WWIII : Le Général Didier TAUZIN prêt à rebâtir la France, Juppé prêt à l'écouter.

Publié le par José Pedro

 

Préface de José Pédro:

Bonjour Monsieur Alain Juppé, vous êtes l'homme qui allez faire du bien à la France, c'est très gentil de votre part de bien vouloir vous occuper de nous. Car dans ces périodes troubles, peu sont sur le pont à vouloir redresser le navire.

Car nous n'avons plus que des occupations gratuites, n'ayant plus de travail, et plus d'argent à vous donner comme nous souhaiterions le faire. 

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur dans la vie, car la nôtre n'est pas drôle du tout. Mais comme on dit, c'est la vie, et si certains peuvent en profiter, ce n'est pas le moment de les envier, les pauvres, car ils n'ont pas forcément eu beaucoup de bonheur dans leur vie. 

Regardez les, ils viennent par milliers, par millions dans nos contrées qui sont devenues des jungles, vous vous rendez compte Monsieur Juppé, des jungles. 

Bien entendu vous allez nous dire, et vous avez toujours raison, que le dérèglement climatique est passé par là. Ce qu'on n'a moins compris, mais c'est pas grave, car vous, vous comprenez tout, c'est qu'ils mettent des murs autour de la Jungle et autour de Calais. 

Des bruits circulent qu'il y aurait des maladies que les Anglais ne voudraient pas attraper et c'est pour cela, nous l'avons bien compris, qu'ils nous ont fait le Breaksite.

Vauban l'avais déjà prévu, et avait fait en son temps, des fortifications pour se protéger. Tout va mal Monsieur Juppé, et malgré tout vous êtes ovationné, sans même qu'on sache le programme que vous allez déployer pour éradiquer les maladies qui nous rongent. 

Après que nous ayons rencontré Didier Tauzin un petit gars de la campagne, à la campagne, il nous a dit que toute l'armée était derrière lui, pour endiguer le fléau que vous connaissez, et qui doit pouvoir se résorber. 

Vous vous rendez compte, toute l'armée est à vos pieds, pour laver son honneur et pour vous acclamer. Il est vrai que sans armée, par principe Monsieur Juppé, on est désarmé, et si vous voulez gouverner, quoi de mieux qu'une bonne armée? 

Il faut que vous redonniez à la France, eh ben ... la France. Car elle n'aurait jamais dû nous quitter. Sur le papier cela a l'air facile, mais vous, vous avez toujours su comment faire, et vous le ferez, nous en sommes sûr car les Français sont tous partis de France, en recherchant la France. 

Il faut donc repréciser les contours sur une carte de l'ancienne France, et la superposer sur les régions qui peuvent encore correspondre à la France. Une fois ce travail achevé, il faut le donner au Français qui l'auront retrouvé, il faut y faire des bals musettes remplis de provisions par nos paysans qui sauront retrouver le chemin de la qualité. 

Les eaux usées de nos nappes phréatiques devront être lavées dans des lavoirs publics. L'air irrespirable de nos villes contaminées devra être passé au tamis à mailles fines, et les légumes cultivés près des villes ne sauraient payer des taxes divines. 

Redonnons « un avenir aux Français ».« Un Toit, une Terre, un Travail » destinés à « favoriser l’implantation de familles sur un lopin de terre suffisant pour leur permettre de vivre dignement de leur travail comme dans la Jungle de Calais où ce sont des étrangers qui ont ce que les Français n'ont pas ».Le Plan est fait par l'armée qui ne demande qu'à l'exécuter. 

Monsieur Juppé dans le Tchatche aux Français à 18H pile du mercredi 14/09/2016 que vous organisez, pouvez-vous dire "GO" à l'armée pour redresser et rebâtir la France?

 


http://www.lebreviairedespatriotes.fr/…/le-projet-presiden…/

Dans son livre « Rebâtir la France – Le projet présidentiel », le général Didier Tauzin présente ses solutions pour redresser le pays. Candidat à l’investiture suprême en dehors de tout parti…
LEBREVIAIREDESPATRIOTES.FR
 
 

RENDEZ-VOUS avec Didier Tauzin, Général en retraite, gagnant bien sa vie, n'ayant plus besoin de travailler, mais ne voulant pas pour la France une retraite dorée.

L'Œil vif, le parler vrai, en pleine puissance de tous ses moyens, il réunit chaque soir à travers la France des femmes et des hommes, pour lesquels les valeurs de la République, l'éthique et la morale publique, comptent.

Il est très proche des milieux Francs-Maçons, mais en précisant qu'ils ne les aiment pas trop, sauf qu'il les associe, d'ailleurs comme la Laosophie (avec les nautoniers de la sainte arche royale, vois blogs amis), à la communauté Nationale. De Gaulle l'avait fait, fin 1943 il abroge les lois antimaçonniques de "Vichy" et affirme "que la franc-maçonnerie n'a jamais cessé d'exister, et avait nommé un ministre Franc-Maçon.D'ailleurs la France avec ses 5500 officiers généraux (maintenus en activité par leur statut de 2ème section,tous obligatoirement francs-maçons pour avoir ce grade, qui se rebellent, cela fait beaucoup de monde), se retrouve sans armée consolidée en cas de conflit majeur...

On trouve beaucoup de souverainistes qui le suive bien qu'il n'ait aucun parti, seule une association politique "rebâtir la France" le soutien pour son projet présidentiel de 2017. Le problème avec les Nationalistes ou les Souverainistes, c'est qu'ils se partagent régulièrement entre la Droite Fasciste qui peut-être Nazie ou Pétainiste pour le mieux, et la Droite raisonnée des Charles Maurras ou Péguy, dont une partie seulement a choisi le Charles De Gaulle dans la FRANCE LIBRE. La grande majorité suit aujourd'hui le FN ou en moindre mesure Dupont-Aignan. Mais quand on fait de la Politique, on le voit avec Sarkozy, tout est bon dans le cochon.

Ce baroudeur est sans nul doute, un soldat qui sait parler aux soldats sans fioritures et sans langue de bois. L'ENA connaît pas, et les grandes écoles de la République pour devenir un conseiller d'Etat, un superviseur de compta, un beau parleur de prétoires et un brillant orateur de parloirs, ce n'est pas sa tasse de thé.

C'est un Chef, qui connait son travail, et qui sait distribuer ses tâches et ses devoirs. Les objectifs et les Plans sont pour lui à court, moyen et long terme, en fonction des priorités, des besoins et des investissements. Il considère que la Constitution Française n'est jamais qu'un règlement intérieur, que l'on peut adapter aux besoins, mais qu'il faut au-dessus de cette constitution un élément stable "la Charte de bonne conduite, d'éthique, et de morale (vertus) Républicaine", que nul ne peut ignorer ni se soustraire. La République, constate-t-il avec raison, est devenue "les écuries d'Augias". 

C'est un Chef parmi tant d'autres. On distingue en France les Chefs légitimes qui recoivent en sortie d'ENA, de Sciences Po ou d'HEC, des postes où ils doivent en imposer et faire respecter des lois souvent scélérates et injustes. Ensuite il y a les Politiciens des Partis, qui sont adoubés par leurs plus hautes autorités, et qui font figure de Chef dans une France où seuls ces Chefs peuvent être reconnus. Ensuite il y a les Chefs religieux ou Militaires qui à partir de la fonction d'évêque ou de Général (5 500 en France), peuvent régner sur leur troupeau de brebis égarées, d'un Dieu d'Amour ou de Haine (Guerre) (difficile d'être les Deux pour un Dieu), dont ils se sont eux-mêmes coupés. Ensuite il y a au dessus des religions, la religion unique de la Laïcité ou de la Maçonnerie, des Chefs gradés en degrés, qui fomentent à pas feutrés contre les aspirations du Peuple Souverain en lui faisant croire que ce qu'il veut, il l'obtient. Tous ces Chefs sont cajolés dans la République et sont souvent au dessus des lois qu'ils fabriquent pour un Peuple soumis et endoctriné. Ils consomment l'argent qu'ils veulent et qu'ils prennent aux Français, ils font les Guerres, ils jugent, ils éduquent, ils prélèvent, ils disposent, ils formatent, ce sont aujourd'hui des profiteurs et des fossoyeurs. Enfin il y a des Chefs d'entreprises, dont les plus grosses font la loi à tout le monde ci-dessus (pilotées par les Banques des Rothschild et Rockefeller du Nouvel Ordre Mondial et du grand Israël dont le Grand Architecte est roi), et dont les plus petites sont tondues par tout le reste de la classe des Chefs. Bien entendu il y a des Chefs d'exception, qui ne suivent pas la règle, et qui nous amène des De Gaulle, voir des Tauzin ou des Juppé. En cette période troublée, il est bon de rappeler la théorie politique de CICERON (106 av. JC à 43 av JC)

  • 1- le pauvre travaille

  • 2- le riche exploite le 1

  • 3- le soldat défend les trois

  • 4- le contribuable paye pour les trois

  • 5- le vagabond se repose sur les quatre

  • 6- le banquier escroque les cinq

  • 7- l’avocat trompe les six

  • 8- le médecin tue les sept

  • 9- le croque-mort enterre les huit

  • 10- et le politique vit des neuf

Selon le Général Tauzin: la vertu, indispensable à tout homme politique et qui paraît faire défaut aux « factieux » est sous deux formes : la vertu naturelle, innée, qui porte l’homme à la compassion pour ses semblables et qui est une manifestation de sensibilité et d’authenticité ; et la vertu républicaine, stoïque et inflexible, pour laquelle l’amour de la patrie tient lieu de lien affectif et social. Le vrai patriote doit être prêt à sacrifier sa vie et celle de ses proches.

Les vertus 4 cardinales du Général:

Les quatre vertus cardinales, identifiées depuis Platon, jouent un rôle charnière (d'où leur nom de « cardinales », du latin cardo : charnière, pivot) dans l'action humaine, notamment dans la doctrine morale chrétienne, et déterminent les autres vertus :

  1. La prudence ou sagesse dispose la raison pratique à discerner en toutes circonstances le véritable bien et à choisir les justes moyens de l’accomplir ;
  2. La tempérance assure la maîtrise de la volonté sur les instincts et maintient les désirs dans les limites de l'honnêteté, procurant l’équilibre dans l’usage des biens ;
  3. La force d'âme, c'est-à-dire le courage, force morale encore appelée fortitude, permet dans les difficultés la fermeté et la constance dans la poursuite du bien, affermissant la résolution de résister aux tentations et de surmonter les obstacles ;
  4. La justice consiste dans la constante et ferme volonté de donner moralement à chacun ce qui lui est universellement dû.

Les 3 vertus théologales de Didier Tauzin sont, selon la théologie chrétienne, les trois vertus qui doivent guider les hommes dans leur rapport au monde et à Dieu, c'est-à-dire la foi, l'espérance et la charitéLeur source dans le Nouveau Testament se trouve dans la Première épître aux Corinthiens de Saint Paul (I Co 13,13).

Dans la mythologie grecque, Augias (en grec ancien Αὐγείας / Augeías, qui signifie « brillant » ou « rayonnant »), fils d'Hélios (ou de Poséidon) et d'Hyrmina, est roi d'Élis, et l'un des Argonautes, groupe de héros qui partirent de Volos (ville grecque de Thessalie) avec Jason à bord du navire Argo pour retrouver la Toison d'or. Ils apparaissent dans de nombreuses légendes. Selon les sources leur nombre varie, mais la tradition rapporte que l'expédition était composée de 50 hommes en plus de Jason et d'une femme. La mention la plus ancienne de l'expédition des Argonautes se trouve dans l’Odyssée d'Homère.

En fait il veut nettoyer les écuries d'Augias (le 5ème des 12 travaux d'Hercule), vaste programme, et redonner à la France ses capacités à s'en sortir par la bonne volonté et des idées simples et de bon sens.

Son abord direct, la sympathie qu'il inspire, font que dans ses réunions, les personnes présentent se sentent concernées, et donnent facilement leur références pour participer à ce qu'il appelle "Redonner le pouvoir aux Français", dans des consultations et réunions locales, aux Maires pour qu'ils puissent exercer tous leurs droits sur leur commune, et supprimer les mille-feuilles qui ne sont que des représentations de représentations, inutiles à ses yeux.

La Démocratie directe doit se faire par quartier, par village, par commune et remonter au plus haut niveau sans trop d'intermédiaires.

Son programme en 10 Points permet de voir rapidement là où il s'engage et là où il se désengage.

S'il y a 365 jours dans l'année, il sera dans 365 points de contacts pour diffuser ce à quoi il croit.

C'est un résistant qui remet en cause l'absence de souveraineté actuelle du Peuple Français, qui a de vraies solutions contre le terrorisme, qui veut faire adopter une charte d'éthique nationale, comme l'ONU a sa propre charte, qui veut libérer l'économie et les énergies, qui veut réformer l'Etat et baisser les dépenses publiques de 50%, qui veut protéger la famille, qui veut relancer l'éducation et l'apprentissage (buget pour 13 Millions d'élèves, 150 Milliards, 1er budget au Monde par habitant (8000 euros par élève), alors que nous sommes médiocres en résultats), qui veut rétablir un service national militaire ou civil, qui veut restaurer la Démocratie, et revoir nos relations internationales dans une Europe des Nations qui n'existe pas actuellement, sans l'Otan affilié aux USA. Rebâtir c'est aussi sortir ou casser pour mieux reconstruire.

Si l'on voulait le comparer à quelqu'un, ce serait à un résistant comme Jean Moulin. C'est un Gaulliste, qui respecterait tous ses engagements, que demande le Peuple?

Régis Chamagne Colonel de l'armée de l'air

la photo de profil de Régis Chamagne


Dernière phrase de mon livre :
"Il se pourrait que dans un avenir assez proche, les fonctionnaires, et particulièrement ceux qui détiennent une part de la violence légitime d’État – policiers, gendarmes et militaires - aient à choisir entre leur devoir d’obéissance à la classe politicienne française sous la coupe de l’oligarchie financière anglo-saxonne, et ce que pourrait leur dicter leur conscience d’Hommes libres au service de la patrie et du peuple français."

On dirait que ça prend forme. Les forces de l'ordre sont au service des Populations, pas des Banques et des intérêts privés.

 

Dernière phrase de mon livre :
"Il se pourrait que dans un avenir assez proche, les fonctionnaires, et particulièrement ceux qui détiennent une part de la violence légitime d’État – policiers, gendarmes et militaires - aient à choisir entre leur devoir d’obéissance à la classe politicienne française sous la coupe de l’oligarchie financière anglo-saxonne, et ce que pourrait leur dicter leur conscience d’Hommes libres au service de la patrie et du peuple français."

On dirait que ça prend forme.

De Gaulle avait prévu le Brexit, et l'Europe dans son organisation sous tutelle de l'Otan et des USA, n'est bonne qu'à quitter et à recomposer avec les Pays qui ont une économie et une vision Politique équivalente.

Le projet présidentiel du général Tauzin en 10 points

Le projet présidentiel du général Tauzin en 10 points

 

Dans son livre « Rebâtir la France – Le projet présidentiel », le général Didier Tauzin présente ses solutions pour redresser le pays. Candidat à l’investiture suprême en dehors de tout parti, il espère « redonner un avenir aux Français ». Voici les grandes lignes de son programme.

 
 

1/ Restaurer la souveraineté

Deux référendums dès le mois de juin 2017 :

  1. Référendum sur la prééminence des lois françaises sur les lois supranationales (Union Européenne, ONU, etc)
  2. Référendum sur l’immigration proposant une « pause migratoire » d’une durée de 20 ans.

2/ Combattre le terrorisme

Sur le territoire national :

  • Stopper le flux de « migrants » par le blocage des côtes méditerranéennes
  • Rétablissement de l’ordre sur le territoire national (la première mesure du général Tauzin en tant que Président)
  • Augmentation des moyens et effectifs des forces de sécurité intérieure
  • Augmentation des moyens et effectifs de l’armée : doubler le budget de la Défense
  • Révision des conditions d’attribution de la nationalité française
  • Créer les conditions d’un retour chez eux pour les migrants. Dans certains cas, leur délivrer une formation professionnelle avant de les réinstaller chez eux.
  • Neutralisation des trafiquants 
  • Redonner des perspectives d’avenir à la jeunesse, car « il est plus qu’improbable qu’un jeune verse dans le terrorisme s’il se sent solidaire d’une société qui l’aime ».

3/ Adopter une Charte d’éthique nationale

Sur le plan international :

  • Désigner le véritable ennemi : le wahhabisme, trop souvent instrumentalisé par l’Occident
  • Revoir nos relations avec les pays qui soutiennent l’islamisme, tels l’Arabie Saoudite ou le Qatar
  • Dans le même temps, se rapprocher de la Syrie, « qui a le même ennemi que nous et dont la stabilité est essentielle à celle de tout le Proche-Orient », ainsi que de la Russie dans la lutte contre le terrorisme
  • Ne plus s’aligner sur la politique américaine au Moyen-Orient

Pour le général Tauzin, il convient de restaurer des repères communs en faisant adopter, par référendum, une grande Charte nationale d’éthique. Le but : retrouver la cohésion nationale, lutter contre le nihilisme et le relativisme. Il s’agira de « normes universelles de sagesse » destinées à devenir « la référence politique suprême de la nation ». M. Tauzin écrit : « Cette éthique sera fondée sur une conception de l’homme qui est, de fait, partagée par toutes les grandes religions et sagesses du monde. » 

Cette charte sera adoptée par référendum et ne pourra être modifiée ou abrogée que par référendum. Le Conseil constitutionnel sera chargé de veiller au respect de la Charte. La composition du Conseil constitutionnel sera par ailleurs modifiée par référendum.

4/ Libérer l’économie

Plusieurs mesures sont avancées par M. Tauzin pour relancer l’économie et se sortir de l’emprise de la dette. En voici quelques unes :

  • Réduction de la dépense publique
  • Encourager l’entreprise en libérant l’économie
  • Simplifier l’administration et la fiscalité
  • Alléger le coût du travail en transférant les charges finançant la solidarité sur la TVA
  • Taxation des produits importés de « pays qui n’offrent pas nos assurances sociales »
  • Réduire le gouffre économique entre les métropoles et la France des campagnes (grâce notamment à la Banque de France, qui aura pour mission de développer des structures régionales pour aider les PME)
  • Lancement du « projet 3T », « un Toit, une Terre, un Travail » destiné à « favoriser l’implantation de familles sur un lopin de terre suffisant pour leur permettre de vivre dignement de leur travail ».

5/ Réformer l’État

Un plan de dix ans sera mis en place pour réformer l’État et réduire la dépense publique. Outre le retour au septennat, renouvelable une fois, M. Tauzin vise une réduction de la dépense publique de 57 % du PIB à 40 % en cinq ans. Le plan de réduction de la dépense publique sera placé sous la responsabilité directe du Premier ministre. En voici quelques mesures :

  • Réserver le statut de fonctionnaire aux seuls personnels qui participent aux fonctions régaliennes. Les autres personnels de la sphère publique seront à l’avenir recrutés selon les méthodes et contrats de droit commun.
  • Mise en place d’un système de promotion liée au mérite dans la fonction publique
  • Aucun nouvel impôt, à l’exception de la TVA sociale

Par ailleurs, il convient également de réformer l’administration territoriale :

  • Répartition des collectivités territoriales en quatre types : communes rurales, communautés de communes rurales, villes moyennes, métropoles
  • Suppression du canton
  • Régions et départements conservés uniquement pour l’administration préfectorale
  • Suppression des conseils départementaux et régionaux, dont les compétences seront rendues à l’administration préfectorale
  • Suppression des sous-préfectures

6/ Protéger la Famille

Il convient de protéger la famille traditionnelle, de sanctuariser le mariage hétérosexuel et monogamique. Par ailleurs, la politique de la famille d’orientera sur trois pôles :

  1. Soutien aux familles en difficultés (avec notamment des mesures de prévention du divorce, des aides aux jeunes familles sans repères…)
  2. Protection des enfants, qui ne doivent en aucun cas devenir une marchandise (PMA, GPA)
  3. Équité financière, avec la mise en place d’une allocation unique universelle non imposable, qui pourra se voir réduite en cas d’absentéisme scolaire, d’incivilité ou de délinquance

Le général Tauzin propose également la mise en place d’un salaire d’éducation pour qu’il soit permis à un parent d’arrêter de travailler pour s’occuper d’un enfant.

7/ Relancer l’Éducation

L’Éducation nationale française a beau être le troisième plus gros employeur au monde (derrière l’armée chinoise et les chemins de fer indiens), les résultats sont déplorables. L’éducation doit redevenir le premier vecteur de la cohésion nationale. Il convient ainsi de :

  • Restaurer l’apprentissage du français
  • Remettre l’apprentissage de notre histoire au cœur de l’enseignement
  • Apporter aux élèves une culture autre qu’intellectuelle : agricole, technique, artisanale, artistique.
  • Instituer un « chèque-enseignement », remis par l’État aux parents, qui devront ensuite le donner à l’établissement de leur choix. Un système déjà en place en Suède, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou encore au Chili, et qui stimule la concurrence et la qualité de l’enseignement.

8/ Rétablir le service national

Le général Tauzin souhaite réactiver le service national, supprimé par Jacques Chirac en 1996, dès 2017. Il comprendra deux périodes obligatoires de six mois : l’une destinée à la cohésion, l’autre à répartir les jeunes dans différents services qu’ils rendront à la nation : armées, sapeurs-pompiers, gendarmerie, garde nationale des frontières… Par ailleurs, une troisième période d’insertion sociale sera proposée aux jeunes les plus démunis.

Le service national, estimé (déduction faite des économies réalisées notamment en APL et RSA) à 10 milliards d’euros annuels, sera financé par recours aux partenariats entre le public et le privé.

9/ Restaurer la démocratie

Pour rétablir la démocratie, mise à mal par la supranationalité, l’argent et les partis politiques, une commission ad hocanimera un débat national en vue de proposer un référendum dès 2017 sur cette question. Il sera notamment question de plusieurs réflexions :

  • Contrôle démocratique de la dépense publique et de la Justice
  • Instauration du référendum d’initiative populaire, activable à partir de 5% des inscrits.
  • Mise en place d’un chèque politique. Chaque électeur en recevra un avant chaque élection. Il aura le devoir de le remettre au candidat de son choix, membre ou non d’un parti politique. Le candidat n’aura pas le droit d’utiliser d’autres moyens financiers pour sa campagne. « Ceci est une mesure de justice qui vise à empêcher qu’une élection soit trop dépendante de la fortune », explique le général Tauzin.
  • Obligation, pour les candidats à la présidentielle, de recueillir un certain nombre de signatures de citoyens, assorties éventuellement de 100 signatures anonymes d’élus

Concernant les élus :

  • Interdiction du cumul des mandats et interdiction d’effectuer plus de deux mandats de député
  • Limitation du montant des revenus et retraite cumulés à ceux d’un fonctionnaire hors-cadre
  • Inscrire dans la loi que tout fonctionnaire élu perd immédiatement son statut et tous les avantages afférents
  • Rendre obligatoire le fait de posséder un casier judiciaire vierge

10/ Revoir nos relations internationales 

Pour le candidat à la présidentielle de 2017, il faut tout d’abord « remettre l’Europe sur de bons rails » en en faisant une organisation respectueuse des peuples et de la souveraineté des nations. Il convient de combattre l’Europe fédérale supranationale pour retrouver une Europe des nations chère au général de Gaulle. Concernant l’euro, M. Tauzin est assez ambigu et ne se montre pas hostile, en soi, à la monnaie unique. Il entend, semble-t-il, laisser le choix aux Français de désigner l’Europe qu’ils souhaitent, « avec ou sans l’euro ». M. Tauzin plaide pour l’Europe « de l’Atlantique à l’Oural » et considère ouvertement la Russie comme un partenaire incontournable, et même comme un pays européen. Enfin, il souhaite faire signer une Charte européenne d’éthique « à laquelle la nôtre pourrait servir de modèle ».

Autre mesure internationale : renouer avec l’Afrique. Pour M. Tauzin, il faut « établir un partenariat de longue durée » avec ce continent, à l’échelle nationale mais aussi grâce à une coopération européenne.

En matière de politique étrangère, il nous faut établir de « nouvelles relations au monde ». La France doit retrouver sa place dans le concert des nations et redéfinir ses relations. Après quarante ans d’errance et d’alignement sur la politique américaine, elle doit « revenir au réalisme politique » et se concentrer sur les zones où elle peut jouer un rôle, comme la Méditerranée et l’Afrique.

Enfin, le général Tauzin conclut son programme en décrivant ce qui est pour lui, sans hésitation et avant même le jihadisme, « le danger le plus grave que court l’humanité aujourd’hui » : le transhumanisme. Pour lui, dans les vingt à trente ans, il se trouvera « deux humanités ». La nôtre, et « celle qui aura été fabriquée en usine ». Pour éviter cette catastrophe, il est du devoir de la France de s’opposer à ce projet mortifère. Notre pays doit, d’après lui, être le fer de lance de cette lutte à l’échelle mondiale.

contact@rebatirlafrance.fr

Retrouver en détail le programme du général Didier Tauzin dans son dernier livre « Rebâtir la France – Le projet présidentiel», et prochainement sur le site www.rebatirlafrance.fr