WWIII : Présidentielles, sondage pour des élus irréprochables.

Publié le par José Pedro

Afficher l'image d'origine

Nos Démocrates Nazis qui nous gouvernent, n'ont aucune légitimité à faire nos lois, car nos lois nous ne les avons pas approuvées, n'ont aucune légitimité à nous représenter, car la plupart de ces petits Nazillons n'ont jamais été élus, n'ont aucune légitimité à nous représenter car ils se font élire sur un programme non respecté, n'ont aucune légitimité à nous représenter car en dehors de quelques petites miettes qu'ils consentent à nous donner, ils organisent la vente de nos biens collectifs sans nous en parler, ils élaborent des contrats internationaux sans nous consulter, ils partent en Guerre sans rien nous demander à part la vie de nos familles pour la sacrifier, ils organisent la pénurie pour mieux nous affamer, ils tuent en disant que ce sont les autres pour mieux les aduler, ils mentent en permanence pour nous faire croire qu'ils disent la vérité, ils détruisent l'environnement en faisant croire qu'ils veulent le protéger, il organisent le chômage en espérant nous faire travailler comme des forçats, ils organisent le travail de façon à ce qu'un bouffon soit toujours en train de surveiller ce qui se fait, et qu'un gardien de la paix soit toujours là pour taper sur celui à qui cela ne plaît, il émettent de la monnaie papier en nous faisant croire qu'elle vaut exactement le travail que l'on fait et peuvent en émettre plus en 1 heure, que tout ce qu'on pourra consommer en une vie, ils n'hésitent pas à pratiquer l'Euthanasie collective, pour sélectionner ceux qui seront conservés, ils délivrent une médecine qui fait plus de mal que le bien qu'on puisse en tirer, les médicaments qu'ils nous vendent sont juste bons à nous faire crever, la médecine des riches ne ressemble pas à la médecine des pauvres, le parcours des riches ne ressemble pas au parcours des pauvres, selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir, c'est ce qu'ils appellent le contrat social de l'égalité des peines mais pas des droits, de la fraternité des obédiences, et de la liberté conditionnelle.

La Politique du Fric, ce n'est pas de la Politique. On n'achète pas l'âme des concitoyens. On ne fait pas du bourrage de crane. Les Voleurs en Economie et Finance, veulent acheter également la Politique avec de la fausse Monnaie. Une seule chose à faire Boycotter les journaux, les médias, les Pubs, et faire Place de la République une Pyramide avec des télés.

Actuellement on donne 1200 euros net par mois pour un Migrant à la retraite ou dans l'incapacité de travailler (toutes aides confondues, documents officiels publiés en 2015), (pour les plus de 62 ans), n'ayant jamais cotisé en France, alors qu'un travailleur agricole, ne perçois que 400 euros net par mois, pour 40 ans de travaux pénibles. Un ingénieur du privé en retraite, ne perçois pas plus qu'un agent de la propreté du public. La retraite n'est plus en proportion des cotisations versées, car certains n'en n'ont jamais versé, mais en fonction du grand remplacement de Population que l'on veut instaurer. Les Français de souche, sont spoliés en faveur des migrants que l'UE met à leur place. La Guerre est l'instrument pour les faire venir. Les 20 000 morts noyés dans la Méditerranée, justifient les aides et les priorités à leur donner. Les traîtres qui nous gouvernent continuent comme si cette politique était validée.

Paris largue son 2ème Régiment de Légion étrangère sur Libreville| dakaractu.comAlerte Gabon : Paris envoie son 2ème Régiment de Légion étrangère sur Libreville

La France à Fric aux commandes avec Hollande. Les Intérêts de la France sont à protéger manu-militari au Gabon, Pays ou les dirigeants sont soudoyés comme dans toute l'Afrique. Mais L'Amérique de France-à-Fric, fait de même en envoyant l'OTAN dans nos contrées et nos campagnes, afin de mettre de l'ordre dans le désordre des Démocraties qui ne savent pas se gérer. Ils achètent nos fleurons de l'économie à la casse que Macron, chargé par les puissances occultes de l'argent avait programmé le transfert technologique. La France après le démantèlement, se retrouve en fausse France rurale, où nos vastes étendues cultivables ne nous appartiennent plus, où nos vignes ont changé de main, et où nous importons du poulet Américain farci et déjà cuit, préparé aux fines herbes après avoir été blanchi à l'eau de javelle, élevé en cage aux antibiotiques, et nourritures OGM, avec une date de péremption antérieure à la date d'emballage. La Poule au Pot des Français, quand ils peuvent se la payer, fait autant de dégâts que des bombes à sous-munitions, qui sont interdites par la Loi Internationale, mais utilisées. Après une gestion calamiteuse de la France, sans direction Politique affirmée, les socialistes veulent se retrouver autour de valeurs qu'ils ont abandonné. La traîtrise n'a pas de limite, pour ceux qui pensent qu'on peut encore voter pour eux. Il en est de même pour la Droite dure, qui n'est dure que chez-nous et affable dans les Pays du Golfe. Ce matin chez Bourdin direct, François de France et de Pau, nous rappelle que ceux qui trichent ne devrait plus se représenter, sauf s'ils changent en mieux après l'absolution des péchés. Ils sont d'ailleurs tous mieux qu'avant, puisque les sondages payés par les puissances de l'argent leur donnent raison. La 5ème République laisse la France dans l'état où elle était avant De Gaulle. Heureusement encore pour François et peu nombreux sont ceux qui peuvent dire "je reviendrai pour vous le dire", que la France compte encore de Français qui ont accès à un média Français qui puisse encore inviter un quidam alors que les médias en France, les Politiciens en France, n'invitent plus les Français à participer à la France.

Et lui (Gérard Filoche dit Filochard) se présente pour représenter tous les Français, mais de quels droits, puisque la Politique est un travail collectif, et qu'à un moment il faut un con pour endosser les décisions. Il se présente donc en tant que représentant d'un consensus Républicain de la 6ème, qui sera certainement pire que la 5ème, et que les Précédentes. En fait il se trompe d'Elections, puisque le poste auquel il veut parvenir, est très anti-démocratique, et contraire à la constitution qui donne déjà le pouvoir au Peuple Souverain. Et ce n'est pas sur une déclaration de bonnes intentions, qu'on peut lui faire confiance, puisque aucun n'a pu donner vraiment confiance à ses concitoyens. En plus le vote des cons inhibe le vote des instruits, et il suffit d'une campagne à la Sarkozy, en doublant la mise de départ autorisée, pour avoir le résultat souhaité. Tous les Neocons qui agissent au nom des autres sont des foutus branleurs, puisque comme il le dit, nous n'avons jamais eu de branleuse. Le poste à pourvoir et en plus celui de larbin, au service du plus fort et du mieux organisé. Comment croire en la vertu du Politique qui s'est toujours vautré dans les immondices égouts de la République. Le connard en question, dont il fait la promotion, et qui brigue la fonction doit être issu des Franc-Massons, adoubé par les Bilderbergers, avoir la bénédiction des milieux Financiers, recevoir l'extrême onction avant l'heure du Clergé, apaiser les cocus en leur donnant du blé, rassembler les eunuques en leur promettant de chanter, et réformer le Peuple pour qu'il ne puisse plus bander. Le système est donc complètement vérolé et ne produit plus que des affairistes, des ambitieux mafieux, des revanchards, et des merdeux pour le plus grand bien de la descente aux enfers de l'humanité.

de Guy Totor la photo de profil de Guy Totor
Voici encore une fois la démonstration de l'obséquiosité des journalistes par rapport aux politiques. Sarkozy a réussi faire fléchir la direction de France 2 qui est pourtant une chaîne publique afin de ne pas diffuser un reportage qui l'accable et lui permettre de se positionner pour les futures primaire des ripoublicains. Les politiques commandent, les valets serviles courbent l'échine et obéissent !

 

SONDAGE CI-DESSOUS

En effet l'affaire Bygmalion (détournement d'une vingtaine de millions d'euros pour financer la campagne électorale de Sarko) est une affaire financière dont tous les intervenant sont des cols blancs, donc pour la plupart des couards et des pleutres, très faciles à faire parler en garde à vue. Aucune de ces affaires ne résiste longtemps devant des enquêteurs volontaires !
M O R A L E 
Si la justice avait voulu traiter cette affaire relativement simple elle aurait pu le faire dans un délai d'un an voire un an et demi, en traînant. En effet l'affaire Bygmalion (détournement d'une vingtaine de millions d'euros pour financer la campagne électorale de Sarko) est une affaire financière qui à la différence des affaires de banditisme est facile à élucider car tout laisse des traces écrites de tous les mouvements financiers. Donc si on était dans un pays normal, l'enquête commencée en 2014 aurait été bouclée en 2015, elle aurait été jugée en début 2016 et Sarkozy aurait vraisemblablement été condamné pour des délits commis "à l'insu de son plein gré" puisque quoiqu'on en dise on en reste toujours à l'antique adage romain "is fecit cui prodest" ("le criminel est celui à qui le crime profite" ou selon notre expression : "A qui profite le crime ?). 
Petite précision : pourquoi suis je aussi sûr de moi ? ... car j'ai travaillé 10 ans à la section financière de la Police Judiciaire et j'ai vu bosser les costauds ce ces services !

 

L’incroyable fraude de l’industrie du cancer dévoilée au grand jour : 100 milliards de dollars par an dépensé pour la chimiothérapie toxique pour de nombreux FAUX diagnostics… L’aveu choquant de l’Institut National du Cancer concerne des millions de patients

 

Cancer-Patient-Dying-Sick-Chemo-Bald

100 milliards de dollars dépensés chaque année pour des traitements de chimiothérapie toxiques qui causent des dommages aux patients et des effets secondaires appelés « cerveau chimio », un groupe d’experts du cancer commissionnés par l’Institut National du Cancer a admis publiquement il y a deux ans que des dizaines de millions de « cas de cancer » n’en étaient pas du tout.

Des dizaines de millions de personnes qui ont reçu le diagnostic du « cancer » par les oncologues véreux – et que l’on a poussées par la peur à subir des traitements de chimiothérapie injustifiés mais extrêmement rentables – n’avaient en fait jamais eu cette menace vitale à aucun moment, ont confirmé les scientifiques.

« Le mot cancer évoque souvent le spectre d’un processus inexorablement mortel ; cependant, les cancers sont tous différents et peuvent évoluer de manières très variées qui ne progressent pas tous vers les métastases et la mort. Parmi eux se trouve ce qu’on appelle la maladie indolente qui n’entraîne aucun dommage tout au long de la vie du patient, » indique le résumé de l’étude publiée qui s’intitule Sur-diagnostic et sur-traitement du cancer, une possibilité d’amélioration (JAMA. 2013;310(8):797-798. doi:10.1001/jama.2013.108415)

L’article poursuit en expliquant que de nombreuses lésions tissulaires en biologie humaine reçoivent le diagnostic avec le terme de « cancer » qui fait peur même si elles ne conduisent pas à de réels problèmes même si elles ne sont pas traitées.

100 milliards de dollars par an générés par l’industrie du cancer pour traiter de nombreux patients qui n’ont jamais eu de « vrai » cancer

Les oncologistes et l’industrie du cancer du sein s’adonnent à un sur-diagnostic systématique du cancer de façon à effrayer des patients et leur faire accepter des traitements inutiles. Ces traitements aident à générer 100 milliards par an de revenus des chimiothérapies, souvent pour des soi-disant « cancers » qui n’auraient jamais dû être considérés comme des cancers.

« Les médecins, les patients et le public doivent reconnaître que le sur-diagnostic est courant et survient le plus fréquemment lors du dépistage du cancer », prévient l’article scientifique de NCI commandé dans le JAMA.

Un éditorial de 2002 dans les Annales de Médecine Internationale soutenait que l’efficacité des mammographies pour les femmes jeunes est une question qui reste sans réponse. « Le débat mérite d’être suivi de près », a conclu le directeur de la revue, « car les femmes décident d’avoir une mammographie de dépistage, et c’est notre rôle de les informer du mieux que nous pouvons. » Pourtant, il est important de garder à l’esprit que la mammographie peut conduire à un sur-diagnostic, c’est-à-dire, la détection d’une tumeur qui ne serait pas devenue cliniquement décelable dans la vie de la patiente. » – Tiré du livre « What if Medicine disappeared » (et si la Médecine disparaissait ?) par Gerald E. Markle.

L’industrie du cancer fonctionne avec des charlatans scientifiques et des tactiques commerciales sordides basées sur la peur pour recruter des patients

Tout cela confirme ce que j’ai dit à maintes reprises en tant que défenseur de la santé des consommateurs : L’industrie du cancer utilise des stratégies alarmistes qui relèvent du « terrorisme médical » pour recruter des femmes et des hommes effrayés comme candidats à des traitements du cancer inutiles – mais très rentables – qui ne bénéficient à personne d’autre qu’aux charlatans de l’industrie du cancer (oncologues).

Comme cela a été tout d’abord publié dans Natural News :

Le rapport lance un certain nombre de missiles sur la façon dont de nombreux cancers sont diagnostiqués. Le cancer du sein, par exemple, n’est parfois pas du tout un cancer mais plutôt une affection bénigne telle que le carcinome canalaire in situ (CCIS). Cependant, on ne sait pas combien de millions de femmes qui avaient le CCIS ont été diagnostiquées à tort du cancer du sein, et ensuite ont été traitées pour un état qui probablement ne leur aurait jamais causé de problèmes de santé. Et de même chez les hommes, une néoplasie intraépithéliale prostatique de haut grade (HGPIN), un précurseur du cancer bénin est couramment traité à tort comme si c’était un véritable cancer.

« La pratique de l’oncologie aux Etats-Unis a besoin d’une série de réformes et d’initiatives pour atténuer le problème du sur-diagnostic et de sur-traitement du cancer, selon un groupe de travail supervisé par l’Institut National du Cancer, » explique Medscape au sujet de l’étude. « Et peut-être le plus spectaculaire, le groupe dit qu’un nombre de conditions précancéreuses, y compris le carcinome canalaire in situ et les néoplasies intraépithéliales prostatiques de haut grade, ne devraient plus être appelés « cancer ».

Bill Sardi, auteur de « Vous n’avez plus besoin d’avoir peur du cancer » ajoute également :

Le sur-diagnostic se réfère à la détection par mammographie, tests de PSA de cancers qui ne seraient pas devenus apparents à un médecin ou n’auraient pas produit de symptômes décelables par le patient avant qu’il meure d’autres causes. Le cancer est répandu, bien au-delà du nombre de cancers diagnostiqués dans les populations humaines, et la plupart des adultes vont mourir avec leur cancer, mais pas du cancer. Le traitement et les méthodes de dépistage invasives ou toxiques (radiations de rayons X, mammographies, biopsies) pour des tumeurs qui peuvent ne jamais progresser et causer des symptômes ou la mort dans la vie d’un individu représentent des sur-diagnostics et des traitements inutiles.

 

POUR APPROFONDIR LE SUJET : Les trois films et livres sur la santé les plus CENSURES en 2016 :

La série documentaire « The truth about cancer » (la vérité sur le cancer) – le documentaire : WAXXED (vacciné) – « A mind of your own » (un esprit bien à vous), livre sur la santé mentale par le biais de la nutrition (tous les trois menacent l’institution médicale…).

La vérité sur le cancer est lentement en train d’émerger au fur et à mesure que le charlatanisme du cancer se trouve dévoilé

La bonne nouvelle dans tout cela est que si on vient juste de vous diagnostiquer le cancer, il se peut que vous soyez victime de charlatanisme médical et que vous n’ayez pas vraiment le cancer mettant votre vie en danger.

La première chose la plus importante dans tout diagnostic de cancer est d’être sceptique au sujet de votre oncologue et de vous informer plutôt que d’avoir peur. Ne vous laissez pas leurrer avec un traitement de chimiothérapie toxique par les charlatans du cancer qui se disent médecins. Au lieu de cela, informez-vous, éduquez-vous à ce sujet, obtenez un deuxième avis et consultez un thérapeute holistique pour vous informer sur le vaste éventail d’options de traitements, de changements de mode de vie et d’autres interventions qui peuvent prévenir, traiter et même guérir le cancer.

Vous pouvez commencer par faire un test sur les risques de cancer qui vous aide à déterminer si vous pourriez être à risque.

Vous aurez également besoin de regarder la bande annonce de ce documentaire « Truth about cancer » (la vérité sur le cancer) et vous inscrire pour le prochain symposium gratuit qui présente les pionniers les plus en pointe du monde entier révélant des secrets peu connus au sujet de la prévention du cancer, le diagnostic du cancer et des options de traitement du cancer.

Pensez-y : Même les propres scientifiques du National Cancer Institute ont admis publiquement quede nombreux diagnostics de cancer sont FAUX et ne devraient absolument pas être appelés « cancer ». Mais les médecins charlatans du cancer continuent à l’appeler cancer car c’est ce qui leur procure le plus de patients et de revenus. Ils ne sont pas intéressés par un diagnostic véridique ; ils sont intéressés par leur façon de vous effrayer pour que vous acceptiez une chimiothérapie inutile.

Voilà comment l’industrie du cancer a fait monter ses revenus à 100 milliards de dollars par an avec les traitements. Comme cela a été également publié dans Natural News :

En Amérique aujourd’hui, plus d’argent est dépensé pour traiter le cancer que pour traiter n’importe quelle autre maladie et de loin. En fait, selon NBC News, 100 MILLIARDS de dollars ont été dépensés en traitements de cancer juste l’année dernière….

Si l’on vous diagnostique le cancer en Amérique aujourd’hui et que vous choisissiez de faire confiance au système médical pour votre traitement, vous pouvez dire adieu à votre avenir financier. Même si vous avez une assurance médicale, vous finirez probablement ruiné d’une manière ou d’une autre. Soit vous allez survivre en étant ruiné, soit vous mourrez ruiné.

Ce qui suit narre la façon dont une femme a décrit son expérience avec la chimio…

Ce fluide hautement toxique était injecté dans mes veines. L’infirmière chargée de me l’administrer portait des gants de protection sinon cela lui aurait brûlé la peau si une seule goutte minuscule venait en contact avec sa peau. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander « si de telles précautions sont nécessaires pour l’extérieur de la peau, qu’est-ce que cela me fait à l’intérieur ? A partir de 19 heures ce soir-là, j’ai commencé à vomir et ça a continué pendant deux jours et demi. Pendant mon traitement, j’ai perdu mes cheveux par poignées, j’ai perdu l’appétit, la couleur de ma peau, mon goût pour la vie. J’étais la mort sur pattes.

Ne devenez pas une victime de la FAUSSE industrie du cancer

Ne vous laissez pas victimiser par un diagnostic falsifié de médecins de l’industrie du cancer. Apprenez la vérité au sujet du cancer et ne confiez plus votre santé à des charlatans du cancer (oncologues) qui profitent de votre ignorance et de votre peur.

Cliquez ici pour regarder la bande-annonce du film documentaire The Truth About Cancer. Cela pourrait littéralement vous sauver la vie.

Source : Natural News

Déclaration choquante d’un initié du domaine médical.

Déclaration choquante d’un initié du domaine médical

Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde, a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses.

Horton a déclaré:

« Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. »

Faisant état des choses autrement, Horton dit carrément que les grandes compagnies pharmaceutiques falsifient ou truquent les tests sur la santé, la sécurité et l’efficacité de leurs divers médicaments, en prenant des échantillons trop petits pour être statistiquement significatifs, ou bien, pour les essais, embauchent des laboratoires ou des scientifiques ayant des conflits d’intérêt flagrants, ils doivent plaire à la compagnie pharmaceutique pour obtenir d’autres subventions. Au moins la moitié de tous ces tests ne valent rien ou sont pires, affirme-t-il. Les médicaments ayant un effet majeur sur la santé de millions de consommateurs, ce trucage équivaut à un manquement criminel et à de la malversation.

Ce dont parle Horton, le financement par l’industrie d’études thérapeutiques afin de mettre au point des médicaments ou des vaccins commerciaux, soi-disant pour aider les gens, sert à former le personnel médical, les étudiants en médecine et autres.

Horton a écrit ses commentaires choquants après avoir assisté à un symposium au Wellcome Trust de Londres, sur la reproductibilité et la fiabilité de la recherche biomédicale. Il a constaté la confidentialité, ou règles de « Chatham House », faisant que les participants ne doivent pas révéler les noms. « « Beaucoup de ce qui est publié est incorrect. » Je ne suis pas autorisé à dire qui a fait cette remarque car nous avons été invités à observer les règles de Chatham House. Il nous a aussi été demandé de ne prendre ni photos, ni diapositives. »

Autres voix

Le Dr Marcia Angell, un médecin, a longtemps été rédacteur en chef du New England Medical Journal, considéré comme l’une des autres revues médicales évaluées par les pairs les plus prestigieuses du monde. Angell a déclaré,

Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie des publications de la recherche clinique, ni de compter sur le jugement des médecins expérimentés ou les directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à formuler cette conclusion, à laquelle je suis parvenu lentement et à contrecœur lors de mes deux décennies passées au poste de rédacteur en chef du New England Journal of Medicine.

Harvey Marcovitch, qui a étudié et écrit sur la contrefaçon des tests médicaux et la publication dans les revues médicales, écrit, « les études montrant les résultats positifs d’un médicament ou d’un appareil analysé, sont plus susceptibles d’être publiées que les études « négatives » ; les éditeurs en sont en partie responsables, mais aussi les sponsors commerciaux, dont les études bien menées du point de vue méthodologique, mais dont les résultats sont défavorables, ont tendance à rester dans les cartons… »

Au Groupe de recherche sur la dynamique neuronale du Département des sciences ophtalmologiques et visuelles de l’université de British Columbia, le Dr Lucija Tomljenovic a obtenu des documents montrant que, « les fabricants de vaccins, les compagnies pharmaceutiques et les autorités sanitaires, connaissent les multiples dangers associés aux vaccins, mais ont choisi de les cacher au public. C’est de la tromperie scientifique, et leur complicité suggère que cette pratique continue encore aujourd’hui. »

Le Dr Horton de The Lancet conclut : « Ceux qui ont le pouvoir d’agir semblent penser que quelqu’un d’autre devrait le faire en premier. Et chaque action positive (par exemple, le financement de reproductions d’études bien pourvues) se voit opposer un argument (la science deviendra moins créative). La bonne nouvelle, c’est que la science commence à prendre très au sérieux certains de ses pires défauts. La mauvaise nouvelle, c’est que personne n’est prêt à prendre les premières mesures pour nettoyer le système. »

Dans le monde entier, la corruption de l’industrie médicale est un énorme problème, peut-être plus grave que la menace de toutes les guerres réunies. Sommes-nous comme hypnotisés ? Avons-nous une foi aveugle en l’infaillibilité de nos médecins simplement parce qu’ils ont une blouse blanche ? Et, à leur tour, ont-ils une foi si aveugle envers les revues médicales pour recommander tout nouveau remède ou vaccin présenté prodigieux, qu’ils s’empressent de prescrire sans tenir compte de ces problèmes plus profonds ?

NEO, William F. Engdahl

Consultant en risque stratégique et conférencier, William F. Engdahl est titulaire d’un diplôme en politique de l’université de Princeton et auteur de best-sellers sur le pétrole et la géopolitique. Article écrit à l’origine pour le magazine en ligne New Eastern Outlook.

Original : journal-neo.org/2015/06/18/shocking-report-from-medical-insiders/

 

La quasi-totalité des réserves d’eau françaises contaminées par les pesticides

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 7 Septembre 2016, 06:25am

Catégories : #Environnement

Dans une étude datée du 22 juillet dernier, le Commissariat général au Développement durable, montre que la contamination des cours d’eau français par les pesticides est « quasi généralisée ». 

carte-pesticides-cours-eau

Pire encore, les réserves du sous-sol sont également atteintes. Selon l’étude :

« les contaminations des nappes phréatiques par les pesticides sont essentiellement localisées, pour les plus fortes, en région Centre, dans les Charentes, le Vaucluse, les Alpes de Haute-Provence, en Martinique, ainsi qu’au Sud de la Guyane et de Basse Terre en Guadeloupe, avec des concentrations totales de pesticides dépassant 0,5 µg/l (norme de qualité DCE). Au nord de l’Hexagone, en nord Bretagne, dans le couloir rhodanien et le Sud-Ouest, les concentrations totales en pesticides des nappes sont fréquemment supérieures à 0,1 µg/l. Les nappes sous couverture argileuse (en Aquitaine et à l’est du bassin parisien) et les nappes de montagne, est et sud du Massif Central, Pyrénées, Alpes, sont les plus préservées puisqu’aucun pesticide n’y est détecté. »

Dans les zones de cultures intensives comme le Bassin parisien, le Sud-Ouest et le nord de la France, certains secteurs dépassent les 5 microgrammes par litre, seuil au-delà duquel l’eau est « impropre à la fabrication d’eau potable ». Plus de 20 pesticides différents ont été décelés sur 18% des points de mesure, précise le Commissariat.

Les conséquences sont maintenant factuelles. Ainsi, ma commune, Saint Jean-de-la-Ruelle (~17000 habitants), au Nord Ouest dans l’agglomération d’Orléans, était « branchée » sur un approvisionnement en eau potable arrivant de la fameuse nappe de Beauce. Mais suite à la pollution, en 2008, un accord a du être signé avec la ville d’Orléans et le Maire communiquait ainsi :

Une décision responsable dans l’intérêt des stéoruellans
Depuis le 4 juillet, les habitants de Saint Jean de la Ruelle sont approvisionnés en eau potable par la ville d’Orléans, à partir des ressources de l’usine du Val.
En effet, l’eau fournie par les forages de la ville présentait une teneur croissante en nitrates et dépassait les normes prescrites par la DDASS, de façon permanente sur 2 forages. Par ailleurs, la ville n’avait pas de solution interne, tous les forages étant condamnés car non protégeables. Après des études et de nombreux débats, il était de notre responsabilité d’agir et nous avons pris la seule décision possible à court terme, permettant de fournir aux habitants une eau de qualité.
Il s’agissait pour les élus du conseil municipal, d’une question de responsabilité et de santé publique et je me félicite qu’aujourd’hui les stéoruellans puissent consommer une eau de qualité.
Par ailleurs, ainsi que je m’y étais engagé, la distribution de l’eau potable à Saint Jean de la Ruelle reste et restera un service public municipal géré en régie directe.

Votre maire,
Christophe Chaillou

Conséquences : afin d’équilibrer les dépenses dues au changement de mode d’approvisionnement du réseau d’eau potable, une hausse des tarifs a été nécessaire. Elle fut lissée sur trois ans pour en réduire l’impact sur les budgets des ménages. Le tarif de l’eau et le droit d’abonnement ont augmenté de 6.90% en 2008, mais cette hausse fut compensée cette année-là par la baisse de la redevance pollution (!).

En 2012, année de sécheresse, le Président de la FNSEA, Xavier Beulin, demandait la création de retenues d’eau qu’il présentait comme une réponse pérenne à la sécheresse en se plaignant de « tracasseries administratives » et de « l’écologie punitive ».

A priori, monsieur Beulin, la punition ne vient pas de l’écologie, mais d’une agriculture intensive épuisant nos ressources, dont vous êtes le fier héraut.

Les écologistes lui avaient répondu de manière factuelle et documentée, par la voix de Gilles Deguet (Vice-Président au Conseil de la Région Centre) :

"Notre système agricole est confronté à un double défi : il faut d’une part produire de l’alimentation pour nourrir la population, et d’autre part il faut le faire dans un contexte où les facteurs de production (eau, sol, énergie fossile…) sont et seront de plus en plus rares.

"Depuis les années 60 l’agriculture a augmenté sa productivité, mais le modèle qui a été utilisé repose sur une forte consommation d’eau, de produits phytosanitaires (néfastes pour la santé et le bon état des écosystèmes) et d’engrais de synthèse produits à partir d’énergie fossile. La Politique Agricole Commune a largement contribué à l’adoption de ce modèle de production.

"Aujourd’hui, ce modèle n’est clairement plus adapté : les ressources fossiles s’épuisent, les ressources en eau qui sont déjà largement surexploitées risquent de diminuer du fait du changement climatique. Les consommateurs qui achètent les produits et les citoyens qui paient pour la PAC veulent une agriculture qui préserve leur santé et leur environnement et non l’inverse. C’est malheureusement très loin d’être le cas.
"Ainsi, Le Commissariat Général au Développement Durable évalue le coût complet du traitement annuel des excédents en nitrates et pesticides d’agriculture et d’élevage dissous dans l’eau entre 54 et 91 milliards d’euros par an ! Soit cinq fois plus que le solde positif de notre balance agroalimentaire !"

Monsieur Beulin a une bête noire : les écologistes, comme le montre ses petites interventions politiciennes, comme un accusateur encart dans la République du Centre en période électorale où il expliquait tout le mal que représentait EELV à ses yeux.

Les écologistes ne s’axent pas en terme de bêtes noires, mais d’objectif : améliorer le quotidien de chacune et chacun dans le respect de toutes et tous. Voilà notre grande différence.