

«Merci d’avoir détruit notre pays» : des libyens en colère interpellent Obama après son message → francais.rt.com/independance

Poutine dit ouvertement ce que l'Occident pense tout bas à propos de la Turquie → sptnkne.ws/avsg

Henry Kissinger: les USA voulaient donner une leçon à la Russie → sptnkne.ws/av9K

Une guerre nucléaire demain? Même pas peur! → sptnkne.ws/auDs

Comme au Proche-Orient, le chaos en Ukraine est l'œuvre des USA → sptnkne.ws/auxH

National Interest: trois voies pour déclencher une guerre en Asie → sptnkne.ws/auke

 

Moyen-Orient

L’armée saoudienne, dans le viseur des forces yéménites →

...

[Message tronqué]  Afficher l'intégralité du message
Partager
 
 
 

Du côté de chez Juppé

 

 

L’année 2015 qui s’est achevée a été pour nous tous une année terrible.

Les attentats des 7, 8 et 9 janvier et ceux du 13 novembre ont bouleversé notre pays dans ses profondeurs.

La montée inexorable du chômage et ce qu'il faut bien appeler une crise politique, qui s’est manifestée notamment à l’occasion des élections régionales, doivent être regardées avec lucidité et affrontées avec détermination.

2015 a aussi été l'occasion de l'expression d'un sursaut national.

Les Français se sont retrouvés, ils ont marché ensemble par millions, se sont réunis autour du drapeau tricolore et de la Marseillaise, que nous n’avons jamais chantée avec autant d’ardeur et de conviction.

Maintenant, il nous appartient de réussir 2016. Et réussir 2016, pour moi, c’est écouter ce que les Français ont à nous dire, comprendre le sens de leurs messages et apporter des réponses à leurs attentes.

De ce point de vue, je voudrais déjà vous adresser deux messages.

Le premier message, c’est ma détermination à changer de cap. François Hollande et ses gouvernements ont échoué. Il nous faudra demain une autre politique économique et fiscale, une autre politique pénale et de sécurité, une autre politique de santé, ou de l’éducation. J’ai déjà fait des propositions et je vais continuer à en faire. Nous en parlerons ensemble et je vous donne rendez-vous ici, sur Facebook, pour débattre ensemble de mes propositions le 5 janvier prochain à 17 heures.

Mon deuxième message, c’est qu’au-delà des mesures techniques, nécessaires, il faut aussi que nous ayons ensemble une vision de la France. Je sais ce que je ne veux pas pour mon pays. Je ne veux pas d’une France frileuse, apeurée, repliée sur elle-même, protectionniste, anti-européenne. Ce serait un contresens terrible à proposer à notre jeunesse.

Mon idée de la France, c’est une France moderne, compétitive, qui donne toutes ses chances à l’esprit d’entreprise et à l’innovation. Mon idée de la France c’est une France forte, aussi, avec un Etat fort qui soit capable de faire respecter la loi républicaine sur tous les territoires de la République. Mon idée de la France, c’est une France fidèle à ses valeurs, à sa culture, à sa langue, une France fraternelle qui ne laisse aucun de ses enfants sur le bord de la route.

Et puis, il faut retrouver confiance et faire confiance, en particulier à notre jeunesse qui a tant de qualités, tant d’espérance, tant d’optimisme.

Voilà ce que je vous propose de faire ensemble. 
Je vous souhaite une excellente année 2016.

Alain Juppé

 
Photo de Alain Juppé.
 

"Je n'ai que de bonnes intentions". (Je ne choisirai pour vous que les bons côté, je n'appliquerai pas le PLAN des Bilderberg car au dessus d'eux il y a sept personnes que je connais).

« La primaire ne se gagnera pas seulement sur les réseaux, commente- t-on dans son entourage, mais il va agréger des gens autour de lui. C'est à la fin qu'on compte les points. » « A ce stade, il a peut-être peu de gens autour de lui, mais ils sont solidement installés autour de lui, tempère le député Edouard Philippe. Il serait faux d'imaginer qu'il est seul. » Juppé a pourtant un fonctionnement de solitaire. C'est sur son blog, et sans prévenir ses amis, qu'il a décidé d'annoncer le 20 août sa candidature à la primaire. C'est également sur son blog qu'il vient d'annoncer le lancement de son microparti, AJ pour la France. « Juppé, c'est un cerveau naturel, mais pas un chef naturel », tacle un ex-chiraquien qui soutient Sarkozy.

Son mentor, Jacques Chirac, le soutient

A l'Assemblée, Juppé peut compter sur son ami Edouard Philippe, maire du Havre, qui fut son directeur général à l'UMP en 2002, le fidèle Benoist Apparu, député de la Marne, et sur Hervé Gaymard, député de Savoie. Platini futur Ex-Directeur de la FIFA. Perben qui avait renoncé à la Politique. Patrick Calvar, nommé en 2012 à la tête de la DCRI. Ce service de renseignement, en devenant Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a depuis 2014 été placé par Manuel Valls sous l’autorité directe du ministre de l’Intérieur et non plus du directeur général de la police nationale. La présence de Gilles Kepel à la réunion du groupe Bilderberg est également à placer dans la lignée des attentats de Paris. Cet ancien de la Ligue communiste révolutionnaire, aujourd’hui membre du Siècle, est le « Monsieur Islam » de la Fondation nationale des sciences politiques, où il dirige le programme d’études doctorales sur le monde musulman. Il est membre du haut conseil de l’Institut du monde arabe et a également enseigné aux États-Unis et en Grande Bretagne.

Parmi les autres Français qui ont participé au Bilderberg et amis de Juppé, on compte tout d’abord les deux membres du comité de direction du groupe Bilderberg : son président, le mondialiste Henri de Castries, PDG d’AXA, n°1 de l’assurance, Young Leader 1994 de la French American Foundation comme Juppé, membre du Siècle et de la Commission trilatérale, ami et discret soutien financier de François Hollande, ainsi que l’ « éditocrate » Nicolas Baverez, également membre du Siècle et avocat associé au cabinet Gibson, Dunn & Crutcher.

Pour le volet économique, on remarquera la présence de Laurence Boone. Ancienne chef économiste de Barclay Capital en France (2007-2011), elle avait rejoint l’équipe de campagne de Manuel Valls pour la primaire socialiste. Membre du Cercle des économistes, cette sociale-libérale pro-européenne, cooptée récemment au Siècle, a remplacé Emmanuel Macron comme conseillère économie et finance au Palais de l’Elysée. Laurent Bigorgne a également été convié : il dirige l’Institut Montaigne, un think tank monté par le « parrain du capitalisme français » Claude Bébéar, dont les rapports, inspirés de thèses développées outre-Atlantique, sont lus par les principaux dirigeants français. Le président de Michelin, Jean-Dominique Sénard, figure également sur la liste des invités.

Présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles depuis octobre 2011, Catherine Pégard a participé aussi à ce sommet. La cheville ouvrière de l'équipe Juppé, c'est Gilles Boyer, qui l'a rejoint en 2002 comme directeur de cabinet à la mairie de Bordeaux. Il est aujourd'hui son principal conseiller politique.

Dans les soutiens de poids, au moins symboliques, de Juppé, il faut bien entendu mettre son mentor, Jacques Chirac. L'ancien chef de l'Etat reste très attaché à celui qu'il a autrefois qualifié de « meilleur d'entre nous ». Il vient d'ailleurs de renouveler ce soutien. « J'ai toujours su qu'Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France. Peu de chose pouvait me faire plus plaisir pour moi-même et pour notre pays », a-t-il déclaré le 2 octobre au « Figaro ». Il est vrai qu'auparavant Bernadette Chirac, qui soutient Nicolas Sarkozy, avait lâché que Juppé était « très, très froid » et qu'il « n'attire pas les gens ». Dans la famille Chirac, Juppé a également l'appui de la fille, Claude. Enfin, il peut aussi compter sur l'amitié du centriste François Bayrou, même si l'un et l'autre nient l'existence d'un pacte politique pour 2017.

 

 

Ils veulent exterminer 80% de la population mondiale 5.600.000.000 - vidéo Dailymotion

L’année 2015 qui s’est achevée a été pour nous tous une année terrible.

Les attentats des 7, 8 et 9 janvier et ceux du 13 novembre ont bouleversé notre pays dans ses profondeurs.

La montée inexorable du chômage et ce qu'il faut bien appeler une crise politique, qui s’est manifestée notamment à l’occasion des élections régionales, doivent être regardées avec lucidité et affrontées avec détermination.

2015 a aussi été l'occasion de l'expression d'un sursaut national.

Les Français se sont retrouvés, ils ont marché ensemble par millions, se sont réunis autour du drapeau tricolore et de la Marseillaise, que nous n’avons jamais chantée avec autant d’ardeur et de conviction.

Maintenant, il nous appartient de réussir 2016. Et réussir 2016, pour moi, c’est écouter ce que les Français ont à nous dire, comprendre le sens de leurs messages et apporter des réponses à leurs attentes.

De ce point de vue, je voudrais déjà vous adresser deux messages.

Le premier message, c’est ma détermination à changer de cap. François Hollande et ses gouvernements ont échoué. Il nous faudra demain une autre politique économique et fiscale, une autre politique pénale et de sécurité, une autre politique de santé, ou de l’éducation. J’ai déjà fait des propositions et je vais continuer à en faire. Nous en parlerons ensemble et je vous donne rendez-vous ici, sur Facebook, pour débattre ensemble de mes propositions le 5 janvier prochain à 17 heures.

Mon deuxième message, c’est qu’au-delà des mesures techniques, nécessaires, il faut aussi que nous ayons ensemble une vision de la France. Je sais ce que je ne veux pas pour mon pays. Je ne veux pas d’une France frileuse, apeurée, repliée sur elle-même, protectionniste, anti-européenne. Ce serait un contresens terrible à proposer à notre jeunesse.

Mon idée de la France, c’est une France moderne, compétitive, qui donne toutes ses chances à l’esprit d’entreprise et à l’innovation. Mon idée de la France c’est une France forte, aussi, avec un Etat fort qui soit capable de faire respecter la loi républicaine sur tous les territoires de la République. Mon idée de la France, c’est une France fidèle à ses valeurs, à sa culture, à sa langue, une France fraternelle qui ne laisse aucun de ses enfants sur le bord de la route.

Et puis, il faut retrouver confiance et faire confiance, en particulier à notre jeunesse qui a tant de qualités, tant d’espérance, tant d’optimisme.

Voilà ce que je vous propose de faire ensemble. 
Je vous souhaite une excellente année 2016.

Alain Juppé

 
Photo de Alain Juppé.

Pourquoi Alain Juppé s’apprête à relancer sa campagne par un coup de barre à droite

 

En publiant le 6 janvier prochain un livre vantant les mérites d'un État fort Alain Juppé cherche à modifier son image et à séduire la droite des Républicains qui lui échappe encore.

 

Ils ont longtemps hésité à sortir ce livre début janvier. Entre les vœux présidentiels et les commémorations des attentats du 7 janvier, la petite équipe qui entoure Alain Juppé a craint d'être prise en tenaille. Retarder la sortie, attendre fin janvier ? L'idée a fait son chemin quelques temps puis a été remballée. Finalement « Pour un État fort », le deuxième opus du candidat à la primaire de la droite et du centre ornera bien les vitrines des libraires à partir du 6. S'il y a eu autant d'ordres et de contre-ordres, d'hésitations et de séances de brainstorming autour d'une date c'est que la sortie de ce nouvel ouvrage est importante pour Alain Juppé.

 

 

 

Elle doit relancer sa campagne qui a sérieusement patiné en fin d'année. Même si les sondages lui sont toujours favorables, depuis les attentats de novembre, il a du mal à reprendre la main. Sa volonté de jouer l'union nationale a été mal comprise des militants et l'a surtout empêché d'exister entre un François Hollande à la manœuvre et un Nicolas Sarkozy dans la critique. La fenêtre de tir était étroite, trop étroite, rendant le maire de Bordeaux inaudible.

 

« Pour un État Fort » doit donc porter un nouveau souffle et secrètement les juppéistes, qui viennent de déménager pour s’installer dans de plus grands locaux boulevard Raspail, espèrent dépasser les chiffres de vente de « Mes chemins pour l'école », livre sur l’Éducation sorti fin août. Ce nouvel ouvrage doit aussi permettre de façonner l'image d'un nouveau Juppé. Un Juppé plus proche des électeurs de droite et des préoccupations des Français devenus plus exigeants en matière de sécurité depuis les attentats de novembre. Les épreuves avaient été bouclées avant ceux-ci mais le maire de Bordeaux avait déjà décidé de mettre l'accent sur la lutte anti-terroriste, il n'a donc eu qu'à légèrement remanier la structure de l'ouvrage, rassemblant ses propositions en un seul chapitre.

 

Selon le journal Le Monde, Alain Juppé propose plusieurs mesures : renforcer le renseignement territorial affaibli depuis la disparition des RG en créant un service dédié au sein de la DGSI, créer une force de renseignement dans les prisons sous la tutelle du ministère de la Justice, expulser les imams radicalisés, obliger les ministres des cultes à passer un diplôme universitaire, assurer une meilleure transparence du financement des lieux de culte…

 

Toujours selon le journal du soir, dans ce livre, l’ancien ministre des Affaires étrangères se dit favorable à une renégociation des accords de Schengen alors qu'il avait jusqu'ici toujours repoussé l'idée se contentant de réclamer un renforcement des moyens de Frontex. Ce changement de ligne le fait s’aligner sur Nicolas Sarkozy, qui défend l’idée d’une renégociation depuis sa campagne présidentielle de 2012. Le maire de Bordeaux propose aussi de supprimer les réductions de peine automatiques et souhaite instaurer la suppression des allocations familiales pour les parents de mineurs condamnés pour trafics de stupéfiants. Enfin, il défend l'idée d’interdire à certains condamnés de revenir habiter dans leurs quartiers d’origine.

 

« Je pense que de nombreuses personnes vont être surprises et vont découvrir un Alain Juppé qu'elles ne soupçonnaient pas », pronostiquait déjà, en octobre, l'une des proches du candidat, Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin. Pas question, en effet, de se laisser distancer sur sa droite par Nicolas Sarkozy depuis longtemps persuadé que la victoire se remportera à la lisière du FN et des Républicains. Pas question de se laisser ringardiser par un Bruno Le Maire lui aussi convaincu par la nécessité d'une droitisation.

 

 

 

Modération donc mais fermeté aussi, c'est le message que l'ancien Premier ministre entend faire passer à travers son ouvrage afin de corriger une image que certains électeurs considèrent trop angélique voire laxiste.

 

Assurer la victoire à la primaire en ratissant un peu les plates bandes de Nicolas Sarkozy est donc le premier objectif, mais Alain Juppé prépare aussi, d'ores et déjà, une autre campagne, la vraie cette fois, la campagne présidentielle qu'il ne pourra pas mener à bien sans un rassemblement de toute la droite. S'il est désigné en novembre 2016, il va devoir être soutenu par l'ensemble de sa famille politique pour espérer l'emporter ensuite contre François Hollande, or l'image d'un Alain Juppé, proche du centre et modéré en matière sécuritaire, a du mal à convaincre la droite des Républicains qui pourrait, du coup, tendre la main à Marine Le Pen ou s'abstenir. L'élection présidentielle se gagnera à droite, d'autant que François Hollande ratisse les terres du centre. Aucun candidat n'échappera à cette réalité et Alain Juppé s'y prépare comme tout autre.

 

2016 est à nos portes, et pour ceux qui pensaient que nous allions nous prendre le mur, bonne nouvelle, nous allons déjà nous prendre les portes (un peu d’humour ne faisant pas de mal…). Et à chaque nouvelle année, il y a son lot de changements, et parfois, des moindres! Un petit résumé de ce qui va changer sans faire trop de bruits.
 

Commençons par les particuliers, beaucoup de choses vont changer, le montant du SMIC qui se prend 0,6% alors que les députés européens ont vu leur salaire monter de 2,4%, les prix du timbre ainsi que des taxis vont augmenter, la fin de Pacitel qui empêchait certaines entreprises de vous démarcher par téléphone, le passage des régions voulu et imposé pour la mise en place du TAFTA, plein de choses changent, un vrai programme:

Smic, prime d’activité, prêt à taux zéro, litiges de la consommation, prix du timbre, tarifs des taxis, mutuelle d’entreprise, indemnité kilométrique vélo, gilet de sécurité pour les motards, fin de Pacitel, mise en place des nouvelles régions… Retrouvez dans notre dossier une première sélection des changements prévus à partir du 1er janvier 2016.

Source: Service-public.fr/particuliers

Il y a également des changements pour les professionnels qui ne vont pas être beaucoup aidés pour le coup pour s’en sortir mieux en ces temps de crise:

Le point sur les principales nouveautés qui concernent les entreprises et les professionnels à partir du 1er janvier 2016 : interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique, mutuelle d’entreprise obligatoire, généralisation de la DSN…

  • Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs: Avec la hausse des cotisations vieillesse et la réduction de la cotisation des allocations familiales dues par les employeurs et les travailleurs indépendants, le prélèvement social forfaitaire du régime micro-social des auto-entrepreneurs est modifié à partir du 1er janvier 2016.Légère hausse des cotisations sociales des auto-entrepreneurs en 2016
  • La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016: Un employeur qui accueille un stagiaire au-delà de 2 mois doit lui verser une gratification minimale, dont le taux horaire reste fixé à 3,60 € pour les conventions signées à partir du 1er janvier 2016. La gratification horaire des stagiaires reste à 3,60 € en 2016
  • L’employeur doit proposer une mutuelle d’entreprise à ses salariés: Une couverture complémentaire santé collective (mutuelle d’entreprise) doit être proposée par l’employeur à tous les salariés, n’en disposant pas déjà, en complément des garanties de base d’assurance maladie de la Sécurité sociale. Mutuelle d’entreprise : les obligations de l’employeur
  • La déclaration sociale nominative (DSN) généralisée: La déclaration sociale nominative (DSN) devient progressivement obligatoire pour les employeurs. La DSN remplace l’ensemble des déclarations sociales adressées par les employeurs aux organismes de protection sociale, pour leur permettre de calculer les cotisations, contributions sociales et certaines impositions dues, ainsi que les droits des salariés en matière d’assurances sociales, de prévention de la pénibilité et de formation. La généralisation de la DSN qui devait intervenir pour tous les employeurs le 1er janvier 2016 devrait être aménagée en tenant compte de la taille de l’entreprise. La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 a acté ce déploiement progressif qui doit s’achever en juillet 2017. Généralisation progressive de la déclaration sociale nominative (DSN) en 2016
  • Tarifs des taxis: Pour 2016, les tarifs maximaux ne sont pas modifiés pour les taxis non parisiens. Seuls les taxis parisiens peuvent revaloriser leurs tarifs dans la limite 0,5 % par rapport aux tarifs 2015. Nouveaux tarifs pour les taxis
  • Le fichier des interdits de gérer opérationnel: À partir du 1erjanvier 2016, sera mis en œuvre le fichier national des interdits de gérer, créé par la loi du 22 mars 2012, avec pour objectif de lutter contre les fraudes et permettre l’application des condamnations pénales portant interdiction de gérer. Le fichier des interdits de gérer opérationnel en 2016
  • Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur: Une entreprise qui met, de façon facultative, à disposition de ses salariés des vélos, pour leurs déplacements domicile-lieu de travail, peut réduire du montant de son impôt sur les sociétés les frais générés par cette mise à disposition gratuite, dans la limite de 25 % du prix d’achat de la flotte de vélos. Plan vélo : réduction fiscale pour l’employeur
  • Litiges de la consommation : généralisation de la médiation: Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier 2016 pour se conformer à la nouvelle possibilité qu’a tout consommateur de passer par la médiation afin de faciliter le règlement à l’amiable des litiges avec un professionnel. Litiges de la consommation : généralisation de la médiation au 1er janvier 2016
  • Bornes de recharge des véhicules électriques obligatoires dans les bâtiments industriels et commerciaux: L’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides est obligatoire dans tous les bâtiments neufs à usage tertiaire (bâtiment industriel, local commercial, immeuble de bureaux, entrepôt, complexe de cinéma…) comprenant des places de stationnement destinées aux employés ou à la clientèle. Les demandes de permis de construire déposées à partir du 1er janvier 2016 doivent prévoir le pré-câblage permettant le rechargement des voitures électriques et hybrides. Rechargement des véhicules électriques obligatoire dans les nouveaux bâtiments construits à partir de 2017
  • Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 €: Le professionnel ditchangeur manuel qui procède à l’échange de devises, sous forme de billets, de monnaies ou de chèques de voyage libellés en devise autre que l’euro, est tenu de vérifier l’identité de tout client occasionnel dès lors que le montant échangé dépasse 1 000 €Bureau de change : vérification de l’identité du client pour toute opération de plus de 1 000 €
  • Nouveaux seuils de marchés publics: À partir du 1er janvier 2016, de nouveaux seuils de procédures formalisées de marchés publics sont applicables. Nouveaux seuils de marchés publics à partir du 1er janvier 2016
  • Suppression des tarifs réglementés de vente de gaz pour les clients professionnels: Dans le cadre de l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, en conformité avec le droit européen, les tarifs réglementés de vente (TRV) proposés par les fournisseurs historiques (GDF-Suez et les entreprises locales de distribution) sont progressivement supprimés pour les consommateurs non résidentiels. Les tarifs réglementés de vente de gaz supprimés pour les clients professionnels
  • Les délais de paiement entre professionnels sont réglementés. Des dérogations existent pour certains produits, notamment périssables, et, à partir du 1er janvier 2016, dans certains secteurs d’activité. Quels sont les délais dérogatoires pour le paiement entre professionnels ?

Source: Service-public.fr/professionnels-entreprises

Les véritables raisons de la démission de Benoît XVI!

 
 

Les experts du Vatican expliquent que le pape Benoît XVI avait décidé de démissionner dès le mois de mars de l’année 2011, après un retour de voyage au Mexique et à Cuba. A cette période, le pape, qui incarne ce que le spécialiste et universitaire français Philippe Portier appelle une « lourde continuité » avec son prédécesseur Jean Paul II, découvre la première partie d’un rapport élaboré par les cardinaux Julián Herranz, Jozef Tomko et Salvatore De Giorgi. Dans ce document sont résumés les abîmes, en rien spirituels, dans lesquels l’Eglise est tombé : corruption, finances occultes, guerres fratricides pour le pouvoir, vol massif de documents secrets, luttes entre factions et blanchiment d’argent. Le résumé final insistait sur la « résistance au changement de la part de la curie et des nombreux obstacles posés aux actions demandées par le pape pour promouvoir la transparence ».

Le Vatican est un nid de hyènes enragées, un pugilat sans limites ni morale quelconque où la curie assoiffée de pouvoir fomente les dénonciations, les trahisons, les traquenards, le blanchiment d’argent, des opérations secrètes pour préserver ses prérogatives et privilèges face aux institutions religieuses et financières. Très loin du Ciel et très proche des péchés terrestres. Sous le mandat de Benoît XVI, le Vatican a été l’un des Etat les plus opaques du monde. Si Josef Ratzinger a soulevé le voile du silence sur les curés pédophiles, il n’a en rien modernisé l’Eglise, ni tourné la page de l’héritage d’affaires troubles léguées par son prédécesseur Jean Paul II.

 

Ce premier rapport des trois cardinaux a conduit, en août de l’année dernière, à la nomination du Suisse René Brülhart, un spécialiste en blanchiment d’argent qui a dirigé pendant huit ans la Financial Intelligence Unit (FIU) du Liechtenstein, autrement dit l’agence nationale chargée d’analyser les opérations financières douteuses. Brülhart avait pour mission de mettre la Banque du Vatican en syntonie avec les normes européennes dictées par le GAFI, le groupe d’action financière. Bien entendu, il n’y est pas parvenu.

Benoît XVI fut, comme le souligne Philippe Portier, un continuateur de l’œuvre de Jean Paul II : « Depuis 1981, il a suivi les pas de son prédécesseur, co-rédigeant plusieurs de ses textes tels que la Condamnation des théologies de la libération dans les années 1984-1986, l’Evangelium Vitae de 1995 sur la doctrine de l’Eglise par rapports aux questions de la vie, ou encore Splendor Veritas, un texte fondamental rédigé à quatre mains avec Wojtyla ». Ces deux derniers textes cités par l’expert français constituent un résumé pratique de la vision réactionnaire de l’Eglise sur les questions politiques, sociales et scientifiques du monde moderne.

La divulgation des documents secrets du Vatican orchestrée par le majordome du pape, Paolo Gabriele, et bon nombre d’autres mains invisibles, fut une opération savamment montée dont les ressorts restent toujours mystérieux : une opération menée contre le puissant secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, une conspiration destinée à pousser Benoît XVI à la démission et à placer un Italien à sa place, ou encore une tentative de freiner la purge interne en cours ? En tous les cas l’avalanche de secrets révélés, les « vatileaks », ont submergé la tâche de nettoyage qui incombait à Burke. Un enfer avec des anges peints sur les murs n’est pas facile à redessiner.La seconde partie du rapport des trois cardinaux fut présentée au pape en décembre dernier. Depuis lors, la démission s’est posée d’une manière irrévocable. En plein marasme et avec une quantité de couloirs qui conduisent à l’enfer, la curie romaine a agi comme n’importe quel autre Etat. Elle a cherché à imposer une vérité officielle avec des méthodes modernes. Elle a contracté pour ce faire les services du journaliste nord-américain Greg Burke, membro de l’Opus Dei et ex membre de l’agence Reuters, de la revue Time et de la chaîne Fox. Burke avait comme mission d’améliorer l’image détériorée de l’Eglise. « Mon idée est d’apporter de la clarté » avait-il déclaré en assumant son poste. Trop tard. Il n’y a plus rien de clair dans le sommet de l’Eglise catholique.

Benoît XVI a donc été écrasé par les contradictions qu’il a lui-même suscité. Ces dernières sont telles que, dès que sa démission fut rendue publique, les traditionnalistes de la Fraternité de Saint Pie X fondée par Monseigneur Lefebvre ont salué la figure du pape. Ce qui n’est pas étonnant : l’une des premières tâches menées par Ratzinger a consisté à supprimer les sanctions canoniques adoptées contre les partisans néofascistes et ultra-réactionnaires de Monseigneur Lefebvre et, par conséquent, à légitimer au sein de l’Eglise ce courant rétrograde qui, de Pinochet à Videla, a toujours soutenu presque toutes les dictatures d’extrême droite du monde.

Philippe Portier souligne que le pape « s’est laissé dépasser par l’opacité qui s’est installée sous son règne ». Et la première cause n’est pas doctrinale mais financière. Le Vatican est un gestionnaire d’argent opaque et de nombreuses querelles qui ont été mises en lumière depuis un an ont à voir avec les finances, les comptes maquillés et les opérations illicites. Tel est l’héritage financier légué par Jean Paul II et qui, pour de nombreux spécialistes, explique la crise actuelle. L’Institut pour les Œuvres de la Religion (IOR), autrement dit la banque du Vatican, fondé en 1942 par Pie XII, fonctionne dans une opacité totale. En janvier, à la demande de l’organisme européen de lutte contre le blanchiment d’argent, Moneyval, la Banque d’Italie a bloqué l’utilisation des cartes de crédit au sein du Vatican à cause du manque de transparence et des failles manifestes dans le contrôle du blanchiment d’argent. En 2011, les cinq millions de touristes qui ont visité le Vatican ont laissé 93,5 millions d’euros dans ses caisses via des paiements par cartes. Ils devront maintenant payer en liquide. L’IOR gère plus de 33.000 comptes par lesquels circulent plus de 6 milliards d’euros. Son opacité est telle qu’il ne figure pas dans la « liste blanche » des Etats qui participent au combat contre les transactions illégales.

En septembre 2009, Ratzinger avait nommé le banquier Ettore Gotti Tedeschi à la tête de la banque du Vatican. Proche de l’Opus Dei, représentant du Banco de Santander en Italie depuis 1992, Gotti Tedeschi a participé à la préparation de l’encyclique sociale et économique Caritas in veritate, publiée par le pape en juillet 2012. L’encyclique demande plus de justice sociale et des règles plus transparentes pour le système financier mondial. Tedeschi avait comme objectif de remettre de l’ordre dans les eaux troubles des finances vaticanes. Les comptes du Saint-Siège sont labyrinthe de corruption et de blanchiment d’argent dont les origines connues remontent à la fin des années 1980, quand la justice italienne émit un ordre d’arrestation contre l’archevêque nord-américain Paul Marcinkus, surnommé « le banquier de Dieu », président de l’Institut pour les Œuvres de la Religion et principal responsable des investissements du Vatican à l’époque.

Marcinkus était un adepte des paradis fiscaux et était très ami avec les mafias. Jean Paul II utilisa l’argument de la souveraineté territoriale pour éviter sa détention et le sauver de la prison. Ce qui n’est pas étonnant car il lui devait beaucoup : dans les années 1970 et 1980, Marcinkus avait utilisé la Banque du Vatican pour financer secrètement le syndicat polonais Solidarnosc soutenu par Wojtyla. Marcinkus a terminé ses jours en jouant au golf dans l’Arizona en laissant un gigantesque trou noir de pertes (3,5 milliards de dollars), d’investissements mafieux et aussi quelques cadavres.

Le 18 juin 1982 apparu un corps pendu sous le pont de Blackfriars à Londres. Il s’agissait de Roberto Calvi, présidente de la Banque Ambrosiano et principal partenaire de l’IOR. Son suicide apparent révélait une immense trame de corruption qui incluait, outre la Banque Ambrosiano, la loge maçonique Propaganda 2 (plus connue comme P-2), dirigée par Licio Gelli, et la Banque du Vatican dirigée par Marcinkus. Gelli s’est réfugié à temps en Argentine, où il avait déjà opéré aux temps du général Lanusse dans une opération appelée « Gianoglio » afin de faciliter le retour de Perón.

Gotti Tedeschi fut donc investit d’une mission quasi impossible et il n’est resté que trois années à la tête de l’Institut pour les Œuvres de la Religion. Il fut licencié de manière brutale en 2012 pour « irrégularités dans sa gestion ». Entre autres irrégularités, la justice de Rome a découvert un versement suspect de 30 millions de dollars entre la Banque du Vatican et le Crédit Artigiano. Le transfert s’est fait à partir d’un compte ouvert au Crédit Credito Artigiano mais fut bloqué par la Justice à cause de son manque de transparence. Tedeschi quitta donc la banque quelques heures après l’arrestation du majordome du pape et juste au moment où le Vatican était sous enquête pour violation des normes contre le blanchiment de capitaux. En réalité, son expulsion constitue un autre épisode de la guerre entre factions. Quand il prit ses fonctions, Tedeschi commenca à élaborer un rapport secret où il consigna ses découvertes : comptes chiffrés où l’ont cachait de l’argent sale de « politiciens, d’intermédiaires, de constructeurs immobiliers et de hauts fonctionnaires de l’Etat ». Même Matteo Messina Denaro, le nouveau chef de la Cosa Nostra, avait son argent placé dans l’IOR. C’est là que commenca le malheur de Tedeschi. Ceux qui connaissent bien le Vatican allèguent que ce banquier fut victime d’un complot monté par des conseillers de la banque avec le soutien du secrétaire d’Etat, Monseigneur Bertone, un ennemi personnel de Tedeschi, et responsable de la commission de cardinaux qui surveille le fonctionnement de la banque. La destitution de Tedeschi s’est accompagnée par la diffusion d’un « document » qui le mêle à la fuite des documents volés au pape.

Bien plus que les querelles théologiques, c’est l’argent et les comptes occultes de la Banque du Vatican qui semblent composer la trame de la démission inédite du pape. Un nid de corbeaux pédophiles, de comploteurs réactionnaires et de voleurs assoiffés de pouvoirs et capables de tout afin de défendre leur faction : telle est la terrible image de décomposition morale laissée par la hiérarchie catholique. Rien de bien différent du monde dans lequel nous vivons. Corruption, capitalisme assassin, protection des privilégiés, circuit de pouvoir qui s’auto-alimente et se protège, le Vatican n’est rien d’autre que le reflet de la décadence du système lui-même.

Traduit par Sott.net