WWIII : Les Migrants violent en Allemagne et en Europe. Voulez-vous que Marc Jutier Président prenne les mêmes mesures qu'en Allemagne???

Publié le par José Pedro

 

Allemagne : 1 200 femmes auraient été agressées le 31 décembre 2015, certaines par plusieurs hommes

Le Monde.fr avec AFP |  • Mis à jour le  |

Par 

Devant la gare de Cologne, le 31 décembre 2015.

Selon une enquête de la police allemande révélée, dimanche 10 juillet, par leSüddeutsche Zeitung, 1 200 femmes auraient été victimes d’agressions sexuelles outre-Rhin, le 31 décembre 2015, dont environ 650 à Cologne et 400 à Hambourg. D’autres agressions ont été signalées, notamment à Düsseldorf et Stuttgart.

 Lire notre reportage :   Cologne : « Je prends mes responsabilités, je parle pour toutes les femmes »

Plusieurs hommes s’en étant parfois pris à une seule femme, la police évalue à environ 2 000 le nombre d’agresseurs. Dans le détail, la police allemande a recensé 642 agressions sexuelles (avec parfois, plusieurs victimes) et elle a identifié 47 suspects. Dans 239 autres cas, il y a eu à la fois une agression sexuelles et un vol. C’est ainsi que 73 suspects ayant commis un « double délit » ont pu être identifiés.

Selon les autorités policières, la plupart des suspects sont originaires d’Afriquedu Nord et la moitié de ceux qui ont été identifiés était en Allemagne depuis moins d’un an. Pour Holger Münch, le président de la police criminelle, « il y a donc un lien » entre ces agressions et l’arrivée massive de réfugiés dans le pays en 2015. En revanche, la police n’a aucun élément lui permettant depenser que ces agressions ont été planifiées en amont.

Mise à l’épreuve

Par ailleurs, elle ne s’attend pas à retrouver beaucoup plus de suspects que les 120 qui ont déjà été identifiés. Essentiellement, parce que les victimes ont beaucoup de mal à reconnaître leurs agresseurs.

Jusqu’à présent, les faits ont été rarement jugés. A Cologne, deux hommes viennent d’être condamnés à une mise à l’épreuve, n’ayant pas été formellement reconnus par la victime. Un premier suspect, jugé à Cologne en mai, avait été acquitté. Il était accusé d’agression sexuelle et de vol de téléphone portable. Mais sa victime ne l’a pas reconnu et il a affirmé qu’il avait acheté le téléphone portable en question auprès d’une tierce personne.

Même scénario à Hambourg où un suspect d’origine afghane a été laissé libre, faute de preuve. A Nürtingen, en revanche, un Irakien, accusé d’avoir fait partie d’un groupe d’hommes ayant agressé deux femmes à Cologne a été trahi par une photo retrouvée sur son portable, et condamné à un an et neuf mois de détention. A Düsseldorf, un Marocain reconnu par une femme qui avait porté plainte pour avoir été victime d’attouchements a été condamné à un an et sept mois de prison ferme.

Nouvelle loi

Ces agressions de la Saint-Sylvestre ont poussé le législateur à durcir la loi sur les délits sexuels. Le Bundestag a adopté, le 7 juillet, à la quasi-unanimité une loi prévoyant que tout acte commis « contre la volonté identifiable d’une autre personne » est désormais une infraction pénale.

Pour entrer en vigueur, cette loi connue pour le nom de « non, c’est non » doit encore être adoptée par l’autre chambre du Parlement, le Bundesrat. Elle succédera alors à une législation qui remonte à 1998 et qui exclut des poursuites pénales les rapports imposés sous la menace de représailles professionnelles ou lorsque la victime est ivre, inconsciente ou en état de choc.

Lire aussi :   En Allemagne, la notion de consentement devient centrale pour définir un viol

La police allemande est fière d’annoncer l’arrestation de 60 personnes qui diffusaient des propos haineux, contre les migrants …
«Les paroles de haines ne sont pas autorisées à empoisonner le débat public. Les attaques sur les habitations de migrants sont souvent le résultat d’une radicalisation qui débute sur le web»,

 
Photo de Julien Naëls.

 

Manifestation des migrants à Paris pour dénoncer le «racisme institutionnel» de la France

AddThis Sharing Buttons

Plusieurs dizaines de migrants, ainsi que leurs soutiens, ont défilé à Paris à l'appel du collectif La Chapelle Debout en direction du ministère de l'Intérieur afin de dénoncer la façon dont les pouvoirs publics les traitent.

Le collectif La Chapelle Debout, composé de migrants et de leurs soutiens, dénonce le «racisme institutionnel» des autorités françaises et la «chasse à l'homme» qui serait organisée contre les migrants «dormant à la rue dans des conditions effroyables». La répression policière viserait à rendre invisible «celles et ceux qui fuient l'horreur, les catastrophes économiques et les guerres».

Suite notamment à l'évacuation du campement illégal situé à la halle Pajol à Paris, des gardes-à-vues ainsi que soixante obligations de quitter le territoire français auraient été prononcées en deux semaines, rapporte le collectif.

Parmi leurs revendications, les migrants demandent notamment «une allocation qui pourrait […] préserver [leur] dignité», ainsi qu'un logement pour se «protéger du froid d'hiver et de la chaleur d'été».

La France compte à ce jour une trentaine de campements abritant des migrants, dont le plus emblématique reste celui de la «jungle» à Calais, où plus de 4 500 réfugiés vivent dans des conditions précaires.

 

A Düsseldorf en Allemagne ils mettent des mannequins de l'Art à disposition des Migrants.

Marc Jutier Président pourrait mettre à disposition des Migrants Français, car nous sommes tous des Migrants à un moment où à un autre, les solutions de l'Allemagne qui en a déjà reçu plus d'un Million, mais compte tenu des nouvelles dispositions, elle en attend 300 Millions, de quoi éradiquer la guerre pour de longues années, au lieu de cela, l'OTAN et les Nazis d'Ukraine envoie des bombes interdites au phosphore sur les populations Civiles du Donbass.

Dans le nuit du 13 juillet de nouveaux bombardements ukrainiens frappaient les quartiers résidentiels du Donbass, détruisant des dizaines de maisons d'habitations, pendant qu'au même moment Stoltenberg, le Secrétaire Général de l'OTAN toute honte bue accusait la Russie "de saper en Ukraine la sécurité dans la zone euro-atlantique" et de nombreux mannequins de l'art comme ceux présentés dans la vidéo ci-dessous meurent dans des maisons catholiques pratiquantes suivant les préceptes de Vatican II et de François le permissif. François qui ne se cache plus, invite ses évêques montrés du doigt pour pédophilie ou autre à en faire autant.

Aux confins de l'Occident et de l'Eurasie, le peuple russe du Donbass subit depuis plus de 2 ans une répression génocidaire menée par des tarés que Washington a placé au pouvoir à Kiev.

A chaque instant la mort guette les enfants, les femmes, les vieillards et les hommes de cette population terrorisée mais qui reste debout refusant toujours de reculer ou de se soumettre à ce pouvoir ethnocentré halluciné qui nie son identité naturelle.

Mais le pire qu'endure dans son cœur cette population héroïque victime de la haine et de la cupidité mondialiste, c'est certainement l'indifférence de cette communauté dite "internationale" dont les gouvernements soutiennent même les génocidaires qui bombardent nuit et jour la Liberté et la dignité humaine.

Afficher l'image d'origine

Le Général Erwan Castel, patriote bénévole et volontaire en Novorossia.

 

Peut de Français sont au côté de Vladimir Poutine, c'est à rapprocher de l'opération Normandie Niemen .

 

NORMANDIE-NIEMEN c’est le régiment le plus titré de tous les temps. Créé en 1942 par le Général de Gaulle pour représenter la France Libre combattante sur le front russe, son histoire est l’une des plus exceptionnelles de l’aviation militaire… 5240 missions, 273 victoires confirmées. Ces pilotes étaient jeunes et un peu fous. Ils sont devenus des héros. 96 pilotes, tous volontaires dont 42 ne sont pas revenus.

 

En attendant que le stylo, la vidéo ou le fusil d'assaut mettent fin à cette mascarade occidentale sanglante, des âmes en peine errent dans les ruines d'un Donbass martyrisé par la cupidité et la haine...

(voir la vidéo ci-dessous, cette femme se dit vierge et veut qu'on le constate avant de se faire agresser par un migrant, car au commissariat de Police, ils demandent toujours la preuve de l'agression des femmes qui portent plaintes, et dans la plupart des cas elles ne sont pas crues et on refuse leurs témoignages!)