WWIII : La Guerre contre l'Islam est engagée pour une Guerre Mondiale et Daesh, l'IE ou état islamique, aide la coalition occidentale à se débarrasser de l'Islam modéré. Le Grand Israël et le Grand ETAT ISLAMIQUE ou CALIFAT sont les objectifs.

Publié le par José Pedro

La Guerre contre l'Islam est engagée partout dans le Monde et Daesh, l'IE ou état islamique, aide la coalition occidentale à se débarrasser de l'Islam modéré. Le Grand Israël et le Grand ETAT ISLAMIQUE ou CALIFAT sont les objectifs. 

Pour ce faire les programmes des Primaires ont intégré la notion identitaire et la notion de l'incompatibilité de l'Islam dans la République, enfin presque. 

La Primaire de Gauche tend vers un regroupement des forces actives, avec Martine Aubry et son califat de gauche, et à droite avec Alain Juppé et son califat de droite. 

Pour la Gauche on ira jusqu'à réunir tous les groupes socialistes, les frondeurs inclus, et de se fait la candidature presque naturelle de François Hollande, débarrassé de Macron, s'imposera pour que le PS n'imagine même pas une autre voie, tellement il est bas dans les sondages. C'est avant tout une tactique qui doit redonner au PS une légitimité retrouvée et au mieux de sa forme.

Pour la droite, et pour Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et les autres comme Le Maire, qui ne veut "ni retour du karcher" (Sarkozy) ni "immobilité heureuse" (Juppé), ont fait du bon travail, et seront récompensés par des mandats électifs dont il est le seul à pouvoir assurer des listes en tant que Chef du parti des LR. Les sondages lui donne raison, il faut être plus Frontiste que le Front, et les fascistes du Front ne passeront pas, car la France dans ce cas se soulèvera, et s'opposera à la vague de Marine. Pour l'instant elle est modérée, et pense avoir sa liberté, achetée par Rothschild et sacrée par la Fraternité, elle ne peut que se consoler d'avoir pu exister.

Nicolas et François se sont mis d'accord, ce n'est pas une revanche, car on est d'accord, l'un a assumé les valeurs de la gauche identiques et identitaires aux valeurs de la droite, et maintenant que les Français sont également d'accord, sur ce constat de la Politique, la droite va assumer sa part des valeurs républicaines.

La politique veut que Daesh nous a attaqué, qu'il en veut à l'occident, et qu'il veut fonder son califat, qu'on a bien voulu lui donné, et que les islamistes sont des ennemis à notre mode de vie, bien que la CIA les a formé, que les Pays de l'UE et de la coalition occidentale, leur a fourni aides, munitions, argent, soutien et instructions.

Pour la droite comme pour la gauche, l'islam n'est pas compatible avec la République et que le Grand Califat permettra à tous les sunnites restant de s'installer au Moyen orient. Dans le même temps, le Grand Israël, aura récupéré assez de terres pour que le Messie soit heureux et qu'Israël deviennent la capitale du Monde avec Jérusalem, comme centre du Nouvel Ordre Mondial. Les chiites auront été effacés, ainsi que tous les Chrétiens du Moyen Orient qui ne respectent pas la loi Vaticane "Salus animarum suprema lex", Le salut des âmes.

Certains vont tomber pour traîtrise avérée.

Alain Juppé pourra-t-il aller jusqu'aux primaires de la Droite, qui déjà s'annoncent porteuses pour Nicolas Sarkozy en matière de sondages et de réalité augmentée?

Une erreur d'appréciation, 1 Milliard dépensé (ou en voie, on n'a jamais la facture de fin de travaux) par la Mairie de Bordeaux. Une Fatwa de mort lancée à Tareq OUBROU ainsi qu'à Juppé, l' iman autoproclamé de la Mosquée Cathédrale de Bordeaux, Autodidacte ... appelant notamment au rétablissement du califat, il rejoint l 'UOIF grâce à la lecture d'Hassan el-Banna, le fondateur des Frères musulmans.

Plus autodidacte que lui, tu meurs, et c'est ce que veulent les frères de l'IE. Juppé a dû boire et manger pendant un certain temps du CAPTAGON, la “drogue des djihadistes, drogue de synthèse à base d'amphétamines”, pour autoriser un tel investissement pour son ami personnel à qui il a remis la Légion d'Honneur de la France", alors qu'il n'est même pas reconnu Imam parmi les Imams! Si tel est le cas il n'a donc pas agit dans son état normal, et devrait porter plainte pour abus de faiblesse sur une personne n'étant pas dans sa condition lucide et normale.

Nous appelons tous les Chefs d'entreprises du Bordelais, pour savoir s'il y en a, parmi eux, qui ont bénéficié de largesses et d'investissements semblables, qui porteraient du tort au principe sacro-saint de la concurrence non déloyale entre entreprises d'un même secteur.

Le Monde Juif se plaint à juste raison, pour favoritisme envers une religion qui fait du prosélytisme armé et de la lutte contre Israël. C'est ce qu’Asselineau appelle financé la thèse et l'antithèse, de façon à provoquer la lutte finale des religions pour le Nouvel Ordre Mondial Moribond, et dont les Brics sont déjà les vainqueurs.

Réponse d'Alain Juppé" Je vais le faire, je ne me suis pas rendu compte du Captagon dans ma nourriture mais je vais porter plainte, je me suis fait abuser, car de toute évidence je pensais que l'Islam du prophète Tareq Oubrou était valide, et je demande à l'IE ne ne pas exécuter la sanction me concernant, sachant que j'attends de leur part la nomination d'un grand Vizir pour ma mosquée cathédrale que mes administrés ont bien voulu payer. Au pire cela fera un centre de promotion des entreprises du Bordelais. On arrive toujours à se mettre d'accord entre gens de bonne composition dont les études sont immenses mais imparfaites et les sourates tellement divisées en rates et en sourates.

 

Figure respectée de l’islam de France, promoteur d’une approche libérale de la religion, le recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux est condamné à mort par l’organisation terroriste Etat islamique.

L'EI lance une fatwa contre Tareq Oubrou
Cela fait froid dans le dos. Sur une page entière, il y a la photo, l’adresse et les motifs de la «condamnation à mort». Dans la dernière livraison de Dar al-Islam, son magazine en français, l’Etat islamique (EI) appelle explicitement au meurtre de Tareq Oubrou, le recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux, que l’EI considère comme «apostat»; ce qui signifie qu’à ses yeux il aurait renié la foi musulmane. Comme le considèrent l’ensemble des mouvements islamiques extrémistes, il est passible de la peine de mort.

«Imam de l'égarement»
Les menaces proférées par l’EI à l’encontre de Tareq Oubrou ne sont pas une nouveauté. En France, c’est l’une des cibles favorites de l’organisation terroriste, à l’instar de l’imam salafiste de Brest, Rachid Abou Houdeyfa. Oubrou a été régulièrement qualifié par l’EI «d’imam de l’égarement», c’est-à-dire introduisant des innovations dans les dogmes de l’islam. Mais, cette fois-ci, la menace prend la forme d’une fatwa qui se termine par un glaçant : «Il doit donc être tué sans hésitation.» A son habitude, l’EI argumente théologiquement et juridiquement sa «sentence» en se référant au théologien préféré des mouvements islamistes, Ibn Taymiyya, un auteur médiéval à l’œuvre prolifique.

Placide, Tareq Oubrou se refuse à l’alarmisme. Il a refusé d’ailleurs d’être placé sous protection policière. «C’est la troisième fois, indique-t-il à Libération. Je veux demeurer libre de mes mouvements et de ma vie. Si j’acceptais d’être sous protection policière, je donnerais raison à mes détracteurs qui veulent me faire passer pour un suppôt du pouvoir. Cela me mettrait en porte à faux.» Le recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux avance aussi des raisons, religieuses celles-là. «Intimement, dit-il, je ne crois pas que ce soit aux hommes de me protéger.»

«Ennemis de l'Intérieur»
Issu de la mouvance des Frères musulmans, le théologien, qui est une des figures historiques de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), plaide pour une approche libérale de l’islam, son acclimatation à la société française. Dans sa mosquée, les femmes et les hommes prient dans la même salle, ce qui est rarissime en France. A plusieurs reprises, il a aussi déclaré que le port du voile ne constituait pas une obligation religieuse. Ces positions en font une personnalité à la fois très en vue et très controversée. Ce franc-tireur bénéficie d’une aura grandissante et de l’estime d’hommes politiques, comme le maire de Bordeaux, Alain Juppé, ou le ministre de l’Intérieur en charge des cultes, Bernard Cazeneuve. C’est donc une cible de choix pour les extrémistes. «Mais, je crains plus les ennemis de l’intérieur que Daech [acronyme arabe de l’EI, ndlr]», dit-il à Libération.

En marge ces dernières années de l’UOIF, il a été récemment accueilli dans le Nord, le fief du président de l’organisation, Amar Lasfar. Ce dernier, d’ailleurs, ne cesse désormais de lui prodiguer des louanges. «Je crois que les musulmans sont fatigués des polémiques et souhaitent une relation apaisée avec le reste de la société française», plaide Tareq Oubrou.

La base géante des Frères Musulmans s’installera bientôt à Bordeaux avec l’aide d’Alain Juppé…

La mairie de Bordeaux bientôt devant le tribunal administratif concernant la Grande Mosquée des Frères Musulmans.

La base géante des Frères Musulmans s’installera bientôt à Bordeaux grâce à Alain Juppé qui a fait acheter à la mairie un grand terrain pour construire une immense mosquée qui diffusera l’idéologie extrémistes et antisémites des Frères Musulmans…

Ce projet de grande mosquée est enfin dévoilée par son architecte.

L’information a été révélée par le quotidien portugais Público. C’est un cabinet d’architecte portugais qui a été choisi par les musulmans de Bordeaux, afin de construire le vaste centre islamique voulu par Alain Juppé dans le quartier de la Bastide. Alain Juppé a mis à disposition de l’imam un vaste terrain acquis à cet effet  par la mairie de Bordeaux.

D’après Público, cette mosquée avoisinerait un coût de plus de 24 millions d’euros, pour une surface de 12 000 mètres carrés ! L’espace dédié au culte pourra accueillir plus de 4000 fidèles, soit le plus vaste local religieux de toute la région.

L’imam de Bordeaux est Tareq Oubrou. Ce grand ami de Juppé auquel il doit la Légion d’honneur et l’estampillage républicain, est membre de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), fédération de mosquées des Frères Musulmans, qui diffusent  les ouvrages les plus radicaux de l’islamisme violent.  On ne sera  pas étonné d’apprendre qu’il sollicite le Qatar, base arrière idéologique et financière  des Frères Musulmans, pour financer la mosquée…

Lu sur Infos-Bordeaux du 8 septembre 2014 :

« Le projet de mosquée voulu par Alain Juppé dans le quartier de la Bastide continue à faire couler beaucoup d’encre. Les oppositions sont nombreuses, et c’est au tour d’Alain Wagner, président de l’association de l’Union de défense du citoyen et du contribuable (UDCC), de mettre en garde le maire de Bordeaux.

Dans une interview vidéo, ce dernier annonce qu’il va attaquer « la mairie de Bordeaux devant le tribunal administratif » afin d’annuler cette « maison de la charia ». Destinée aux frères musulmans et à leur filière locale (Fédération Musulmane de la Gironde), cette mosquée avoisinerait un coût de plus de 24 millions d’euros, pour une surface de 12 000 mètres carrés ! L’espace dédié au culte pourra accueillir plus de 4000 fidèles, soit le plus vaste local religieux de toute la région.

« Nous ne luttons pas contre l’islam, mais ce projet n’est pas qu’une salle de prière. C’est un véritable complexe islamique qui va effectuer la promotion d’une idéologie nommée la charia». Pour ce dernier, « il faut mettre fin à la promotion de la charia en France et notamment à Bordeaux. Nous avons développé un savoir-faire et nous allons le mettre à la disposition des citoyens bordelais pour qu’ils puissent se défendre contre les projets d’Alain Juppé ».

Dans « Le Prêtre et l’imâm », paru aux éditions Bayard en 2013, l’imam Tareq Oubrou auquel Juppé vient de remettre la légion d’honneur  affirme page 134 :« Le mouvement des Frères Musulmans prétend moderniser la religion, sans rien toucher à l’essentiel. Ce discours, peu audible, est en perte de vitesse. Je continue d’être membre de ce mouvement »

« Les Arabes n’avaient d’autres choix que d’attaquer pour survivre » Tareq Oubrou, imâm de Bordeaux, dans Un imâm en colère, éditions Bayard, 2012.

« Si le Coran a appelé à la guerre, c’est pour imposer la paix » imâm Tareq Oubrou, France Culture, 20/11/2012

« L’Imâm Al Banna veut qu’on soit comme des salafistes » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.

« Le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.

« L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.

 « La politique des musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge » même conférence sur Hassan Al Banna (plus de citations)

Contactez Alain Wagner de l’Union de Défense du Citoyen et du Contribuable (UDCC) pour l’aider dans les prochaines étapes de sons action : alain.wagner@hotmail.fr

Dans un article publié sur son blog le dimanche 12 juin 2016, Alain Juppé, maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite se plaint des « attaques venimeuses sur les réseaux sociaux », où nombres d’internautes le surnomment « Ali Juppé » ou le «Grand Mufti». En cause, son soutien actif au projet de grande mosquée à Bordeaux.

Alain Juppé tente de mettre à mal cette réputation qui le dérange (polémique sur le tweet à propos du ramadan) et déclare que cette grande mosquée « n’existe pas et n’existera pas » !

C’est donc un scoop que vient de livrer le maire de Bordeaux, et dont l’imam Tareq Oubrou (photo avec Alain Juppé lors de sa remise de légion d’honneur) aura du mal à se remettre. En effet, soit la position du premier édile vient de changer radicalement, soit celui-ci ment effrontément.

Infos Bordeaux a consacré de nombreux articles à cette affaire, et nous conseillons à nos lecteurs de relire ceux qui y sont consacrés.

Quels éléments sont cependant indispensables à la compréhension de cette affaire. Le 05 août 2015 Médiapart enquêtait sur le sujet : « La construction d’une mosquée de 12 000 m2 reste une question ultrasensible pour les élus (…) S’il s’est, depuis l’origine, favorable au projet de grande mosquée à Bordeaux, porté par un Tareq Oubrou dont il est proche et qu’il estime représenter un islam modéré, Juppé ne souhaite plus s’exprimer sur le sujet ».

En effet, c’est la mairie de Bordeaux qui porte ce dossier depuis plus de 10 ans. Le 21 mars 2005, en conseil municipal, les élus socialistes et UMP votaient déjà le soutien à ce projet.

oubrouDepuis, la position n’a jamais variée. Le 10 janvier 2008, Alain Juppé confirmait lors d’un chat sur le journal Le Monde : « Nous sommes en discussion avec la communauté musulmane. Nous avons d’excellentes relations avec ses principaux leaders. J’ai déjà indiqué qu’un terrain leur serait proposé. Ils sont en train d’élaborer leur projet, qui, je l’espère, pourra se réaliser dans les prochaines années».

Alors que les oppositions ne cessaient de grandir au sein de la ville quant à ce projet pharaonique(salle de prière pour 4000 fidèles, 25 salles de classe, bibliothèque, amphithéâtre, salle d’exposition, institut de formation des imams, restaurant … ). Muriel Parcelier, maire adjoint à la Bastide l’avouait en 2012 dans la presse : « Nous avons une volonté ferme d’avancer vers sa réalisation ».

Finalement en septembre 2014, la mairie de Bordeaux annonçait directement dans la presse que la grande mosquée ne verrait pas le jour dans le quartier de la Bastide, mais quai de la Souys, toujours rive-droite.

Alain Juppé déclarait à l’époque au journal Sud-Ouest : « Nous avons pris la décision de déplacer le projet de mosquée sur Garonne Eiffel, sur un site où il n’y a pas de riverains et où des places de parking seront disponibles. Donc il n’y aura plus de problème ».

Enfin, contrairement à ce que répète le maire de Bordeaux, le financement de ce projet sera porté par des fonds étrangers. C’est l’imam de Cenon, Mahmoud Doua, qui le confirmait en mars 2014 au journal Aqui : « L’Azerbaïdjan et le Qatar appuient le Centre Culturel Musulman de Bordeaux ».

Les Bordelais se souviendront de cette phrase prononcée le 12 juin 2016 : « Cette mosquée n’existe pas et n’existera pas ».

L’imam Ali Juppé et la grande mosquée de Bordeaux

b9wqjvvieaagwij

La base géante des Frères Musulmans s’installera bientôt à Bordeaux grâce à Alain Juppé qui a fait acheter à la mairie un grand terrain pour construire une immense mosquée qui diffusera l’idéologie extrémistes et antisémites des Frères Musulmans…

Ce projet de grande mosquée est enfin dévoilée par son architecte.

Grande-Mosquée-de-Bordeaux.jpg

L’information a été révélée par le quotidien portugais Público. C’est un cabinet d’architecte portugais qui a été choisi par les musulmans de Bordeaux, afin de construire le vaste centre islamique voulu par Alain Juppé dans le quartier de la Bastide. Alain Juppé a mis à disposition de l’imam un vaste terrain acquis à cet effet  par la mairie de Bordeaux.

D’après Público, cette mosquée avoisinerait un coût de plus de 24 millions d’euros, pour une surface de 12 000 mètres carrés ! L’espace dédié au culte pourra accueillir plus de 4000 fidèles, soit le plus vaste local religieux de toute la région.

L’imam de Bordeaux est Tareq Oubrou. Ce grand ami de Juppé auquel il doit la Légion d’honneur et l’estampillage républicain, est membre de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), fédération de mosquées des Frères Musulmans, qui diffusent  les ouvrages les plus radicaux de l’islamisme violent.  On ne sera  pas étonné d’apprendre qu’il sollicite le Qatar, base arrière idéologique et financière  des Frères Musulmans, pour financer la mosquée…

Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac : « Le voile islamique est une obligation »

Classé dans : Politique,religion — islamineurope @ 13 h 47 min

Par l’immigration de masse, en partie arabo-musulmane et subsaharienne, l’Islam radical s’implante progressivement dans le sud-ouest de la France, que ce soit à BayonneLibourneCenon, ou encore à Bordeaux par l’entremise de Alain Juppé qui a piloté personnellement l’implantation de l’organisation politique des Frères Musulmans (UOIF) et son imam Tareq Oubrou dans la ville où il est maire.
L’UOIF possède plus d’une soixantaine d’associations directement affiliées et plus de cent cinquante associations gérant les lieux de culte en France et est proche idéologiquement des Frères Musulmansmouvement islamiste international visant à la mise en place d’un Califat Mondial, l’instauration d’un pouvoir Politique Islamiste Totalitaire, la Charia.
L’ex-président de l’UOIF Ahmed Jaballah,  déclarait : « L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique. »

-                                                                               Mohamed Barry, imam de la grande Mosquée de Pessac :

Alain Juppé décerne la Légion d’Honneur pour services rendus à la France à Tareq Oubrou, l’imam de l’UOIF et recteur de la Grande Mosquée de Bordeaux le 6 février 2014.

Rappelons que Tareq Oubrou préchait ouvertement à ses fidèles dans les années 1990 la propagande du fondateur des Frères Musulmans Hassan Al Bannah, la fin de la république et du monde occidental, remplacés par un califat sous les lois islamiques de la charia :
« Le Califat est une obligation, tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer ce Califat »
« La vraie politique du Musulman c’est de pratiquer son Islam, de le manifester, la politique des Musulmans c’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge. »

Tareq Oubrou donne des conférences lors du meeting annuel de l’UOIF, au Bourget en 2013, en compagnie d’islamistes radicaux antioccidentaux, antisémites, et misogynes.
Pour comprendre l’idéologie des Frères Musulmans diffusée lors de ce type de colloque, ce rassemblement a regroupé, du 29 mars au premier avril 2013, « la crème » des Musulmans associés à l’UOIF, on peut citer entre autres, en regardant le programme officiel  :
- Le cheikh saoudien Mohamed Al-Arifi (prédications antisémites et mysogines)
- Tariq Ramadan (qui explique dans ses livres vouloir construire un état dirigé par un imam sous la charia)
- Hassan Iquioussen (prédicateur antiaméricain, antisioniste et antioccidental)
- Rashed Ghannouchi, leader du groupe Ennahdha en Tunisie (fascisme islamique)
- Hani Ramadan, qui explique que l’Occident est décadent, contaminé par le « Dajjal », un borgne de l’oeil droit, que seule la charia, la loi islamique peut encore sauver
- Nabil Ennasri qui appelle les Musulmans « à faire tomber Manuel Valls », l’ami « Éternel d’Israël »
- Houria Bouteldja, qui profère des propos raciste à l’égard des français, lire le livre « Nique la France » où elle apparait en couverture.
- Abdallah Ben Mansour, qui explique que les français sont en retard de 15 siècles sur l’Islam et ses Lois de la Charia à la mosquée d’Aulnay
- Larbi Kechat, et ses prédicateurs fondamentalistes dans la mosquée Adawa à Paris (XIX arrondissement)
Idriss Sihamedi, responsable de l’organisation BarakaCity, proche des Frères Musulmans
- le prédicateur Mehdi Kabir, qui déclare devant ses fidèles que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc »

 

-                                           458684MosquePessacAlainJuppUAM93 Alain Juppé dans religion

-                                                             566154MosqueUAM93niqab2 Allah

Alain Juppé est proche du mouvement fondamentaliste UAM-93, la puissante organisation islamique contrôlant plusieurs dizaines de Mosquées en région parisienne, qui veut imposer un califat sous la charia en France en expliquant que « Le niqab est supérieur à jamais au dévoilement du visage. Les lois de Dieu supérieures à jamais aux lois de la République. »
Alain Juppé a déclaré le 3 mars 2015 après une rencontre avec les responsables de l’UAM-93 : « nous sommes en très large accord avec l’UAM-93  »
(hard-copy)

À Pessac, commune de 60 000 habitants près de Bordeaux, c’est le maire LR Franck Raynal qui a contribué personnellement à l’enracinement de l’Islam radical, en autorisant l’implantation d’une Mosquée gérée par le Rassemblement des Musulmans de Pessac et son imam fondamentaliste sunnite Mohamed Barry.
Pour montrer sa complaisance, Franck Raynal met à disposition de l’association islamique fondamentaliste de Pessac une salle pour la rupture du jeune du Ramadan en 2014 (hard-copy).

-                                                   546474MosquePessacFidles an-nawawi

-          Fidèles Musulmans écoutant une prédication de Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac

Sur sa page Facebook officielle, le Rassemblement des Musulmans de Pessac communique les évènements à venir dans la Mosquée, l’organisation y affiche sa proximité avec des organisations politiques telles que les Frères Musulmans ou l’association BarakaCity, qui sous couvert d’aide humanitaire, propage la rhétorique et l’idéologie des Frères Musulmans.

-                                                   611016MosquePessacBarakaCity3 antisémitisme

-                                           867141MosquePessacBarakacity2 antisionisme

Idriss Sihamedi (à droite), responsable de l’organisation islamiste BarakaCity, refuse de serrer la main des femmes, et ne condamne pas les attentats terroristes de Daech sur le plateau de l’émission « Le Supplément » de Canal+ le 24 janvier 2016. BarakaCity est soutenue par le Rassemblement des Musulmans de la Mosquée de Pessac, ses responsables furent invités à la Mosquée de Pessac le 18 juillet 2016.

BarakaCity est connue des services de renseignements français pour son militantisme politique lié à l’Islam radical des Frères Musulmans sous couvert d’aide humanitaire. Ses comptes bancaires à la Société Générale et au CIC ont été clôturés.

Idriss Sihamedi soutient ouvertement les responsables politiques des Frères Musulmans, une organisation  internationale classée comme terroriste par plusieurs pays dans le monde, qui vise à mettre en place un Califat sous la charia, incompatible avec les démocraties de type occidental.


-                                Idriss Sihamedi était présent au RAMF des Frères Musulmans en 2013 au Bourget.

Dans la vidéo, il est en compagnie de l’imam Mehdi Kabir, un prédicateur qui arpente les plus grandes mosquées de France, et qui considère que le voile islamique est une obligation pour la femme, qu’une femme qui se parfume est une « fornicatrice« , que « les mangeurs de porc se comportent comme des porc », des « gens qui ne se soucient pas de voir leur femme dénudée et embrassée par les autres hommes. Les gens, qui lorsqu’ils sortent des toilettes, ils ne se lavent pas les mains. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde sans aucune pudeur et sans aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc. »

-                                              965963MosquePessac40hadithsannawawi2 BarakaCity

Les responsables de la Mosquée de Pessac enseignent l’Islam radical sunnite, les 40 hadiths de an-Nawawi, le retour aux fondements de la religion véhiculés par le Prophète Mohamed et ses compagnons (hard-copy).

Extraits de quelques un de ces hadiths, considérés comme les plus purs joyaux des lois de la charia, qu’il est possible de se procurer dans n’importe quelle Mosquée, ou à la FNAC :

HADITH 8
« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône l égale. S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Quant à leur compte, c’est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

HADITH 14
Ibn Mas’ud a dit : L’Envoyé d’Allah a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ».

HADITH 17
D’après Abû Ya’lâ Shâddad ibn Aws, l’Envoyé d’Allah a dit : « Allah a prescrit le bel-agir dans toute chose. Quand vous tuez, faites-le de façons parfaites. Quand vous égorgez une bête, faites-le de la manière la plus douce : aiguisez bien votre lame et accordez à la victime le temps suffisant pour mourir ».

Le meurtre est autorisé contre ceux qui quittent la communauté islamique (apostasie) et l’adultère. L’étude des hadiths de an-Nawawi est totalement incompatible avec l’organisation des sociétés occidentales, et il est préoccupant de constater que la municipalité de Pessac n’interdise pas ce type d’enseignement.

-                                               842294MosquePessacracismeislamophobie2 Boycott

Pour souder les Musulmans contre l’Occident, les responsables de la Mosquée de Pessac jouent la carte de la politique victimaire : les Musulmans seraient victimes de persécutions et de racisme par les Français, comme les Noirs furent victimes de ségrégation raciale aux USA (hard-copy).

-                                            383410MosquePessacCCIF3 CCIF

Pour combattre « l’islamophobie », les responsables de la Mosquée de Pessac soutiennent le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), organisation qui mène dans les Mosquées et les institutions une véritable propagande politique pour détruire l’identité française et islamiser le territoire en compagnie de fondamentalistes misogynes, antioccidentaux et antisémites. (hard-copy)

-                                                 952855MosquePessacantisionisme2 charia

Les responsables de la Mosquée de Pessac mènent également une politique de propagande antisioniste : appel au boycott et sanctions contre l’État d’Israël (hard-copy)

-                                     473255MosquePessacMohamedBarry Coran

Mohamed Barry, l’imam de la Mosquée de Pessac tient un discours radical, proche des textes coraniques misogynes : le voile islamique est une obligation pour la femme Musulmane.

« La femme comme cité dans un hadith de l’imam Boukhari : « Quand une épouse ne répond pas à l’appel charnel de son mari, et que celui-ci passe la nuit mécontent d’elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin ». Dans la maison, l’homme qui a besoin de son épouse dans le lit, il n’y a aucune excuse valable, et si cette femme refuse, sache que les anges qui ne désobéissent pas à Allah, vont te maudire. »
[05:30]
sermon de l’imam de Mohamed Barry, « sois une bonne épouse » à la Mosquée de Pessac. (hard-copy)

« Qui aimerait voir son épouse en Enfer ? Sa petite soeur, sa fille, sa nièce, sa cousine ? Des femmes habillées, mais quand tu les vois, c’est comme s’il n’y avait rien. Elles ne sont pas habillées, mais déshabillées. Elles quittent le chemin, et ne retournent pas vers Allah, et appellent les gens vers le contraire de ce retour. Elles rajoutent des cheveux, tout le monde voit leurs cheveux, elles ne mettent pas le voile, pourtant c’est une obligation.
Oh Mohamed ! Dis à tes épouses, dis à tes filles et aux femmes des croyantes de ramener sur elles leur grand voile, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées, Allah est pardonneur et Miséricordieux. Où sont nos femmes, où sont nos soeurs, où sont nos petites filles qui sortent sans voile ? Avec la chaleur, qui sortent quand elles veulent, qui rentrent quand elles veulent, et le père regarde et ne dit rien du tout. »

[...]
« Ces filles, ces soeurs, ne rentreront pas au Paradis, et ne sentiront même pas l’odeur du Paradis, qu’Allah nous en préserve. »
[35:55]
conférence de Mohamed Barry le 4 mai 2013 à la mosquée de Saint Pierre Des Corps : « Prépare ton retour vers Allah ! » (hard-copy)

Mohamed Barry menace les Musulmanes : si elles se refusent à leur mari, elles seront maudites par les anges d’Allah, si elles ne portent pas le voile islamique, qui est une OBLIGATION, elles iront brûler en Enfer. Un véritable programme sectaire qui enferme le femme dans un étau psychologique sous la domination de son mari.

-                                                                            393579MosquePessacFranckReynal femmes

« Le reportage sur WitFm diffusé aujourd’hui présente la mosquée des échoppes comme un repère de salafistes qui feraient pression sur moi depuis les élections. C’est faux, mensonger et diffamatoire. »
[...]
« Les 2 associations musulmanes de Pessac sont parfaitement satisfaites de la laïcité qui sera appliquée à Pessac »
Le maire de Pessac Franck Raynal se défend d’abriter des islamistes, le 11 février 2015.

Franck Raynal collabore activement à l’islamisation de la ville de Pessac en organisant l’implémentation durable sur la commune d’une association de l’Islam fondamentaliste sunnite, antioccidentale, antisioniste et misogyne, minant le vivre-ensemble et la cohésion sociale sur le long terme.