WWIII : La FRANCE en GUERRE, je vous appelle de Londres pour organiser mon évasion fiscale.

Publié le par José Pedro

 

La sénatrice Fabienne Keller. Photo DR

Fabienne Keller : « Un coup bas à la belle aventure, notre ETAT FORT est impuissant en ALSACE où je suis élue, Maire de Strasbourg de 2001 à 2008 puis Sénatrice, et pourtant toutes nos "solutions Juppé "ont été essayées. Les habitants me font confiance et voilà ce que ça donne ! , nous avons embauché Amineméphèt qui a une origine illustre pour nous raconter sa vie»

Entretien avec la sénatrice Fabienne Keller (Bas-Rein, Les Républicains), présente jeudi et ce vendredi à Londres, et auteure de trois rapports sur l’Europe et le Royaume-Uni. Agis pour la France est au plus bas. Juppé s'est barré avec un gavroche-gigolo de Ménilmontant, il ne veut plus ressembler à cela.

Alerte info : Le quartier du Neuhof (que mon Alsace est belle) considéré comme le plus dangereux de France.

 samedi 30 juillet   22 690 157 Partages

Alerte info : Le quartier du Neuhof considérée comme le plus dangereux de France.

 

Récit d'un Looser du quartier "Amineméphèt" :

C'est dans le sud de Strasbourg que ce situe le quartier du Neuhof, plus de 18 000 personnes vivent dans ce Ghetto où seuls les habitués peuvent rentrer. Le gouvernement ne permettant pas de faire de statistiques nous pouvons estimer à 13 meurtres en moyenne par jour, dépassant ainsi la ville de Caracas au Mexique. Plus précisément, 3.946 personnes ont été assassinées au Neuhof en 2015, principalement des personnes originaires d'Hautepierre un quartier voisin venant faire les malins à 8 contre 1, contre des CE2 de l'école Guynemer. Le Neuhof est aussi une immense plaque tournante de la drogue, c'est dans ce quartier que François Hollande et Manuel Valls vont chercher leurs doses après chaque attentat pour ce soulager, sur les 5803 jeunes qui vivent dans le quartier, 4095 ont déjà été condamnés pour trafic de drogue.

La vitesse moyenne des automobilistes non originaires du quartier est de 157 km/h quand ceux-ci traversent le Neuhof, les radars ayant rapporté plus d'un million d'euros à l'Etat, celui-ci préfère fermer les yeux. 98 des habitants de ce quartier sont déjà allés en prison à Elsau-plage ou a Oermingen-sur-mer, ce quartier a inventé ses propres lois. A l'âge de 3 ans les enfants sont jeté dans l'eau du parc Schulmeister et doivent nager sous l'eau d'un coté à l'autre, à 6 ans ces dernier doivent aller ce battre à Hautepierre avec des sabres et des épées, à partir de 10 ans la moitié des enfants ont déjà passé 3/4 de leurs vie en prison.

Bernard Cazeneuve, Ministre de l'intérieur, a cependant décidé de mener une véritable guerre à ce quartier, selon lui il aurait été carotté par un gitan du polygone alors que le ministre venait de chercher sa barrette quotidienne après avoir fait ses lignes à la Kibitzenau. Seul les Tchays de ce quartier ne possèdent pas d'armes, certes celles-ci se promènent à longueur de journée dans le quartier avec des poussettes, ayant des enfants dès l'âge de 14 ans, c'est le quartier où le taux de natalité est le plus élevé du monde. La durée de vie moyenne pour un non-Neuhofois est de 14,7 minutes (2,29 min pour un Hautepierrois), Marine le Pen a ainsi déclaré que si elle était élue Présidente de la République elle manquerait d'encre pour imprimer tout les passeports nécessaires à sa politique d'expulsion. 

Mais ce quartier n'a pas que des mauvais côtés, en effet s'il est 4h du matin 13h ou 21h44, toute l'année vous pouvez toujours aller chez IBO acheter des E-garettes ou du coca, une rixe a cependant eu lieu entre IBO et Eddy, 2 grands concurrents qui se partagent le territoire, ces derniers ont réglé leurs comptes devant le Norma à coup de fusil, alors que Mohamed était en train de jouer un morceau sulfureux avec sa guitare. 

Tout reste encore a faire pour 2017, malgré que le taux d'abstention qui est proche de 100 %, comme celui des illettrés, espérons qu'il reste encore une chance pour que le quartier "haut les mains" peut revenir dans le droit chemin.

Alain :

Je vais redonner toutes ses chances aux quartiers abandonnés par Fabienne Keller (qui préfère les bancs du Sénat, chacun sa foi).

Je viens de nommer un nouveau responsable d'AGIS pour la FRANCE, après qu'Hervé Gay Mard, selon moi, a assez AGIS, un des plus gros profiteur de la Ripoublique dans l'affaire du même nom : ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie — et de sa famille RPR. Des premières révélations du Canard enchaîné du 14 février 2005, il apparaît que cet appartement parisien de la rue Jean-Goujon, un duplex de 600 m2, représente un loyer mensuel de 14 400 euros entièrement payé par l'État. Hervé Gaymard annonce immédiatement qu'il quitte cet appartement.
 
Sa défense consiste à signifier qu'il ignorait le montant du loyer et que ses origines et ses revenus modestes ne lui permettent guère de s'acquitter lui-même d'un tel montant. Une semaine plus tard, le 22 février, un second article du Canard enchaîné révèle qu'Hervé Gaymard connaissait les coûts inhérents à cet appartement et qu'il avait d'ailleurs participé à son choix en le visitant préalablement à sa location ; l'article révèle également que de coûteux travaux ont également été engagés, toujours à la charge de l'État. Enfin un article de Libération du 25 février révèle qu'Hervé Gaymard est assujetti à l'ISF et qu'il est multi-propriétaire, en particulier d'un appartement à Paris situé Boulevard Saint-Michel.
Le 24 février 2005, Paris Match retranscrit un entretien téléphonique du 21 février avec Hervé Gaymard dans lequel ce propos est reporté :
« Je n'ai pas de fric. Évidemment, si je n'étais pas le fils d'un cordonnier-marchand de chaussures, si j'étais un grand bourgeois, je n'aurais pas de problème de logement. Je serais propriétaire de mon appart, et il n'y aurait pas toute cette affaire. »
Hervé Gay Mard contestera la véracité de l'existence de cet entretien, « C'est un propos attribué, que je conteste » lors de son passage au journal télévisé de TF1 le soir de sa démission. Le directeur de la rédaction de Paris Match Alain Genestar confirmera de son côté la réalité de cet entretien ainsi que les propos tenus.
Le 25 février 2005 un article de Libération révèle qu'Hervé Gaymard est assujetti à l'ISF et qu'il est multi-propriétaire, en particulier d'un appartement à Paris situé Boulevard Saint-Michel.
Hervé Gaymard donne sa démission de son poste de ministre plus tard dans la journée via un communiqué: Hervé Gaymard : la campagne de Juppé ne connait pas "de trou d'air"
Ensuite j'ai eu pour le Canada un penchant naturel: « Je veux faire table rase du passé! », explique Christophe Deschamps, responsable du Comité Agis pour la France au Canada, qui soutient la candidature d’Alain Juppé aux Primaires de la droite en 2016. L’UMP locale, devenue Les Républicains, s'entre-déchire au rythme des élections locales et nationales depuis 2012. Christophe Deschamps veut tourner la page et accueillir tous ceux qui se sentent proches de l’ancien Premier ministre français, des Républicains à l’UDI. « Alain Juppé est un homme de rassemblement, il veut apaiser, rassembler et réformer », ajoute le responsable franco-canadien qui pense en avoir trop dit avec son ami Philippe Couillard, sur les révélations de Juppé.
Ensuite j'ai voulu agir dans tous les points cardinaux de la Répoublique régalienne :
AGIR POUR
L’AGRICULTURE ET LES TERRITOIRES RURAUX
LA CROISSANCE & L’EMPLOI
LA CULTURE
L’ÉDUCATION
UN ÉTAT FORT
LA FRANCE DANS LE MONDE
LES OUTRE-MER
LES SOLIDARITÉS
Ensuite j'ai eu ma botte secrête : Eve Zuckerman, la botte secrète d’Alain Juppé dans sa campagne numérique
2017 se jouera dans les burnes, mais aussi sur le Zob. Pour comprendre comment fonctionne une stratégie numérique et mesurer son impact sur une campagne, Numerama vous embarque dans les coulisses des partis politiques français. C'est avec Eve Zuckerman qui prépare la primaire d'Alain Juppé que nous commençons cette série.
Eve Zuckerman, directrice de campagne numérique du candidat Alain Juppé, nous donne rendez-vous au quartier général de campagne. Inauguré en janvier dernier, le QG du candidat à la primaire se trouve dans un bel immeuble parisien, à deux pas du Bon Marché. Luxueux mais sans extravagance par rapport au quartier dans lequel il est localisé.
Surpris devant la neutralité du bâtiment, ni affiche, ni fanion indiquant la quelconque présence d’un candidat à la primaire des Républicains, on s’assure de ne pas s’être trompé d’adresse. C’est en faisant défiler les noms sur l’interphone de l’immeuble que l’on a la confirmation : Alain Juppé, 3e étage.
Eve Zuckerman est déjà là pour nous accueillir. La jeune femme n’a même pas 25 ans mais l’assurance et l’expérience à en faire pâlir plus d’une. Alors qui est-elle ? Quel est son rôle au sein nu de la campagne d’Alain Juppé ? « Je m’occupe de la stratégie numérique d’Alain Juppé dans le cadre de cette campagne, pour les primaires », nous dit-elle. « Chez nous, le pôle digital d’une campagne dépend également du pôle mobilisation. La stratégie numérique est complètement intégrée aux objectifs de mobilisation d’une compagne. »
Ensuite j'ai eu Adam et Eve : Antoine Adam fut, de 2012 à 2014, chargé de gérer les comptes Twitter et Facebook de la présidence de la République. Le jeune homme de 27 ans a également participé à la campagne du candidat socialiste en 2011 et 2012.
Comme nous l’apprend le Nouvel Obs, Antoine Adam a désormais rejoint l’équipe de campagne d’Alain Juppé. Pour cette nouvelle recrue, le point commun entre Hollande et le maire de Bordeaux est l’ancien président de la république : « J’adore battre Nicolas Sarkozy tout en travaillant toujours pour Hollande qui espère embaucher Juppé comme futur Premier (Ministre) ! ».
Antoine Adam se distingue sur son profil Twitter par ses remarques particulièrement acerbes sur les militants de droite, comme lorsqu’il compare les personnes hostiles au « mariage pour tous » à des arriérés du Moyen-âge dont la bite n'aurais qu'un usage.
Ensuite, remerciée, la chargée de com de Juppé se lâche...
Ancienne conseillère de presse, la belle Emmanuelle Allibert, insatisfaite, limogée il y a peu, tweete une critique cinglante sur la communication d'Alain Juppé.
Trou d'air ou début de chute pour le grand mamamouchi de Bordeaux ?
Toujours est-il que limoger une conseillère de presse l'avant-veille du top-départ d'une primaire, n'est pas le plus malin à faire... Parce que son socle s'érode depuis plusieurs mois et qu'après un nouveau décrochage dans des sondages jusque-là si bienveillants à son égard, le maire de Bordeaux piqué au vif et presque déjà à bout de nerfs, fait des coupes sombres dans son équipe de campagne en guise de représailles, Emmanuelle Allibert est en première ligne pour en faire les frais.
Rien d'étonnant à ce que la dame commence déjà à se lâcher, avec un tweet cinglant sur la communication de Juppé (Le Canard enchaîné le 06-07-16 )... Facile, quand la nouvelle campagne lancée le 11 juillet est dite "estivale" et tourne entre le pot de crème à bronzer et le verre de jus de fruits frais ! Pas de quoi à priori, stopper une dégradation globale de l'image d'Alain Juppé, que ce soit en termes de popularité, d'intentions de vote ou des traits d'image. A force de le dire droit dans ses bottes, on finit par le voir sec comme un coup de trique... Tel qu'il est. Et quand il fait preuve de dédain et de mépris envers les militants des LR comme au dernier Conseil national, en faisant le cabochard et le mauvais joueur, il lasse et exaspère.
Il est vrai que la vanité et l'ambition ont souvent du mal à s'accommoder de certaines comparaisons... Ce à quoi il faut également rajouter les derniers mouvements sociaux qui ont réactivé la séquence de 1995 où A. Juppé était Premier ministre, contre un N. Sarkozy qui n'a pas reculé en 2010 lors de la réforme des retraites avec 10 jours d'actions nationales... D'où une part de conjoncturel, aussi. Mais "pas que", à entendre la réflexion d'un élu de Bordeaux à propos du maire de la ville ( LCI le 12-06-16) "S'il ne gagne pas la primaire, qu'il ne s'attende même pas à un strapontin ! "
Ensuite j'ai voulu muscler l'équipe: Gilles Boyer : il est nommé directeur de campagne d’Alain Juppé. Ancien directeur de cabinet du maire de Bordeaux, ex-conseiller spécial de celui-ci au Quai d’Orsay, il était depuis un an celui qui faisait officieusement tourner la machine. C’est désormais officiel. Parmi ses très nombreuses tâches, il va notamment s’atteler à trouver pour janvier un nouveau QG parisien. L’actuel, rue de l’Université, dans le VIIe arrondissement de Paris, est trop petit. Né de parents professeurs d'université de gauche, Gilles Boyer obtient un DESS de droit public en février 1997 à l'université de Nanterre. La même année, il entre au RPR pour exercer le poste de directeur juridique chargé des investitures.
De 2002 à 2004, Gilles Boyer est directeur de cabinet d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux. Après un bref passage au Groupe M6 comme directeur des relations institutionnelles, il redevient son directeur de cabinet en 2006 à Bordeaux, avant d'intégrer le cabinet du ministère de l'Écologie de mai à juin 2007. De 2010 à 2012, toujours auprès d'Alain Juppé, il est conseiller politique au ministère de la Défense, puis au Quai d’Orsay ce qui nous a valu 800 000 morts au Rwanda.
Très ancien collaborateur d’Alain Juppé, Vincent Le Roux, aujourd’hui directeur du service adhérents du Medef, est en charge de la mobilisation, des réseaux et de l’organisation. Hervé Gaymard est lui responsable du projet.
Dans sa tâche, il sera épaulé par Pierre-Mathieu Duhamel, ancien directeur de cabinet adjoint d’Alain Juppé à Matignon. Marie Guévenoux, ex-responsable des jeunes UMP, gère les questions administratives et financières.
Jeune garde. La liste des porte-paroles est elle étoffée. Depuis la déclaration de candidature du maire de Bordeaux en août 2014, les députés Benoist Apparu et Edouard Philippe remplissaient ce rôle. A leurs côtés, on trouve désormais les sénateurs Fabienne Keller (Sénatrice du Bas-Rein) et Christophe Béchu, le député européen Arnaud Danjean et le député François Cornut-Gentille.
Au fil des semaines, l’équipe Juppé souhaiterait aussi faire monter médiatiquement une jeune garde composée de Maël de Calan, élu breton qui travaille sur le projet, Aurore Bergé, qui gère la campagne digitale, ou encore la conseillère de Paris, Marie-Laure Harel.
Côté organisationnel, un autre rendez-vous important attend Alain Juppé. Le 3 octobre, à Paris, il réunira les responsables de ses comités locaux afin de leur délivrer leur feuille de route pour l’année. Ce sera la première fois depuis leur lancement, au printemps. Cet été, le maillage territorial s’est poursuivi.
Deux comités «AJ pour la France» ont vu le jour à Lyon. En juillet, l’ancien Premier ministre a confié la présidence de celui de Corse à l’ancien président du conseil exécutif Jean Baggioni. L’entourage juppéiste ne cache pas que la perspective de l’élection des présidents des fédérations départementales du parti Les Républicains, prévue en janvier, complique parfois le travail…
Ensuite j'a cru qu'avec mon équipe resserrée de bras cassés et de ronds de cuir, je pouvais y arriver:
« Le plus mauvais service que Chirac lui ait rendu, c’est de dire qu’il était le meilleur d’entre nous. Il l’a cru ! » canarde une ex-ministre. Mais Jacques Chirac fera tout pour lui. Le vieux patriarche est même prêt « à venir coller des enveloppes ». « Juppé ne changera pas. Ce n’est pas un gars avec qui on a envie de partir en vacances. Mais est-ce qu’on tapait sur les cuisses de De Gaulle ? » sourit Hervé Gaymard, pilier de la petite task force du candidat, convaincu que les Français plébisciteront son côté rassurant et père de la Nation (Louis XVI), du roi-père au roi cochon.
On s'attachera tout d'abord aux différents sens que peut prendre l'expression « roi-père », c'est-à-dire

Le roi de France, père de son peuple ;
Louis XVI, le père du dauphin ;
Louis XVI, père de la Constitution.

Lorsque, en juin 1791, les insultes explosent : ogre royal, ogre, tigre, anthropophage, cochon... les estampes se multiplient et, si le roi n'est pas toujours représenté sous la seule forme animale du cochon, il est troublant d'en constater la présence fréquente, dans un coin d'image. On analysera successivement les textes, puis les estampes, sous le rapport de cette identité polémique roi/cochon.

LE ROI EST LE PERE DU PEUPLE
Beaucoup plus qu'une figure de rhétorique, le lien qui unit le souverain français à son peuple est d'ordre charnel : les cahiers de doléances le rappellent (l'amour paternel), « un roi juste et bienfaisant comme un père au milieu de ses enfants », « un père chéri de ses enfants est bien assuré de leur secours », « le père du peuple et régénérateur de la France ».

Depuis sept mois, la « Juppé team » a installé son QG rue de l’Université, près de l’Assemblée. Ces locaux de 120 m2 sont à l’image du locataire, austères. Un détail révélateur attire pourtant l’attention. Dans son bureau, Juppé a posé en évidence son trophée d’« homme politique de l’année », remis en 2014 par le magazine « GQ-CU ». C’est là qu’il tient chaque mercredi son conseil stratégique. Autour de la table, son conseiller politique, Gilles Boyer, Hervé Gaymard et Edouard Philippe.
 
Le député-maire de Châlons, Benoist Apparu, celui qui disparaissait quand on lui posait des questions, négocie sa position dans le dernier entretien sur BFMTV en Juillet. "Nicolas Sarkozy est notre grand Leader qui arrive à être au Centre de toutes discutions et qui fait en sorte que tout tourne autour de lui, il faut compter avec". On pouvait être plus sobre!
 
Apparu en négociations discrètes : Dans Le Monde, le porte-parole d'Alain Juppé Benoist Apparu lâche : « On recrée artificiellement le clivage État de droit contre protection des Français. » Avant que le maire de Bordeaux n’enfonce le clou : « Je me refuse à choisir entre l’État de droit et la protection des Français. L’État de droit a le devoir de protéger les Français, a-t-il déclaré ce vendredi lors d'une conférence de presse. Nous ne sommes pas allés au bout de ce qu'il est possible de faire dans le cadre de l'État de droit. »
 
Et une poignée de femmes, les jupettes, comme Christine Albanel, Virginie Calmels (ex-patronne d’Endemol en faillite frauduleuse) et Marie Guevenoux, qui gère la collecte des fonds, nerf de la guerre. Juppé entend lever plus d’un million d’euros d’ici fin 2016 ! D’où ses récentes visites à New York et à Londres.
Le candidat sait bien que ne pas avoir les clés de l’UMP est un handicap. D’autant que c’est le parti qui préparera la primaire, dont il exige qu’elle soit la plus ouverte possible. François Bayrou, qui le soutient, s’avoue sceptique comme la fosse du même nom: « Ce sera difficile. » Sacré défi, donc. Un juppéiste résume l’équation : « A 1,5 million de votants, il n’a aucune chance. A 4 millions, il gagne. Et à 2-3 millions, c’est jouable ! »
Avec les fonds secrets des Rothschild et des Bilderbergers, je suis à l'aise pour ma campagne, car tout s'achète, enfin c'est ce que je croyais.
Mais figurez-vous que je suis tombé littéralement amoureux d'un jeune homme aux yeux bleus, qui ma fait ce discours dans un taxi Hubert-Folie, et que j'ai pris pour remplacer tout le monde, et pour me contenter seulement d'un stapontin. Aussi je vous présente le nouveau visage de AGIS pour la FRANCE, si tu ne peux pas agir toi-même pour nourrir et éduquer tes enfants.
Source :
 

Au Neuhof, quartier de 20.000 habitants dans le sud de Strasbourg, le chômage se voit. Dans les rues, on ne croise presque que des jeunes sans emploi ou qui enchaînent les contrats courts. C'est le cas d'Abdel, 35 ans, un CAP de maintenance. Depuis vingt ans, il vit entre période de chômage et mini-contrats d'intérim. "J'ai déposé de nombreux CV dans des boîtes d'intérim, sans résultat. Quand on trouve quelque chose, c'est juste pour remplacer ou boucher des trous", raconte-t-il. "Parfois, je travaille une semaine, avant de rester deux ou trois mois à la maison. Il y en a marre", poursuit-il. "J'ai même essayé de travailler gratuitement pendant deux semaines pour que le patron me teste. Je l'ai fait à plusieurs reprises. Malgré cela, rien !", se désole-t-il. Manque de qualification Pour ne rien arranger, le Neuhof multiplie les mauvaises images : zone d'éducation prioritaire, zone urbaine sensible, zone de sécurité prioritaire. Avoir une adresse du Neuhof sur un CV, c'est souvent rédhibitoire pour les employeurs, comme le raconte Sanaa en quatrième année d'école d'ingénieur. Elle s'est plusieurs fois retrouvée sans stage de fin d'année. "Peut-être que le Neuhof fait peur aux entreprises, ou alors c'est le fait que c'est arabe, je n'en sais rien", lâche-t-elle. "Avec tout ce qui se passe en ce moment ! Cela nous colle à la peau. Depuis qu'on est né, on nous stigmatise", poursuit-elle. Il y a une dynamique de l’échec qui est à l'oeuvre dans les quartiers populaires Dominique Haquette, professeur de maths Pour gommer le Neuhof de leur CV, certains jeunes racontent avoir été obligés d'aller étudier dans d'autres régions. Pour finalement trouver du travail à Strasbourg. L'image négative du quartier n'est pas la seule explication du chômage. Il y a aussi et surtout le manque de qualification. Au Neuhof, 70% des élèves sortent sans diplôme du système scolaire. Une génération sacrifiée et sans illusion, se désole Dominique Haquette, professeur de mathématiques au collège du quartier. "Il y a une dynamique de l’échec qui est à l'oeuvre dans les quartiers populaires. Le message qui est donné par la société, c'est : vous n'aurez pas de travail, vous ne pourrez pas vous en sortir, vous êtes condamné à vivre du RSA et vous n'aurez jamais rien d'autre", constate-t-il. La rénovation urbaine n'a pas fait reculer le chômage La création d'une zone franche en 1997 ne suffit pas. Plus de 300 entreprises y sont installées. Mais parmi elles, il y a beaucoup d'auto-entrepreneurs et moins de 50% de salariés qui habitent le quartier. Pourtant, un vaste plan de rénovation urbaine a été lancée il y a dix ans sur le quartier. Quelque 300 millions d'euros ont été investis. Des tours ont été abattues, des immeubles ont été rénovés, le tramway est arrivé. Le quartier est sorti de son isolement, c'est indéniable. Mais le chômage, lui, n'a pas reculé. Il faut une rénovation humaine Karim, habitant du Neuhof Pour Karim, travailleur social qui vit dans le quartier depuis plus de vingt ans, c'est la faillite de la rénovation urbaine. "L'essentiel, c'est l'humain. Il faut une rénovation humaine", insiste-t-il. Pour lui, "il faut améliorer l'école, la vie sociale sur le quartier, encourager plus d'entreprises à s'installer, valoriser les jeunes compétents issus du quartier". Selon lui, il manque aussi un centre de formation pour guider et encadrer les jeunes. Mais ce n'est pas à l'ordre du jour. Pire : certaines écoles du quartier ont été déclassée du réseau d'éducation prioritaire. Ce qui veut dire moins de moyens pour un quartier pourtant catalogué parmi les quinze plus difficiles de France. Une semaine pour comprendre les fractures françaises Toute cette semaine, RTL a proposé une série de reportages pour faire un état des lieux des clivages qui existent au sein de la société française et qui ont éclaté au grand jour après les attentats contre Charlie Hebdo et la supérette casher de la porte de Vincennes. La France aujourd'hui s'interroge douloureusement : comment trois enfants de la République ont-ils pu prendre les armes contre leurs propres compatriotes ? RTL a choisi d'écouter et de donner la parole aux Français pour décrypter les fractures qui divisent notre pays et font craindre pour sa cohésion : crispations identitaires, chômage, échec scolaire, ghettoïsation ethnique et religieuse.

Confirmation de sa position dans le dernier entretien sur BFMTV en Juillet. "Nicolas Sarkozy est notre grand Leader qui arrive à être au Centre de toutes discutions et qui fait en sorte que tout tourne autour de lui, il faut compter avec". Apparu en négociations discrètes : Dans Le Monde, le porte-parole d'Alain Juppé Benoist Apparu lâche : « On recrée artificiellement le clivage État de droit contre protection des Français. » Avant que le maire de Bordeaux n’enfonce le clou : « Je me refuse à choisir entre l’État de droit et la protection des Français. L’État de droit a le devoir de protéger les Français, a-t-il déclaré ce vendredi lors d'une conférence de presse. Nous ne sommes pas allés au bout de ce qu'il est possible de faire dans le cadre de l'État de droit. »

Laurent Febvay, conseiller en communication pour Juppé

Ritachaima CDD d'aide de COM de Juppé!

La FRANCE en GUERRE gouvernée par des Pétainistes et des National Socialistes.

 

Nos gouvernants sont des meurtriers assoiffés de sang, qui finançent directement DAESH à des fins de soutien à leur Politique répressive et totalitaire. Les responsables d'entreprise fuient la France Pétainiste et National Socialiste, peu attractive au développement des industries technologiques et de recherche électronique, informatique, et aux biotechnologies.

Afficher l'image d'origine

Vous êtes-vous rendu compte que tous les UMPSS voulaient tous ressembler à cela?

La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » comme son nom l'indique, résulte d'un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique…

La précarité, les emplois mal rémunérés, le peu d'agrément que présentent les Politiques d'Etat fort par leur répression sur les Populations, sont impuissantes et perceptrices de 60% du revenu des individus par les différentes taxes, et font que les jeunes diplômés n'ont plus envie d'investir leur vie dans une France que des traîtres ont mis à genoux, pour brader toutes ses richesses et ses droits aux plus offrants et aux Pays prédateurs, qui la transforme petit à petit en Syrie, en Liban, en Libye, où les Droits de l'Homme n'existent plus, où le plaisir de vivre laisse place à l'amertume des situations crées par ceux-là même qui ont fait de fausses promesses et qui sont soit des incapables, soit des traîtres.

Afficher l'image d'origine

Les situations deviennent de plus en plus tendues, l’harmonie sociale n’existe plus, on ne peut plus faire confiance à la Justice, qui n'en n'est plus une, aux avocats voleurs et menteurs qui vous proposent des services de dupes, aux notaires qui ne font que vous voler, aux services de l'état qui ne font que s'étioler, aux médias qui nous mentent à longueur de journée, aux migrants et aux camps de réfugiés, personnes du voyage, bidons villes, qui ne font que se propager sans solutions pour nous oppresser et nous voler, à nos politiciens véreux qui ne font que se lamenter sur nos conditions qu'ils ont créés, à la peur qu'ils essaient de nous imposer pour gouverner, à la traîtrise des militaires et des forces de l'ordre qui s'attaquent à des populations civiles et qui les bombardent en Syrie, au Mali, et en Libye, après les scandales totalitaires de génocides dont ils portent une dure responsabilité.

BIDONVILLE PARIS

Notre Pays la France, qui tend à se durcir en faveur des pires Nationalistes qui nous ont emmené dans leur Politique répressive à nous faire haïr par le reste des Pays encore Démocratiques, est devenu une dictature fasciste au 49.3, avec des ennemis qui ont pris toute les places du pouvoir en étant issu de Partis Politiques Mafieux, et en affichant souvent une  double Nationalité, tout heureux de profiter des institutions qu'ils ont bafouées, détruites, et vidées de leur sens, en s’en mettant plein les poches, pour en faire une République bananière, meurtrière, mafieuse, et dirigées par le grand Banditisme. Ceux qui sont en prison sont souvent plus honnêtes que ceux qui nous dirigent, où plutôt nous mènent au désastre.

Le Peuple Français s'oppose au bombardement des civils Syriens avec nos mirages 2000D, les soldats qui soutiennent ce carnage n'ont ni honneur, ni patrie.

Les libertés de la presse, surtout celles des médias alternatifs et du Web, sont menacées de toutes parts. La logique en tant de Guerre et de privation des libertés par les partis totalitaires, va être l'accès de plus en plus difficile aux réseaux physiques des box, Internet  ADSL, VDSL ou Fibre + TV HD + Appels illimités, qui seront saturés et pas souvent accessibles. Ensuite, l'accès aux réseaux sociaux va être difficile et extrêmement censuré. Les pages commencent à disparaître et les individus contrôlés. Le but ultime c'est de permettre exclusivement la Presse conventionnelle et conventionnée. La disparition des images, des vidéos, comme la Justice le demande pour l'attentat de la ville de Nice, des textes, permettra une reprise en main de la Presse des Merdias, qui souffre énormément actuellement, car nos Politiciens véreux n'ont plus la possibilité de s'exprimer sans contestation du Net.

Depuis quelques jours, Wikipédia interpelle ses utilisateurs français à propos de la nouvelle loi création, architecture, patrimoine qui vient d’être adoptée par le Parlement français. L’objet de l’alerte : sous prétexte de vouloir protéger la propriété d’artistes et d’« affirmer et de garantir la liberté de création », le projet de loi, signé Manuel Valls, va mettre en danger le fonctionnement de l’encyclopédie libre et atteindre à certains fondements d’un internet libre (si tant est qu’il le soit encore).

Le problème du droit de l’image est certes ancien, mais l’avènement du numérique et d’internet amènent leur nouveau lot d’incertitudes. Le débat concerne l’usage de photographies représentant des bâtiments ou des œuvres naturellement présents dans l’espace public (donc accessibles à la vue de tous), avec ces question : le droit d’auteur appartient-il aux créateurs des œuvres photographiées ou plutôt aux photographes ? Qu’en est-il de l’utilisation des images ? Après de nombreuses interventions des représentants politiques et des juges afin de trouver un équilibre entre droit à la vie privée, droit d’auteur et droit à l’information, le législateur a voulu clarifier la question de telles photographies. Le problème est de taille, d’autant que Wikimédia, fondation chapeautant Wikipédia, a récemment été condamné en Suède pour avoir ouvert l’accèà des photographies sans autorisation préalable de la part des auteurs de ces photographies.

La « Liberté de panorama »

La question se pose bien dans les termes suivants  : faut-il autoriser l’exploitation commerciale de photographies représentant une œuvre d’art présente dans l’espace public ? Un sujet épineux, tant les enjeux en présence sont nombreux et les intérêts divergents. D’un côté, il y a les droits des artistes ou architectes, de l’autre, celui des photographes et journalistes, enfin, c’est globalement la liberté de prendre des photographies à travers le monde qui pose question. En effet, en l’attente d’une jurisprudence, on peut considérer que la majorité des photographies touristiques ou urbaines, voire même les vidéos capturées lors de manifestations, se déroulent dans des lieux où des œuvres (bâtiments, statues,..) sont le plus souvent visibles.

Face à ces questions, une directive européenne de 2001 portant sur les droits intellectuels et les droits d’auteur introduit la « liberté de panaroma ». Cependant, l’UE laisse aux États membres la possibilité d’instaurer une exception au droit d’auteur. En France, la directive a été à l’origine de débats particulièrementvifs.

Les parlementaires français ont rapidement décidé que seules les personnes physiques pourraient jouir de cette liberté, dans un cadre privé. Tout usage commercial serait à exclure. Des dispositions contre lesquelles Wikipédia, directement touchés’était déjà insurgé. La base de données de Wikipédia permet en effet d’accéder à des photos qui peuvent ensuite être réutilisées de manière commerciale, par exemple, sur des petits blogs indépendants qui vivent de la publicité. Afin de défendre la cause de Wikipédia, certains journalistes avaient montré sous quelle forme se présenterait le site si les photos de monuments ne pouvaient plus être reproduites : l’utilisateur se rendra désormais sur des pages appauvries et amputées.

tienanmenIllustration de protestation contre la censure des images en Chine

En 2011, Rémis Mathis, alors président de Wikimédia, s’exprimait clairement en faveur d’une liberté de panorama. Il indiquait alors au journal Le Monde : « Même pour des édifices récents, comment comprendreque limage de bâtiments payés sur des fonds publics, de la bibliothèque François-Mitterrand au Stade de France, puisse être confisquée par leur architecte ? ». Une nouvelle loi liberticide difficilement justifiable à l’heure où des outils comme les panoramas 3D ou encore les drones cinématographiques se démocratisent. La loi risque donc clairement d’amputer l’internet d’un grand nombre de contenus graphiques tout en mettant en péril la survie de blogs et sites alternatifs qui n’auront pas les moyens de faire face à ces changements.

Nouveaux doutes en perspective avec la loi création

Les dispositions du la loi Création, définitivement adoptée ce mercredi, sont dans la continuité de celles que nous venons d’évoquer. Deux séries de mesures inquiètent tout particulièrement l’encyclopédie libre (et similaires), à savoir « la création d’un droit patrimonial sur les domaines nationaux » ainsi que « la taxe sur les moteurs de recherche qui rend inopérante les licences libres ». La plupart des journaux ont titré les conséquences fâcheuses pour le moteur Google. Mais l’Internet ne se limite pas au géant américain. Beaucoup d’autres vont inévitablement en payer les conséquences.

La première évolution aurait comme conséquence de rendre obligatoire un accord entre Wikipédia, ou tout autres sites, et les gestionnaires des domaines avant l’utilisation de toute photographie où ces domaines seraient représentés. Par exemple, afin d’utiliser des photographies où le Château de Versailles ou du Château de Chambord sont visibles, il faudra obtenir préalablement une autorisation (le plus souvent payante). Par conséquent, indique Wikipédia, « cette disposition a () des répercussions sur lillustration des articles Wikipédia concernés et sur Wikimedia Commons, car nos projets sont incompatibles avec une quelconque restriction commerciale. »

money_money

La seconde crainte de Wikipédia concerne la nouvelle taxe qui pourrait être imposée aux moteurs de recherche. Les responsables indiquent : « Les moteurs de recherche devront, désormais, payer pour la totalité des images quils indexent dans leurs résultats. Les images sous licence Creative Commons ainsi que les images illicites sont concernées, et parmi celles-ci même les images ‘orphelines’ (sans auteur identifié). » Des dispositions généralisantes qui ont de quoi étonner : de l’argent sera ponctionné alors même que les auteurs des images ont décidé de leur utilisation libre !

Cet ensemble de mesures met donc fondamentalement en cause le fonctionnement même de Wikipédia, qui repose sur le partage libre, et plus globalement de l’internet du partage. Une nouvelle rigidité de plus pour le monde numérique qui peine à camoufler une volonté des autorités de plonger le web dans le marchandisation forcée du partage.