WWIII : FIN DES TEMPS : Le Nouvel Ordre Mondial et OBAMA préviennent de se préparer aux vagues d'éruptions solaires qui vont brûler la Terre en 2017si Donald Trump est élu, ce qui signifie que le NOM va envoyer des ogives nucléaires sur le Soleil afin de créer un véritable réchauffement.

Publié le par José Pedro

Vous allez peut-être tous brûler en Enfer? Encore une Fin du Monde en 2017 annoncée par ... OBAMA

OBAMA arrive en fin de son règne, et prévient de catastrophes d'énergies solaires et de tremblements de terre si Donald Trump prend le pouvoir. Le Sanhédrin Juif demande à Obama et à Poutine la reconstruction du 3ème temple de Jérusalem qui est coordonné avec la FIN DES TEMPS.

du jeudi 8 décembre 2016

BestOf2016 : Obama donne 10 mois aux institutions pour se préparer aux éruptions solaires dangereuses

 
 
 
22) Vous me direz que l'actualité est particulièrement anxiogène en ce moment et c'est réellement le cas, ne nous voilons pas la face. Les dernières informations parues sur le site en témoigne. Cette nouvelle information vient confirmer que le climat actuel est particulièrement électrique, c'est le cas de le dire. Obama s'est enfin décidé à protéger le réseau du pays face aux risques énormes que constituent la météo spatiale, en l’occurrence les éruptions solaires (En France on peut toujours courir, et on laisse mourir).
Cette problématique n'est pas nouvelle. En 2013 déjà, l'ancien directeur de la CIA James Woolsey a exigé que "Washington prépare le réseau électrique de la nation pour une EMP, soit du soleil ou d'une bombe nucléaire d'un ennemi. Ils veulent que les 2000 à 3000 transformateurs du réseau soit protégés par un boîtier en métal de haute technologie et des pièces de rechange prêtes pour réparer le réseau. Woolsey a déclaré qu'en mettant hors d'usages à peine 20 transformateurs, cela provoquerait une panne d'électricité d'une partie de la nation "pour un long moment."
 
Mais Washington ne prête pas attention, en particulier l'administration. Woolsey a déclaré que certains membres du Congrès s'intéressent à la question, mais que l'administration commence elle tout juste à prêter l'oreille." 
 
 La même année, un rapport de l'assureur Lloyd's of London indiquait que "Les menaces de la météo spatiale sur les réseaux électriques comprennent aussi la possibilité d'événements très graves dans lesquelles un grand nombre de transformateurs pourraient être endommagé. Dans ce cas, la réparation complète du réseau pourrait prendre plusieurs mois (voire plusieurs années) car la disponibilité globale des équipements de remplacement est limitée. Cela aurait un impact énorme sur l'économie mondiale dans son ensemble, et pas seulement sur ​​la production d'électricité et les entreprises de distribution."
 
Cet article paru sur le site la même année évoque le fait qu'une attaque nucléaire à haute altitude pourrait causer le même type d'effets dévastateurs sur le réseau électrique qu'une éruption solaire importante. En 2015, les Etats-Unis ont commencé soudainement à prendre des mesures concernant la défense de leur pays. L'amiral William Gortney, chef du NORAD indiquait alors que: "la dépendance à l'égard des réseaux informatiques et de communications numériques nous rend beaucoup plus vulnérables à une impulsion électromagnétique, qui peut se produire naturellement ou résulter d'une explosion nucléaire à haute altitude. On apprenait alors que le NORAD réaménageait tout son équipement de communication dans son abri anti-atomique datant de la guerre froide.
 
Le décret présidentiel d'Obama 
 
 
 
En 2016, 8 ans après le début de son mandat, Obama vient de prendre la décision de signer un ordre exécutif pour protéger les infrastructures du pays (celui-ci date du 13/10/2016).
"En vertu de l'autorité qui m'est conférée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d'Amérique, et afin de préparer la nation pour les événements météorologiques spatiaux, il est ordonné par la présente comme suit:

Section 1. Politique. Des événements météorologiques spatiaux, sous la forme d'éruptions solaires, de particules énergétiques solaires, et des perturbations géomagnétiques, se produisent régulièrement, certains avec des effets mesurables sur les systèmes et technologies d'infrastructures essentielles, tels que le système de positionnement global (GPS), l'exploitation de satellites et de la communication, l'aviation, et le réseau d'alimentation électrique. Les phénomènes météorologiques extrêmes de l'espace - ceux qui pourraient dégrader de manière significative les infrastructures essentielles - pourraient désactiver une grande partie du réseau électrique, ce qui entraînerait des défaillances en cascade qui pourraient affecter les services essentiels tels que l'approvisionnement en eau, la santé et le transport. La météorologie spatiale a le potentiel d'affecter simultanément et de perturber la santé et la sécurité à travers des continents entiers. Réussir la préparation aux événements météorologiques de l'espace est un effort pour tout une nation qui exige des partenariats entre les gouvernements, les gestionnaires d'urgence, les universités, les médias, l'industrie de l'assurance, les organisations sans but lucratif et le secteur privé.

La politique des États-Unis réside dans la préparation à des événements météorologiques de l'espace afin de minimiser l'ampleur des pertes économiques et des difficultés humaines. Le gouvernement fédéral doit avoir (1) la capacité de prévoir et de  détecter un événement de la météo spatiale, (2) les plans et les programmes nécessaires pour alerter les secteurs public et privé afin de permettre des mesures d'atténuation pour un événement de météorologie spatiale imminent, (3) la protection et les plans d'atténuation, les protocoles et les normes nécessaires pour réduire les risques pour les infrastructures critiques avant et pendant une menace crédible, et (4) la capacité à réagir et à se remettre des effets de la météo spatiale. Les ministères et organismes exécutifs doivent coordonner leurs efforts pour se préparer aux effets des événements météorologiques spatiaux."
L'ordre exécutif continue ainsi énumérant les différentes étapes imposées aux diverses agences gouvernementales et ministères avec à chaque fois un délai d'entre deux et quatre mois pour la plupart du plan et 10 mois pour que tout soit opérationnel. Pourquoi Obama a-t-il attendu 8 ans pour signer ce décret? Et pourquoi des délais aussi courts pour le mettre en oeuvre?

MAJ 16/10/16 du Major Ed Dames:
Suite à ce décret présidentiel, le major Ed Dames a envoyé un mail aux personnes inscrites à sa newsletter (c'est mon cas). Voici son contenu:

 

 

" Message Urgent du Major Dames suite au décret d'Obama à propos du Killshot
Le message suivant provient du Major Dames:
En général je ne communique pas directement avec nos abonnés à la newsletter en dehors d'un événement en direct ou Facebook, mais cela est très important. J'ai d'abord lancé l'alerte au sujet du Killshot lors du programme top secret de la CIA de visualisation à distance, et pendant des années, le gouvernement des États-Unis était au courant de ce qui va se produire. Sauf si vous avez vécu en ermite, vous avez du remarquer à quel point les préparatifs concernant les événements de la "météo spatiale" au cours des deux dernières années " sont devenus une priorité avec des milliards de dollars de financement.

Hier, le président Obama vient de reconnaître par un ordre exécutif que le temps est compté, se rapportant directement à la préparation du Killshot, qui en vertus de la loi, est désormais révélé au public par l'intermédiaire du communiqué de presse de la Maison Blanche. Ainsi, alors que beaucoup d'entre vous ont été distraits par une élection où "les pouvoirs en place" savent déjà qui est sera "élu", les différents gouvernements ont accéléré leur calendrier de préparation pour le Killshot  et ils préféreraient vous le sachiez pas. Ceci est une autre raison pour laquelle le gouvernement des États-Unis et d'autres pays ne se soucient plus la dette nationale - parce que quand commencera le Killshot, cela n'aura plus d'importance."

P.S: cet article ne sous-entend pas que ce type d'éruptions est à prévoir pour une date précise mais les Etats-Unis se préparent pour un danger bien réel.
 
Publié par Fawkes News
  1. Je n'y crois pas.
    Sans être dans le secret des dieux et connaître les enjeux majeurs, je vois dans l'annonce d'Obama un avertissement à l'Europe.
    A l'heure où Russie et USA s'envoient des provocations relativement fortes (puisqu'ils vont jusqu'à évoquer une guerre nucléaire), le travail de fond des USA est manifestement de faire passer Clinton présidente. 
    Puis, dans 6 mois environ, ce sera le tour de la France...
    Quel candidat fera serment de manger dans la main des USA ?
    Et si les Français élisaient quelqu'un de neutre ? Un candidat pour la sortie de l'Europe voire même de l'Otan ?
    Les éruptions solaires sont réelles mais savez-vous que le système Haarp peut faire le sale boulot ?
    Faire une annonce pareille en temps d'élections présidentielles des 2 côtés de l'atlantique, suspect....
    Il faut savoir que si la France quitte l'Europe, il y aura une réaction en chaine et l'union Européenne amorcera sa lente destruction. Pas bon pour les USA ça !

    Pour moi, c'est à mots couverts qu'il indique une date approximative ( 6 mois) et un risque majeur.
    Concernant l'hypothèse où cette annonce serait un "avertissement" destiné à la France pour les élections d'avril et mai 2017, nul besoin pour les Américains de connaître quoi que ce soit en décrets ou lois.
    Dans le cas où effectivement cette annonce serait (je dis bien : serait) un avertissement, il ne peut y être question que de haarp. Cela dit, à force de douter de tout et d'avoir perdu confiance en ceux qui nous gouverne, je peux très bien voir le mal là où il n'y en a pas.lou15 octobre 2016 à 16:44

    RépondreL'ordre exécutif d'Obama ne donne certes pas de date précise mais tend à diriger vers une date relativement proche vu le délai qu'il impose à plusieurs institutions pour appliquer le "plan" prévu.

    A aucun moment l'article n'indique qu'il y aurait des éruptions dangereuses dans 6 mois mais qu'Obama a donné 6 mois aux agences pour se préparer à cette menace que les Etats-Unis n'ont jamais pris au sérieux jusque là. ça s'arrête là. Il n'y a rien d'autres à "croire" comme tu dis lou et encore moins qu'il y aura des éruptions dans 6 mois. 

    Guy Fawkes15 octobre 2016 à 16:22
    Je signale simplement qu'Obama a enclenché cette nouveauté à la fin de son mandat alors qu'il avait tout loisir de le faire pendant presque 10 ans. L'article est donc purement factuel. Après, on peut spéculer sur les raisons de ce soudain intérêt pour la question:- Purement électoral? Peut-être, sauf que ce serait étonnant que les américains aient ne serait-ce que connaissance de ce décret présidentiel donc j'en doute.

    - Lié aux tensions avec la Russie et les risques d'une EMP. Que ce soit la Russie mais aussi la Chine et probablement même la Corée du nord (très agressive), ils ont tous la technologie pour ramener les Etats-Unis à l'age de pierre avec des EMP. Actuellement, les USA tellement pr

    udents et enclins a être les plus forts dans tous les domaines n'y sont pas préparés donc ils se mettent à jour. Cela aurait du sens.

    - Reste l'hypothèse que l'on ne peut pas négliger. Dames prétends que la planète X serait visible fin 2017 et disait que le killshot serait lié à sa venue.

    http://www.fawkes-news.com/2016/09/selon-le-major-ed-dames-la-planete-x.html

    Cela dit, il disait aussi que les US seraient sous loi martiale d'ici au 8 novembre et qu'il n'y aurait pas d’élection américaine et pour l'instant, on ne voit rien venir (à part le risque de guerre bien présent). Peut-être que le killshot non plus n'aura pas lieu, allez savoir. Lui y croit dur comme fer en tout cas.

    - Enfin, c'est un pur hasard, et il n'y a rien d'autre à en déduire, pas plus que de planète X à venir. Simple préparation, par précaution puisque le risque lié aux EMP est bien réel, quoiqu'il arrive. A chacun de voir.

    lou15 octobre 2016 à 15:42
    Je ne suis pas une spécialiste en la matière mais en surfant un peu, on peut trouver des réponses.
    Ce site explique relativement bien les phases du soleil :
    http://mashable.france24.com/monde/20160628-soleil-blanc-taches-solaires

    Ce qui confirmerait que l'annonce de l'éruption solaire d'ici 6 mois est du foutage de g.....Réponses

    michèle15 octobre 2016 à 15:30

    des éruptions solaires alors que le soleil est de plus en plus "blanc" avant le minimum "officiel"??? Il me semblait que les éruptions solaires étaient liées au nombre de taches, serait-ce une erreur de ma part???

    Sur le départ, …. Barack Obama conseille aux américains de se préparer à un désastre

    Lorsque Barack Obama parle en public, il est très rare qu’il le fasse sans un but précis en tête.

    Alors pourquoi, tout d’un coup, a-t-il exhorté les Américains « de se préparer à une catastrophe » ? Le Vendredi 31 mai 2016, Obama a pris un peu de temps sur son emploi du temps extrêmement chargé pour prononcer un discours au centre de coordination de réponse nationale (FEMA), à Washington. Lors de son discours, il a souligné que tous les Américains doivent se préparer à un désastre, ce qui signifie d’avoir « un plan d’évacuation » et d’avoir « un kit d’alimentation bien approvisionné » en cas de catastrophe. Ce sont les premières consignes que j’ai toujours demandé aux gens d’appliquer et ce depuis des années. Mais s’ils ne veulent pas m’écouter, peut-être qu’ils écouteront l’homme qui réside actuellement à la Maison Blanche. L’extrait suivant du discours de Barack Obama vient directement du site officiel de la Maison Blanche

    Ce que nous avons appris au cours des sept dernières années et demi, c’est que même si le gouvernement tient un rôle essentiel, c’est bien à chaque citoyen de se prendre en charge et de se préparer à une catastrophe. Et cela signifie prendre des mesures proactives, comme avoir un plan d’évacuation, avec un kit d’alimentation bien approvisionné en cas de désastre. Si les autorités locales vous demandent d’évacuer, alors vous devez le faire. N’attendez pas.

    Ce discours avait été programmé pour coïncider avec le début de la saison des ouragans, bien qu’ils n’aient pas été une grande menace ces derniers temps.

    Pour preuve, aucun ouragan majeur n’a touché les Etats-Unis depuis 127 mois consécutifs.

     

    Mais, sans nul doute, nous devons tous nous prendre en charge afin de nous préparer au mieux à n’importe quelle catastrophe possible. Les ouragans peuvent créer une situation d’urgence à court terme qui peut durer quelques jours, mais il y a d’autres menaces qui pourraient créer une situation d’urgence majeure et sur une plus longue période de temps. Cette liste comprend des menaces potentielles comme une éruption volcanique majeure, une pandémie naturelle ou malveillante, un tremblement de terre sur la côte ouest ou sur la faille de New Madrid, un tsunami sur les côtes Est ou Ouest, l’impact d’une météorite, le terrorisme islamique, la guerre, une tempête solaire mettant en panne tous les systèmes électroniques, une cyberguerre, un effondrement économique, et des troubles civils résultant de l’imposition du couvre-feu et de la loi martiale.

    Bien sûr, les différents éléments que je viens de mentionner ne sont pas à exclure mutuellement. En fait, dans les différents scénarios, nous pourrions voir plusieurs de ces événements se produire à un rythme rapide.

    Il est intéressant de souligner que lors de son discours, Barack Obama avait également noté que le peuple américain ne fait pas grand chose lorsqu’il s’agit se se préparer…

    Et ce que nous avons vu est un endormissement citoyen, une grande partie des gens n’ont pas de kits de préparation, pas plus qu’ils n’ont de plans d’évacuation.

     

    C’est exactement ce que j’avais remarqué aussi. Il semble que les citoyens s’endorment et qu’ils soient devenus apathiques, et peu de gens semblent vraiment ressentir l’urgence de se préparer ces jours-ci.

    Mes contacts dans le secteur des matériels et équipements de survie m’ont expliqué que les ventes sont très faibles en ce moment. Il y a eu un gros pic à l’automne dernier, mais depuis, l’intérêt pour se préparer à véritablement chuter.

    Mais ces entreprises n’ont aucun souci à se faire parce que le business va reprendre lorsque les événements mondiaux deviendront complètement incontrôlables. Cependant, le plus préoccupant est que les gens n’ont pas su utiliser cette période de calme relatif afin de se préparer.

    Tout comme nous l’avons vu au Venezuela, le temps pour se préparer peut éventuellement finir par manquer. Et un jour, il y aura des millions de parents qui seront absolument horrifiés face à leurs enfants criant de faim et ils n’auront rien à leur donner puisqu’ils n’auront pas tenu compte des avertissements et qu’ils n’auront pas su se préparer.

    Quand ce jour arrivera, beaucoup de ces familles seront contraintes de se tourner vers l’aide que le gouvernement pourra leur offrir à ce moment là.

    Il y a autre chose que je trouve de particulièrement remarquable dans le discours d’Obama, c’est qu’il a expliqué qu’il existait une application 
    « FEMA app » qui peut vous diriger vers le plus proche « abri FEMA »en cas d’urgence majeure.

    Pourriez-vous imaginer, vous et votre famille contraints de vous réfugier un jour dans un « abri FEMA » ?

    File:FEMA - 9010 - Photograph by Andrea Booher taken on 10-31-2003 in California.jpg

    Si vous avez besoin d’informations sur la façon de mettre sur pied un plan d’évacuation, la façon de mettre en place un kit de préparation pour faire face aux catastrophes, comme l’a dit Craig, nous avons une application pour tout cela maintenant. Nous avons une application FEMA en anglais comme en espagnol pour vous aider à préparer votre famille à faire face à un désastre. Vous pouvez mettre à jour les alertes National Weather Service. Vous pouvez obtenir des conseils de sécurité pour plus de 20 sortes de dangers différents. Elle vous fournit des directions vers des abris à proximité.

    Alors si ce n’est pas le cas, vous devez faire tout ce que vous pouvez et dès maintenant afin de vous préparer. Au cours des deux prochains jours, ma femme et moi publierons quelques nouvelles vidéos qui vous permettront de vous préparer au mieux, sur notre chaîne YouTube. En fait, je viens de vérifier et là première est déjà publiée…

    Contrairement au Venezuela, il semble que nous allons bénéficier d’un peu plus de temps afin de mieux nous préparer à la période difficile qui vient. Malheureusement, certaines personnes utiliseront ce temps pour se reposer ou pour faire la fête, mais d’autres mettront à profit ce temps supplémentaire et feront ce qu’elles peuvent pour se préparer au mieux face aux événements difficiles qui se profilent.

    Nous espérons que vous écoutez ces avertissements et que vous tiendrez compte de ces alertes.

    Dans le cas contraire, ce que vous pourrez vous et votre famille subir, vous en serez l’unique responsable.

    Source: theeconomiccollapseblog

    Un chercheur annonce la fin du monde dans dix mois. Selon lui, l'élite mondiale serait au courant et envisagerait de construire des abris pour survivre !

    Certains avaient prédit la fin du monde le 21 décembre 2012. On parle désormais d’octobre 2017. Le chercheur David Meade, auteur du livre Planète X : L’arrivée 2017, craint le chaos total dans dix mois.

    A lire aussi - Un astéroïde géant menace de détruire la Terre

    "Il n’y a aucun doute que cela arrive"

    Selon ce passionné de l'Espace, une planète entrera en collision avec la Terre entre le 23 septembre 2017 et le 5 octobre 2017. Cette planète X éclipsera le Soleil en entier et couvrira toute notre planète. Pour David Meade, l'élite mondiale est au courant que la fin du monde s'approche, et envisage de construire des abris pour survivre.

    "Le public n’est pas informé délibérément pour éviter la panique. Les tremblements de terre ont considérablement augmenté à la fois en nombre et en intensité. Les tempêtes se multiplient également. Des trous et des fissures apparaissent dans la croûte terrestre… enfin les vagues de chaleur se renforcent et durent plus longtemps", a ainsi annoncé David Meade dans son livre.

     
     
     

    PUBLICITÉ

     

    au DailyStar Une théorie confirmée également par l'entrepreneur Robert Vicino. "Il n’y a aucun doute que cela arrive. Ça va être épique, tout droit sorti de la Bible. Si vous survivez et que vous êtes blessés, brûlés par le rayonnement, vous terminerez à tenter de survivre sur une planète détruite avec les rats et les quelques survivants, ça sera l’enfer !", a-t-il révélé récemment

     

     

     

    2017, le grand basculement ?

     

    L’effondrement de l’Empire atlantiste et de sa contre-civilisation tourne au tragi-comique. Le spectacle est tellement désolant que l’on se surprend même à éprouver une certaine gêne devant la petitesse des acteurs pris au piège de cet épilogue pourtant historique. La gêne par exemple de voir le minuscule Obama se ridiculiser encore davantage en donnant des coups de pieds rageurs dans son château de sable; de voir aussi la volaille merdiatique occidentale s’obstiner à piailler en perdant ses dernières plumes de crédibilité; de voir encore la panique des prétendants au trône hexagonal devant leur propre vacuité; de voir enfin la sublime élite européenne se persuader qu’elle a encore un rôle à jouer. La gêne en somme de voir toute la caste dirigeante de l’hyper-Titanic atlantiste s’avilir jusqu’au grotesque pour arracher encore au temps qui les vomit quelques lambeaux de vie. 2017 descend pourtant sur leur nuque comme un impeccable couperet. L’année du grand basculement ?

    L’Empire en voie d’extinction

    On voyait bien la bête pourrir sur pieds depuis quelques années mais le millésime 2016 aura été admirablement dévastateur pour l’Empire atlantiste. C’est l’année où tous les derniers joints de l’édifice ont pour ainsi dire pété en même temps.
    Le Brexit; l’éviction du gang Clinton par le déplorable Trump; la montée irrésistible en Europe des partis souverainistes; la perte totale de crédibilité de la machine à enfumer merdiatique après la chute d’Alep, bref, autant de déculottées qui ont poussé toute la pègre ultralibérale de l’Empire dans les cordes.
    Matrice et capitainerie du Système, les Etats-Unis en ont pris pour leur grade, nécessairement. De l’Ukraine à la Syrie en passant par la Libye ou par l’Irak, toutes ses opérations de regime change ont foiré lamentablement.

    Sans nous appesantir sur le désormais «failed state» ukrainien (1), la perte d’Alep en décembre dernier représente sans conteste le coup de grâce, l’humiliation ultime d’une machine à dévorer le monde qui va devoir s’habituer à bouffer de la compote à la paille désormais.
    D’où la rage d’adolescent attardé manifestée par le pitoyable Obama dans les derniers jours de son pitoyable mandat.
    Même ses provocations contre Poutine ou ses manœuvres pour savonner la planche à son successeur auront tourné au fiasco.
    En expulsant 35 diplomates russes sur la base d’accusations fallacieuses par exemple, le POTUS espérait sans doute pouvoir encore jouer les gros bras dans une ultime passe d’armes intercontinentale. C’est raté. Le haussement d’épaule de Poutine (2) lui a renvoyé sa fanfaronnade en pleine tronche avec le claquement sec et terriblement humiliant d’une gifle diplomatique.

    Le constat est sans appel: Obama-le-pitre aura sans aucun doute possible été le pire POTUS depuis la Seconde Guerre Mondiale, c’est-à-dire le meilleur finalement. Il laisse en effet derrière lui un Empire en voie d’extinction, pour ainsi dire ruiné, que plus personne ne craint, et désormais guetté par une dislocation qui pourrait bien surprendre par sa rapidité.
    Merci à lui.
    On ajoutera à ce stade que cette dislocation pourrait prendre une forme inattendue dans la guerre qui oppose Trump à l’Etat profond US désormais. Sur MSNBC, un sénateur vient ainsi de menacer Trump, suggérant à mots à peine couverts que la CIA pourrait bien vouloir sa peau (3).

    Suicide merdiatique

    L’affaire d’Alep aura aussi permis à la volaille merdiatique d’achever son suicide en beauté.
    En près de 6 ans de tueries encadrées par les services secrets de moins en moins secrets de Washington, Riyad, Ankara, Londres, Tel-Aviv ou Paris (4), on croyait avoir tout vu, tout lu en matière de désinformation sur cette prétendue révolution syrienne et ses rebelles bisounours – notamment de la part d’une gauche française totalement ravagée par un crétinisme romantique effarant.
    Avec la prise d’Alep-est pourtant, les dernières bornes de la décence n’ont pas seulement été repoussées, elles ont été littéralement explosées dans une formidable crise d’hystérie merdiatique où les rumeurs les plus folles de massacres et même de viols collectifs par les troupes syriennes ont été présentées comme des faits avérés.
    C’était comme si au sein des rédactions occidentales – devenues officines du «Ministère de la vérité» de l’Empire depuis quelques années déjà (5) –, on avait joué à qui aurait l’idée la plus délirante, la plus malsaine pour tenter de susciter encore la mobilisation et sauver la rébellion qu’on avait fantasmée.

    Tout cela pour qu’à la fin, les seuls charniers découverts dans une Alep libérée soient ceux de civils torturés et massacrés par les rebelles bisounours qu’on avait tenté de faire passer durant 6 ans pour les dignes héritiers du Che (6).
    Là encore: passé la colère aux moments cruciaux de la bataille, on s’est surpris à éprouver ensuite une certaine gêne face à l’ampleur des démentis que le réel infligeait coup pour coup aux délires d’une corporation merdiatique désormais réduite à un troupeau bêlant de petits militants hallucinés.

    Le nouveau complot de Poutine

    Mais comme on le sait le ridicule ne tue pas, hélas.
    Et la plume encore puante de ses derniers mensonges orientaux, on a pu voir ensuite avec quelle dévotion hargneuse ledit troupeau s’est vite remis au garde-à-vous pour alimenter les nouvelles minutes de haine antirusse commanditées par l’éditeur-Système (7).
    Ainsi, déjà accusé d’avoir en quelque sorte placé Trump à la Maison-Blanche, Vladimir Poutine est désormais soupçonné de vouloir organiser cette année encore une série de quasi coups d’Etat en Europe pour y placer, là aussi, des (es)-pions à lui lors des élections en Allemagne et en France notamment.

    C’est le dernier complot cosmique mis au jour par nos rigoureux enquêteurs nourris au grain bio de la déontologie et de l’éthique des grandes écoles de journalisme officielles: Magic-Poutine s’apprêterait… à prendre le contrôle du monde-libre par extrêmes-droites interposées. Si si. (8)
    Magic-Poutine version grand méchant de Comic Books: c’est du lourd, du massif, de l’indiscutable, et on a déclenché des guerres intergalactiques pour moins que ça.
    Bêler d’effroi pour le compte de l’Empire est un travail harassant, à n’en pas douter.

    L’UE en plein naufrage

    Du côté de l’UE de Bruxelles, le naufrage se poursuit aussi sans encombre. La nausée des Européens est désormais telle que, à nouveau, tous les plumitifs du Système sont mobilisés (encore eux, les pauvres) pour sauver la succursale étasunienne.
    Dans L’im-Monde du 21 décembre on pouvait ainsi lire en se pinçant le nez: «La Commission européenne n’a rien à voir avec la description technocratique qui en est faite (…) Jean-Claude Juncker (…) s’efforce de taxer les multinationales, de faire la chasse aux paradis fiscaux et d’avoir une gestion politique – comprendre de gauche – des politiques budgétaires.» (9)
    Ce que confirment pleinement d’ailleurs les révélations du Guardian du 4 janvier dernier (10), selon lesquels «Juncker aurait bloqué des réformes contre l’évasion fiscale».

    Mais allez, on ne va pas chipoter comme disent nos amis belges. L’UE c’est chouette, c’est beau et ça sent bon puisque l’’im-Monde et ses clones vous le martèlent, et d’ailleurs tous les retraités grecs vous le confirmeront.
    Reste que malgré les efforts déployés pour sauver l’image de l’UE, ça commence franchement à sentir le sapin pour le machin et nous, on aime bien..

    Une fois n’est pas coutume, nous nous risquerons même au jeu des pronostics pour dire que 2017 aura sa tête, à l’UE de Bruxelles donc, avec une probable série d’xxExit qui seront sinon accomplis du moins franchement sur les rails avant la fin de l’année.
    La perspective est tellement jouissive qu’on se laisserait presque aller à pousser pour l’occasion un petit «Jun-cker, blai-reau, le peuple aura ta peau»
    Patience.

    En attendant un Trump à Paris

    Pour boucler la boucle, on voulait encore souligner le spectacle lamentable donné par l’ennuyeuse petite troupe d’énarques en lice pour la Présidentielle française. Ce qui confirme d’ailleurs que le théâtre, plus c’est subventionné, plus c’est de la…, enfin plus c’est mauvais quoi.
    En ce moment, la sitcom en est à la primaire de l’autre tête dite «de gauche» du Parti inique, pardon, unique, aux commandes, et nous voulions évoquer un peu la vacuité abyssale de la chose. Et puis nous y avons renoncé. Un coup de mou sans doute, non pas devant l’ampleur de la tâche, nous ne sommes pas si paresseux, mais devant son inutilité. Si vous en avez la force, il vous suffit en effet de vous infliger un JT de temps en temps pour être édifiés. Nous, on y arrive plus.
    Alors pour faire court, nous nous risquerons là encore au jeu des pronostics en disant qu’il est bien possible, sinon probable, que les Français décident enfin de tirer la chasse sur cette caste d’énarques et autres enfumeurs néolibéro-progressistes en choisissant leur propre Trump, quel qu’il soit. «N’importe qui plutôt qu’un de ceux-là», nous paraît l’engagement citoyen le plus responsable et respectable qui soit par les temps qui courent.

    Epilogue

    L’Empire atlantiste est donc enfin entré dans la phase finale de son effondrement.
    Les Etats-Unis dévissent et la succursale européenne se débat pour survivre aux secousses.

    Partout les idéologues et les artisans du chaos sont désormais démasqués, conspués, et la machine merdiatique qui recouvrait leur sale petite mécanique d’un vertueux vernis est en panne.
    Les temps sont tragiquement propices au changement.
    2017 sera-elle l’année du grand basculement?
    Tout est prêt.

    La vérité sur l’Ukraine exposée au Parlement européen

    2 Trump et d’autres saluent la décision «mûre» de Poutine de ne pas répondre aux sanctions américaines

    3 Did Chuck Schumer Just Threaten Donald Trump?

    4 Liste d’officiers de la coalition américaine capturés à Alep-Est

    5 Goebbels peut aller se coucher

    6 Alep: des charniers de civils découverts dans des quartiers libérés des combattants

    7 Guy Verhofstadt: «Résistons à la guerre hybride que Poutine mène contre l’Occident»

    8 Le Monde craint «la cyberguerre de Poutine» à l’approche de la présidentielle française

    9 [Le Monde] Vous reprendrez bien un peu de propagande UE avec votre propagande Alep ?

    10 Juncker aurait bloqué des réformes contre l’évasion fiscale, selon le «Guardian»

    source: http://www.entrefilets.com/2017%20le%20grand%20basculement.html