Crash de l'avion A320: parmi les victimes, 3 Américains dont 2 travaillant pour les satellites du Pentagone, un coup des Russes selon la CIA!

Publié le par José Pedro

Crash de l'avion A320: parmi les victimes, 3 Américains dont 2 travaillant pour les satellites du Pentagone

 

 

Un des morceaux de l'appareil

Un des morceaux de l'appareil

Sur les trois américains décédés lors du crash, deux travaillaient pour les satellites du Pentagone, affirme le journal NewOK, une information à considérer puisque les USA via le New York Times ont révélé qu'une personne (pilote ou co-pilote ?) s'était retrouvée à l'extérieur du cock-pit, enfermée, (mais rien ne le prouve) et que l'un des pilotes avait verrouillé la porte. Mais une troisième personne, voir plus, aurait pu profiter de la sortie d'un des pilotes pour aller aux toilettes, pour prendre le poste de pilotage et s'y enfermer. Seuls les pilotes ont des parachutes dans ces avions de ligne.

Pourquoi des Américains ingénieurs scientifiques, très bien payés, travaillant pour le Pentagone, se retrouvent dans un avion de ligne LOW COST, en mission? et c'est la première fois que trois chefs d'Etats se retrouvent sur le site d'un crash d'un avion de ligne low cost!

De plus nous sommes en ligne droite à 100 Km du plateau Militaire d'Albion, avec son aéroport militaire. 

La base aérienne 200 Apt-Saint-Christol est une ancienne base aérienne de l'Armée de l'air française située sur le plateau d'Albion, à Saint-Christol près de la ville d'Apt dans le Vaucluse.

L'unité principale de la base était le 1er groupe de missiles stratégiques du plateau d'Albion dépendant des forces aériennes stratégiques françaises.

La base a été officiellement fermée le 16 juin 1999. Par contre subsiste l'aérodrome de Saint-Christol.

Elle a été renommée Quartier Koenig après le départ de l'Armée de l'air et abrite désormais le 2e régiment étranger de génie de la Légion étrangère. Depuis 2003, la base accueille également une station d'écoute de la DGSE qui a tout enregistré au niveau des conversations sur le vol de l'AIRBUS A320. Les Russes comme les Américains, et comme les Français font des essais d'armes vectorielles capables  de détruire en vol n'importe quel avion sans faire de bruit, et sans incendie majeur. La végétation est pratiquement intacte dans la zone du Crash!

Autre élément qui n'est n'est pas rapporté par les médias, un avion de chasse français aurait suivi l'avion très brièvement, selon un média anglais. Une chose est sûre, c'est que tous les moyens ont été mis pour que cet avion aille au tapis.

Enfin, le BEA dépend du Ministère de transports, l'impartialité de l'enquête n'est donc pas totale, sur ce, la conférence inutile d'hier pourrait avoir été décidée au sommet de l'Etat.  Une nouvelle conférence en fin de matinée devrait obliger le Bureau Enquête Analyse à davantage communiquer, en premier, à confirmer ou infirmer les récentes révélations.

jet

 

Les Trois Américains sont présumés morts dans l'accident d'avion dans le sud des Alpes françaises, y compris un entrepreneur du gouvernement américain et de sa fille, le Département d'Etat a déclaré mercredi.


La mère a été identifiée comme Yvonne Selke de Nokesville, Virginie, un employé pendant 23 ans chez Booz Allen Hamilton Inc. à Washington, et sa fille adulte, Emily Selke, un récent diplômé de l'Université de Drexel à Philadelphie. Le gouvernement américain n'a pas identifié le troisième américain, il était dit dans l'avion.



Yvonne Selke a effectué des travaux sous contrat avec l'Agence National Geospatial-Intelligence, le bureau de cartographie par satellite du Pentagone, Booz Allen a confirmé dans un communiqué après l'AP avait signalé son identité et de l'emploi.


"Yvonne était un collègue merveilleux et un employé dévoué qui a passé sa carrière au sein du cabinet,« chef du personnel dirigeant de Booz Allen, Betty Thompson, a déclaré dans un communiqué.


Amis et collègues de Selke de circuler une photo d'elle montrant un sourire, femme d'âge moyen avec des cheveux et des lunettes brun, et une photo de Emily montrant une jeune femme blonde aux yeux noirs et un sourire éclatant. Ils ont décrit Selke à titre de travailleur assidu et généreux qui les cookies apportées régulièrement pour co-travailleurs.


Une personne qui a répondu au téléphone au domicile de Selke dit que la famille ne fournissait aucune information.


L'Université Drexel dit dans un communiqué que Emily Selke diplômé avec les honneurs en 2013 et était un majeur de l'industrie de la musique. Son sororité à Drexel, Gamma Sigma Sigma, a déclaré dans un communiqué sur sa page Facebook avec une photo d'Emily qu'il pleurait sa perte et a dit qu'elle "a toujours mis les autres avant elle-même et se souciait profondément pour tous ceux qui dans sa vie."


Porte-parole du Département d'Etat a déclaré Jen Psaki les Etats-Unis l'examen des dossiers afin de déterminer si d'autres citoyens américains pourraient avoir été à bord du vol.


«Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches des 150 personnes à bord adoré", a déclaré Psaki.



De plus amples détails sur le travail de Selke pour l'agence secrète du Pentagone n'étaient pas immédiatement disponibles. La plupart des informations sur l'attribution et les coordonnées de Selke avait déjà été enlevé mercredi à partir du réseau interne de Booz Allen.


Un porte-parole de l'Agence National Geospatial-Intelligence, Timothy B. Taylor, a déclaré qu'il était inapproprié pour l'agence de commenter ou de confirmer des informations sur n'importe quel employé de contrat.


Les A320 de Germanwings perdu le contact radio avec les contrôleurs de la circulation aérienne sur le sud des Alpes françaises lors d'un vol de routine apparemment mardi de Barcelone, en Espagne, à destination de Düsseldorf, en Allemagne, avant de se écraser, tuant tous les 150 à bord.


Les responsables français ont dit le terrorisme semblait peu probable, et le haut responsable de la sécurité de l'Allemagne a déclaré mercredi n'y avait aucune preuve d'une faute. Les enquêteurs français ont ouvert la boîte noire de l'avion qu'ils ont récupéré, endommagée , en espérant que les enregistrements du cockpit à l'intérieur les aiderait à résoudre le mystère de ce qui a causé l'accident.

 

This photo provided by Xela Batchelder, shows Emily Selke as she enjoys a treat outside Fisher & Donaldson Bakery in St. Andrews, Scotland, on Aug. 1, 2013, on a excursion that was part of a study abroad with Drexel University and Fringe University. Selke, a recent Drexel University graduate and her mother, Yvonne Selke, were among the three Americans presumed dead in the plane crash in the southern French Alps, according to the U.S. State Department on Wednesday, March 25, 2015.

Three Americans were presumed dead in the plane crash in the southern French Alps, including a U.S. government contractor and her daughter, the State Department said Wednesday.

The mother was identified as Yvonne Selke of Nokesville, Virginia, an employee for 23 years at Booz Allen Hamilton Inc. in Washington, and her grown daughter, Emily Selke, a recent graduate of Drexel University in Philadelphia. The U.S. government did not identify the third American it said was on the plane.

Yvonne Selke performed work under contract with the National Geospatial-Intelligence Agency, the Pentagon's satellite mapping office, Booz Allen confirmed in a statement after the AP had reported her identity and employment.

"Yvonne was a wonderful co-worker and a dedicated employee who spent her career with the firm," Booz Allen's chief personnel officer, Betty Thompson, said in a statement.

Friends and co-workers of Selke's circulated a photograph of her showing a smiling, middle-aged woman with brown hair and eyeglasses, and a photo of Emily showing a blond young woman with dark eyes and a bright smile. They described Selke as a diligent and generous worker who regularly brought cookies to co-workers.

A person who answered the phone at Selke's home said the family was not providing any information.

Drexel University said in a statement that Emily Selke graduated with honors in 2013 and was a music industry major. Her sorority at Drexel, Gamma Sigma Sigma, said in a statement on its Facebook page with a photo of Emily that it was mourning her loss and said she "always put others before herself and cared deeply for all those in her life."

State Department spokeswoman Jen Psaki said the U.S. was reviewing records to determine whether any other U.S. citizens might have been on board the flight.

"We extend our deepest condolences to the families and loved ones of the 150 people on board," Psaki said.

Further details about Selke's work for the secretive Pentagon agency were not immediately available. Most information about Selke's assignment and contact information had already been removed Wednesday from Booz Allen's internal network.

A spokesman for the National Geospatial-Intelligence Agency, Timothy B. Taylor, said it was inappropriate for the agency to comment or confirm information about any contract employee.

The Germanwings A320 lost radio contact with air traffic controllers over the southern French Alps during a seemingly routine flight Tuesday from Barcelona, Spain, to Duesseldorf, Germany, before crashing, killing all 150 on board.

French officials said terrorism appeared unlikely, and Germany's top security official said Wednesday there was no evidence of foul play. French investigators were opening the jet's mangled black box they recovered, hoping the cockpit recordings inside would help them unlock the mystery of what caused the crash.


Read more here: http://www.thestate.com/news/politics-government/article16290407.html#storylink=cpy