WWIII : Les Francs-Maçons nous ont volés, dans le privé on part à la retraite avec moins que le SMIC, dans le Public avec son dernier Salaire augmenté.

Publié le par José Pedro

Juppé: si les Français ne l'élisent pas, «ils devront se démerder avec les retraites, moi je suis parti à 57 ans avec 80 000 euros par moi(s), faites comme moi, moi, moi, et moi»

  • Par 
  • Mis à jour 
  •  
  • Publié 
Alain Juppé, maire de Bordeaux

Il ne devrait pas y avoir de différences entre PRIVE et PUBLIC, et des passerelles de l'un à l'autre avec les mêmes droits et devoirs.

Le chômage est un instrument du capitalisme sauvage comme le dit Etienne, mais il faut y mettre des noms et des organisations, critiquer les Franc-Maçons qui semblent s'égarer dans leurs études et buts, mais le droit à un emploi peut également être un dû dans les lois de la république, à faire respecter, avec comme possibilité de trouver une place réservée dans les 4 millions de PME sans compter les entreprises agricoles, ni les fonctionnaires. Le salaire des ex-chômeurs serait alors remplacé par toutes les subventions des chômeurs et des entreprises. Il faut savoir que les entreprises donnent à l'état 30% des bénéfices sauf les multinationale qui font de l'optimisation fiscale, et que l'Etat reverse en subvention 25% de ce qu'il perçoit à des entreprises subventionnées, ce qui ne le fait gagner que de 5%. Si on annonçait un taux d'imposition de 5% des entreprise, il n'y aurait plus, du jour au lendemain, de paradis fiscaux.

« La quête métaphysique a toujours existé et cela certainement depuis que l’homme existe. Tchouang Tseu résumait ainsi au IVème siècle avant Jésus-Christ cette quête en disant : « Il y avait quelque chose dans un état de fusion avant la formation du ciel et de la terre… Il peut être regardé comme la Mère de l’Univers. Je ne sais pas son nom. Pour lui donner un titre, je l’appelle Voie (Tao). En m’efforçant de lui faire un nom, je l’appelle Grand ».

Car c’est bien de cela dont il s’agit : une quête métaphysique qui attire au sein de la Maçonnerie tous les hommes représentant toutes les couches sociales, tout attribut social confondu, qui s’interrogent sur le sens de leur vie et de la vie. Plutôt que de laisser des politiciens, des philosophes ou des religieux leur dicter la « meilleure façon » de penser, ces hommes préfèrent étudier librement ce que l’on appelle la Tradition afin de trouver par eux-mêmes, hors de tout dogme et de toute influence extérieure, les réponses aux questions les plus importantes que chacun peut se poser au sujet de sa vie en particulier et de la vie en général. Ils le font en jurant sur la Bible de Satan, de ne rien dévoiler, et de se soumettre à l'échelon du dessus, sans rien garder de leurs connaissances antérieures, et sans critiquer les informations que les premiers grades reçoivent et qui sont contredites par la suite.

Peu le savent s’ils ne sont déjà Maçons, mais la Franc-Maçonnerie est actuellement la seule école initiatique encore existante, du fait que toute les autres écoles ont été détruites pour arriver à la pensée unique, qu'on veut vous faire dire et que vous devez croire en échange de l'affairisme, du Satanisme, et des réunions Lucifériennes.

La seule, car d’autres ont existé à d’autres époques telles que, les Rose-Croix déjà cités, les Martinistes et d’autres associations se rattachant à la même Tradition tels que et entre autres, les Esséniens et les Cathares, qui existent toujours mais que l'on veut que l'on vous cache.

Pour le moment, car ces différentes écoles non actives aujourd’hui peuvent, en fonction de certaines impulsions, de certaines intuitions et de certaines circonstances être réactivées, « réveillées », comme tout agent dormant dans une des quelconques agences de renseignement, qui commande à la place du Président élu pour la frime et pour la Populace.

Initiatique, car elle délivre une initiation grâce à un Rituel précis qui permet au récipiendaire – celui qui veut entrer en Maçonnerie – de recevoir la Lumière, et pour cela il suffit de se mettre en plein soleil, et d'éviter les salles obscures des Loges de l'obscurantisme absolu.

Mais recevoir la Lumière est, là aussi, à comprendre de manière symbolique. Cela serait trop beau de vivre son initiation et de croire qu’ensuite tout sera différent. C’est un symbole encore une fois, comme tous les symboles que la Maçonnerie met à la disposition de ses membres. Un symbole qui ouvre sans aucun doute l’esprit à une nouvelle conception creuse du monde, mais un symbole malgré tout qui, comme tous ceux utilisés en Maçonnerie, oblige le chercheur à faire un véritable travail à l’intérieur de lui-même, ce qui l'empêche de s'occuper des choses qui ne le regarde pas. C’est ce qui est exprimé dans la formule V.I.T.R.I.O.L. dont plus d'un Franc-Maçon est mort, que chaque récipiendaire découvre dans le Cabinet de Réflexion lors de sa préparation à la Cérémonie d’Initiation. « Visite l’Intérieur de la Terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée ». Inutile d’en dire plus…il y a un crâne, une bougie, et même pas de pain sec. C'est la cellule dans laquelle les Francs-Maçons se retrouvent en garde à vue, avant de se faire trancher la gorge, s'ils émettent un son disgracieux.

La Franc-Maçonnerie, c’est à la fois l’une de ses forces et l’une des raisons des critiques qui lui sont faites, ne délivre pas une formation ou un modèle à suivre, comme beaucoup pourraient le souhaiter, c'est un endoctrinement et un lavage de cerveau, il n'y a qu'à consulter les commentaires des Maçons qui en sont sortis en caleçon. Cette façon de faire existe dans des associations dites profanes mais elle possède le gros défaut d’imposer une pensée unique dans le but d’obliger ses membres à penser exclusivement de la façon qui convient à l’association, ce qu'on ne retrouve plus dans la Franc-Maçonnerie car les frères en stage de réinsertion, ne pensent plus, ne dorment plus et ne boivent plus. Tout autre forme de pensées étant fortement déconseillée voire même interdite si on n'est pas dans la Franc-Maçonnerie qui a les moyens de faire croire l'inverse de ce qu'elle fait.

La Maçonnerie elle n’a qu’un but : donner à chacun les moyens de se libérer de l’emprise de son environnement mental et social habituel en devenant un chou-fleur– sans imposer aucune solution pré-établie – afin de laisser le chercheur trouver par lui-même et en lui-même la vérité qui lui semble le mieux correspondre à l’ordre naturel des choses et du monde, qui est le suicide.

C’est pour cela que la Maçonnerie attire des travailleurs sincères qui ont décidé de consacrer une partie de leur temps à l’étude de textes qui embrouilles l'esprit, à l’utilisation d’outils, de symboles et à participer à des Rituels afin de découvrir par eux-mêmes les cubes et les assemblages– il est important de le souligner une nouvelle fois – la réponse aux questions qu’ils se posent et que normalement tout être conscient vivant sur cette Terre se pose un jour: à quoi je sert, dans cette foutue tanière.

La Franc-Maçonnerie n’impose rien, ne suggère rien, si ce n’est de travailler sur soi. C’est par un travail initiatique que les progrès se feront. Tu travailles sur toi et tu fou la Paix aux autres. Chacun est libre de se perfectionner comme il le souhaite, aidé, encore une fois, par des textes issus de la Tradition et par une utilisation d’outils, de symboles et de rituels tous conçus, pour éveiller la conscience individuelle de pauvre niais.

Ces symboles proviennent de différentes origines principalement de la tradition biblique de la Bible des phallocrates, des cabalistes et sorciers, des alchimistes et imprécateurs, des ésotéristes et des Satanistes ainsi que de différents courants initiatiques remontant à l’Antiquité avec Pythagore et l’influence de la civilisation égyptienne, gardienne elle-même d’une Tradition encore plus ancienne.La Tradition est tellement ancienne chez les Francs-Maçons qu'aucun d'entre eux n'est arrivé à en voir le bout, mais pendant ce temps ils ont été des bénis-oui-oui de leur hiérarchie qui a décidé pour les autres ce qui serait le meilleur pour l'humanité et pour les extra-terrestres ou présentés comme tels qui veulent la gouverner.

Il serait faux de croire que les symboles utilisés en Maçonnerie lui appartiennent. La plupart existaient déjà dans la Chine antique, chez les Grecs ou encore chez les Romains, et dans la glyptique Egyptienne ou l'on retrouve des soucoupes volantes.

Certains souhaiteraient que la Maçonnerie adapte ou modifie quelques-uns de ses symboles et de ses rituels au mode de pensée de l’époque actuelle, mais ce serait gâché le temps de recherche des chercheurs qui ne trouvent rien à dire sauf qu'ils recherchent. Ce serait une erreur car les symboles et les rituels utilisés en Maçonnerie n’ont pas d’actualité, ils sont intemporels et impersonnels. C’est ce qui fait leur force, leur efficacité et leur universalité. C'est pour cela ceux qui n'en ont pas assez, on leur fait collectionner les timbres, les étiquettes de bière, ou les bouchons de Champagne. C’est ce qui fait aussi que chacun, quel que soit son niveau, ses compétences et ses capacités intellectuelles, peut les utiliser avantageusement.

Il est difficile voir même impossible de décrire ici dans le détail l’utilisation des symboles et des outils utilisés en Franc-Maçonnerie, cela prend 20 ans pour un bon adepte et toute sa vie pour un cancre. Chargés de sens, chacun les interprétera à sa mesure pour en faire de nouveaux, c'est ainsi que la Franc-Maçonnerie s'enrichi tel un Talmud, ou une Torah. Cette interprétation évolue constamment, s’affinant sans cesse en fonction du degré d’ouverture et d’évolution du Maçon qui les étudie, ce qui nous donne des chercheurs qui cherchent dans les différentes périodes du crétacé antérieur au Trias supérieur.

C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup pensent que la Maçonnerie est une société secrète et discrète. En fait, la Maçonnerie n’a aucun secret si ce n’est certains signes ou attouchements utilisés pour la promotion dans les administrations, comme signe de reconnaissance par les Maçons lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois. Il existe suffisamment de livres que l’on peut trouver dans des librairies spécialisées qui en disent plus que ce que la plupart des Maçons pourront lire et entendre dans leur vie de Maçons. Il faut à peut près 10 ans à un maçon pour reconnaître un autre Maçon, ce qui est utile dans les conflit entre Maçons. S’il y a un secret, c’est un secret qui concerne le Maçon lui-même, la particularité de son évolution personnelle qu’il aura obtenue grâce à son travail, à son honnêteté et à son assiduité en tant que rouage bien rodé et auto-programmé pour se parler à lui-même dans un désert afin d'occuper l'univers. Il faut également reconnaître que ce travail, que cette évolution, va petit à petit faire que le Maçon réfléchira, pensera, agira et se comportera d’une façon différente de celle adoptée par la majorité de la société. Les asiles de Maçons n'existent pas car on leur a appris à se trancher la gorge tout seul. C’est certainement là le seul véritable secret. Tout a déjà été dit. Tout a déjà été révélé. La différence, le fameux secret, est tellement personnel qu’il est totalement impartageable même au sein du milieu maçonnique, même entre les Maçons eux-mêmes. Bien entendu on a créé des Maçons récolteurs du Grand secret, en interrogeant individuellement les Maçons, qui ont confectionné le Grand Secret des Maçons.

Une autre raison à l’idée de la présence d’un secret en Maçonnerie, est que depuis toujours, et aujourd’hui encore, ceux qui pensent, vivent et agissent différemment ont toujours été pourchassés et éliminés par les différents pouvoirs en place dans les différents entreprises et administrations, ce qui s'appelle la chasse aux sorcières. Les plus récentes persécutions ont eu lieu durant la seconde guerre mondiale lorsque l’Allemagne nazie dont Hitler, Franc-Maçon de la Loge de Thulé,  a décidé de déporter et de supprimer une quantité impressionnante de Frères parce que leur liberté de penser, opposée bien évidemment à toute idée de dictature, si elle n'est pas validée par la nécessité qui fait Loi, représentait un danger bien réel qui pouvait concourir à court ou moyen terme à contrecarrer les projets de domination du monde par ce pays. Avec les Francs-Maçons Alert Pike et Mazzini, qui comme tous les Franc-maçons de haut degré, se réjouissent de la naïveté et la subordination de leurs Frères Inférieurs, ils ont les mains libres à quelques uns pour faire les Guerres et pour détruire l'Humanité, car depuis qu'il y a des robots, ils n'ont plus besoins du Franc-Maçon de base, qu'il faut occuper, materner, éduquer, sortir pour copuler, pisser et chier, chose qui n'existe plus dans un monde proche de l'esprit et éloigné du corps. Nous avons même mis au point une méthode pour la Base, si elle se révolte, et si elle ne veut pas se trancher la gorge comme à chaque 

Les pays communistes ont eux aussi toujours pourchassé les libres-penseurs. La révolution Communiste est l'Oeuvre de Frères Franc-Maçon qui a tué le plus d'humain sur terre. La Russie aujourd’hui débarrassée des diktats du Parti Soviétique a permis la réouverture de Loges Maçonniques reconnues par la Grande Loge d’Angleterre, garante de l’unité d’action mais jamais de l’unité de pensées.

Les alchimistes, dépositaires eux aussi du même savoir ancestral ont dû, pour se protéger, inventer un langage codé basé sur l’utilisation de termes simples tels que l’Or, l’Argent, le Souffre, le Mercure pour dissimuler leurs concepts philosophiques libérateurs qui en a conduit plus d’un directement au bûcher.

La liberté est souvent réclamée par la majorité, mais donner aux hommes le pouvoir de se libérer eux-mêmes a représenté, représente et représentera encore pendant longtemps une menace pour ceux qui ne rêvent que d’asservir les masses inconscientes en leur imposant une doctrine qui, la plupart du temps, ne sert en définitive que les intérêts de ceux qui cherchent à l’imposer. Ce qui est le plus grave destin de la Franc-maçonnerie, parlez et agir au nom de tous, en imposant une forme de gestion de l'humanité, sans que celle-ci ait son mot à dire. Prendre les mauvaise idées aux autres et leur imposer telle est la Franc-Maçonnerie. Tuer pour ne pas être Tué, telle est notre devise lors de la tenue. Un bon humain est un humain mort ou Franc-Maçon s'il n'obéit pas, mais plus pour longtemps car les robots serviront de base.

 

Fais-moi ce signe...

Depuis que je suis des vôtres, j’ai en effet compris et on nous l’a maintes fois fait comprendre que dans notre Rituel rien n’est superflu.

C’est effectivement là qu’a commencé toute la découverte symbolique du temple et du rituel et notamment des premiers secrets de la franc-maçonnerie ; chaque mot, geste, objet ou symbole compte et en particulier le signe d’ordre et le signe pénal.

Il me paraît en effet impossible de distinguer l’un sans l’autre tellement ils sont étroitement liés dans la façon de les exécuter certes, mais aussi dans ce qu’ils représentent en tant que symboles.

Je ne ferai aucune description technique du geste que nous connaissons toutes et sans lequel nous ne serions pas ici, encore que chacune ait son style pour le réaliser.

Le signe d’ordre doit se faire les pieds en équerre afin de toujours nous rappeler notre condition d’homme et de femme, capable de tout et son contraire et que nous devons prendre en compte la totalité de ce que nous sommes, c’est à dire ce qui est bien en nous mais aussi ce qui l’est moins, le signe d’ordre nous renvoie également à la matière que nous sommes en semblant nous enraciner encore dans cette terre, dans ce limon de la création dont notre corps est issu. Il symbolise également l’égalité qui règne entre toutes les sœurs et les frères, quelque soit leur rang social, leur intelligence ou leur fortune.

Il résume donc toutes les qualités de la maçonne, il lui rappelle qu’elle est astreinte au silence.

Ce signe qui consiste, en étant debout, les pieds formants un angle droit comme au garde à vous, s’engageant ainsi sur l’honneur, à toujours agir selon le droit et le devoir, s’attachant à juger de tout avec impartialité. De même ce signe d’ordre nous rappelle qu’il faut établir tout jugement sur des bases solides pour assurer l’harmonie et la solidité du temple que l’on construit.

En fait, ce signe au premier degré se divise en 2 composantes successives de significations différentes mais indissociables : la mise à l’ordre et le signe proprement dit.

La mise à l’ordre peut être une marque de respect envers l’assistance des autres sœurs (vénérable maitresse et vous toutes mes sœurs). Le signe s’adresse à toute l’assistance. En fait toutes les sœurs font ce signe au 1er degré, de l’apprentie à la Vénérable et uniquement dans l’enceinte du temple donc lors de la tenue.

Notre bras droit à l’horizontal conforte le fait que la matière du corps soit totalement attachée à la matière terrestre, pour vivre la vie matérielle. L’homme peut en effet ne choisir que de vivre pleinement cette vie matérielle, nous autres francs maçonnes avons choisi en plus de nous interroger, de chercher, de comprendre l’autre partie de nous-mêmes, la partie invisible et immatérielle, celle qui fait que nous sommes aussi autre chose que de simples corps de chair et de sang.

C’est le sens de la main droite placée sous la gorge, le pouce en équerre et qui semble contenir le bouillonnement de nos passions que je qualifierai de « terrestres » cette main au ras du cou signifie la barrière à établir entre ce qui vient de l’esprit et du corps. Autrement dit la main vient ici protéger l’esprit des passions venues du corps. D’une certaine manière elle est là pour contenir les bouillonnements intérieurs et permet de garder la tête froide. Il faut que la raison maitrise le corps et le cœur.

L’efficacité du geste est telle que le corps est non seulement jugulée en profondeur mais dans son expression même. De surcroît les jambes étant en équerre tout effet de jambe ou de manche devient interdit. Il n’y a de ce fait aucune fuite d’énergie inutile qui reste alors entièrement canalisée vers l’esprit.

D’un point de vue purement géométrique, l’ensemble des gestes est fait de perpendiculaire, de niveaux, d’équerre évoquant les outils de la Maçonne, la droiture et la justice qu’elle doit incarner.

Quant au signe

N’est-il donc pas une simple marque de respect mais aussi et surtout d’une part une marque d’égalité vis-à-vis des autres sœurs et d’autre part une mise en condition de concentration sur ce qui se passe, se dit, ou avant même de prendre la parole.

Le signe

Proprement dit mime un égorgement. Comme il m’a été dit lors de mon initiation « vous préfèreriez avoir la gorge tranchée que de révéler les secrets qui vous ont été confiés ».

Certes le secret doit être gardé, sans lui la Maçonnerie ne serait plus. Le secret est garant de la pérennité de notre Ordre. D’ailleurs on peut se demander quel serait l’intérêt de parler hors la loge à des profanes des travaux qu’on y fait ? Ces travaux sont tellement personnels que je ne vois pas à qui on pourrait en parler sinon à une sœur ou un frère. De là à penser que le viol de ce secret ne serait pas digne d’une maçonne il n’y a qu’un pas voire trois que je suis prête à franchir.

Par ailleurs le cou est le passage anatomique éminemment riche, on y trouve notamment le larynx siège de la voix, le signe nous rappelle donc aussi que le silence est une des vertus essentielles et indispensables de l’apprentie.

On pourrait dire aussi que le secret maçonnique est inviolable par sa propre nature puisque la maçonne le sait, ne l’a appris de personne, elle l’a découvert à force d’aller en loge d’observer de raisonner et de déduire que doit-on alors protéger si le secret est inviolable ? Je dirai alors que l’initiation est l’entrée par la porte du temple et le secret en est la clé.

C’est sans doute protéger chacune des expressions individuelles garantissant à chacune des sœurs le respect de la propriété de sa réflexion, de son point de vue, de ses sentiments car chaque expression individuelle est pour celle qui l’exprime le fruit d’une recherche visant à répondre à des interrogations somme toute très personnelle.

C’est aussi protéger la conscience collective à laquelle cette expression individuelle est venue s’ajouter, se mêler, pour permettre de nouvelles interrogations de nouvelles réflexions et produire alors cette forme d’alchimie que nous ressentons en loge parce que nous avons été initiées c'est-à-dire mises sur la voie.

La somme des ces expressions individuelles appartient alors à la loge toute entière, de même que nos travaux et notre rituel qui nous ont été transmis. Ce qui revient à dire que nous en sommes les gardiens.

C’est peut être en partie en cela que doit nous rappeler le signe pénal.

Le mot pénal vient de Peine du latin penas qui signifie tourments du martyre.

La peine a longtemps été considérée comme le châtiment infligé au délinquant à raison de l’infraction qu’il a commise. La peine remplissait d’abord une fonction d’intimidation collective et c’est cette idée qui prévalait dans la mise en œuvre des châtiments corporels.

Alors, s’agit-il d’une autosuggestion du châtiment à s’infliger soi-même comme pour interdire de donner la clé du temple à des inconnus ou bien remplit-il la fonction d’intimidation collective ?

Il faut d’abord noter qu’il est dit « que je préfèrerais avoir la gorge tranchée que de révéler les secrets qui m’ont été confiés » il s’agit là d’une nuance qui marque déjà toute la différence entre le monde profane et celui maçonnique. En effet quand la justice profane disait « tout condamné à mort aura la gorge tranchée » cette affirmation ne supportait aucune interprétation. Par contre quand nous disons « je préfèrerais » revient bien évidemment à l’esprit une alternative et assurément l’idée d’un choix celui d’avoir la gorge tranchée ou pas, mais aussi le choix de trahir ou ne pas trahir mon serment. De toute façon, si tu trahis, t'es mort, et si t'es pas mort, alors applique la règle : Tuer pour ne pas être tué.

Le signe pénal permettrait alors de rappeler à l’initiée qu’elle a déjà choisi la voie de la connaissance et de la spiritualité et qu’elle ne doit pas laisser ses désirs rompre son serment.

Si dans un 1er temps cette interprétation me satisfait notamment par tout ce qu’elle évoque sur les notions de choix, j’ai éprouvé le besoin dans un second temps d’approfondir cette notion au travers une question : Le signe tranche-t-il bien la gorge, à moins qu’il ne s’agisse d’autre chose ?

Mais peut être pour répondre aux interrogations faut-il revenir à l’objet du serment c’est à dire au secret qu’il faut protéger.

Le serment maçonnique apparait très tôt dans les loges opératives et il se rattache alors au mot du maçon, ce mot est dévoilé lors de l’initiation après avoir prononcé le serment, d’en garder le secret.

Le serment devient le ciment de cette initiation, celle ou celui qui le rompt en révélant le mot s’expose à avoir la gorge tranchée. Il s’agirait alors de punir le parjure par l’objet même qui lui a permis de dévoiler le secret, c'est-à-dire la parole, mais cet aspect symbolique peut perdre de son sens si le mot est écrit ou tracé. C’est le serment qui constitue la maçonne puisque si elle le rompt plus de parole, plus de loge !

Il n’existe sans doute pas de mot pour définir ou décrire les conséquences que peuvent avoir le parjure car si les circonstances peuvent être matérialisées dans notre monde terrestre et alors s’appeler sanctions qu’en sera-t-il dans l’au-delà ?

Je n’ai bien évidement pas la réponse à cette question, mais sa seule évocation me suffit pour dire qu’un serment ne doit jamais être prononcé à la légère et bien qu’il soit difficile pour la femme que je suis d’envisager à l’instant présent quelle sera ma conduite pour le restant de ma vie, je ne peux me donner les moyens de me rappeler sans cesse l’existence de mon serment, c’est également à cela que renvoie le signe pénal.

Si l’inaction suggérée par le signe d’ordre à quelque chose de divin, que dire au contraire de l’action générée par le signe pénal lui-même.

Ce geste est le premier que nous instruit la seconde surveillante lors de l’initiation. C’est le tout premier secret transmis avec l’attouchement et le mot. C’est donc un moment d’importance pour une maçonne nouvellement née. Ensemble ces secrets forment la première trilogie de l’initiée.

Lors de la tenue, la mise à l’ordre s’effectue alors que la Vénérable n’a pas encore ouvert les travaux, lorsqu’elle va les ouvrir les sœurs se mettent à l’ordre, je vis toujours les instants qui suivent avec intensité et j’ai constaté que mes sœurs sont habituellement très concentrées, très attentives et qu’alors règne un silence absolu.

Cette mise à l’ordre est en effet d’importance puisqu’elle préside à la mise en place de l’édifice : La Sagesse, la Force et la Beauté, le tapis de loge et les 3 grandes lumières. Alors la Vénérable Maîtresse annonce l’ouverture de la loge au grade d’apprenties et l’on fait le signe pour confirmer notre serment de garder secret sur tout ce qui se déroulera dès lors.

Durant les travaux, certaines d’entre nous prennent la parole ou se déplacent, à ce moment précis nous devenons non plus seulement acteurs participant mais acteur officiant de la tenue et la mise à l’ordre est impérative car il faut affirmer dans l’action notre état de maçonne. Lorsque je circule ou prends la parole j’essaie aussi dans la circonstance de soigner ma mise à l’ordre.

Au seuil du temple se situent les 2 colonnes, c’est à cet endroit précis lors des entrées ou sorties que doit se refaire le signe pour bien rappeler la limite entre le monde profane et celui de l’initiée.

On se remet enfin à l’ordre pour clôturer les travaux, il faut en effet par ce geste s’engager à être, dans le monde profane que l’on va bientôt rejoindre, non plus une maçonne de Loge mais plus simplement une maçonne de la vie sinon quel serait l’intérêt de si belles tenues ?

Avant de conclure, je rappellerai donc succinctement que se mettre à l’ordre c’est se mettre en ordre, lutter contre le relâchement de la pensée et du corps. Savoir se tenir et mettre ses pensées en ordre, permet de les exprimer avec sérénité et précision. Sinon les participantes s’invectivent sans écouter, sans se comprendre.

Cette technique est une technique simple mais revêt une signification symbolique traduite, je le rappelle, par avoir la gorge tranchée plutôt que de trahir son serment de fidélité à la voie initiatique. Le serment initiatique doit être la quintessence de la parole, un condensé d’énergie qui marque l’engagement d’un être sur la voie initiatique. Le signe d’ordre marque une régulation de la parole et pour l’apprentie cette régulation débute par la pratique du silence mais un silence nourri de l’écoute de ses sœurs et frères et une méditation dans laquelle se préparent les paroles et les formulations de demain.

Je terminerai par la constatation d’une évidence qui ne m’est pourtant apparue qu’après quelques tenues :

Ce signe est notre passeport de franc-maçonne qui nous permet toute notre vie d’entrer dans le Temple en franchissant la frontière des 2 colonnes, il est comme un tatouage indélébile, que l’on garde toute sa vie jusqu’au seuil de l’orient éternel.

Alors mes sœurs faisons fièrement ce signe, portons le avec tout son symbole !

J’ai dit, vénérable Maîtresse

Vous n'avez pas voulu de Sarkozy, et vous avez voté Hollande, vous n'avez plus voulu d'Hollande, et vous avez voté pour son fils MACRON, comme toujours, vous ne verrez plus Venise, ni Honfleur, mais les fleurs du Mal et pas par hasard, comme toujours, et le programme de Hollande en pire, et pour la Retraite je vous conseille la Russie à Waterloo, où l'Aigle baissait la tête.L’image contient peut-être : 1 personne, texte

VOUS N'AVEZ PAS AGIS POUR LA FRANCE, J'étais seul, NE VOUS EN PRENEZ QU'A VOUS-MEME! Faites donc une Pétition auprès de Macron, ça vous calmera!

LE SCAN POLITIQUE - En déplacement pour deux jours en Haute-Marne, l'ancien premier ministre est revenu sur les grèves de 1995 et assure qu'il compte bien réussir en 2017 à faire passer le départ en retraite à 65 ans.

L'ancien premier ministre Alain Juppé effectue à partir de ce mercredi un séjour de deux jours en Haute-Marne. Le maire de Bordeaux s'est d'abord rendu, ce mercredi, à Saint-Dizier à l'invitation du maire Les Républicains François Cornut-Gentile, où il a tenu une réunion publique. L'occasion pour le candidat à la primaire de 2016 d'égrener les chantiers auxquels il souhaite s'atteler s'il parvient à ses fins. Et dans ses priorités, Alain Juppé met en bonne place la réforme des retraites. Un sujet qu'il connaît bien puisqu'il avait affronté une vague de grèves gigantesque en 1995, ce qui avait généré une forte impopularité de son gouvernement et l‘avait finalement conduit à faire marche arrière.

Malgré cet échec cuisant, Alain Juppé estime aujourd'hui qu'il reste le mieux placé pour réaliser cette réforme difficile que se repassent les majorités successives. A l'époque, le plan Juppé prévoyait un allongement de la durée de cotisation de 37,5 à 40 annuités, et avait mis dans la rue des centaines de milliers de français mécontents. A Saint-Dizier, Alain Juppé défend le départ en retraite à 65 ans, alors que lui est parti à 57 ans. «Soit les Français m'éliront et je le ferai. Soit ils ne m'éliront pas et ils se démerderont avec les retraites!», a lancé à son auditoire le maire de Bordeaux, en espérant que le propos «ne serait pas twitté». Manque de chance, des journalistes présents sur place n'y ont pas manqué, notamment Christine Ollivier du JDD.

Ne pratiquez pas cette Retraite

Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé" Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé"

 

Soyez comme eux, soyez Heureux

Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé"

Etes-vous prêt à passer votre retraite en touchant moins que le SMIC ?

Car c'est bien ce qui vous attend.

La pension de retraite moyenne en France est actuellement de 1 306 €, tandis que le SMIC est à 1 480 €. Le calcul est vite fait.

Et il faut bien entendu compter avec les charges, les impôts -- dont la récente hausse de la CSG --, et j'en passe.

Est-ce là ce que vous envisagiez pour votre avenir ?

Compter les bouts de chandelle... Trembler à l'idée d'un accident de la vie... Faire une croix sur les plaisirs que vous comptiez vous offrir, voyages, nouvelle voiture, maison de vacances... Abandonner vos intentions de gâter vos enfants et petits-enfants ?

 

Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé"

Vous ne pouvez pas passer votre retraite à simplement survivre.

La retraite, selon moi, est une période où la seule chose dont vous devriez vous soucier est de profiter de votre vie. Et grâce à votre enrichissement vous pourrez...

... voyager à l'étranger...
... prendre le temps de profiter de votre famille...
... essayer de nouvelles activités...
... prendre des cours d'arts martiaux... ou de golf peut-être ?
... offrir des cadeaux à ceux que vous aimez...

Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé"

 

Nous pensons que n'importe qui peut réussir à accumuler son premier million d'euros en sept ans ou moins -- à condition de monter une entreprise dans un secteur d'avenir avec un minimum d'assiduité.

Millionnaire pour votre retraite... voilà un objectif qui en vaut la peine !

Résultat de recherche d'images pour "Salarié à la Retraite dans le privé"

Un exemple parmi tant d'autre, en 1980, un jeune Ingénieur en Informatique, gagnait entre 10 et 20 fois le SMIC, en l'espace de Trois à quatre ans, il est vrai que celui-ci était plus bas et que l'Europe n'était pas encore passée par là. (20000 à 40000 Francs pour un SMIC à 2000 Francs).

La réévaluation des salaires anciens pour le calcul de la retraite ne tient pas compte du pouvoir d'achat.

Vos droits à la retraite sont diminués d'autant quand vous avez des périodes de Pôle Emploi, de Maladie, d'Accident du Travail, ou tout simplement quand vous n'avez pas fait des contrats de travail avec le maximum d'heures prévues.

Revenons à cet Ingénieur du Privé parmi tant d'autres, après avoir eu une carrière complète à 100% (non diminuée par les accidents de la vie), il a tété reçu par quelqu'un qui lui a dit je n'ai qu'un quart d'heure à vous consacrer, pour votre dossier, et selon nos calculs vous avez droit à 1300 euros par mois, soit moins que le SMIC.

Les Fonctionnaires dans le même cas de figure, enrôlés d'office à un certain niveau dans la Franc-Maçonnerie, se versent à la retraite 5000 à 9000 euros par mois. C'est le cas de Claude Guéant, (9000 euros/mois), mais condamné à 2 ans de prison dont un ferme (à sa ferme!) pour s'être versé des libéralités!

On nous a répondu, pourquoi n'avez-vous pas fait Fonctionnaire? après vous vous étonnez que la France va mal!

Cliquez ici pour vous inscrire à ce séminaire exceptionnel, vous allez versez de l'argent, attention les Jeux de hasard peuvent conduire à l'addiction.

Pétitions en cours, ne versez pas d'argent vous risquez de tomber plus bas:

http://www.mesopinions.com/petition/social/augmentation-retraites/28984

http://www.mesopinions.com/petition/social/augmentation-csg-retraites/30859

http://www.politique-actu.com/opinion/retraites/97703/

https://www.xn--cfdt-retraits-mhb.fr/petition

http://petitionpublique.fr/Default.aspx?pi=P2014N47079

http://www.eurocitoyenne.fr/content/combats-citoyens/une-p%C3%A9tition-contre-la-r%C3%A9forme-des-retraites