WWIII : LA RENONCIATION DES PAPES A JESUS-CHRIST, LA NOUVELLE EGLISE UNIVERSELLE NEW-AGE DE SATAN-LUCIFER-JUPITER.

Publié le par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

WWIII : LA RENONCIATION DES PAPES A JESUS-CHRIST, LA NOUVELLE EGLISE UNIVERSELLE NEW-AGE DE SATAN-LUCIFER-JUPITER.

LES PROPHETIES SATANIQUES DE L'ANTIPAPE JEAN XXIII ET L'EGLISE DU CHRIST DU CARDINAL EUGENE TISSERANT ET FAMILLE.

LES MEILLEURS BLOGS POLITIQUES : LAS PROFECÍAS DEL PAPA JUAN XXIII/LE PROFEZIE DI PAPA GIOVANNI Fin des temps PAPE FRANCOIS PACTE AVEC SATAN-LUCIFER. LES PLANS DE LA SYNAGOGUE DE SATAN PAR LE PAPE FRANCOIS. PROPHETIES INTERDITES SUR FACEBOOK SUR LE NOUVEL ORDRE MONDIAL (NOVUS ORDO). Jean XXIII (cérémonie d'investiture Franc-Maçonne) était l’ homme de Main de Nikita Khrouchtchev avec pour objectif d’ introduire le Communisme dans l’ Église et tous les Francs-Maçons qui ont créé le communisme. Les papes actuels ou Antipapes sont excommuniés par le Patriarche Catholique DU PATRIARCAT CATHOLIQUE BYZANTIN.

Confidence 655 concernant le texte ci-dessous qui donne le suivi de la marche du temps pour que cette confidence 655 de Jean XXIII soit achevée.

Témoignage du Père Malachi Martin (qui a signé ses déclarations), secrétaire du cardinal Bea, présent au Concile). Lors du premier entretien avec L-H Rémy, Monsieur de la Franquerie et Francis Dallais du 03 juin 1996 à New York. A la question "Jean XXIII était-il franc-maçon?", il répondit : «Sur l’appartenance de Jean XXIII à la Franc-Maçonnerie, toutes les preuves sont dans les archives du Vatican, jalousement gardées par le cardinal Sodano. Lui-même aurait vu des photos prises par son chauffeur dévoilant Jean XXIII fréquentant les loges parisiennes». A l'entretien suivant, la question fut reposée : "Jean XXIII était-il franc-maçon?" Certains documents l’appellent “frère”. Qu’en pensez-vous?", il répondit de nouveau: "Oui, il fut initié par Vincent Auriol."

2000 ans de complots contre l’Église par les Juifs de Maurice Pinay:

"Complot contre l"Église". Mais sans doute trop volumineux, ne fut-il pas lu par les Pères. Plusieurs autres écrits beaucoup plus courts, dont un Léon de Poncins intitulé "Le Vatican et les juifs", avaient averti les Pères de la manœuvre amorcée par les B’nai Brith avec Jules Isaac et diverses hautes personnalités pour faire revenir l’Église sur l’enseignement des Évangiles et des Pères de l’Église ! Mais le changement impie fut néanmoins décidé par Roncalli et entériné par le "Concile Vatican II", par le vote d’une majorité de plus de 1600 évêques et ses Pontifes, le maçon Jean XXIII et le judéo-moderniste œcuménisme Montini-Paul VI, fils d’une juive et du "Marc Sangnier" italien, qui avait longtemps trahi la Papauté avant que Pie XII ne s’en aperçoive(?), le sanctionnant par une promotion-éloignement au Siège archiépiscopal de Milan !.

Si l’immense majorité des évêques suivit la minorité agissante sous la conduite du juif Béa et de ses séides Baum et Osterreicher, ainsi que Mendez-Arceo, Walther Kempe et des leaders du groupe des évêques et cardinaux sillonnistes et modernistes passés à la Franc-Maçonnerie, les "Complot contre l"Église". Mais sans doute trop volumineux, ne fut-il pas lu par les Pères. Plusieurs autres écrits beaucoup plus courts, dont un Léon de Poncins intitulé "Le Vatican et les juifs", avaient averti les Pères de la manœuvre amorcée par les B’nai Brith avec Jules Isaac et diverses hautes personnalités pour faire revenir l’Église sur l’enseignement des Évangiles et des Pères de l’Église ! Mais le changement impie fut néanmoins décidé par Roncalli et entériné par le "Concile Vatican II", par le vote d’une majorité de plus de 1600 évêques et ses Pontifes, le maçon Jean XXIII et le judéo-moderniste œcuménisme Montini-Paul VI, fils d’une juive et du "Marc Sangnier" italien, qui avait longtemps trahi la Papauté avant que Pie XII ne s’en aperçoive(?), le sanctionnant par une promotion-éloignement au Siège archiépiscopal de Milan !.

Si l’immense majorité des évêques suivit la minorité agissante sous la conduite du juif Béa et de ses séides Baum et Osterreicher, ainsi que Mendez-Arceo, Walther Kempe et des leaders du groupe des évêques et cardinaux sillonnistes et modernistes passés à la Franc-Maçonnerie, les Montini, Liénart, Alfrink, Koenig, Lercaro, Spellman, Suenens, aidés des néo-"théologiens" les Congar, de Lubac, Rahner et Ratzinger, c’est que cette minorité agissante avait tous les pouvoirs sur le Concile pour le manœuvrer à la faveur d’un complot et du "pape" Roncalli puis de son successeur Montini-Alghizi, mais aussi que l’ensemble des esprits étaient déjà acquis au reniement de la vraie Foi, imbus des idées modernes, car le peuple a le haut clergé qu’il mérite, tout comme le clergé a le peuple qu’il mérite également ! Ce haut clergé d’après guerre, nommé par Pie XII conseillé par le juif Bea et les nonces comme Roncalli, était formé de prélats sillonnistes dont la nomination en remplacement des prélats catholiques avait été "exigée" par les puissances victorieuses en 1945.

Consultez les 32 prophéties Lucifériennes du Pape Jean XXIII, le soutien des Francs-Maçons et le Consistoire Secret. 26 Octobre 58 un Pape institue le NOVUS ORDO. Selon Roncalli (Jean XXIII), la véritable Eglise Universelle et Catholique est née avec le Règne de l'Apostat Franc-Maçon François.

Le Cardinal Eugène Tisserant apparaît parfois bien seul au milieu d'une curie dominée par les Italiens. Son précoce gaullisme au début de la Seconde Guerre mondiale, fait de lui un « résistant » dans un monde plutôt accommodant avec les vainqueurs de 1940. Tisserant s'oppose immédiatement au nazisme, et il n'hésite pas à critiquer, en privé, les hésitations de Pie XII. Plus généralement, cette biographie fait revivre soixante-dix ans d'une histoire pontificale plongée dans deux conflits mondiaux et la préparation du Concile, dont le cardinal Tisserant fut un acteur plus formel qu'actif, même s'il fit sien le réformisme modéré de Vatican II et s'il défendit, comme un des organisateurs, cette ligne avec un réel succès. Il est surprenant de constater à quel point parfois sa réputation dépasse largement la réalité de son pouvoir. Ce proche du pape ne participe pas aux grandes décisions surtout après Pie XII. Plusieurs légendes sont ramenées par l'auteur à leur juste hauteur. Ainsi la « rencontre de Metz » entre Tisserant et le métropolite Nikodim Rotov, chargé des relations extérieures du patriarcat de Moscou en 1962 n'est pas une négociation qui échange la présence d'observateurs russes au Concile contre l'absence de condamnation du communisme. Les archives Tisserant (p17) permettent de cerner ce qui n'est qu'une étape d'un rapprochement. Elles montrent aussi que cet anticommuniste de toujours refuse toute interférence politique au sein du Concile.

Le cardinal n'abandonne que contraint et avec amertume ses responsabilités. Il n'aime pas les évolutions et déchirements de l'Église d'après Vatican II, fidèle qu'il est à l'Église préconciliaire qui l'a formée et qu'il a servie durant toute sa vie.

Le Cardinal Eugène Tisserant, un Héros, N°1 de la Curie Romaine, a signé sous pression tous les articles de Vatican II. Il n'était nullement d'accord avec ce qui se passait lors de Vatican II et savait que l'Eglise Catholique était livrée aux Francs-Maçons Sataniques et aux Illuminati de Bavière et du Monde Entier. Il est mort seul, en pleine possession de ses moyens le 21 février 1972 à Albano Laziale (Latium), et en pleine santé mentale et physique, empoisonné par le médecin personnel du Pape Paul VI, (Pape Franc-Maçon sur la demande des Francs-Maçons du Vatican), quelques Jours après avoir publié des révélations sur le Pape PIE XI empoissé par la mafia du Vatican, et après les avoir donné à Paris Match, Paris Match publia les révélations posthumes de Tisserant dans son numéro 1201 Du 13/05/1972.Paul VI Franc-Maçon. Retour vers l'Eglise de Satan.
Source : http://gillesbonafi.skyrock.com/2862553650-Pie-XI-a-ete-assassine.html.

D’après le cardinal Eugène Tisserant, ce sont Hitler et Mussolini qui firent assassiner Pie XI. Eugène Tisserant était un anti-nazi notoire et un résistant, dont les contacts fréquents avec le directeur de la Surveillance du territoire (DST), Roger Wybot, étaient connus et qui, de plus, était protégé par un agent du contre-espionnage français, Jacques de Pressac. Roger Faligot, Jean Guisnel, Rémi Kauffer, Renaud Lecadre, dans « Histoire secrète de la V e République » (Paris, La Découverte, 2006), aux pages 603-607 écrivent :"Le cardinal (Tisserant) avait été affecté en 1917 comme lieutenant au 4e bureau de l’état-major du détachement français de Palestine. Sa connaissance des langues orientales et de la région, où il avait étudié dix ans plus tôt, le fit passer au 2e bureau et à la tête d’un peloton de spahis." Ancien officier des services secrets français et cardinal, il savait donc de quoi il parlait. De plus, Tisserant avait été nommé en 1957 gardien des archives secrètes du Vatican et préfet de la bibliothèque Vaticane. Il était donc particulièrement informé et connaissait la plupart des secrets de l’église.

Il déclara à la presse française en janvier que Pie XI avait été empoisonné par le médecin du Vatican qui était aussi le père de Clara Petacci, la maîtresse de Mussolini. Etrangement, Eugène Tisserant est mort quelques semaines plus tard, le 21 février 1972 exactement. Dans leur livre « Le roman du Vatican secret » Baudouin Bollaert, Bruno Bartoloni confirment cette affirmation. Ancien rédacteur en chef au Figaro, maître de conférences à Sciences Po et à Paris II, Baudouin Bollaert a vécu six années à Rome comme correspondant permanent du Figaro, d’Europe 1 et de La Libre Belgique. Bruno Bartoloni a été correspondant de l’Agence France-Presse au Vatican pendant de longues années.

(Extrait de L'Eglise Eclipsé par Les Amis du Christ Roi de France 1997)

En 1977, Franco Bellegrandi, ex-chambellan du Cap et l'épée de sa sainteté et collaborateur de L'Osservatore Romano , a écrit un livre intitulé Nikita Roncalli , publié en 1994, accompagné d'une grande commotion dans la presse nationale lors de sa relâché parce que, parmi les personnes présentes, se trouvait le cardinal Silvio Oddi. «Certainement, dit-il. "L'Eglise est entre nos mains." Le cardinal Siri en 1958 avant le conclave: Il était le successeur choisi par Pie XII. Dans ce livre, il a raconté ce qu'il avait vu et entendu au Vatican. C'était en septembre 1958, juste avant le conclave , l'auteur était au courant de certaines informations confidentielles: " J'étais dans une voiture avec une personne que je savais être un maçon de haut rang qui était en contact avec le Vatican . Il m'a dit: " Le prochain pape ne sera pas Siri , comme le commérage le dit dans certains cercles romains, parce qu'il est un cardinal trop autoritaire, un pape conciliateur sera élu. Il a déjà été choisi et est le patriarche de Venise, Roncalli », et j'ai répondu: « Y a-t-il des maçons dans le conclave? " L'Eglise est entre nos mains ." Après un bref silence, mon interlocuteur a déclaré: "Personne ne peut dire où le leader peut être trouvé. Le leader est caché." Le lendemain, le comte Stella (d’une famille italienne bien connue) écrivit dans un document officiel, qui se trouve aujourd’hui dans le coffre du notaire , le prénom et le nom de famille de celui-ci, ainsi que sa stupéfiante déclaration, complète avec le mois, l'année, le jour et l'heure du jour . "(Nichita roncalli [NikitaRoncalli], Ediziones Eiles, Rome, p. 62).

Bernard-Henri Lévy a rejoint la vague des condamnations suite aux insultes antisémites dont a été victime Alain Finkielkraut (invectivations), sans parler de la mise en scène et des imprécations de Finkielkraut pour obtenir son scoop. Le CRIF donne le temp à Macron le gardien du temps. Il ne faut pas oublier la chose la plus importante, est qu'Hitler était entouré dans ses proches, et dans ses nombreux conseillers de Juifs Sionistes qui lui ont fait signé le contrat de transfert des Juifs en Palestine Haavara qui stipulait que le refus se traduirait par l'internement des Juifs en camps de concentration, le reste on le connaît. Le sionisme a volontairement sacrifié le Peuple Juif pour obtenir l'ETAT D'ISRAËL, et massacré les 6 Millions de Juifs afin d'obtenir des dommages de guerre.
 
 
 
Voilà la position des vrais Juifs de France et d'ailleurs, les autres ne sont que des tueurs qui manipulent tout, et qui s'arrogent l'argent, les honneurs, les bonnes places, la conduite des affaires du Pays et le droit de faire des lois et de juger les gens pour ce qu'ils ne sont pas à l'image de Cyril Hanouna. Ce qu'ils ne veulent pas dire c'est que l'Etat Juif est sous tous les attentats de France, l'immigration massive en Europe avec des camps Djihadistes qui jouxtent l'Etat d'Israël et des filières de passeurs financées par Israël. La lecture de Spoutnik et de RT est significative de cette perversion.
L'Eglise Catholique est corrompue par le B'nai B'rith Sioniste, et nos hommes Politiques adulent l'Islam des Djihadistes pour en faire le Balai d'Israël en France, et le grand renouvellement de populations par des barbares qu'on ne veut ni dans les Pays du Golfe, ni dans l'ETAT D'ISRËL qui est devenu un état de l'Apartheid. La turie de nouvelle Zélande à été filmée par le terroriste sataniste, voici sa fiche signalétique de Franc-Maçon. De son côté Jésus Christ a prévenu les Chrétiens des jours sombres qui vont arriver et des provisions pour trois mois, et des préparations à ces jours sombres que l'on doit envisager pour rester en vie. Aux Nations Unies la LUCIFER TRUST, voir Famille Chrétienne et Emanuel Macron Franc-Maçon.
 
 
Le rabbin Weiss, porte-parole de Neturei Karta et invité sur le plateau télévisé d’une chaîne aux USA déclare : « Le judaïsme est l’obéissance à Dieu, le sionisme est une rébellion contre Dieu à tous points de vue (…) mais les sionistes utilisent la bible et la brandissent à la main en disant : ‘Nous étions en exil pendant 2000 ans et nous sommes enfin de retour en terre sainte, nous sommes les successeurs du roi David’… ce qui nous ferait vomir tant c’est abject et à l’encontre des 10 commandements de la Torah (…), les sionistes détestent les juifs religieux (…) et par crainte d’être traités d’antisémites, les médias ont peur de dénoncer les sionistes ou de montrer de la compassion pour les Palestiniens ». Il terminera son intervention en déclarant : « Parce que nous sommes juifs, nous sommes contre l’existence de l’État d’Israël, et nous compatissons, nous pleurons avec le peuple palestinien dans sa souffrance (…) les sionistes sèment la confusion et veulent faire croire que c’est un conflit religieux, mais cela n’a rien à voir avec la religion, au contraire les musulmans et les arabes étaient nos amis et nos protecteurs et ne doivent pas être victimes de ce mouvement diabolique qu’est le sionisme ».

Tout discours qui alimente donc cette contre vérité que l’antisionisme serait une manière de cacher son antisémitisme est scandaleux et mensonger. Et ne doit jamais être passé sous silence, d’où qu’il vienne. Au contraire, il faut le dénoncer et pointer ce qui se cache derrière : un racisme qui aujourd’hui s’en prend la plupart du temps aux musulmans et ceux qui en dénoncent l’imposture… comme il s’en prenait aux juifs dans l’entre-deux guerres. Après les juifs, voici donc le tour des musulmans… et après les musulmans, qui y aura-t-il ? Retour à la case départ ?…

http://www.chroniquepalestine.com/lideologie-sioniste-un-racisme-envers-les-juifs-qui-en-cache-dautres/"

Voici comment Israël traite les Juifs raisonnables et craignant D.ieu en les aspergeant de purin pour les fortifier. Le vrai Judaïsme d'Israël n'est pas en Israël, il reste aux USA et dans tous les Pays du Monde qui ne veulent pas des Sionistes barbares, Nazis, aimant l'Argent et l'usure, le modèle des Rothschild-Rockefeller-Morgan, qui gouvernent le Monde dans sa conception de NOVUS ORDO ou Nouvel Ordre Mondial. Ce sont des esclavagistes ces Sionistes, s'arrogeant tous les droits de vie et de mort sur les Nations, par des guerre incessantes des USA, contre tout ce qu'il ne leur convient pas. Il ont financé tous les régimes Nazis comme celui d'HITLER, les Communistes, et leurs plans sont ceux d'ATTALI- KALERGI-PIKE-COP21. Pensez-vous que l'on puisse tolérer cela dans ce qu'ils appellent une démocratie dont le Peuple est Souverain, et dont les représentants sont à la solde de puissances étrangères et maléfiques?

 
 
 
 
Albert Pike
 
Albert Pike, né en 1809 à Boston, est considéré par plusieurs comme un génie. Il a étudié à Harvard et il parlait 16 langues. Tour à tour poète, philosophe, militaire, philanthrope et 33ème degré maçon (le plus haut degré de maçonnerie). À la tête du Rite Écossais de la franc-maçonnerie, il a été le Grand Commandeur du Nord de la franc-maçonnerie américaine de 1859 jusqu’à sa mort en 1891. En 1869, il a été haut dirigeant des Chevaliers du Ku Klux Klan.
 
Il est recruté par Giuseppe Mazzini, chef des opérations des Illuminati (ceux qui ont la connaissance, les "illuminés"), pour amener la secte aux États-Unis. Très vite, Pike fut emballé par l’idée d’un gouvernement mondial. Il écrivit un plan de réalisation en trois étapes, sous forme de prédictions, pour voir s'accomplir son projet totalitaire et occulte.
 
Un document écrit par Pike à Mazzini, le 15 aout 1871, est toujours nié de nos jours. Toutefois, de nombreux auteurs y font référence à travers les âges et l'histoire témoigne d'elle-même cette sinistre vision et ce projet occulte. Il convient donc d’en étudier les trois points :
 
«La Première Guerre mondiale doit permettre aux Illuminati de renverser le pouvoir des tsars en Russie et de faire de ce pays une forteresse du communisme athée. Les divergences causées par "l’agentur" (agents) des Illuminatis entre les Empires Britanniques et Germaniques seront utilisées pour fomenter cette guerre. A la fin de la guerre, le communisme sera construit et utilisé pour détruire les autres gouvernements et dans le but d’affaiblir les religions.»
 
«La Seconde Guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences entre les fascistes et les sionistes politiques. Cette guerre doit être réalisée de telle sorte que le nazisme soit détruit et que le sionisme politique soit assez fort pour instaurer un Etat souverain d’Israël en Palestine . Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le communisme international doit devenir assez fort afin d’équilibrer la chrétienté, qui serait alors contenue et tenue en échec jusqu’au moment où nous en aurions besoin pour le cataclysme social final »
 
«La troisième guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences causées par le degré de pouvoir conféré aux « Illuminatis », entre les Sionistes politiques et les dirigeants du monde islamique. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (les musulmans du monde Arabe) et le sionisme politique (l’État d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question, seront contraintes de se battre d'un point de vue physique, moral, spirituel, jusqu'à l’épuisement économique …»
 
« Nous allons libérer les nihilistes et les athées, et nous allons provoquer un formidable cataclysme social qui, dans toute son horreur montrera clairement aux nations l’effet de l’athéisme absolu, origine de la sauvagerie et de la tourmente la plus sanglante. Alors, partout, les citoyens, seront obligés de se défendre eux-mêmes contre une minorité de révolutionnaires dans le monde, d’exterminer ces destructeurs de la civilisation, et les masses déçues par la chrétienté dont les esprits déistes seront à partir de ce moment sans boussole, à la recherche d’un idéal, sans savoir vers quoi tourner leur adoration, recevront la vraie lumière grâce à la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer enfin révélée aux yeux de tous, manifestation qui suivra la destruction de la chrétienté et de l’athéisme, simultanément soumis et exterminés en même temps. »
 
Ordo Ab Chao
 
Nous retrouvons le thème classique des Illuminati « Ordo ab Chao » qui signifie créer l’ordre (un ordre nouveau) à partir du chaos. Se servir des éléments pour faire progresser sa cause et mieux encore, les créer de toutes pièces pour manipuler l’avenir.
 
Même si les aspects mystiques échappent à l’esprit du 21ème siècle, le principe est tout à fait cohérent. Les Illuminati se sont appuyés sur les travaux d’Hegel (1770-1831; contemporain d’Adam Weishaupt, fondateur des Illuminés de Bavière). Selon le philosophe Hegel, les sociétés fonctionnent sur le principe de la "thèse", de l’"antithèse " et de la "synthèse". Ce conflit d’idées résulte en un compromis qui fait que chaque partie adopte certains aspects de l’autre formant un espèce d’hybride appelé « synthèse ». Le but étant de gérer ce conflit permanent et sans vainqueur, car selon Hegel : « le conflit aboutit au changement et le conflit planifié abouti au changement planifié »
 
Nous retrouvons donc cette philosophie dans le plan de Pike, avec toujours cette logique de thèse et d'antithèse. Le changement planifié voulu par la secte poursuit un but bien précis: celui cheminer lentement vers un Nouvel Ordre Mondial régit par un gouvernement unique.
 
On peut également observer que la Société des Nations fut créée en réaction à la boucherie de la Première Guerre Mondiale. L’ONU, son grand frère, fut créé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Plus récemment, on parle de gouvernement mondial pour répondre aux crises financières mondialisées, aux pandémies et aux changements climatiques. Toutes ces menaces mondialistes, mondialisées, sans frontières, nécessitent l’instauration d’un gouvernement mondial ou d’une autorité mondiale.
 
Ordo Ab Chao, c’est en fin de compte la traduction latine du « pompier pyromane », allumer un feu pour ensuite prétendre être le seul à pouvoir l’éteindre.
 
 

https://www.facebook.com/IsraelVsJudaism/

 
Les Sionistes occupent en France le poste de Président par un suppôt des Rothschild, les Ministères, la Haute Administration, les Médias, les grands commerces et les Banques, ils sont dans toutes les affaires comme celles des 3 à 7 Milliards volés à la France dans le commerce des taxes Carbone.
 
 
15 Février 2019 Crif/Antisémitisme - Le Crif salue le rassemblement Républicain contre l'antisémitisme. 15 Février 2019 Culture - Une exposition à Amiens réunit des fiches de la préfecture sur les Juifs en 1942 l’exposition “Être juif dans la Somme” est présentée jusqu’au 18 février à la bibliothèque universitaire du campus de la Citadelle, à Amiens. le 14 Février 2019 Crif - Le Crif présent aux Etats Généraux des nouvelles régulations numériques. Ce jeudi matin, le Crif a participé à une session de travail sur la lutte contre les contenus haineux et illicites en ligne, dans le cadre des Etats Généraux des nouvelles régulations numériques. le 13 Février 2019 Hommage - Remise du Prix national llan Halimi : "une récompense pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme". Le Premier ministre, Édouard Philippe, a remis, le 12 février 2019, le prix Ilan Halimi à des jeunes qui se sont mobilisés pour lutter contre les préjugés racistes et antisémites. ETC.… ETC...
 
TEMPÊTE DANS UN VERRE D'EAU. SOCRATE EN SON TEMPS A ETE OBLIGE DE BOIRE LA CIGUË, POUR S'AFFRANCHIR DES CRITIQUES. Le procès de Socrate est l'un des procès les plus célèbres de l'Antiquité. Accusé de corruption de la jeunesse, de négation des dieux ancestraux et d'introduction de divinités nouvelles, le philosophe athénien Socrate est condamné à mort par le tribunal de l'Héliée, à Athènes, en -399. Il est relaté par deux disciples de Socrate, Platon et Xénophon, dans leurs Apologie de Socrate respectives. Plusieurs amis de Socrate offrent de le défendre, mais il refuse leurs offres. Acceptant la sentence, bien que se défendant de l'accusation d'impiété, il boit volontairement la ciguë.
 
LES JUIFS SIONISTES QUI NE DATENT QUE DE 200 ANS VEULENT QU'ON INTERDISE EN FRANCE LE DELIT DE CRITIQUE CONTRE LE SIONISME, EN LE MÊLANT A DE L'ANTISEMITISME, ABSURDE MELANGE DES GENRES. LES SIONISTES NE SONT PAS JUIF AFIRMENT TOUS LES RABBINS ORTHODOXES.
 
LES JUIFS ANTISIONISTES
24 sept. 2012 Par Fxavier Blog : Réflexions diverses sur nos "valeurs de civilisation"
 
A PROPOS DES JUIFS ANTISIONISTES
 
« La Promesse de la Terre, selon les rabbins, doit s’accomplir par le Messie, miraculeusement et surnaturellement, sans armes et sans guerre, avec l’accord de toutes les nations intéressées » Emmanuel LEVYNE Revue TSEDEK nov. 68
 
1° LES ANTISIONISTES juifs religieux contre la création d’Israël
 
Il faut quand même souligner ici, que certains Juifs religieux, profondément antisionistes, condamnent au nom de leur foi en Dieu la création d’un Etat juif, aussi bien dans le passé que dans le présent, et ils s’érigent avec des accents mystiques d’une violence extrême contre les pratiques « génocidaires » de leurs coreligionnaires.
 
Après la victoire « miraculeuse » de la guerre, nous avons pu faire la découverte des juifs résolument antisionistes à travers une revue le TSEDEK, nous nous contenterons de citer cet article, cette profession de foi que nous ferons suivre d’une des dernières prise de position des juifs antisionistes.
 
« La Promesse de la Terre, selon les rabbins, doit s’accomplir par le Messie, miraculeusement et surnaturellement, sans armes et sans guerre, avec l’accord de toutes les nations intéressées. Je veux bien de la Promesse d’une Terre mais non d’une Terre arrosée du sang des pauvres et des innocents ….
 
Je rejette l’Etat d’Israël – la souveraineté des hommes – parce que j’ai choisi la souveraineté de l’Eternel, qui seule est juste et peut être une source de bonheur et de paix pour l’humanité. Car comme l’a dit si bien Nicolas Berdiaeaeff, Dieu est humain, mais l’homme est inhumain ; et tout humanisme athée dégénère toujours et se métamorphose en antihumanisme. Comme nous le disons dans nos prières juives quotidiennes : « Nous n’avons pas d’autre souverain qui délivre et qui sauve que Toi l’Eternel ».L’Etat d’Israël, comme tout Etat, prétend le contraire, il contredit l’Eternel et le nie, c’est pourquoi je ne puis affirmer Dieu et ma foi juive sans lui dire : non…
 
Les Etats Unis sont une nation agressive et exterminatrice de naissance, de nature. Comme Israël, dont les ancêtres ont déjà une première fois exterminé les peuples palestiniens – les cananéens – pour se constituer en nation et en Etat. Comme les Etats Unis nous n’avons acquis le droit à l’existence, que nation souveraine, qu’en supprimant ce droit à d’autres peuples. Après deux mille ans d’exil qui nous avaient purifié de ce crime national…. voici que nous recommençons de plus belle…. Les Palestiniens sont absolument innocents, ils paient les crimes et les fautes des Européens et des Occidentaux. Ils sont crucifiés pour les péchés, dont nous ne sommes pas exempts….» (Emmanuel LEVYNE Revue TSEDEK nov. 68)).
 
Ce que le sionisme aurait dû être selon Martin Buber !
Le premier point est qu’au moment où nous avons conclu une alliance avec un Etat européen auquel nous avions octroyé le droit de gouverner la Palestine, nous n’essayèrent même pas de parvenir à un accord avec les Arabes de ce pays sur les conditions de l’implantation juive et du cadre dans lequel elle pouvait se poursuivre. En conséquence de cette approche négative, les Arabes, qui s’en rendaient compte et qui s’inquiétaient de l’avenir de leur peuple, nous considérèrent de plus en plus, non pas comme un groupe désireux de vivre en coopération avec eux, mais comme des personnes qui n’avaient pas été invitées et comme des agents défendant des intérêts étrangers.
 
Le deuxième point est que nous avons occupé les postes-clé de l’économie de ce pays (comme en France avec les Banques, les Ministères, la Haute Administration, les Médias), sans offrir de compensation à la population arabe, ce qui veut dire que nous n’avons pas permis à leur capital et à leur travail de prendre une part active dans notre économie. Payer les achats de terre à de gros propriétaires terriens ou indemniser les locataires de ces terres n’est pas la même chose que dédommager tout un peuple. C’est pourquoi, un grand nombre d’Arabes, parmi les plus prévenants, considérèrent la progression de la colonisation juive comme une sorte de complot destiné à déposséder leurs générations futures de la terre nécessaire à leur subsistance et à leur développement. Il n’y a qu’avec une politique économique compréhensive et forte, destinée à organiser et à développer des intérêts communs, qu’il eut été possible de contrer ce point de vue et ses inévitables conséquences.
 
Ce n’est pas ce que nous avons fait.
 
Le troisième point est que lorsque la possibilité survint que le Mandat [britannique] prendrait bientôt fin, non seulement nous n’avons pas proposé à la population arabe de le remplacer par une administration conjointe juive et arabe, mais nous avons foncé et exigé de diriger seuls l’ensemble du pays (le programme Baltimore), comme suite politique appropriée aux acquis que nous avions déjà réalisés. En procédant ainsi, nous avons fourni nous-mêmes à nos ennemis du camp arabe l’aide et le réconfort les plus précieux – le soutien de l’opinion publique – sans lequel l’attaque militaire n’aurait pu être lancée contre nous. Ainsi apparaît-il maintenant à la population arabe qu’en poursuivant les activités dans lesquelles nous nous sommes engagés depuis des années, l’acquisition de terres et le développement du pays, nous préparions le terrain pour prendre le contrôle de tout le pays.( Martin Buber, cited "A Land of Two Peoples" Ed. Mendes-Flohr.) (cf. Wikipédia)
 
Remarques
 
Ces dernières considérations, reprises en chœur par nos apôtres trotskistes qui militent pour la « réconciliation et la paix »nous apparaissent d’une naïveté politique assez sidérante.. De fait, que ce soit le sionisme selon Herzl ou selon Buber, la colonisation de la Palestine ne pouvait qu’aboutir, comme toute colonisation structurée autour d’un «Projet» comme celui de la mise en place d’un « Foyer Juif » qu’à la mise à l’écart du « peuple de Palestine », à son extermination programmée, de toute évidence, du Mythe biblique d’un RETOUR des Juifs à Jérusalem.
 
"Cardinal" Eugene Tisserant (décédé en 1972) : Ce plan a également été révélé dans une lettre du cardinal Tisserant, en date du 12 mars 1970, dans laquelle il faisait allusion à l'élection «prévue» de Jean XXIII: L'élection du souverain pontife actuel s'est faite rapidement. C'est l'élection de Jean XXIII, qui a été discutée lors de nombreuses * réunions. Je ne suis au courant d'aucune information sur le processus qui aurait pu être donnée après le conclave. Le secret était imposé encore plus strictement que jamais. Il est complètement ridicule de dire que n'importe quel cardinal aurait été élu. Vous comprenez que je ne peux pas en dire plus. Mes meilleures salutations…. (Photocopie de la lettre publiée dans le livre de Franco Bellegrandi, op. Cit., P. 30).

Dans une autre lettre, le cardinal Tisserant a déclaré à un prêtre enseignant le droit canonique que l'élection de Jean XXIII était illégitime, car elle était voulue et planifiée par des forces étrangères au Saint-Esprit . («Vita» du 18 septembre 1977, p. 4: «Le profès sui papi nell'elenco de San Malachia» ) - [«Les prophéties sur les papes de Saint Malachie»] Ces lettres confirment que l'élection de Jean XXIII était vraiment « programmé. " (Extraits du livre, L'Eglise Eclipsée par Les Amis du Christ Roi de France 1997).

Lettres du Cardinal Tisserant 11 Juin 1940.12 Mars 1970 p30.

TCW (Today's Catholic World) a appris (par des sources italiennes) que ces nombreuses réunions très secrètes (mentionnées par Tisserant) avaient été organisées par certains cardinaux (certainement tous les maçons) immédiatement après la mort du pape Pie XII, afin de "se préparer" au prochain [ 1958] Conclave. Le cardinal Siri, après avoir appris l'existence de ces réunions secrètes, aurait été scandalisé ! ... Bien sûr, il n'a pas assisté. Du point de vue actuel: il est clair que ces rassemblements sombres sont ceux où les mutins de la cinquième colonne ( ipso facto ) ont formulé / répété les derniers détails de leur coup d'État satanique. Pour Mgr Athanasius Schneider, les migrations forcées actuelles sont voulues par la Franc-Maçonnerie du Vatican.

(Essayez de publier le texte ci-dessous!!!). Déconnectez-vous de Facebook qui vous manipule l'esprit en vous rendant dangereusement accroc, et prenez l'air avec les Gilets Jaunes, car rien d'autre que la Rue, ne pourra défendre vos maux, les élections truquées de fausses promesses ne servent à rien. De deux maux il faut choisir le moindre.

Mars 2019 19 mars

L’éco-anxiété. Ce nouveau terme est caractéristique de la génération montante, ces adolescents  endoctrinés qui ont peur de mourir à court terme à cause du « réchauffement climatique ».

Quant à la génération des millénaires, elle est pratiquement acquise à cette cause.

Vendredi dernier, une grève des étudiants pour marcher contre le réchauffement au niveau mondial a prouvé une fois pour toute que la « nouvelle religion » est bien implantée et que l’Église est éclipsée.

Cette nouvelle religion a ses dogmes et elle a les mêmes caractéristiques avec ses notions de ciel et d’enfer. Le pape a gagné son pari.

Pour sa « maison commune ».

On a même vu des tous petits marchant avec leurs parents, aveugles, les idiots utiles pour l’élite. Ils sont en train de les mener à l’abattoir.

L’humain contrôle le climat. Du moins, il le croit.

L’arnaque du réchauffement climatique, tel que démontré ici (benoit-et-moi.fr), a réussi à effacer des cœurs et des âmes le Père, le Fils et le Saint Esprit.

C’est toute la notion de péché, effacé par François avec « sa version » de la miséricorde divine qui est en jeu, et en conséquence, le salut des âmes.

Car une société centrée sur le Christ sait que les conséquences des bouleversements dans leur vie, ou sur le plan temporel au niveau des catastrophes et des épidémies, proviennent du péché.

Cette nouvelle église, nous l’avons vu, a été concrètement décrétée aux Nations Unies le 25 septembre 2015 par François, intégrant « Laudato Si » dans « l’Agenda 2030 », suivi le 8 décembre (fête de l’Immaculée Conception) par une projection à saveur écologique sur les murs de la Basilique Saint Pierre : « Fiat Lux » ou « illuminer notre maison commune »,« la terre mère ou pachamama, notre soeur»,« Notre Eglise KTO NEW-AGE ILLUMINATI ET FRANC-MACONNE avec Satan-Lucifer-Jupiter ».

D’où l’importance du 25 septembre 2015 pour situer la semaine du prophète Daniel…

Et comme nous l’avons analysé, cette semaine de la Passion de l’Église étalée sur 7 années.

Le point de non retour est atteint. Pas au niveau climatique. Au niveau spirituel.

Le pape Léon XIII avait bien averti dans l’encyclique Humanum genus  que le point essentiel de la maçonnerie c’est le naturalisme, l’adogmatisme.

La grande prostituée de l’Apocalypse est donc bien en place et sur son front est écrit « mystère ».

La passion de l’Église est en effet un mystère qu’un petit peu réussit à saisir.

Comment faire confiance à cette Église éclipsée, salie par son adultère avec le « monde moderne », et qui trahit le message du Christ?

Saint Joseph (dont c’est la fête aujourd’hui) patron de l’Église universelle, doit nous servir d’exemple.

Car lui aussi a vécu ce mystère avec Marie, qu’il savait Pure et Sainte, alors qu’il tomba dans le doute et l’incompréhension lorsqu’il vit qu’elle était enceinte, jusqu’à vouloir la quitter.

C’est le choix difficile que nous avons à faire maintenant, celui d’abandonner l’Église éclipsée (note : éclipsée et non morte) ou demeurer fidèle à l’appel du Christ.

Ce que veut Satan:que toute foi,espérance, charité tombent pour mettre à l'épreuve les Chrétiens et les autres, dans la moisson des âmes et celles qui seront sauvées (JOB 1-5).

Mais le défi est là pour les « deux témoins » fidèles : demeurer dans l’Église sans s’associer à ses abominations. (création de Deux Eglises en une seule).

Inspirons nous de Saint Joseph: (Des extraits de Maria Valtorta) 

« Joseph  aussi a eu sa Passion. Et elle commença à Jérusalem quand il se rendit compte de mon état, et elle a duré des jours comme pour Jésus et pour moi. Et spirituellement elle ne fut pas moins douloureuse. C'est uniquement par la sainteté de Joseph, mon époux, qu'elle s'est maintenue sous une forme tellement digne et secrète qu'elle est passée peu connue à travers les siècles...

Mais Joseph était saint. Son esprit, toute pureté, vivait en Dieu. La charité en lui était ardente et forte. Et par sa charité, il vous sauva le Sauveur, tant en ne me dénonçant pas auprès des anciens, qu'en laissant tout par une prompte obéissance pour emmener Jésus en Égypte. Journées peu nombreuses, mais terribles par leur intensité, celles de la passion de Joseph et de ma passion, de cette première passion dont je dus souffrir. Car je comprenais sa souffrance et ne pouvais la lui enlever aucunement pour rester fidèle à l'ordre de Dieu qui m'avait dit : "Tais-toi !" …

il faut espérer, prier, pardonner, pour obtenir que Dieu intervienne en notre faveur. Vous aussi vous avez à vivre votre passion. Vos fautes l'ont méritée. Je vous enseigne comment la surmonter et la transformer en joie. Espérez sans mesure, priez sans défiance, pardonnez pour qu'il vous soit pardonné. Le pardon de Dieu, mes fils, sera la paix a laquelle vous aspirez...

Joseph n'était pas au Golgotha ? Il vous semble qu'il ne soit pas parmi les corédempteurs ? En vérité, je vous dis qu'il en fut le premier et pour cela il est grand aux yeux de Dieu. Grand par le sacrifice, la patience, la constance, la foi. Quelle foi plus grande que la foi de celui qui a cru sans avoir vu les miracles du Messie ?

Louange à mon père putatif, exemple pour vous de ce qui vous manque le plus: pureté, fidélité, amour parfait. À celui qui a merveilleusement lu le Livre scellé, instruit par la Sagesse, pour savoir comprendre les mystères de la Grâce, à celui que Dieu a choisi pour protéger le Salut du monde contre les embûches de tous ses ennemis. »

  • François Boivin Attention aux théories complotistes en tous genres. La situation est suffisamment tragique pour n'avoir pas besoin d'en "rajouter", au risque de déconsidérer notre combat.
     
  •  
    Adam Chowy Le combat reste pour la vérité, et pour dire son vécu, il n'y a pas besoin des théories complotistes, pour refuser d'admettre et de vouloir être en phase avec la Bible, et de ne plus rien dire en vertu de ces mêmes théories, qui font que les sujets ne peuvent plus ni être abordés, ni cités, sous peine qu'ils émanent de complots, et qu'on ne veut pas adhérer à ces complots! La liberté de parole et de penser ne peut pas être réduite à l'obsession d'un complot ourdi sur la spéculation de bases œuvres qui en seraient les aboutissants. JEAN 8 1Jésus se rendit à la montagne des oliviers. 2Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait. 3Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple, 4ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. 5Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? 6Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. 7Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. 8Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. 9Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. 10Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? 11Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.
     
    12Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. 13Là-dessus, les pharisiens lui dirent: Tu rends témoignage de toi-même; ton témoignage n'est pas vrai. 14Jésus leur répondit: Quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais; mais vous, vous ne savez d'où je viens ni où je vais. 15Vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne. 16Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul; mais le Père qui m'a envoyé est avec moi. 17Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai; 18je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi. 19Ils lui dirent donc: Où est ton Père? Jésus répondit: Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. 20Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor; et personne ne le saisit, parce que son heure n'était pas encore venue.
     
    21Jésus leur dit encore: Je m'en vais, et vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché; vous ne pouvez venir où je vais. 22Sur quoi les Juifs dirent: Se tuera-t-il lui-même, puisqu'il dit: Vous ne pouvez venir où je vais? 23Et il leur dit: Vous êtes d'en bas; moi, je suis d'en haut. Vous êtes de ce monde; moi, je ne suis pas de ce monde. 24C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. 25Qui es-tu? lui dirent-ils. Jésus leur répondit: Ce que je vous dis dès le commencement. 26J'ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous; mais celui qui m'a envoyé est vrai, et ce que j'ai entendu de lui, je le dis au monde. 27Ils ne comprirent point qu'il leur parlait du Père. 28Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m'a enseigné. 29Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. 30Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui.
     
    31Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; 32vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. 33Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d'Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres?
     
    34En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. 35Or, l'esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours. 36Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. 37Je sais que vous êtes la postérité d'Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne pénètre pas en vous. 38Je dis ce que j'ai vu chez mon Père; et vous, vous faites ce que vous avez entendu de la part de votre père.
     
    39Ils lui répondirent: Notre père, c'est Abraham. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d'Abraham, vous feriez les oeuvres d'Abraham. 40Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j'ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l'a point fait. 41Vous faites les oeuvres de votre père. Ils lui dirent: Nous ne sommes pas des enfants illégitimes; nous avons un seul Père, Dieu.
     
    42Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m'aimeriez, car c'est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé. 43Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. 44Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. 45Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. 46Qui de vous me convaincra de péché? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? 47Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu.
     
    48Les Juifs lui répondirent: N'avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain, et que tu as un démon? 49Jésus répliqua: Je n'ai point de démon; mais j'honore mon Père, et vous m'outragez. 50Je ne cherche point ma gloire; il en est un qui la cherche et qui juge. 51En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 52Maintenant, lui dirent les Juifs, nous connaissons que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis: Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 53Es-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être? 54Jésus répondit: Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien. C'est mon Père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu, 55et que vous ne connaissez pas. Pour moi, je le connais; et, si je disais que je ne le connais pas, je serais semblable à vous, un menteur. Mais je le connais, et je garde sa parole. 56Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour: il l'a vu, et il s'est réjoui. 57Les Juifs lui dirent: Tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! 58Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. 59Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.