WWIII : Le Président Vladimir Poutine parle aux Français :" je veux construire une alliance contre le Nouvel Ordre Mondial", que voulaient les précédents Présidents US ainsi que les valets Sarkozy et Hollande qui ont connu une défaite cinglante, à l'exception du Président TRUMP, "à qui j'offre l'asile Politique en cas de besoin", nous dit-il.

Publié le par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

WWIII : Le Président Vladimir Poutine construit une alliance, contre le Nouvel Ordre Mondial, que voulaient les précédents Présidents US ainsi que les valets Sarkozy et Hollande qui ont connu une défaite cinglante, "à l'exception du Président TRUMP à qui j'offre l'asile Politique en cas de besoin", nous dit-il.

Aux Français, il dit "Quitter les grandes villes et prenez avec vous des provisions, vous ne regretterez jamais assez, si vous ne faites pas ce que je vous dis".

Voici le mode d'emploi qu'il préconise:

Nul besoin d’attendre un véritable scénario apocalyptique, sujet des plus prisés par les cinéastes de nos jours. Pour plonger dans le chaos, une simple catastrophe naturelle, comme par exemple un ouragan, suffirait. Voici quelques conseils de survie qui pourraient s'avérer utiles dans ces cas.

La plupart des catastrophes naturelles ne nécessitent pas une évacuation immédiate, qui est le plus souvent résultat de la peur ou de l'hystérie, estime le directeur du centre de décisions urbaines et écologiques à la Florida Atlantic University, John Renne.

D'après lui, pour se préparer à tout type de catastrophe, il suffirait de suivre ces quelques conseils assez simples.

En premier lieu, M. Renne conseille de garder son sang-froid et de rester chez soi pour éviter les dangers supplémentaires. Évidemment, ce conseil serait inutile en cas de chute de météorite ou d'une éruption volcanique.

Ensuite, il vous faudra vous préparer à quitter votre domicile et vous mettre à l'abri en cas de besoin. Afin de minimiser les conséquences, il sera nécessaire de suivre les actualités et les alertes.

Troisièmement, il faudra faire une réserve de produits alimentaires et de tout ce qui pourrait être nécessaire en cas de force majeure. Pensez à avoir à portée de main des conserves, une pharmacie, une lampe et des piles, par exemple. Si la ligne de communication est endommagée, une radio de fortune pourrait servir pour recevoir des alertes. Il ne faut non plus jamais oublier ses documents papier.

Le Président souligne l'importance de bien connaître ses itinéraires. Ceci vous permettra de planifier votre départ en cas d'évacuation.

Finalement, il souligne que la panique et la peur pourraient vous jouer de bien mauvais tours. Calme et sang-froid seront des alliés afin de prendre les décisions qui compteront

On a vu que le DEEP STATE, soit les Banques Mondiales et leurs valets, qui appartiennent à la famille Rothschild, ont voulu mettre la main sur le Monde, comme si ce Monde leur appartenait. Ils font tellement pression sur la Politique Américaine et Européenne, que les Présidents, s'ils veulent vivre ou ne pas être destitué, doivent suivre les recommandations d'un Etat dans l'ETAT, sous peine de mort comme cela a été prouvé pour le Président Américain John Fitzgerald KENNEDI.

Les Illumiinatis de Bavière et d'ailleurs, ainsi que le Loges Franc-Maçonnes ont lavés des cerveaux des sous-hommes que nous sommes, et recréé l'esclavage en Libye ou Sarkosy est poursuivi par le Tribunal Pénal International, avec beaucoup d'autres, afin que la race des Dieux, c'est le NOM qu'ils se donnent, puisse administrer des troupeaux de Bœufs (allusion du Général  De Gaulle). 

Bien entendu tous les frères de l'Ombre, qui se font régénérer le cerveau en quittant leur vie ancienne, pour obtenir un cerveau manipulé et libre de faire ce qu'on leur demande de faire, ne sont pas bien méchants, et cherche le bien de l'Humanité en se conformant aux ordres de la hiérarchie des manipulés. Pas bien méchant pour les autres qui ont encore un cerveau intact s'ils ont encore le sens critique et le goût du devoir, ce qui se voit de moins en moins et la morale des frères n'est plus ce qu'elle était, elle incorpore la propension marginale à vouloir en imposer et à commander, comme si le fait d'être devenus des Dieux, leur morale ayant atteint des sommets, ils pouvaient encore soumette les esclaves que nous sommes dans une parodie de Démocratie comme ils la nomme.

Les conflits d'intérêts ils les accumulent dans la Justice à Macron ou François Bayrou et Jean-Jacques Urvoas, se sont confectionnés des cagnottes en immobilier avec l'argent public de l'Assemblée Nationale, comme d'autres Magistrats, Avocats, Notaires, Huissiers ,se confectionnent des cagnottes sur le dos du privé et des esclaves qu'ils traitent par le mépris, mais encore loin s'en faut, et c'est ce qui nous donne l'espoir, 10% restent intraitables devant la corruption qui les guette, et comme dirait Rocard, "il vaut mieux se servir que d'être servi".

Vladimir Poutine, qui est rentre dans le format Normandie-Niémen, mais en est sorti au bord de la Baltique, sur le fleuve Niémen , pour ourdir un complot contre ceux qui voulait un Monde Unipolaire dépendant de Jérusalem sa capitale comme les mentors Henri Hermand ou Jacques Attali de Macron, le réclament,  ou Multipolaire suivant un jeu de mot de Macron, qui considère le Multipolaire comme des relations transversales mais toutes unies au sommet avec le Sionisme qui n'a rien de Juif, et encore moins à voir avec D.ieu.

Alerte maximale ! RAV CHAYA, le Juif errant parle :

Actualité mondiale plutôt brûlante : Nous sommes en alerte maximale Toutes les cartes sont rebattues : Même les pays arabes se déchirent. Iran contre Arabie saoudite, Liban sous la coupe réglée du Hezbollah, bras armé de l'Iran, Turquie, Syrie, Qatar... Est-ce que la Torah colle à ces événements ou plutôt cette actualité n'aurait-elle pas été prophétisée par la torah ? (voir la vidéo en fin de page).
Le président Macron estime que la pornographie fait de la femme «un objet d'humiliation» et qu'elle contribue à une société française «malade du sexisme alors que la pornographie est dans l'école de la République malade du NOM». Lors d'une allocution depuis l'Elysée, le 25 novembre, il a annoncé un «combat culturel» à venir, ou la femme comme l'homme seront du genre unique avec l'écriture inclusive, et aptes à libérer toutes ces tendances maladives, dans toute la société, sans discrimination. 

Vladimir Poutine dans son imprécation contre le Deep State, affirme qu'il ne fera usage de ses armes Nucléaires que s'il ne peut faire autrement, mais qu'il possède suffisamment d'armes classique dont la puissance est équivalente.

Vladimir Poutine: Nous construisons une alliance pour nous défendre contre le Nouvel Ordre Mondial, qui veut détruire le Monde par une Guerre Nucléaire dans les semaines qui viennent.

Vladimir Poutine: "Je vous invite à publier la carte du monde dans votre journal et à marquer toutes les bases militaires américaines, vous verrez la différence." 
The Daily Beast, un média parfaitement sioniste, a sans doute raison lorsqu'il déclare que "le président russe Vladimir Poutine a une semaine chargée avec les dirigeants syriens, turcs et iraniens pour construire ce qui est décrit comme une alliance anti-terroriste. Qui manque dans cette coalition? Les États-Unis et les membres de cette autre coalition que Washington a construite en 2014 pour combattre le soi-disant État islamique. " [1]
Pour en savoir plus, lancez la  Vidéo.

Poutine exclut spécifiquement les États-Unis de cette coalition précisément parce qu'elle s'est alliée à des cellules terroristes en Syrie pour déstabiliser le gouvernement Assad. La Russie a toutes les données pour prouver ce point. En fait, même les médias tels que le Guardian et Mother Jones ont dit pratiquement la même chose. [2] Michael Michael T. Flynn, lui-même chef à la retraite de la Defense Intelligence Agency du Pentagone, a déclaré de façon incontestable que les Etats-Unis soutenaient réellement les terroristes affiliés à Al-Qaïda en Syrie.

L'article de Daily Beast continue ainsi: "Poutine prépare à la fin du jeu ..."
Poutine a publiquement initié, il y a près d'un an, des pourparlers de paix dans la capitale kazakh, Astana, sous le patronage de la Russie, la Turquie et l'Iran. mais n'a pas inclus les États-Unis " [3]
Arkady Dubnov, un analyste politique indépendant, a déclaré: "La Russie démontre une fois de plus que c'est une superpuissance et c'est son retour". [4] Bien sûr. La Russie a les muscles militaires pour contrer le plan diabolique du Nouvel Ordre Mondial en Syrie.
On peut dire que la Syrie, en tant qu’État,  n'a pas détruite grâce à la  puissante militaire de la Russie. Les généraux américains le savent. C'est l'une des raisons pour lesquelles le général de marine américain Joseph Dunfort est soudainement arrivé à la conclusion que la Russie et la Chine sont deux des plus grandes menaces auxquelles les États-Unis aient jamais été confrontés dans le monde. [5]
Dunfort sait que la Chine et la Russie sont des partenaires, et les deux pays n'appuient pas l'approche agressive de l'administration Trump face à la crise nord-coréenne. Ce qui est plus intéressant, c'est que la Russie a de nouveau attrapé les États-Unis faisant « copains comme cochons » avec Daech en Syrie. Et cette fois, la Russie a des photos pour le prouver.
Comme l'a souligné Gordon Duff en septembre dernier, la Russie dispose de preuves par satellite qui met définitivement l'Amérique dans de sales draps. L'Amérique est maintenant Daech, et Daech est l'Amérique. Ce sont essentiellement deux cercles concentriques. En d'autres termes, l’État islamique n'aurait pas fait de percée en Syrie si les autorités américaines n'avaient pas été en mesure de soutenir le groupe terroriste. Duff a écrit à juste titre:
"Les nouvelles images publiées montrent clairement que les forces des opérations spéciales américaines sont stationnées sur les avant-postes précédemment établis par les militants de l'Etat islamique."

Le Ministère russe de la Défense a déclaré : « Malgré le fait que les bastions américains se trouvent dans les zones de Daech, aucune patrouille de surveillance n'a été organisée par les Américains. Cela pourrait signifier que le personnel militaire américain "se sent absolument en sécurité" dans la zone qui est détenue par les terroristes. »

De toute évidence, les États-Unis considèrent la Russie comme dangereuse pour des raisons idéologiques et non pour des raisons légitimes. La Russie continue à exposer les États-Unis comme le méchant et continue à révéler que l'empereur est tout simplement nu, et que ni les officiels américains ni, la machine de guerre Neocon ne sont  heureux. [6]
Nous savons pourquoi ils ne sont pas heureux: c’est parce que le régime israélien n'est pas content. C'est l'une des raisons pour lesquelles Ayelet Shaked, ministre israélienne de la Justice, "menace la vie de Poutine!" [a]
C'est l'une des raisons pour lesquelles les organes sionistes comme the Atlantic  continuent d'écrire des choses ridicules sur la Russie sans preuves sérieuses. [7]
Le gouvernement syrien, avec l'aide de la Russie et de l'Iran, continue d'effacer Daech dans la région, et il a l'intention de finir le travail. Évidemment Israël, l'Arabie Saoudite devront maintenant trouver un autre pays à détruire. Comme Jim W. Dean l'a récemment souligné :
"Le prince héritier d'Arabie saoudite et les Israéliens complotent pour faire du Liban la nouvelle cible de la balkanisation à la frontière sud de la Syrie, tandis que les États-Unis réaffirment la présence de leurs forces militaires en Syrie sans autorisation. Ils affirment que, malgré la défaite de Daech, ils resteront dans la partie kurde de la Syrie  aussi longtemps que cela est jugé nécessaire. Les États-Unis ont renouvelé leurs paris en remplaçant l'armée perdante de l’État islamique par l'armée kurde syrienne, qu'ils peuvent soutenir ouvertement avec moins de revers, car il semble que peu de nations semblent s'y opposer ".
Traduction : Hannibal GENSERIC
NOTES
  • [1] Anna Memtsova, “Putin’s Pulling Together a Pro-Assad Alliance. Where Does That Leave the U.S.?,” Daily Beast, November 22, 2017.
  • [2] Seumas Milne, “Now the truth emerges: how the US fuelled the rise of Isis in Syria and Iraq,” Guardian, June 3, 2015; Patrick Cockburn, “How the US Helped ISIS Grow Into a Monster,” Mother Jones, August 21, 2014; Julian Hattem, “Analysis: US support for ISIS ‘unprecedented,’” The Hill, December 1, 2015.
  • [3] Memtsova, “Putin’s Pulling Together a Pro-Assad Alliance. Where Does That Leave the U.S.?,” Daily Beast, November 22, 2017.
  • [4] Ibid.
  • [5] Tom O’Connor, “China May Take Over North Korea, Russia as Greatest Threat to U.S., Top General Warns,” Newsweek, September 28, 2017.
  • [6]  See for example Noah Rothman, “The Consequences of Letting Russia Run Wild,” Commentary, September 26, 2017; “Don’t Trust the Russians,” Commentary, July 11, 2017.
  • [7] David A. Graham, “Why Would Russia Try to Foment Protests in the U.S.?,” Atlantic, September 12, 2017.
[a] Ayelet Shaked avait déjà préconisé l’assassinat de masse de mères palestiniennes et de leurs enfants.
« Si Poutine veut survivre », il vaut mieux pour lui de faire ce qu’Israël lui dit.
Ce sont les mots d’Ayalet Shaked, la ministre israélienne de la Justice, connue pour avoir préconisé l’extermination des enfants palestiniens (qu’elle appelle les «petits serpents») ainsi que les mères qui les portent.

La Russie, la Syrie et l’Iran gagnent. Israël est le grand perdant. Pas étonnant que Shaked soit réduite à des menaces de mort contre Vladimir Poutine.

Bonne chance pour tenter de concrétiser ces menaces, Ayelet. Vous découvrirez bientôt que s’en prendre à Poutine est beaucoup plus difficile que d’abattre des femmes et des enfants non armés.
Ariel Cohen: Russia is challenging the New World Order in the Middle East. 
La Russie défie le nouvel ordre mondial au Moyen-Orient

Putin stopped the Israeli Security Intelligence Service, commonly known as ISIS. If he didn’t intervene, Assad would have been beaten, clubbed, and killed in cold blood in the street of Syria. If Putin didn’t tell NWO agents that he would not be Mr. Nice Guy in Syria, Assad would have probably been in a coffin by now. Cohen and the Israeli regime obviously do not like that.

 

Ariel Cohen is Senior Fellow at The Atlantic Council and Director, Center for Energy, Natural Resources and Geopolitics at the Institute for the Analysis of Global Security. He is indeed an Israeli representative and has said fantastically incoherent things in the past.

For example, he declared in 2012 that the Russians, Iranians and the Chinese “have blocked any diplomatic resolution and are still providing weapons to the Syrian regime.” Complete balderdash. It was the Russians who were actually seeking diplomatic resolution when Israel, the United States, and much of the West were saying that Assad had to go.

It was the Russians who used their technological power to show that Assad did not use chemical weapons on his own people, when Benjamin Netanyahu was running around like a wild bull saying crazing things like the United States had to attack the Assad government because they somehow violated international law.

Cohen obviously does not like Russian military force because it is giving the Israeli regime a hard time in Syria. In 2015, Cohen declared that “Russian-backed separatists and the Russian military have killed thousands of civilians” without an iota of substantial evidence.[1] Cohen ignored the crucial fact that the West was largely responsible for the Ukraine crisis. This point was scholarly detailed by John J. Mearsheimer of the University of Chicago in an essay entitled, “Why the Ukraine Crisis Is the West’s Fault.”[2]

In any event, Russia seems to surprise Cohen. He has recently written an article in which he argues that Russia is advancing at an alarming rate in the Middle East, and America “is asleep.” He writes:

“Russia is back in the Middle East. The Kremlin is methodically creating a systematic geopolitical challenge to the interests of the United States and its allies. Moscow’s behavior is driven by a quest for prestige and influence, and a search for markets of its arms and other goods—a classic great power pattern.”[3]

This is really embarrassing, given the fact that Cohen has a Ph.D. “with a particular focus on Russia/Eurasia, Eastern and Central Europe, and the Middle East.” Sure, Russia is actually creating a geopolitical system where New World Order kingdoms, namely the United States and Israel, can no longer destroy countries in the Middle East in the name of “democracy” and “freedom.” Putin has given countless speeches and lectures on these issues over the past ten years or so. To dismiss all of that and to jump into the stupid conclusion that Putin is “driven by a quest for prestige and influence” is generally dumb.

Russia has actually become the new sheriff in town because the United States gives the country no choice. Bloomberg calls Putin “the new master of the Middle East.”[4] Military Times has recently declared that “Russia takes on Mideast diplomacy as US retreats.”[5] Back in 2013, Foreign Policy declared that Putin “turned Moscow back into a Middle East powerhouse.”[6] Last year, the National Post said that was actually winning the Middle East.[7]

Why?

Simple: Putin stopped the Israeli Security Intelligence Service, commonly known as ISIS. If he didn’t intervene, Assad would have been beaten, clubbed, and killed in cold blood in the street of Syria, just like Gaddafi in Libya. If Putin didn’t tell NWO agents that he would not be Mr. Nice Guy in Syria, Assad would have probably been in a coffin by now. Cohen and the Israeli regime obviously do not like that.

Therefore people like Cohen has to invent incoherent things in order to make a diabolical case. If you listen to Cohen long enough, you’ll get the impression that he is shaming the institution that awarded him a Ph.D. He declared that “Oil is in the center of [Putin’s] quest, but it is not the only issue.”[8]

This man is obviously a joker. Putin wants oil and he is going to protect Syria and annihilate terrorist cells in the region? Would that be a smart move if oil was at the center of his “quest”? Is Syria really the center of the oil industry in the Middle East? How absurd can it get?

Cohen was just getting started. He moved on to say: “As in Soviet times, Moscow seeks to control governments, re-establish military bases, open maritime routes and expand exports. These great power ambitions suggest a broader shift in the regional balance, revealing a return to the nineteenth century strategic competition and raising serious questions about the future of American power.”[9]

That is sheer stupidity, and the only way that Cohen can come up with crazy things like this is because he has to ignore all the facts on the table. You can’t reason with these people because they have already committed themselves to an ideology which simply does not allow them to think clearly.

I challenge anyone to read Mearsheimer’s article on the Ukraine crisis. Our colleague Phil Butler has recently written an account on Russia and the political situation facing much of the West and the Middle East, and I will peruse that book thoroughly at the end of next month. Jim W. Dean has done an excellent interview with Butler, which I will highly recommend.

Cohen again writes: “The ruling elite—Putin and his entourage, the military and security services leadership, and Russian TV—are defined by the defeat in the Cold War. All are obsessed with America’s alleged attempts to undermine or even dismember Mother Russia.”[10]

Is this man really on a suicide watch? His mental processes are obviously not working well. He means to tell us that it is really Russia that is “obsessed” with America’s attempts to undermine Mother Russia? Does this man forget what the Neocons and the war machine were preaching less than a year ago? Didn’t they say ad nauseam that Russia hacked the US election? Weren’t they obsessed with that wicked ideology? Didn’t Tucker Carlson humiliate Neocon Max Boot on a television show for saying these crazy things? Didn’t the Neocons con even Morgan Freeman with that kind of madness?

You see, Cohen will never address these issues because they would ruin his essentially Talmudic ideology. In any event, Cohen and the Israeli regime cannot be trusted. They want nothing but wars and bloodshed in the Middle East. But they are now facing a formidable challenge—thanks to Russia and Iran. There is one thing that Cohen actually got right throughout his incoherent analysis: Russia is challenging the New World Order.


  • [1] Ariel Cohen, “Putin explores legal loopholes to take back the Baltic nations,” Newsweek, July 16, 2015.
  • [2] John J. Mearsheimer, “Why the Ukraine Crisis Is the West’s Fault,” Foreign Affairs, August 18, 2014.
  • [3] Ariel Cohen, “Russia Is Roaring Back to the Middle East While America Is Asleep,” National Interest, November 23, 2017.
  • [4] Henry Meyer and Donna Abu-Nasr, “Putin Is Filling the Middle East Power Vacuum,” Bloomberg, October 3, 2017.
  • [5] Zeina Karam, “Russia takes on Mideast diplomacy as US retreats,” Military Times, November 2, 2017.
  • [6] David Kenner, “How Putin Turned Moscow Back Into a Middle East Powerhouse,” Foreign Policy, September 13, 2013.
  • [7] “Russia winning in Middle East: How Putin out-manoeuvred U.S. with foray into Syria,” National Post, September 5, 2016.
  • [8] Ariel Cohen, “Russia Is Roaring Back to the Middle East While America Is Asleep,” National Interest, November 23, 2017.
  • [9] Ibid.
  • [10] Ibid.
Blockbuster: Russian Satellite Proof, America is ISIS! Preuve satellite Russe, l'Amérique est ISIS! les voiture de DAESH sont côte à côte des forces de l'US Army.
 

[ Editor’s Note 2: Gordon went to the Russian ministry of defense to get the best quality photos, as they are needed to drive home two messages. One is that we have photographic proof of US advisers, Special Ops, or whatever you want to call them seeming to be able to operate inside and/or near ISIS held areas.

Or two, these ISIS held areas can sometimes be SDF people dressed up as ISIS, depending what central casting in Hollywood has called up for the extras to dress as for the day.

But there is a third questions. The Russians have obviously had these photos for days and maybe even weeks now, so why have they been hiding them at this critical stage of the war with the SDF now coming deep into traditional Arab territory in what is clearly and army of conquest now, with the US fully onboard.

With ISIS pushed out of so many areas, and so many of the killed, or “gone to Idlib”, who do we see Damascus showing signs of a shortage of manpower. I watched a video of SAA troops opening an new flank on Saquir Island south of Deir Ezzor. They were using on rubber boat being pulled back with a rope to shuttle troop across a narrow water barrier.

At a minimum then needed two, with the second boat shuttling over the ammunition that is typically needed to sustain and offensive, and especially reserve ammunition to handle counter attacks where running out can be a death sentence.

The ammo boat would also usually be carrying heavy crew manned machine guns, yet I have not seen a single one in any of these crossing videos, nor have I seen any RPG men with their backpacks of triple shot loads with any of these platoons going into combat on the west side of the river.

We thank the Russian command for these photos. Please send more, and send them sooner Jim  W. Dean ]

Editor’s note:  As US and SDF forces “defeat” ISIS near Deir Ezzor, it is now revealed that US and ISIS forces attacking Syrian Army positions are in fact one in the same.  As long suspected, the US is supplying equipment and arms to ISIS, is safeguarding their leaders and fighting a totally phony war while in fact running the ISIS organization.  Were one to say ISIS is commanded by Donald Trump, one would not be making a misstatement of any kind. Gordon Duff

The Russian Ministry of Defense has released aerial images which they say show US Army special forces equipment north of the town of Deir er-Zor, where ISIS militants are deployed.

US Army special units provide free passage for the Syrian Democratic Forces (SDF) through the battle formations of Islamic State (IS, formerly ISIS/ISIL) terrorists, the ministry said in a statement.

Facing no resistance of the ISIS militants, the SDF units are advancing along the left shore of the Euphrates towards Deir ez-Zor,” the statement reads.

 
 

This could mean that the US military staff “feel absolutely safe” in the area which is held by the terrorists, the ministry of defense stated.

Though, the ministry claims to have identified, among others, cars, armored vehicles and tents, it does not provide information on the exact whereabouts of the US troops on the images posted.

All of the images were taken from September 8 to 12. The photos show several Cougar infantry mobility vehicles and Hummer armored vehicles of the US Army special forces, according to the Russian MoD data.

Earlier in September, Russian Defense Ministry spokesman Major General Igor Konashenkov accused the SDF of collusion with ISIS terrorists.

The city of Deir ez-Zor in eastern Syria was besieged by Islamic State in 2014. The Syrian Army, supported by the Russian Air Force, broke a three-year blockade on the city in early September. The city’s liberation enabled convoys to start delivering food, medicine, and other essentials to the city, which previously had to rely on airdrops.