Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WWIII : Primaires de Droite, le vote anti-Sarkozy se change en vote Fillon.

Publié le par José Pedro

18h15 : Juppé a Gagné, second Fillon, troisième Sarkozy

Plus de 1,1 million d'électeurs ont voté à la mi-journée

Selon les premiers décomptes des organisateurs, 1,138 million de personnes ont voté aux primaires de la droite et du centre à la mi-journée.
Primaire à droite: quel candidat est-il le plus recherché sur Google?

Avec plus ou moins dix minutes de décalage, Google met en évidence le nombre de recherche liés à un candidat.

Par  le 

Le suspense est total après trois mois de campagne: avec des premiers signes de mobilisation significative, le premier tour de la primaire de la droite en vue de 2017 pour désigner deux finalistes s'est ouvert dimanche sur la promesse d'un match serré entre le trio de favoris Juppé/Sarkozy/Fillon.

Environ 10.000 bureaux de votes, qui ont ouvert à 8 heures en métropole et fermeront à 19h00, vont accueillir les citoyens français en âge de voter, disposés à verser 2 euros et à dire qu'ils partagent les "valeurs républicaines de la droite et du centre".

Alors que la participation est une inconnue majeure (2,66 millions au premier tour de la primaire PS de 2011), il y avait une file d'attente devant une série de bureaux. Même dans le populaire XXème à Paris, réputé de gauche, l'affluence était plus grande rue des Amandiers que pour certains scrutins comme les régionales, a dit un assesseur à l'AFP.

A Nice, au bureau des Arènes, depuis l'ouverture, "on n'a pas arrêté. Les gens savent que c'est important car le candidat qui sera choisi aura des chances d'être élu en 2017", disait la présidente Madi Latil. Une heure et demie d'attente à Lannion (Côtes d'Armor), trois quarts d'heure au Chesnay (Yvelines), selon des journalistes de l'AFP.

Devant des dizaines de journalistes, Alain Juppé a glissé son enveloppe dans l'urne à 12h09 au bureau de vote de Bordeaux.

Arrivé avec son épouse à 11 h 10, l'ancien Premier ministre s'est dit « zen » et a patiemment attendu son tour pour voter devant une cinquantaine de personnes. « Il y a beaucoup de monde partout, c'est bon signe. Ca prouve que l'exercice est réussi », a-t-il déclaré à la presse, devant une longue file d'attente. À la question s'il avait l'impression de jouer un moment important, Alain Juppé a répondu : « oui, ça c'est sûr ! »

A 15h Juppé passe en tête des sondages avec 29%, Fillon second 28%, Sarkozy 27%.

Munis de leur pièce de deux euros, les candidats, dont plusieurs ont patienté dans la file tels Jean-François Copé à Meaux ou Bruno Le Maire à Evreux, ont aussi voté.

A Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet a été la première dans le XIVème arrondissement, avant François Fillon à la mairie du VIIème, puis Nicolas Sarkozy, accompagné de Carla Bruni, une heure plus tard dans une école du XVIème. Dernier à glisser son bulletin dans l'urne, vers midi dans son fief de Bordeaux, Alain Juppé s'est dit "zen". Lui aussi a du patienter longuement dans une file d'attente.

Ce scrutin est une grande première pour la droite française, seuls la gauche et les écologistes ayant déjà organisé des primaires en leur sein. Il doit permettre de désigner dans une semaine son champion pour 2017, qui aura, selon les sondages actuels, de fortes chances de remporter la présidentielle dans un peu moins de six mois.

"La présidentielle de 2017 sera l’élection de tous les dangers, alors il faut se bouger", a déclaré à l'AFP Nadège, à Nouméa.

Les sondages ont donné longtemps et régulièrement Alain Juppé comme favori, faisant la course en tête devant Nicolas Sarkozy, avant une spectaculaire remontée ces derniers jours de François Fillon.

Le duel est devenu un match à trois. Le dernier sondage paru donnait même François Fillon en tête. "Alors que je pensais accorder mon vote par anti-sarkozysme à Alain Juppé, j'ai changé et décidé de voter pour François Fillon", a raconté Gérard, 65 ans, à Lyon.

- Soirée "très longue" en vue -

Crédités de scores beaucoup plus modestes, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme, ainsi que Jean-Frédéric Poisson (PCD), complètent la liste des candidats.

Les résultats pourraient être serrés: l'"incertitude est complète", et la soirée sera "très longue", pronostique le soutien d'un candidat en vue.

Des électeurs de gauche se sont déplacés dimanche, souvent pour Juppé mais surtout "contre Sarkozy". Derrière la crainte, voire la conviction, que leur camp sera éliminé dès le premier tour en 2017 et que Marine Le Pen sera au second tour.

Les organisateurs veulent éviter au maximum d'éventuelles contestations. En 2012, l'élection du président de l'UMP (devenue Les Républicains) avait viré au pugilat entre François Fillon et Jean-François Copé. Après des semaines de guerilla, ce dernier l'avait emporté sur le fil, malgré les accusations de tricherie du camp Fillon.

Les chevilles ouvrières du scrutin sont un président et trois assesseurs minimum dans chaque bureau, plus 81.000 bénévoles soutiens des divers candidats répartis en métropole et outremer.

Une Haute Autorité de la primaire, présidée par une juriste Anne Levade, extérieure aux partis, est chargée de chapeauter le scrutin.

Après la fermeture des bureaux, de premiers résultats seront communiqués vers 20h30. Le tableau plus affiné du vote, visible régulièrement sur le site internet: primaire2016.org, ne sera pas connu avant le milieu de la soirée. Les résultats complets sont attendus dans la nuit.

En raison du décalage horaire, certains territoires d'Outre-mer et les Français de l'étranger -par vote électronique- ont voté samedi. D'autres dimanche, comme la Nouvelle-Calédonie, ou la Réunion.

Dans une France sous menace terroriste, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets de "prendre toutes les mesures nécessaires au bon déroulement" du scrutin.

Le Parti socialiste compte, lui, distribuer des tracts de sa campagne "Prends garde à la droite!", pour en dénoncer le programme "autoritaire et inégalitaire".

Tous les articles "Actualités AFP"

Les sondages pénètrent au plus profond des sondés, pour faire jaillir Fillon. François Fillon passe devant Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.
L’ancien Premier ministre Fillon, est crédité de 30% des intentions de vote, contre 29% à égalité pour le maire de Bordeaux et l’ancien président de la République. Pour la première fois, l'ancien Premier ministre fait la course en tête. Une belle progression pour François Fillon qui marque ainsi près de 10 points en un mois.

Dans les bureaux de vote tout ne va pas bien.  Bien que Fillon soit en tête, on trouve des bourrages d'urnes chez Sarkozy, et des bureaux avec urne invalide pour voter pour Juppé. L'assesseur représentant François Fillon qui s’est présenté dimanche matin 20 novebre à 7h30 dans l’unique bureau de vote de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) n’a pas pu pénétrer dans les lieux. A 7h45, il en a saisi la cellule juridique de Fillon qui a elle-même saisi la Haute autorité. A la mi-journée, cet assesseur de Fillon n’avait toujours pas pu entrer dans le bureau de vote pour remplir sa mission de surveillance.En Outremer un message d'erreur s'afficherait sur le site de  la primaire pour certains, quand d'autres ne parviendraient pas à cliquer sur le bouton "vote". En France métropolitaine, le vote par Internet et par correspondance avait été exclu après les soupçons de fraudes qui avaient entaché l'élection du président de l'UMP en 2012. Une élection qui avait opposé François Fillon à Jean-François Copé.

Par contre, les électeurs semblent bouder un peu plus Alain Juppé, qui toujours selon cette enquête, aurait perdu pas moins de 5 points en un mois. Nicolas Sarkozy, qui était hier en meeting à Nîmes, n’observe lui pas grand changement concernant les intentions de vote, il est stable, avec seulement un point de moins en un mois.

Du côté des autres candidats qui se sont lancés dans la primaire de la droite et du centre, Bruno Le Maire conserve sa quatrième place. Il est crédité de 5% des intentions de vote. Nathalie Kosicusko-Morizet le talonne avec 3,5%. Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé ferme la marche, crédités respectivement de 2% et de 1,5% des intentions de vote.

Alors que Sarko et Juppé se télescopaient, Fillon calme et serein montait tout doucement sans rien dire et laissant les sondages se polariser sur les antagonismes du Migrant et du Papi. Une erreur des équipes SARKO-JUPPE? non, ces équipes font partie de la Team Fillion, qui a mis au point sa stratégie d'infiltration. Gilles Boyer et sa société Brainstorm travaille pour Fillon en donnant 40% de faux sondages à Juppé pour démobiliser son électorat:

@alainjuppe est le seul qui peut empêcher une candidature au centre et assurer la qualification pour le 2nd tour de la présidentielle de Fillon.

Pub de Fillon: Ne vous laissez pas influencer par les média et les sondages qui vous parlent d'une "dynamique" !
Votez selon vos convictions !

#AJ2017

Alors que Trump est le modèle que la France ovationne par la Droite Frontiste et Nationale, il le montre comme l'antithèse:
Gilles Boyer ‏@GillesBoyer 23 hil y a 23 heures
An Unlikely Contender Rises in France as the Antithesis of Trump

Il est temps que ça se termineGilles Boyer ajouté:
Il insiste sur les Frères Musulmans: Le JDD @leJDD
Jean-Frédéric Poisson accuse Alain Juppé d'être trop proche "d'organisations liées aux Frères musulmans" 
http://www.lejdd.fr/…/Quand-Jean-Frederic-Poisson-accuse-Al… Boyer ‏@GillesBoyer 17 nov.

Un déconneur ce Boyer, aux airs d'apparatchik austère et de Juppé jeune ? Parlez-en à ceux qui l'ont côtoyé ces derniers mois à l'UMP ! Eux le jugent encore plus cassant, psychorigide et plus hautain que son patron : ils l'ont surnommé "Sœur sourire". Autant de gentillesses qui ont fuité dans un écho du "Point". Réponse sur Twitter : "Les amis tous ces compliments ça me gêne. Moi aussi je vous aime tous." Petits cœurs à l'appui. Boyer le pince-sans-rire n'a pas la réputation d'être un tendre. "C'est une vraie lame d'acier. Incisif mais pas souple du tout. Comme si Juppé avait besoin de ça...", juge un pro de la com qui l'a pratiqué. Il n'a pas fait l'école du RPR - où il est entré au service juridique en 1997 - pour rien. Brainstorm fait le gros de son chiffre d'affaire avec Fillon.

Les mauvaises langues glissent qu'il n'est pas aussi proche de son grand homme qu'il le rêverait. N'a-t-il pas été prévenu après coup de la déclaration de candidature de Juppé par un SMS, reçu au petit matin alors qu'il était aux Etats-Unis ? "J'ai fait un petit blog", lui a écrit le maire de Bordeaux. Boyer répond en citant... John Major : "Si on veut de la reconnaissance, il ne faut pas faire de politique mais acheter un chien." Inutile de préciser que la formule tient en 140 signes.

Gilles Boyer a ouvert sa boîte de communication, baptisée Brainstorm. Une façon de préparer l’après 2017 ? En politique, sur le devant de la scène, comme l’a fait son ami Edouard Philippe ? Il balaye : “D’abord je voudrais l’aider à être élu”, assure-t-il, “après je ne sais pas si j’aurais envie de continuer à m’investir ”. Il y a bien eu une candidature sur la liste dissidente de Pierre-Mathieu Duhamel à Boulogne-Billancourt, lors des municipales de 2014. Sans succès.

Pourquoi le brainstorming ne fonctionne pas:
Le brainstorming, méthode inventée en 1939 par le publicitaire Alex Osborn, consistant à générer de nouvelles idées sur la base d'un travail en groupe dans lequel chacun est encouragé à faire toutes les suggestions qui lui passent par la tête sans avoir à subir les éventuelles critiques de ses comparses, ne serait pas aussi efficace qu'on le prétend. Un grand nombre d'études le montrent depuis longtemps, sans que cela n'affecte la popularité du procédé.

FRANÇOIS FILLON
Comité de soutien du Maroc

JE M’INSCRIS

 Si le repère ne se positionne pas au bon endroit, déplacez-le manuellement
 
 
 
 
 
 
 
 
Données cartographiques ©2016 Google, ORION-ME
 

FRANÇOIS FILLON

Comité de soutien du Maroc

 

Suivez nous sur facebook

 

Nous contacter


Stéphane Cola - 06 02 80 10 70 
contact@fillon2017-maroc.com

Résultat de recherche d'images pour "image flèche"

FILLON BRAINSTORM édition : http://www.fillon2017-maroc.com/

Or les Français veulent un Président Calme, et pas un retour sur le Passé. Parmi les trois premiers, dont les programmes n'ont pas guère convaincus, on remarque quand même que la mise en fourrière d'un maximum de fonctionnaires corrompus a fait mouche à défaut de créer des emplois ou de s'attaquer à la concurrence déloyale, qui sévi contre nos entreprises.

Pendant que les Sénateurs du Sénat se félicitaient de donner des marchés réguliers et en augmentation aux Laboratoires Pharmaceutiques et aux investissements dans la recherche et dans les investissements médicaux pour une vision à long terme, les artisans, les paysans, les sociétés de service, les développeurs de technologies nouvelles travaillent sans filet et sans avenir assuré.

Il faut faire travailler les fonctionnaires inoccupés, qui sont des millions, et les renvoyer dans le privé, car si la France chute, c'est que sa compétitivité est mise à l'épreuve, ses charges trop lourdes, et son parc de Fonctionnaires inopérant. Mettons au travail les Fonctionnaires désœuvrés, et rendons les au privé, pour qu'ils deviennent de formidables chefs d'entreprises, et non des ronds de cuir, qui n'ont qu'un idéal celui de profiter du système et de sa corruption. C'est un défi majeur de ne plus avoir de statut de fonctionnaire, et de passer aléatoirement du public au privé. Les Français s'y retrouveraient avec une égalité dans la recherche d'emplois.

Juppé n'a peut-être plus que la ressource de dynamiser son programme, de se présenter seul devant les Français avec MAM, ou de partir dans son île grecque d'Iraklia. L'île d'Iraklia conserve des vestiges de villages et de tombeaux antiques, ainsi que des ruines des anciens temples de la déesse Tychè et de Zeus Lophitès, qui attestent qu'elle avait atteint dans l'Antiquité un niveau de développement relativement important dans le monde cycladique.

À une époque plus récente, ses nombreuses grottes servirent de refuge à des pirates et contrebandiers, aux activités desquelles plusieurs de ses criques doivent leur nom. Sous la domination ottomane, l'île constitua un repaire de corsaires.