ÉGLISE DU CHRIST ET DE MARIE-MADELEINE A SAINT BAUZILLE DE MONTMEL, CELLE QUI N'EST PAS ENCORE TOMBÉE COMME SAINT PIERRE DE ROME, DANS L'ESCARCELLE DE SATAN. NOUS PRIONS INSTAMMENT LE PRÉSIDENT POUTINE DE LA GRANDE ET SAINTE RUSSIE DE LA SAUVER. 

Publié le par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

ÉGLISE DU CHRIST ET DE MARIE-MADELEINE A SAINT BAUZILLE DE MONTMEL, CELLE QUI N'EST PAS ENCORE TOMBÉE COMME SAINT PIERRE DE ROME, DANS L'ESCARCELLE DE SATAN. NOUS PRIONS INSTAMMENT LE PRESIDENT POUTINE DE LA GRANDE ET SAINTE RUSSIE DE LA SAUVER. 

L'Architecte Denys Chanson s'est permis de rajouter en vert sur le toit carré "Pigeonnier", effectivement pendant la Rome antiqueles historiens mentionnent l’élevage des pigeons en volière sur le pourtour de la Méditerranée et au Moyen Orient. Le plus ancien remonterait au 16ème siècle avant notre ère comme l’attesterait une bractée d’or du trésor de Mycènes, sur laquelle figure un colombier sacré. Une autre représente une déesse nue avec des colombes (Watts). Le colombier était le Columbarium et servait aussi à stocker des urnes funéraires.  La présence de pigeonniers n'est pas notée en France avant l'invasion romaine de la Gaule par César. La ferme de pigeon était alors une passion à Rome: la romaine, généralement ronde, les Columbariums avait leurs intérieurs recouvert d'un revêtement blanc de poudre de marbre. Varron, Columelle et Pline l'Ancien écrivent sur les fermes de pigeon et la construction de colombier.

L'acquisition que veut en faire la Mairie de Montmel est toujours sujette à un questionnement. Ils organisent depuis plusieurs années des courses de VTT, dont les motos se sont empressées d'aller sur les chemins de randonnées, que la Mairie a fait installer sans notre assentiment, sur notre terrain, pour en faire l'usage que l'on sait, sachant que la communauté de commune leur a bien spécifié que ces chemins de randonnées, n'étaient accessibles que pour les piétons. On comprend aussi l'empressement de la Mairie à acquérir, car notre terrain est le seul lieu possible pour redescendre du circuit qu'ils ont tracé, sans rebrousser chemin.

La protection de la nature dans un site Natura 2000, ils n'en ont rien à faire, d'autant plus que ces chemins se ravinent par le passages des vélos et des motos, qui ont pris le pli de venir toute l'année, sur des chemins mis en place par la Mairie pour quelques compétitions dans l'année. Le ravinement est tel qu'il rejette des débris archéologiques et met à nu des structures en pierre des 400 villas Wisigoths qui se trouvent en dessous et qui font actuellement l'objet de fouille, car la règle en ce domaine est de tout reboucher quand les fouilles sont terminées, or il s'avère que sur ce site de villas, des fouilles sont toujours en cours, faites par Mr Laurent Schneider, avec lequel j'ai travaillé, de même que j'ai reçu de l'archéologue Michel Marie Dufeil, avec lequel j'ai eu ma formation d'archéologue, le dossier de l'Eglise Antique, fouillée pendant 15 ans, avec l'autorisation de la reconstituer à l'identique. J'ai moi-même une société d'archéologie,depuis 1992, archeologia-numismatica

Archéologia-Numismatica, une association d’Archéologie, qui m’a permis de faire des fouilles à Saint Bauzille de Montmel, au Pic Saint Léon, avec des contrats de la DRAC, des directeurs de fouilles comme Laurent Schneider. Un grand archéologue Montpelliérain m’a appris le métier à la faculté de Montpellier III, en auditeur libre, Michel Marie DUFEIL, spécialisé sur l’époque romaine de l’Église Antique de Saint Bauzille de Montmel, qui y a travaillé de 1970 à 1980, et qui m’a remis l’intégralité de ses dossiers, et m’a confié le droit de suite sur le relèvement des murs, et l’aménagement pour restitution à l’identique, d’une Église de Marie-Madeleine, l’épouse du Christ, au Pic Saint Léon le Grand, dont le périmètre est de 33m x 20m.

Versé comme je l’étais sur l’archéologie, j’ai acquis légalement la seule oeuvre de Praxitèle au Monde sans le savoir, qui s’est avérée être la tête originale de l’Aphrodite de Cnide, en marbre de Paros, du 4ème siècle avant notre ère. Georges Frêche féru d’art grec de reconstitution, a failli la détruire définitivement en passant comme un  sauvage sur notre stand de l’Association lors d’une des journées des Associations sur Montpellier, en renversant la table sur laquelle elle se trouvait exposée, et que nous avons retenu in extremis, sachant qu’il ne s’est même pas excusé, pour aller sur le stand mortifère de ceux qui veulent mourir dans la dignité, et favorables à la médecine Palliative de la piqûre finale qui vous envoie dans l’autre monde. 

L'accord avec la Mairie de Saint Bauzille de Montmel entre Max Levita et Françoise Matheron, Maire de Saint Bauzille de Montmel: L'Église est cadastrée et peut-être relevée, ce qui donne au terrain la capacité d'être constructible sur le sommet. Projet :
Max LEVITA
Vice-Président Montpellier Méditerranée Métropole
1er Adjoint au Maire délégué aux Finances
Mairie de Montpelliermax.levita@ville-montpellier.fr

LEVITA, Max <Max.LEVITA@ville-montpellier.fr>
4 oct. 2018 11:56

À moi

Cher Jean-Claude,

Je me suis entretenu au téléphone avec Madame MATHERON et nous sommes d’accord sur la procédure que tu dois utiliser :

§ 1er temps : dépôt du dossier.

§ 2ème temps : en cas de réponse favorable, il te restera à réaliser ton projet. Si la réponse est défavorable, tu peux faire appel devant le tribunal administratif.

Il n’y a pas d’autre solution administrative pour résoudre tes problèmes.


Cordialement. Max

Depuis, la mairie de Saint Bauzille de Montmel cherche à nouveau à se l'approprier, avec la philosophie de la Maire Françoise Matheron, qui veut également exproprier tous ceux qui sont dans la pinède à Saint Bauzille, qui ont obtenu leurs permis par la même lignée qu'elle de Maire qui se sont succédé grâce à Dieu, en les indemnisant le moins possible, sans tenir compte de la valeur actuelle de l'immobilier. "Préemption à des coûts très faibles" à 19mn de la lecture de cette vidéo. Les incendies sont criminels et rien n'est fait pour les arrêter, pire le foncier prospère à saint Bauzille, sur des parcelles qui ont brûlé.

SAUVEGARDE DE LA RICHESSE CULTURELLE DES VESTIGES ANTIQUES DE SAINT BAUZILLE DE MONTMEL, L'EGLISE ANTIQUE EN FAIT PARTIE, AINSI QUE LES 400 VILLAS WISIGOTHS.

Mr Michel Roussel au Ministère de la Culture est prévenu, Mr Laurent Barrenachea, aux monuments historiques, Philippe Mercier pour l'UNESCO, et le service archéologique de Montpellier avec Mr Montoyat.

J 'ai annulé le rendez-vous avec le Conseiller foncier au sein du Service Ingénierie Foncière du Département de l’Hérault , chargé de la négociation d'achat du terrain par le Département de Montpellier, suite à l'impossibilité du Ministre de l'Ambassade de Russie à PARIS, Mr Artem Studennikov, Administrateur du Groupe de sauvegarde de l'Eglise Antique de Saint-Bauzille de Montmel, qui comptait pouvoir venir et en discuter, mais que compte tenu de son emploi du temps en Mars, cela était impossible.

Comme il s'agirait non plus d'une procédure d'expropriation, comme je l'avais compris, mais d'une procédure amiable, avec évaluation du terrain, mais sur la base d'un terrain constructible, puisqu'on peut relever les murs qui sont sur le cadastre, d'après la loi, ce qui semble t'il n'était pas dans ses attributions de le considérer "constructible", Aussi il va m'envoyer un email pour me convaincre de sa démarche purement amicale, de cession sur la base d'une juste et préalable indemnité (déclaration des droits de l'homme, 1789).

La SCI AU SOMMET DES GRANDS PINS NE FAIT QUE GÉRER LA PROPRIÉTÉ ET SES AYANTS DROIT. La fédération de Russie peut en acquérir la totale propriété de part ses intérêts et sous-seing privés, qu'elle peut détenir de tel ou tel, au titre de la religion orthodoxe de Russie, qui considère cette Église comme une Église Primordiale de la Russie (voir administrateur Denis Michalak dans le groupe de Sauvegarde) ou dans une officine Russe de l'Orthodoxie, la cession intégrale des sous-seing privés peut toujours se faire, dans les conditions que les détenteurs ont approuvés et la Grande et Sainte Russie du Président Poutine qui aurait aimé venir la visiter en 2018, peut légalement en réclamer la totale propriété. La gérance de la SCI, attend l'autorisation de décision de vendre publiquement ou de transfert de la propriété à la Fédération Russe.

Ce terrain s'il est confié à la Mairie de Saint-Bauzille, sera un terrain de Jeux VTT et moto, qui doivent, pour ne pas rebrousser chemin dévaler par ce terrain dans le circuit qu'ils ont tracé.

Pour le moment, personne n'est vendeur, d'autant plus que la cession entre la SCI Concorde et la SCI au Sommet des grands pins, à la barre du Tribunal Administratif de Montpellier en 1983, avec le déboutement de la préemption de la Mairie, ne semble pas enregistré sur la parcelle 258, qui apparaît encore propriété de la SCI CONCORDE.

La Fédération de Russie est en droit de pouvoir le revendiquer, comme propriétaire légal suite à des cessions d'actions de propriétés et non de gestion, entre les membres de la SCI et la Fédération de Russie.

POUR le Conseiller foncier au sein du Service Ingénierie Foncière du Département de l’Hérault en date du 02/03/2020 chargé d’ingénierie foncière et conseiller département de l’Hérault, pour faire une proposition de rachat du terrain, la seconde en 40 ans après que la Mairie ait été déboutée de sa requete en 1983.

Parcelle 258 SAINT BAUZILLE DE MONTMEL, TERRAIN AGRICOLE DE 18 HA, ayant toujours eu dans le passé récent, des Oliviers, des vignes, de l’élevage (actuellement loué pour élevage de moutons)

Le Terrain appartient à la SCI Au SOMMET DES GRANDS PINS, gérante Madame Sanchez Carmen, pour l’avoir acquis de la SCI CONCORDE gérant Mr Louistisserand jean-Claude, en  par acte notarié .

La Commune de Saint Bauzille de Montmel a tenté de s’opposer à cette vente en 1983, qui a dû passer en vente aux enchères publiques, sans que la Mairie ne dépose d'offre d'achat. 

La commune de Saint Bauzille de Montmel, n’a jamais été propriétaire de cette parcelle dans le passé, et cette parcelle a toujours été dans le domaine privé.

Elle aurait pu la racheter directement aux enchères publiques à maintes reprises, mais elle ne l’a pas fait.

Depuis une dizaine d’année la Commune de Saint Bauzille de Montmel, ne respecte aucune loi de la propriété privée de cette parcelle:

  • Enlèvement par arrachement d’un portail

  • Enlèvement des délimitations et panneaux 

  • Utilisation sans autorisation des chemins par des vélos, des motos, des chevaux qui endommagent les artefacts qui se trouve en dessous de la couche de terre sur un site classé pour des fouilles qui ne sont toujours en cours tant que les fouilles n’ont pas été recouverte de terre et remise dans l’état naturel du terrain, ce qui est le cas et qui ne devrait pas être laissé à l’accès du public selon la DRAC.

  • Organisation pendant plusieurs années de courses de vélo VTT, sans en demander l’autorisation, par les organisateurs qui appartiennent à la Mairie, et qui gagnent de l’Argent sur l’organisation de ces course, et qui préviennent les coureurs de déconnecter leur position GPN, quand ils passent sur les terrains privé, compte tenu de l’interdiction de le faire. Ces courses ont été arrêtée sur demande de la communauté de Communes, par Monsieur Alain Barbe, qui a précisé que non seulement c’était interdit de rouler sur des vestiges archéologiques, mais également sur les chemins de randonnées, chemins de randonnées qui avait été tracés également sans l’autorisation des propriétaire.

  • Organisation de simulacre de guerre au PaintBall

  • Absence complète de gardien sur le site et publicité mensongères pour inciter les gens à venir sur le site, ce qui conduit à des exactions, des destructions, des passages en forces en renversant des murets de pierre, concours de chasse au trésor en retournant les pierres, qui sont d’époque romaine, comme l’ont certifié des archéologues renommés comme Raynal ou Renouvier, pour ne citer que ces deux là compte tenu des aureus et pièces romaines, ainsi que des poteries trouvées sur le site.

  • La SCI au Sommet des Grands pins a nommé Monsieur Louistisserand gérant très minoritaire depuis peu.  Ce qui lui a permis de renouer avec ce site, dont il avait suivi en tant que archéologue privé, dans les années 80, effectué les fouilles en compagnie de l’archéologue Michel-Marie Dufeil de Montpellier III, pendant 10 ans et d’une vingtaine d’étudiants passionnés, sur le site du Puech, et qui lui a confié le dossier, et l’autorisation de relever les murs du couvent de l’Eglise antique. Il se souvient que les murs avaient été relevés, pour un coût d’environ 80 000 à 100000 euros actualisé à ce jour, ce qui n’est pas cher par appel à des tailleurs de pierres sèches, et que ces murs, au fil des années ont été saccagés et le travail a été perdu ainsi que le local de matériel technique qui a été incendié volontairement. Du Moto Cross avait lieu au travers des murs du couvent.

  • Plus tard avec Monsieur Laurent Schneider, du CNRS et avec la DRAC, il a participé aux fouilles pour la partie Wisigothique. 

  • On voit de part toutes ces exactions, commisent en relation étroite avec la Mairie, dont Madame la Maire a dit elle-même, “qu’il valait mieux qu’on enterre cette histoire  ancienne sous terre, et qu’on ne remue pas ces souvenirs (et qu'on les détruise comme ce qui a été fait sur la parcelle de la Mairie pour planter de cèdres qui ont brûlé”

  • La Mairie a tenté une expropriation en 1983, prétextant une unification de la zone de promenades et le circuit possible en montant d’un côté et en redescendant de l’autre, elle a dû assister à la vente aux enchères du bien, à la barre du Tribunal Administratif de Montpellier et elle n’a pas enchéri, parce qu’elle pensait l’avoir pour une bouchée de pain, faisant fi des impôts payés deux fois, et des terrains achetés deux fois, pour la protection de ces ruines uniques, que la Mairie selon l’archéologue Laurent Schneider à l’idée de tout vouloir raser, comme elle l’a fait sur l’entièreté de la parcelle limitrophe qui lui appartient, et a fait remarquer que c’est grace au secteur privé que ces ruines cadastrées existent encore.

  • Depuis 10 ans la Mairie de Saint bauzille de Montmel a mis une barrière en bas du Puech qui empêche la montée de tous véhicules, et nous a refusé l’accès, ce qui est un enclavement qui n’existait pas au départ, mais qui est comme tout ce qu’elle fait, est contraire à la Loi, et à la défense des biens archéologiques.

  • Ces biens archéologiques font partie du patrimoine Mondial de l’Humanité, qui comme ceux du Puech font partie du bien commun de toutes les Nations, avec une possible inscription de sauvegarde urgente à l’Unesco, ce que nos membre sont en train d’étudier. En effet les religions du livre, Juifs comme l’est Monsieur Louistisserand, Orthodoxes comme le sont de nombreux participant à l’Association de Sauvegarde de l’Église Antique de Saint Bauzille de Montmel, dont Mr Artem Studennikov, N°2 de l’ambassade Russe de France et Ministre de la Grande Russie, associé dans la SCI, Catholiques et mêmes Musulmans, y retrouvent là, la première Église du premier Siècle de Marie-Madeleine soit en terme technique : une Domus Ecclesiae Christi Munivit ou Maison-Église-familiale-du Christ-fortifiée, la seule retrouvée au monde du 1er siècle, toutes les autres datent du 3ème siècle,gardée par des soldats romains (sur ordre de Ponce Pilate) qui voulait également protéger sa femme Claudia Procula qui se trouvait là en compagnie des Apôtres du Christ et de Chrétiens fuyant les persécutions de Jérusalem après la crucifixion. Elle a payé cette Église de ses deniers personnels, sur une superficie de 3 niveaux (dont une tour de garde et 3 remparts) représentant 1200 M2. Marie-Madeleine, l'Apôtre des Apôtres, compagne du Christ ROI.

  • https://www.facebook.com/groups/Eglise.Antique.du.Christ.et.Marie.Madeleine/

  • On voit bien que cette parcelle n’est pas un terrain de jeu, et du fait de toutes les exactions que la Mairie elle serait le plus mauvais de tous les gardiens de ces trésors archéologiques: Eglise Unique et village wisigothique de 400 villas dont une seule a été étudiée, et dont un seul artefact a une valeur de 15 à 20 Millions : un griffon romain en bronze extrèmement bien conservé, du premier siècle, de 22  kg, référencé et déclaré à l’Archéologue Laurent Schneider, le jour de sa découverte, dans les fouilles qu’il avait entreprises et qui sont toujours en phase de fouille tans que le terrain n’est pas remis dans son état initial, par contrat avec la Drac, que Monsieur Louistisserand a signé.

  • https://www.toutvendre.fr/p/terrain-saint-bauzille-de-montmel-18ha/380684904

  • http://monnaie.chez-alice.fr/griffon.htm

 

RÉSULTATS ISSUS DE RECHERCHES HISTORIQUES ET ACCES A LA BIBLIOTHEQUE VATICANE, EN PLUS D'UNE ÉTUDE APROFONDIE DU TERRAIN PAR L'ARCHITECTE DENYS CHANSON

 

ax LEVITA  

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article