WWIII : RUSSIE ET USA,GUERRE EN SOMMEIL DEPUIS TRUMP, LE MONDE EST SAUVE? JUPPE adresse à M. D.Trump, qui aura demain la charge de conduire la démocratie américaine, un message fort, le message d’un pays ami du peuple américain.

Publié le par José Pedro

ÉLECTION DE M. DONALD TRUMP PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS 

Le résultat de l’élection américaine est une vague de fond. Il marque le rejet de la politique de Washington et de Wall Street, de leur incompétence et de leur constante injustice sociale.

Alors les électeurs ont voté pour Trump, faute de mieux. Ils pensent en effet qu’il n’a pas les qualités de leadership et de caractère pour être à la tête des Etats-Unis, mais on ne leur a pas donné d’autre choix pour exprimer leur rejet. Hillary Clinton s’est détruite elle-même en apparaissant comme la candidate de Wall Street et des milieux corrompus de Washington, et également comme une va-t-en guerre soutenue par les néoconservateurs.

Dans cette situation, nos amis américains diront au Président élu, quel qu’il soit : « Vous avez décidé. Vos deux partis, républicain et démocrate, ont décidé d’appliquer le Glass-Steagall, cette séparation bancaire que nous n'avons pas été capable d’appliquer en France. Vous l’avez dit. Nous vous sommons de tenir votre promesse ! »Voilà ce qu’ils diront à l’élu. Et puis ils s’appuieront sur le mécontentement profond du peuple américain pour exiger une autre politique, conforme à celle des pères fondateurs aux Etats-Unis et conforme au dialogue des Nations, à la détente, à l’entente et à la coopération entre les Nations et les peuples.

Il ne faut pas qu’on trouve en France un Donald Trump, ou une Marine Le Pen, pour exprimer ce mécontentement. Il nous faut une Unité nationale incarnant l’esprit du Conseil national de la Résistance, l’esprit du gaullisme – celui de la France libre –, l’esprit du christianisme social, l’esprit du socialisme de Jaurès que les socialistes d’aujourd’hui ne représentent plus.

Et je me battrai pour que cela apparaisse en France, alors que la situation internationale nous offre une occasion extraordinaire d’être enfin nous-mêmes, de nous retrouver dans notre mémoire et de représenter le parti de l’avenir, pas celui qui dit : c’était mieux hier, mais celui qui dit : cela doit être mieux demain avec Alain Juppé.

Il semble que tout ne soit pas perdu pour la candidate démocrate Hillary Clinton: elle aurait encore une possibilité, la toute dernière celle-là, de prendre le dessus sur Donald Trump. Son dernier espoir? Le collège électoral des États-Unis.

Pour tous les Démocrates intransigeants, il existe une dernière possibilité de gagner la course à la Maison Blanche : un revirement de dernière minute au sein du collège électoral des États-Unis. Conformément à la Constitution américaine, les grands électeurs du collège électoral sont des personnes physiques votant le 19 décembre pour le futur président des États-Unis dans les capitales de leurs États respectifs. Cependant, rien n'empêche qu'ils s'abstiennent de voter ou qu'ils ne votent pas pour le candidat choisi initialement.

De tels grands électeurs, on les appelle en l'occurrence des « électeurs infidèles ». Cette idée — ou plutôt cette pratique — ne date pas d'hier, loin s'en faut. À titre d'exemple, cette « manœuvre politique  » a été beaucoup discutée en 2000, lors de la course à la Maison Blanche entre George W. Bush et Al Gore, bien que les cas de revirement de dernière minute aient été très rares cette année-là. D'après certaines analyses effectuées par le journal New York Times, plus de 99 % des grands électeurs ont toujours voté par le passé comme « il avait été prévu initialement ».  

Hillary Clinton, la répartition des voix selon les Etats En outre, les électeurs infidèles pourraient faire l'objet de poursuites administratives dans 29 États américains au cas où ils ignoreraient la volonté de leurs électeurs. Cependant, Donald Trump a déjà 279 voix sur les 270 nécessaires. Il faudrait donc qu'au moins 10 grands électeurs changent leur vote. Et même si d'aventure une telle chose avait lieu, cela ne veut pas dire que Trump ne serait pas élu, souligne le Huffington Post.

En effet, la seule fois où ces électeurs sans foi eurent un impact, ce fut en 1836. 23 électeurs de Virginie refusèrent de soutenir le vice-président Richard Johnson car celui-ci était accusé de vivre avec une afro-américaine. Trump, lui, vit avec une Slovène. Donc rien à craindre de ce côté-là…
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE M. ALAIN JUPPÉ

Le peuple américain s’est prononcé démocratiquement et je prends acte de sa décision souveraine.

Je veux ce matin adresser à M. Trump, qui aura demain la charge de conduire la démocratie américaine, un message fort, le message d’un pays ami du peuple américain. Le monde a besoin d’une démocratie américaine apaisée et qui contribue à l’équilibre du monde, aujourd’hui gravement menacé.

Il appartient désormais à M. Trump de définir les grandes lignes de sa politique internationale et les axes de son dialogue avec la France et l’Europe.

C’est à la France et à l’Europe de se mettre en situation de défendre leurs intérêts dans leur dialogue avec l’administration américaine.

Plus que jamais, les Français ont besoin d’une France forte et d’un Président de la République qui puisse être entendu et respecté par ses partenaires.

Plus que jamais, les Français ont besoin d’une Europe soudée, qui s’impose comme un interlocuteur des grands pôles du monde de demain.

Aux Français, je veux souligner tous les risques que la démagogie et l’extrémisme font courir à la démocratie et le caractère vital des choix qu’ils ont à faire.

Plus que jamais j’appelle au rassemblement et à la mobilisation tous ceux qui se font une « certaine idée » de la République et de la France.

Alain Juppé

Cela fait un an que TRUMP est annoncé vainqueur sur Laosophie. Toute notre équipe est heureuse de cette confirmation. Cela prouve que nos analystes Politiques sont bien documentés et savent mieux que les Politologues et les instituts de sondage, prévoir ce qui va se passer.

Mieux encore, il y a 10 ans de cela, nous avons prévenu Alain Juppé, de se préparer à entrer dans les fonctions de Président tout en analysant finement ses concepts de la Politique et ses appartenances au Lobbies Politiques, Financiers, Bancaires, Militaro-Industriel, Soufistes, Ésotériques, illuminatis, catholiques agnostiques.

Notre critique constructive ne fait qu'apporter des voix supplémentaires à notre Ami Alain Juppé que nous connaissons depuis l'aube des temps.

Comme nous connaissons également le FN, il nous apparaît que tous ses hobbies sont ses marques de fabrique, et qu'il s'amuse avec pour se distraire. Et qu'il vaut mieux un Ali Juppé chiite que sunnite ou wahhabite ou Frère Musulman ou Salafiste ou néo-salafiste. Comme il s'emmerde en Politique depuis qu'il a quitté ses lettres Grecques et Latines, et qu'il retourne quelquefois en Grèce dans des îles perdues, pas pour tout le monde, afin de retrouver ses sources, nous avons appris que Zeus en personne lui a demandé de nettoyer les écuries d'Augias, et de réaliser en France les 12 travaux d'Hercule : Apaiser, réformer, rassembler, summissum, medium, vehemens, amplum, conciliare, oratore, delectare, docere, modicum), en référence à Orator ad Brutum de Ciceron.

La Victoire de Trump donne des ailes, à toutes les égéries qui veulent retourner aux sources de la renommée. Trump permet un sans faute à un candidat hors du Système de s'imposer, et de renvoyer le Système Mafieux de ceux qui sont au dessus des lois, et au dessus des élus. Nous avons cinq bonnes années pour apprécier le démantèlement des programmes du Nouvel Ordre Mondial et des accords Militaires avec l'OTAN et l'Europe. Un BREXIT puissance 100 vient de se dérouler aux USA, et toutes les droites, sauf les Sarkozistes, les Péténistes, les Nazis-Nationalistes, les Nazis-National-Socialistes, ne doivent pas s'en réjouir trop tôt.

Le renfermement sur lui-même des USA, promet à nouveau pour l'Europe des droits de douanes, des douaniers, et des entrepreneurs locaux satisfaits de ne pas avoir de concurrence illicite qui viendra à court terme de l'extérieur de l'UE ou qui essaiera de transiter par l'UE.

Nous pensons qu'il ne faudra pas plus de deux années pour revenir dans une Europe des Nations ayant des taux d'imposition et sociaux identiques, avec des barrières douanières pour tout ce qui vient de l'extérieur. L'Europe avec ses commissaires non élus, n'aura plus de justificatif pour exister, chaque Nation, pourra se gérer et gérer ses relations elle-même, dans des traités croisés.

Compte tenu des promesses des élections Américaines, les entreprises Française et Européennes seront tenues aux mêmes droits, soit 15% d'impôts sur les bénéfices, TVA de 10%, relèvement de la première ligne d'exonération d'impôts sur le revenu des personnes physiques à 25000 euros par an.

Privatisation des entreprises et des services dépendant de l'Etat qui n'auraient pas de concurrence réelle, mise en place d'un revenu minimum pour les Français ayant déjà travaillé plusieurs années, et se retrouvant au chômage, d'où la suppression de toutes les agences nationales pour l'emploi, suppression des aides aux associations, suppression des aides aux entreprise, suppression des aides aux ménages, fermeture des barrières douanières pour les migrants économiques et des marchandises détruisant l'emploi en France.

Plafonnement des salaires de la fonction Publique et incitation aux millions de travailleurs sans emploi réel dans l'administration, de rejoindre le privé, en ne donnant plus la sécurité de l'emploi dans l'administration. L'éducation se fera en enseignant les meilleures disciplines que l'on pourra choisir, et en demandant de l'aide à chaque moment pour ceux qui décrochent.

En fait ceci est le programme caché d'Alain Juppé, qui de ce fait résout le chômage, la concurrence sauvage, redonne de l'oxygène aux ménages et aux entreprises. Juppé l'avait bien dit, il prendrait ses mesures dans les propositions que chacun d'entre nous lui aura soumis, et voici donc le résultat de cette consultation dans ses grandes lignes.

Alain Juppé fait encore appel à vous, Peuple Souverain de la France, pour émettre les grandes lignes que vous avez à cœur.
Vos commentaires sont les biens venus pour avoir en programme un vrai menu dont vous êtes les acteurs. Ainsi suivant votre courage et votre ténacité, vous choisirez à être riche beau et cultivé, ou pauvre laid et ignorant.

Juppé cet homme de la Laïcité, avait également préconisé de ne pas hérité et de commencer la vie avec ce que la République égalitariste pourrait donner.

Voilà les suggestion auxquelles vous pouvez être amené à penser, l'avenir est à vous, et Juppé qui vient d'être reconnu comme un écologiste né, ne veut pas vous obérer l'avenir que vous avez imaginé.

 

 

Le précepteur de Télémaque et l'ami d'Ulysse, le Mentor est celui d'Alain Juppé, c'est Tareq OUBROU.

Le plus grand  « FUCK YOU »

MISE EN GARDE

ATTENTION !

Le texte qui suit est écrit avec des mots grossiers.

Des mots qui sont les seuls pouvant se hisser à la hauteur de l’émotion exprimée.

Alors, les commentaires qui délaissent les idées et s’attardent à la grossièreté en voulant nier la source de cette inconvenance, faites pas chier !

———————

Hier soir nous avons vécu un moment mémorable.

Le peuple,

Ceux et celles que nos journalistes disent ne pas être éduqués,

Ceux et celles  que nos journalistes disent être des «racistes»,

Ceux et finalement surtout celles que nos journalistes disent être des  « misogynes !»,

Ceux et celles que nos journalistes traitent de mal embouchés,

Oui, finalement ce peuple qui se fait cracher dessus par cette clique paradant sa  fallacieuse moralité dans son scintillant bel habit de l’hypocrisie…

Eh !  Bien !  Ce peuple a dit à ces larbins au service du pouvoir : « FUCK YOU !».

 

Oui, le peuple a fait la plus grande quenelle épaulée de l’Histoire à ces manipulateurs mondiaux de l’opinion occidentale.

Ces ordures qui font la promotion de la guerre et la promotion des assassinats des dirigeants mondiaux qui résistent aux invasions barbares des libres-échangistes de tout acabit.

Ces ordures qui œuvrent quotidiennement à parfaire l’endoctrinement néocapitaliste en vantant le libre-échange et en travaillant à nous faire consentir aux atrocités que nos prédateurs économiques mondiaux commettent [[1]] pour soumettre toutes les Nations à leur dictat.

Ces ordures qui nous parlent de guerres « justes » [[2]],  de guerres  « humanitaires » et qui ferment les yeux sur les pires atrocités commises par nos armées payées avec nos impôts et nos taxes.

Ces ordures qui mettent leur talent à imputer la responsabilité des massacres [[3]] sur ceux qui défendent fièrement leur population et leur Pays souverain.

Ces ordures qui protègent, à grand coup d’hypocrisie et de mensonges [[4]], ces gens dont ils sont les larbins serviles, qui défendent ce .1% qui agit dans l’ombre des Bilderberg [[5]], des CFR, des Commission Trilatérale et des groupes de discussions secrets qui font des lois du libre-échange [[6]] pour assurer leur immense profit et faciliter l’exploitation des nations du monde entier.

Ces ordures qui défendent cette oligarchie mondiale qui possède la quasi-totalité du pouvoir et de la richesse planétaire.

Oui, le monde journalistique est un monde d’ordures [[7]].

Un monde de grands hypocrites.

Un monde qui joue sur l’hypocrisie d’une moralité tachée par le sang de millions d’individus.

Le peuple a dit  « FUCK YOU »  à ces ordures.

 

Le peuple a dit « la manipulation de notre jugement » ne fonctionne plus.

Vous pouvez vous la mettre où nous pensons, votre manipulation.

Là où notre  «Quenelle épaulée» vous l’indique et là où notre «Quenelle épaulée» vous pénètre.

Parce que voyez-vous la Quenelle n’a rien à voir avec un signe nazi [[8]], mais a tout à voir à «dans ton cul».

Oui « dans ton cul », chastes oreilles de l’hypocrisie qui se colorent de rouge à volonté tellement la sainte pureté les porte. Vous qui n’aimez pas les mots grossiers et qui vous en offusquez «terriblement».

Vous qui vous offusquez des gros mots et qui, par contre, justifiez des guerres atroces et des tueries immondes à travers le monde.

Vous qui vous offusquez des gros mots et qui jugez que les relations avec un Pays où une dictature sanguinaire qui fouettent et décapitent les gens en public n’a pas à être « trop » dénoncées, tout comme ces gens qui occupent illégalement et dans le sang des territoires depuis des décennies et qui peuvent tuer 200 enfants sans que cela ne vous empêche de bien dormir ! [[9]]

Lisez bien ces liens qui truffent le texte.

C’est votre histoire. C’est votre œuvre médiatique.  C’est votre manipulation de l’opinion publique pour la forcer à consentir aux massacres et aux ignominies.

Vous nous avez fait pendant des semaines de la campagne électorale reposant sur une longueur de pénis, mes ordures !

Slate:

En plein débat, Donald Trump a défendu la taille de son pénis (oui, oui, son pénis) [[10]]

Paris Match:

Donald Trump, ses mains et son pénis [[11]]

Le Monde:

En plein débat, Donald Trump fait allusion à son pénis [[12]]

Le journal de Montréal:

Donald Trump nous assure qu’il n’a pas un petit pénis [[13]]

La Presse:

La longueur du pénis de Trump [[14]]

 

Ensuite vous nous avez fait pendant des semaines une campagne électorale surfant sur du «pussy», mes ordures.

CBC

Windsor humane society pulls down ‘grab a pussy … cat’ advertisement [[15]]

 

On nous a parlé de longueur de pénis et de grabbing de «pussy».

Jamais un mot sur les méfaits évidents du libre-échange.

Alors, salutations et au prochain  « FUCK YOU », mes ordures.

 Serge Charbonneau

Québec

Voir la Suite sur : En savoir plus sur http://reseauinternational.net/le-plus-grand-fuck-you/#ZyYTscPESgObvApm.99

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé en 2012

 

Pour Alain Juppé, Nicolas Sarkozy est un «tueur sans foi ni loi»

 

 

De nouveaux extraits du livre Un fantasme nommé Juppé ont été dévoilés en «avant première» le mardi 25 octobre par l'hebdomadaire Les Inrocks. On y apprend notamment qu'Alain Juppé «suspecte» Nicolas Sarkozy d'être «responsable de ses ennuis judiciaires».

«Qu'on ne me prenne pas pour un con ou un naïf [...] Je n'ai pas mené d'enquête, je n'ai pas de preuves, mais il suffit de se poser la question : à qui profite le crime ?», aurait confié l'ancien premier ministre de Jacques Chirac.

D'après l'auteur du livre, Anna Cabana, Alain Juppé aurait donc bien peu d'estime pour Nicolas Sarkozy. Selon des propos qu'Alain Juppé aurait tenu, l'ancien président de la République serait «un tueur sans foi ni loi», «capable de tout pour se débarrasser» de son rival. 

Les Inrocks rappellent d'ailleurs que le principal adversaire du maire de Bordeaux à la primaire de la droite et du centre s'empare de la présidence de l'UMP (renommé Les Républicains en 2015) le lendemain de la condamnation d'Alain Juppé, le 1er décembre 2004. A l'époque, Alain Juppé avait écopé de 14 mois de prison avec sursis et d'un an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.

Le livre écrit par Anna Cabana, épouse de l'ancien directeur de cabinet d'Alain Juppé, est paru le mercredi 26 octobre. L'auteur y révèle entre autres des propos incendiaires d'Alain Juppé vis-à-vis de la police et la justice : «Je n’aime pas les flics et je déteste les juges.»

Belle Famille, Beau papa, Belle Maman, on tue au Vatican et dans les couloirs de l'Assemblée Nationale. L'important et de ne pas se faire tuer. La pratique de la Politique, est tellement basée sur le Meurtre, que même s'il faut que des soldats Français en pâtissent, pour la République, cela correspond à des engagements non tenu, et la France mérite bien de payer quelque Milliards pour avoir la peau d'un gigolo en Lybie.

La Mafia n'est plus en bas de l'échelle sociale, elle domine au plus haut des grades des citoyens aux dessus des LOIS et au dessus de la FOI. Dieu pour apprécier cette bonne volonté des hommes, et qui a déjà envoyé un de ces Fils se faire tuer pour essayer de les racheter, hésite encore à sacrifier sa famille, pour des enjeux de pacotille.

Juppé est né sous le signe de la Vierge, sa mère y a vu un signe de Dieu et son père des emmerdes. Juppé n'est pas non plus un Enfant de Cœur, bien qu'il serve la messe en se servant du vin de Messe, c'est un faux sceptique, qui pense que Dieu n'a pas plus de Foi que lui, la Foi ou la Confiance c'est pourtant ce qu'il demande à chaque électeur en gage de réciprocité, vous votez pour moi, car vous avez confiance en moi, mais ma confiance à des limites que même Dieu ne pourrait contester. C'est pour cela que son programme ne repose que sur des essais, et qu'en Politique, c'est comme à l'armée, on marche comme un seul homme, derrière une seule tête, sans se poser de questions, et sans avoir d'état d'âme.

Juppé voit en effet les religions comme de pures constructions sociales et culturelles qui auraient surtout pour fonction historique d'assurer la cohésion et l'ordre dans les sociétés humaines traditionnelles via par exemple la menace de l'enfer, la promesse du paradis ou encore la notion de péché ou par le mécanisme du bouc émissaire, le Tareq Oubrouc.

D'autant plus que le président turc Recep Tayyip Erdogan menace d’ouvrir les vannes migratoires vers l’Europe si les 80 millions de Turcs n’obtiennent pas le droit de circuler librement à travers toute l’Union européenne ! Il a même fixé un ultimatum : avant Noël ! « Notre patience approche de ses limites, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Nous n’allons pas attendre jusqu’à la fin de l’année. »

La Turquie sera probablement le point central d’un islam moderne, d’un islam conquérant. Le nouveau Tamkine (projet) des Frères Musulmans que soutien Tareq Oubrou qui a également sa mosquée en Turquie . Ces mêmes Frères musulmans dont Alain Juppé, en 2011, avait rencontré des représentants au Caire, qui lui avaient semblé relever « d’un islam libéral et respectueux de la démocratie »passe-t-il par la Turquie ? L’alliance Qatar et Turquie base de ce nouveau projet ? Témoignage accablant d’Omar Djellil sur son parcours aux côtés de Tareq Oubrou, le protégé du candidat Alain Juppé, qui s’est vu décerner la légion d’honneur alors qu’il prêche la haine antisémite, le djihad et la violence armée auprès de la jeunesse française depuis plus de trente ans. https://youtu.be/wRbw95A0gKE
http://www.europe-israel.org/…/revelations-sur-le-protege-…/

Depuis le 15 juillet 2016, Erdogan est devenu la lumière qui éclaire le « sentier »

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a décidé d’affronter la « terre entière », s’il le fallait, pour dérouler sa vision de l’histoire. Ne pouvant attendre des décennies, il a provoqué et laissé faire un « surprenant coup d’état » qui n’avait aucune chance d’aboutir. Il avait besoin d’accélérer le cours de l’histoire de son pays. Une fenêtre s’ouvrait à lui, notamment pour quelques mois avant l’arrivée d’un nouveau président aux USA. C’est dans cette période qu’il fallait agir en démultipliant ce qu’il a entrepris depuis trois ans.

Pour soutenir un homme politique il y a besoin de connaître ses idées et son projet, or cette façon de voir les choses est dépassée en Turquie. Depuis le 15 juillet 2016, Erdogan est devenu la lumière qui éclaire le « sentier ». Depuis ce jour, la situation en Turquie est simple à comprendre, toute personne qui ne suit pas Erdoğan sur son sentier, est un ennemi potentiel et doit être mis à l’écart de toute responsabilité dans le meilleur des cas.

Qui peut l’arrêter dans sa démarche ? Il connait bien les européens et les américains et il a su se rendre indispensable. Au-delà des mots, ils ne feront rien ! Les autres pays et puissances ne comptent pas vraiment à ses yeux. La démarche de Recep Tayyip Erdoğan devrait apparaitre aux yeux de tous prochainement, faire de la Turquie le point central d’un islam moderne, d’un islam conquérant.

Juppé dans son infinie bonté et dans son immense compassion pour les êtres Humains, a décidé de construire une église de France propre (si le mot convient), à l'Islam de France, en bricolant les sourates, comme sa Sainteté le Roi du Maroc Mohamed VI, qui a changé des sourates en plein été, les hadiths, et en enlevant les textes sacrés comme :

Dans la sourate 2, versets 191, 193 et 194, il est écrit :
« Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. »
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf pour les injustes. »

« Le mois sacré pour le mois sacré- le talion s’applique à toutes choses sacrées- Donc, qui transgresse contre vous, transgresse contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. »
Dans la sourate 4, versets 74, 84 et 89, Allah ordonne aux musulmans de faire la guerre aux non musulmans ;
« Qu’ils combattent donc le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. »
« Combats dans le sentier d’Allah, tu n’es pas responsable que de toi-même, et incite les croyants au combat, Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. »

« Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru ; alors vous seriez tous égaux. Ne prenez d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. »
Dans la sourate 5, verset 51, Allah interdit aux musulmans d’établir des relations amicales avec les gens du livre :
« Ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns et les autres. Et celui d’entre vous qui prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Dans la sourate 8, versets 15, 16, 17, 39 et 40, Allah incite les musulmans à faire la guerre en son nom:
« Ô vous qui croyez quand vous rencontrez l’armée des mécréants en marche, ne leur tournez point le dos. »
« Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos-, à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe, celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! »
« Ce n’est pas vous qui les avez tués ; mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais une poignée de terre, ce n’est pas toi qui lançais ; mais Allah qui lançait, et c’est pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. »
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis s’ils cessent, Allah observe bien ce qu’ils œuvrent. »
« Et s’ils tournent le dos, sachez alors qu’Allah est votre Maître. Quel excellent Maître et quel excellent Protecteur ! »
Dans la sourate 9 versets 5, 14,28 et 29, Allah ordonne aux musulmans de châtier les mécréants qu’Il considère comme des excréments :
« Après les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône, laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
« Combattez-les, Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. »
« Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’excrément qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée après cette année-ci. Et si vous redoutez de pénurie, Allah vous enrichera, s’il veut par sa Grâce. Car Allah est Omniscient et Sage. »

Ce verset explique la raison pour laquelle les non musulmans ne sont pas autorisés à fouler les territoires sacrés de l’islam ( La Mecque et Médine).
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »
Dans la sourate 33, verset 27, Allah annonce aux musulmans qu’Il leur fait hériter la terre entière s’ils combattent dans Son sentier :
« Et Il vous fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez jamais foulée. Et Allah est Omnipotent. »
Dans la sourate 47, versets 4 et 34, Allah met en garde les apostats de ce qu’Il leur réserve :
« Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengera Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah. Il ne rendra jamais vaines leurs actions. »
« Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d’Allah puis sont morts tout en étant mécréants, Allah ne leur pardonnera jamais. »
Dans la sourate 61, verset 4, Allah aime ceux qui luttent dans son Chemin ;
« Allah aime ceux qui combattent dans son Chemin en rang serré pareil à un édifice renforcé. »
Et l’Envoyé n’avait-il pas dit selon sahih Bukhari :
« Celui qui quitte l’islam, tuez ! »
Ou encore : « « J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. »

TRAVAIL de la MOSQUEE Cathédrale de BORDEAUX:

Un des gros travaux de Juppé a été de bricoler la Sourate de la Vache sacrée qu'on ne peut plus toucher au profit du Porc loyal que l'on peut manger.

SOURATE DE LA VACHE QUI RESSEMBLE AU PORC.
67. (Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple: "Certes Allah vous ordonne d'immoler une vache". Ils dirent: "Nous prends-tu en moquerie?" "Qu'Allah me garde d'être du nombre des ignorants" dit-il. wa `idh qrala musa liqrawmihi `inna l-laha ya`murukum `an tadhbahu baqraratan qralu `atattakhidhuna huzuwan qrala `a`udhu bi-l-lahi `an `akuna mina l-jahilin
68. - Ils dirent: "Demande pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle doit être". - Il dit: "Certes Allah dit que c'est bien une vache, ni vieille ni vierge, d'un âge moyen, entre les deux, qui devient sacrée après avoir été tuée. Faites donc ce qu'on vous commande". qralu ad`u lana rabbaka yubayyin lna ma hiya qrala `innahu yaqrulu `innaha baqraratun la fariđun wa la bi-krun `awanun bayna dhalika faf`alu ma tu`marwn
69. - Ils dirent: "Demande donc pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise sa couleur". - Il dit: "Allah dit que c'est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir". qralu ad`u lana rabbaka yubayyin lana ma lawnuha qrala `innahu yaqrulu `innha baqraratun šafra` faqri`un lawnuha tasurru n-nažirin
70. - Ils dirent: "Demande pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés, si Allah le veut". qralu ad`u lana rabbaka yubayyin lana ma hiya `inna l-baqrara tashabaha `alayna wa `inna `in sha` alllahu lamuhtadun
71. - Il dit: "Allah dit que c'est bien une vache qui n'a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d'infirmité et dont la couleur est unie, et que vous ne pourrez plus manger car elle est réservée aux tables des imams autoproclamés, par contre Allah vient de lever l'ignominie qui était descendue sur le Porc, et vous permet d'en manger, car dans le cochon tout et bon, et nos frères Bretons ne sont plus des mécréants ". - Ils dirent: "Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité!" Ils l'immolèrent alors mais il s'en fallut qu'ils ne l'eussent pas fait.

En d'autres termes, les religions, aux yeux d'un agnostique, seraient bien trop « humaines » de par leurs modes de fonctionnement et de par les dynamiques anthropologiques sur lesquelles elles se basent (soutien psychologique face à la mort, analogie très anthropocentrique d'un Dieu bâtisseur de l'univers...Grand Architecte qui se serait désintéressé de la nature humaine et qui a envoyé son émissaire, une météorite destructrice pour 2020 sur les Etats Unis) pour qu'elles aient un quelconque lien direct avec toute forme d'intelligence supérieure, tout en n'excluant pas non plus pour certains le fait que ce soit malgré tout possible. D'où cette interrogation constante propre à l'agnostique.

La cohérence de Juppé c'est que hors de la fonction Publique, il n'y a pas d'avenir.

Marine Le Pen

Marine Le Pen sur les pas de Trump en 2017?

Le Front National salue la victoire de Donald Trump. Pour celui-ci, par contre, il s'avère trop tôt de confectionner des alliances globales dans la foulée de la présidentielle US.

Marine Le Pen et le secrétaire général du FN Nicolas Bay ne cachent pas leur enthousiasme sur fond du Brexit et de l'élection américaine, malgré la très faible popularité de Donald Trump en France, 11 % selon les données de l'institut de sondages Odoxa datant de début octobre.

« Félicitations au nouveau président américain et au peuple américain libre! », s'est réjoui Mme Le Pen.

Selon son collègue Nicolas Bay, « la victoire de Trump sur Clinton constitue la victoire du peuple contre les élites, ce qui représente une bonne nouvelle pour la France ». « La ligne de front de la raison depuis le Brexit n'existe plus. Ça veut dire que l'information principale pour nous, les Français, c'est que Marine Le Pen peut gagner en France (…) avec des réponses simples», a estimé pour sa part l'ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin.

« Tout sauf Hillary Clinton » était le slogan de Marine Le Pen, qui semble avoir un autre allié politique capital à l'Est cette fois, en la personne de Vladimir Poutine.

Le milliardaire américain tout juste élu s'est pourtant gardé jusque-là d'afficher ouvertement des sympathies pour Mme Le Pen. De plus, les éventuels premiers échecs de Trump à son nouveau poste pourraient également favoriser de vives critiques à l'encontre du FN dans le cadre de sa lutte avec la Droite française. 

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611091028609735-election-secretaire-sondages-allie-popularite/

1307 – Jean-Michel Vernochet : Clinton vs Trump, vers un Brexit planétaire !

 

08.11.2016  vidéo 41:01 + transcription écrite

Jean-Michel Vernochet répond aux questions de Médias-Presse-Info sur l’élection américaine. Si Clinton est élue, c’est un cloaque d’impuretés qui rentre à nouveau à la Maison Blanche. Si c’est Trump, la conflagration sera telle que le Brexit récent paraitra être de la « petite limonade » aux « élites mondialistes qui nous gouvernent encore ».

8 novembre 2016 un Brexit planétaire  ?

• En quoi ces élections sont-elles exceptionnelles  ?

Parce qu’elles sont une première dans l’histoire de l’Amérique. Beaucoup parlent à ce titre de seconde Révolution américaine après celle de 1776/1777.

Ces élections mettent en évidence le fossé qui s’est creusé entre le Pays légal, les élites au pouvoir, et le Pays réel. La ligne de démarcation séparant le citoyen lambda encore prisonnier du «  rêve américain  », des oligarchies mondialistes s’est transformée ces dernières années en une profonde fracture.

À n’en pas douter le 8 novembre marquera le passage entre deux Amérique  : celle d’avant et celle d’après. À notre tout petit niveau nous devrions connaître en France quelque chose d’équivalent en 2017  : ou bien nous passerons la barre ou, pour le centième anniversaire de la monstrueuse révolution léniniste en Russie, nous retomberons dans le cloaque socialo-libéral.

Dans ces élections américaines se sont deux mondes qui s’affrontent  : le monde du travail, de l’enracinement contre le monde de la finance anonyme, nomade et apatride.

Or il s’agit aujourd’hui, sans exagération d’une lutte à mort. À ce sujet le programme des deux candidats est explicite.

• Pouvez-vous préciser  ?

C’est simple et c’est clair. Clinton compte régulariser dix à vingt millions de clandestins ce que ses opposants qualifient de tsunamigration. Son programme est équivalent à celui de Mélanchon de Valls  : des frontières ouvertes dans le cadre et pour une économie globalisée en route vers la Gouvernance mondiale.

Ceci dans un monde-fourmilière où les individus seront transgenres et où les délais d’avortement seront indéfiniment allongés afin de fournir aux industries cosmétiques et aux biotechnologies des fœtus en pièces détachés. L’État américain couvre déjà ce commerce exercé par le truchement du planning familial. Il n’est pas question ici de fantasme mais d’une cruelle réalité.

Quant au programme de Trump, c’est l’exact contraire de celui de la candidate Démocrate. Le slogan de campagne du Républicain, «  America first  » se traduit surtout par les Américains d’abord, l’intérêt national, individuel et collectif primant.

• Mais Trump a-t-il une seule chance de gagner ?

Si l’on en croit un expert, Julian Assange, fondateur de WikiLeaks (depuis 2012 réfugié politique à l’ambassade d’Équateur à Londres), celui-ci se prononce pour la négative.

Citation  : 
«  Mon analyse ? Il ne lui sera pas permis de gagner, parce que Trump a contre lui tout l’establishment, à l’exception des Évangélistes peut-être ». Et ajoutons des catholiques.

En effet les classes dirigeantes sont liguées contre lui  : les médias, les politiques, la finance mondialiste, le complexe militaro-industriel et de façon générale tous ceux pour qui l’économie n’a plus pour fonction d’alimenter un cycle productif mais de maximiser des profits. Une économie athéiste, c’est-à-dire sans aucune morale supranaturelle, une économie prédatrice insoucieuse de l’épuisement des ressources (fussent-elles humaines), ceci afin d’en extraire le profit ultime.

De ce point de vue Trump se dresse avec force contre le système  : il annonce haut et clair son intention de bloquer la délocalisation des industries. Bref T. s’attaque au profit sans limites et à la financiarisation de l’économie. C’est un authentique crime de lèse majesté.

Raison pour laquelle T. ne peut normalement gagner. On ne défie pas impunément ce Titan ou Moloch qu’est l’ultra capitalisme apatride sans risquer de se casser les os.

Maintenant T. aura peut-être, possiblement, l’avantage en nombre d’électeurs de base mais le système est à ce point verrouillé (et d’une telle complexité) qu’il risque fort d’être surclassé en nombre décisif de grands électeurs.

À la veille du scrutin les prévisions se sont si resserrées qu’il devient même envisageable que ni Clinton ni Trump n’obtiennent les 270 délégués nécessaires. La désignation d’un nouveau président reviendra alors à la Chambre des représentants, elle-même en réélection ce 8 novembre. Et l’on évoque le nom d’Evan McMullin, mormon, ancien de la CIA et de Goldman Sachs. La totale.

• Que faut-il craindre si HC est élue  ?

Son programme, survolé plus haut, est en soi une menace  !

– Abolition des frontières et application d’un plan de submersion démographique parfaitement volontaire et planifié depuis plusieurs décennies par la bureaucratie céleste de l’Organisation des Nations Unies. Ce qui se déroule sous nos yeux en Europe sous couvert d’accueillir des réfugiés fuyant les guerres que nous avons nous-mêmes délibérément allumées et entretenues. Au demeurant les migrants viennent d’autre part que les théâtre de guerre chaude. L’accueil n’est qu’une prodigieuse manne céleste, une industrie qui, des passeurs au Ong engraissent une immense foule de parasites et de truands politiques.

Le programme planifié par la gouvernance mondiale déjà aux manettes à New York, est celui d’un grand brassage de populations à échelle planétaire. Solve et coagula telle est la devise du diable. Atomiser les hommes en détruisant toutes les appartenances d’enracinement et d’identité, de la famille à la nation, en pour en faire une masse informe malléable et manipulable à merci. C’était déjà le projet paneuropéen de Coudenhove-Kalergi, celui d’un métissage universel.

Quand nous comprendrons que l’émigration massive constitue une menace fondamentalement existentielle et pas seulement culturelle, aussi bien outre-Atlantique qu’ici, il sera malheureusement trop tard.

  • Clinton est en outre hystériquement belliciste, notamment à l’égard de ceux désignés comme appartenant officiellement à l’Axe du mal (Russie, Syrie, Iran, Corée du Nord). Le risque d’une guerre avec la Russie est donc effectivement réel. Notamment à l’occasion d’une confrontation armée dans l’espace aérien syrien.

Quand je dis «  ouvertement belliciste  », cela signifie que Clinton obéit là encore à une stratégie globale visant à l’obtention d’un statut d’hégémonie planétaire pour les oligarchies régnantes de la Cité de Londres et de Manhattan. Donc rien de subjectif dans la volonté de pousser les feux de la guerre… éventuellement nucléaire puis que la doctrine d’usage de l’atome pour l’Armée américaine n’est pas la “dissuasion” mais l’initiative, autrement dit l’attaque préemptive c’est-à-dire préventive, la première frappe.

• N’est-ce pas jouer à se faire peur  ?

Il y a des signes sans équivoque  : la Russie a fait récemment procéder à un exercice de protection anti-nucléaire qui a concerné quelque 40 millions de personnes.

Les familles des personnels diplomatiques en poste à l’Ouest ont été conviées à regagner la mère patrie.

Les forces armées de la Fédération sont en état permanent de pré alerte. Bien sûr tout cela serait à nuancer.

La haine déversée par tombereau contre le président russe qui a évincé les oligarques transnationaux qu’avaient laissé s’installer l’alcoolique Boris Eltsine pour dévorer le patrimoine industriels et minier de la Russie ex soviétique.

Notez que les vannes des égoûts médiatiques ont été ouvertes à l’identique et en grand pour Trump et Poutine, associés dans une même opprobre. Cela en dit long sur les méthodes de voyous et l’amour de la paix des nouveaux internationalistes anglo-judéo-américains en marche pour la domination mondiale.

• L’affaire des courriels en deux mots.

Une affaire à rebondissement. Le dernier en date, quelques jours avant le scrutin, mais vite confiné dans le silence et l’inerdiction avec menaces à la clef contre le patron du FBI, auteur du dernier pavé dans la mare. Mais le lièvre a été levé par la police new-yorkaise qui s’est saisie l’ordinateur d’Anthony David Weiner, pédophile avoué et mari de Huma Abedin, collaboratrice et confidente (beaucoup n’hésitent pas à dire “maîtresse”) d’Hillary Clinton.

Les courriels ont révélé une conversation entre l’ex Secrétaire d’État et un conseiller d’Obama, John Podesta (lequel sera le directeur de campagne d’Hillary avant d’être remercié), afin qu’il exerce des pressions sur l’Arabie et le Qatar sachant que ces deux pétromonarchies fournissent en tant qu’État (de l’aveu même des propos échangés), un financement clandestin à l’État islamique. Ce dernier fait est, insistons, explicitement évoqué. Or ces deux pays ont financé à hauteur de 20% – sur deux milliards de $ – la campagne de Mme Clinton  !

[Hillary Clinton, who had served as secretary of state until the year before, urges John Podesta, then an advisor to Barack Obama, to “bring pressure” on Qatar and Saudi Arabia, “which are providing clandestine financial and logistic support to ISIS and other radical Sunni groups”]
Ce courriel est l’un des plus significatifs et des plus accablants car il établit qu’il existe une collusion entre Washington, Doha et Riyad, ces deux capitales étant les financiers de Daech et parallèlement ou conjointement, ceux de la fondation Clinton.

Ajoutons que si le FBI n’a pas accès aux documents classés «  secret défense  », ces documents transmis par un serveur privé ont été de fait «  déclassifiés  » par Mme Clinton elle-même. Or d’après le FBI, ce serveur aurait été piraté par au moins six gouvernements étrangers. À partir de là il s’agit d’une affaire criminelle intérieure dépendant du FBI et non plus de la CIA. Il n’y a plus dés lors aucune raison de ne pas divulguer au public ce dont les adversaires des ÉU ont déjà eu connaissance.

Notons que dans les courriels découverts par la Police de New York dans l’ordinateur de se trouvait également une étrange invitation adressée à John Podesta par le truchement de son frère Tony. Invitation de Marina Abramovic une «  artiste  » serbe sado-masochiste très en vogue dans la moderne Babylone, laquelle se réjouit du futur dîner plus ou moins cannibale, un « Spirit Cooking », organisé chez elle. Celle-ci demande à son interlocuteur si son frère, John Podesta, compte s’y rendre. À nouveau ces déviances en disent long sur le degré de dépravation atteint par ces pseudos élites dirigeantes d’un monde occidental en plein naufrage.

James Comey, directeur du FBI, est lui accusé d’entrave au processus électoral pour s’être immiscé dans le domaine institutionnel au motif supposé de favoriser ses «  amis  » républicains. Des agents du FBI sont aussi mis en cause en raison de leurs relations l’ancien procureur puis maire de New York, Rudolph Guliani. Les soutiens parlementaires de Clinton viennent au final de demander au ministre de la Justice, Mme Loretta Lynch, d’ouvrir une enquête contre Giuliani et les agents du FBI pour les «  fuites  » qu’ils auraient organisées à des fins de manipulations électorales.

Jour J-1, nouveau coup de théâtre  : “ Neuf jours après avoir annoncé spectaculairement l’ouverture d’une enquête pouvant menacer la candidate démocrate, le directeur du FBI a refermé le dossier expliquant que les investigations concernant de nouveaux courriers électroniques n’avaient pas fait apparaître d’éléments neufs… «  Sur la base de cette enquête, nous n’avons pas changé les conclusions que nous avions exprimées en juillet en ce qui concerne Mme Clinton  » déclare James Comey aux présidents républicains des commissions du Congrès. En juillet [sous la pression de sa base] le directeur du FBI avait estimé que la négligence dont avait fait preuve Mme Clinton dans la gestion de ses courriers électroniques ne méritait pas l’ouverture de poursuites judiciaires” [lemonde.fr7nov16].

• On parle cloaque à propos de la fondation Clinton

Les Séoudiens, les Qataris, les Marocains, les Bahreïnis, en particulier les deux premiers, ont tous, de source avérées, apporté des fonds à la Fondation Clinton tandis qu’Hillary occupait le poste de Secrétaire d’État, le Département d’État approuvant simultanément et massivement des ventes d’armes, notamment à destination de l’ Arabie Saoudite… pour un montant de 80 mds de $.

[Julian Assange : Under Hillary Clinton – and the Clinton emails reveal a significant discussion of it – the biggest-ever arms deal in the world was made with Saudi Arabia : more than $ 80 billion. During her tenure, the total arms exports from the US doubled in dollar value]

On sait d’autre part que pour rencontrer la Secrétaire d’État mieux valait effectuer une donation substantielle à sa Fondation. Ne parlons pas les rémunérations pharaoniques -100 à 200.000 $ – des conférence de Bill. Si ce n’est pas de la corruption à très haute échelle, en tout cas cela y ressemble bigrement.

• Maintenant laissera-t-on Trump gagner  ?

Il est évidents que tout sera fait, et jusqu’à la dernière minute pour le faire trébucher. Pensons à l’incident qui a perturbé son dernier rassemblement samedi au Nevada : une alerte au tireur solitaire qui lui a fait quitter la scène un instant. Nous ne reviendrons pas non plus sur les prostituées, grassement rétribuées pour venir témoigner en pleurnichant que Trump, le vicieux, les auraient embrassées dans le cou vingt ans plus tôt  !

Une inconnue majeure demeure cependant : combien de blancs habituellement abstentionnistes iront voter en faveur de Trump  ? Combien d’immigrants illégaux auront-ils été inscrits sur les listes électorales  ?

Mon sentiment personnel est que Trump ne peut pas gagner sinon ce serait un séisme de magnitude 9 sur l’échelle des grands collapsus planétaire

Trump ne peut pas l’emporter, parce que se serait inadmissible, intolérable, horrible. Maintenant c’est ce que l’on avait dit et répété avant le Brexit.

[Julian Assange  : «  My analysis is that Trump would not be permitted to win. Why do I say that ? Because he has had every establishment off his side.Trump does not have one establishment, maybe with the exception of the Evangelicals, if you can call them an establishment,” said Assange. “Banks, intelligence, arms companies, foreign money, etc. are all united behind Hillary Clinton. And the media as well. Media owners, and the journalists themselve  »]

• Pour ne pas conclure  ?

L’humanité et pas seulement l’Amérique se trouvent indéniablement à une croisée des chemin  : nous sommes en effet parvenus sur la ligne de séparation entre une tyrannie globaliste de plus en plus affirmée et l’aspiration à une libre souveraineté des nations.

Parler de tyrannie n’est as une formule de rhétorique, rien d’excessif dans le terme  : il y a un siècle s’enclenchait en Russie le mécanisme de renversement du pouvoir tsariste, le peuples de Russie croyaient se libérer d’un tyran, ce fut pour tomber dans la plus effroyable des servitudes. Un régime que l’on présente toujours aujourd’hui encore comme émancipateur des hommes. Pour notre santé mentale il conviendrait de revisiter en profondeur les mythes forgés pour masquer ce que fut réellement le XXe siècle. Mais là n’est pas le sujet immédiat  !

De la même manière, Bret Baier de Fox News, a été villipendé et du publiquement s’excuser pour avoir dit que «  ses sources  » officieuses estimaient importante la probabilité d’une inculpation de Clinton dans l’affaire des courriels tandis que l’enquête sur les malversations présumées de la Fondation Clinton avançait à grands pas.

Par ailleurs CNN annonce que le gouvernement américain s’inquiète d’une possible cyber-attaque de Poutine le jour de l’élection, soit pour truquer les résultats, soit pour semer le chaos dans les transports en commun afin de déstabiliser les électeurs de Clinton.

Il y aurait encore beaucoup à dire. Laisser moi pour finir citer une prophétie du réalisateur iconoclaste Michael Moore… Lequel considère qu’à tous les laissés-pour-compte de la mondialisation et de la course au profit à tout prix, il reste encore une chose, une seule chose, leur droit de vote. Citation  :

«  Parce ce jour-là les anonymes, les sans grades sont égaux aux millionnaires. Or un millionnaire a le même nombre de voix qu’un chômeur  : Une. Et il y a plus de monde dans l’ancienne classe moyenne qu’il n’y en a dans la classe des millionnaires. Donc, le 8 novembre, les dépossédés vont marcher jusqu’au bureau de vote, recevoir un bulletin, fermer le rideau, et avec la manette, le feutre ou l’écran tactile ils cocheront un grand putain de X dans la case du nom de l’homme qui a menacé de bouleverser et renverser ce système qui a ruiné leur vie  : Donald J. Trump  ».

Concluant  : «  L’élection de Trump va être le plus grand bordel jamais enregistré dans l’histoire humaine et ça sera bon  !  ». Le ciel l’entende.

Jean Michel Vernochet 6 novembre 2016