Presse Occidentale : Poutine est-il Mort? suite à l'assassinat de Boris Nemtsov par la CIA

Publié le par José Pedro

info : "Merci à mes Supporters de s'inquiéter de mon état de santé" et sur les spéculations :Poutine est-il atteint d'un cancer?
absent depuis une semaine des écrans télévisés, Poutine a fourni aux médias occidentaux l'occasion de speculer à outrance , de lancer toue sorte de rumeur sur sa personne : d'aucuns mettent cette absence sur le compte d'une maladie incurable contre quoi " lutterait désespérement " Poutine tandis que d'autres évoquent un coup d'état qui aurait eu lieu dans le palais même du Kremlin. cette campagne d'intoxication s'est déclenchée depuis vendredi : Debka file, le site proche des milieux du renseignement de l'armée israélienne a prétendu vendredi qu'un communiqué du bureau de presse du Kremlin appelle tous les dirigeants des grands médias à ne pas quitter Moscou dans les jours à venir en raison d'un communiqué d'une extrême importance que Poutine a l'intention de publier !! est-ce vrai? aucune instance n'est en mesure de le confirmer dans la mesure où le site du Kremlin ne l'a pas inclu sur son site. Business Insider qui cite le biographe de Poutine affirme :" Poutine est en vie mais le Kremlin est plongé dans le chaos" . en effet le président n'est pas paru en public depuis le 5 mars bien que la TV russe a diffusé des images de lui en pleine rencontre avec le président du tribunal russe. Peskov, porte parole de Poutine rejette de son côté de ces "potins" et affirme que le "président est en pleine santé et il est bien capable de casser le doigt de son adversaire" . une autre information qui attise les rumeurs , c'est l'annulation de la visite de Poutine dans la capitale Kazakh . les médias occidentaux disent que ce serait la maladie voire la mort de l'homme fort du Kremlin qui expliquerait cette absence. vendredi, le Kremlin a affirmé toutefois que cette visite aura lieu le 16 mars. Business Insider va encore plus loin en affirmant que l'assassinat de l'opposant Nemtsov a provoqué une guerre du pouvoir au Kremlin voire un coup d'état .....!!!

Photo de José Pedro.

Peskov a commenté la réaction de Poutine à la mort de Raspoutine

Valentin Raspoutine et Vladimir Poutine en 2009
Valentin Raspoutine et Vladimir Poutine en 2009

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé ses condoléances aux familles et amis de Valentin Raspoutine. Sur ce, comme le "Interfax" , a déclaré un porte-parole du président, Dmitri Peskov.

"Le président était très familier avec l'écrivain est un fan de son talent créatif et se souviendra toujours les profondes de longues conversations avec Valentin Raspoutine" - dit Peskov.

Dans une déclaration sur le site Web du ministère de la Culture, signé par le chef du département Vladimir Medina, Raspoutine appelé grand écrivain russe et un vrai patriote. "Son travail nous aide à comprendre et à aimer la patrie que nous aimons le plus cher et les gens proches de nous," - a déclaré dans un communiqué.

Écrivain russe est décédé le 14 Mars à Moscou, ne pas vivre jusqu'à la journée de 78 ans. Raspoutine sera enterré à Irkoutsk près de la tombe de sa fille, qui est décédé en 2006. Date de l'enterrement n'a pas encore été déterminée.

La télévision d’Etat russe a diffusé vendredi des images, présentées comme datées du jour-même, de Vladimir Poutine le montrant au travail dans sa résidence à Moscou, rapporte The Guardian. C’est la première apparition médiatique du président russe depuis les rumeurs sur son absence.

«Vêtu d’un costume gris avec une cravate bleue, il n’a pas l’air différent de d’habitude», relève le quotidien britannique. La courte séquence filmée le montre en train de hocher la tête et de sourire au discours de Vyacheslav Lebedev, le président de la Cour suprême.

La Russie s'interrogeait la veille sur l'état de santé de son dirigeant, absent de la vie publique depuis une semaine. Sa dernière apparition remonte au 5 mars, le jour où il a accueilli le Premier ministre italien Matteo Renzi, venu chercher le soutien de Moscou dans le dossier libyen.

«Concours du meilleur canular journalistique»

Le Kremlin, qui n’a eu de cesse d'assurer qu'il était sain et sauf, a également catégoriquement démenti vendredi des rumeurs reprises dans des médias européens sur la naissance d'un enfant de Vladimir Poutine.

«J'envisage de m'adresser aux personnes qui ont de l'argent pour qu'elles organisent un concours du meilleur canular journalistique», a ironisé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dans une déclaration à la version russe du magazine Forbes.

Des médias européens avaient annoncé, sur la foi d'informations non sourcées, la naissance d'un enfant dont le président russe serait le père. Certains médias ont affirmé que le président russe avait accompagné la mère de l'enfant en Suisse pour l'accouchement.

Pourquoi ils veulent la tête de Poutine

Pourquoi ils veulent la tête de Poutine

Le génial coup du cavalier de Poutine a fait gagner à la  20 milliards de dollars en quelques jours

La Russie a mis à profit la crise de Crimée pour réaliser un coup en bourse fumant : en quelques jours, le pays a gagné 20 milliards de dollars et a récupéré une grande partie des actions des grandes entreprises énergétiques russes qui étaient aux mains d’investisseurs ouest-européens et usaméricains.

 
Jusqu’à récemment une partie des actions des entreprises énergétiques russes appartenaient à des investisseurs  ( et Européens). Cela signifiait que presque la moitié des revenus de l’industrie gazière et pétrolière n’allaient pas dans les caisses de l’État russe, mais sur les  des « requins de la finance » occidentaux. Au fil de la crise en Crimée le  a commencé à chuter fortement, mais la russe n’a rien fait pour soutenir son cours. Des rumeurs ont même commencé à circuler, selon lesquelles la Russie n’aurait simplement pas eu de réserves de devises lui permettant de maintenir le cours du .


Ces rumeurs et les déclarations de Poutine, se disant prêt à protéger la population russophone de l’, ont conduit à une forte baisse des prix des actions des entreprises d’énergie russes, et les « requins de la finance  » ont commencé à mettre en vente des actions avant qu’elles perdent toute valeur. Poutine a attendu toute la semaine et s’est contenté de sourire à des conférences de presse, mais quand les prix des actions ont atteint le plancher, il a donné pour instructions d’acheter rapidement et simultanément ces actions sur tous les marchés Européens et Américains .

Le temps que les  » requins » comprennent qu’ils avaient été roulés dans la farine,  il était déjà trop tard : les actions étaient entre les mains des Russes. Non seulement la Russie a gagné en ces quelques jours environ 20 milliards de dollars , elle a aussi ramené à domicile les actions de ses entreprises. Maintenant, les revenus du  et du  ne s’écouleront plus à l’étranger, mais resteront en Russie, le rouble se redresse de lui-même, il ne sera pas nécessaire de toucher aux réserves d’or de la Russie pour le relever, et les « requins » sont éberlués. Leurs actions, qui rapportent des milliards de dollars, ont été rachetées en quelques minutes pour quelques centimes et les ont laissés sans revenus du pétrole et du L’histoire des marchés boursiers avait rarement vu une opération aussi brillante.

 
Merci à Tlaxcala
 Source : http://ru.faktxeber.com/ggg-ggggg-gggggggg---ggg-ggggg-_h432613.html
 Date de parution de l'article original: 15/03/2014
 URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=11839

Vladimir Poutine n'est pas apparu en direct devant des journalistes depuis le 5 mars, à l'occasion d'une rencontre avec le premier ministre italien, Matteo Renzi. Une légère inquiétude s'est même fait jour en début de semaine, après que son bureau a repoussé un voyage au Kazakhstan, où il devait rencontrer jeudi et vendredi son homologue, Noursoultan Nazarbaïev, et le président biélorusse, Alexandre Loukachenko. Une source anonyme au sein du gouvernement kazakh a ainsi déclaré mercredi à l'agence Reuters que Poutine était malade.

Le porte-parole du président, invité jeudi à la radio Les Echos de Moscou, a affirmé qu'il n'y avait « aucune raison de s'inquiéter », que « tout [allait] bien » et que Vladimir Poutine était toujours capable de « briser des doigts » en serrant les mains pour dire bonjour. La presse a fouillé, et publié quelques articles. Une discussion avec des représentants de l'Ossétie du Sud, région séparatiste de la Géorgie soutenue par Moscou, prévue mercredi, aurait été annulée à la dernière minute, selon le Guardian.Des sources proches du Kremlin ont assuré au quotidien russe RBK que Poutine n'avait pas rencontré mardi le gouverneur du district autonome d'Iamalo-Nenets, bien que le site de la présidence affirmât le contraire.

RBK mentionne enfin la publication, mercredi sur le site de la présidence russe, d'une photographie et de la retranscription d'un échange entre Vladimir Poutine et le gouverneur de Carélie. L'entrevue a eu lieu mercredi, selon la présidence. Mais le gouverneur n'était pas à Moscou ce jour-là, selon un site local carélien : il assistait à un conseil du gouvernement régional. La présidence a maintenu sa version.

La télévision russe a tenté de mettre fin au simili-suspense, vendredi, en diffusant ce qu'elle a présenté comme des images de Vladimir Poutine au travail, à son bureau dans sa résidence de Novo-Ogariovo, qu'il préfère au Kremlin. Cet enregistrement le montre au côté du président de la Cour suprême, Viatcheslav Lebedev.

 

Des images qui sont arrivées un peu tard pour éviter que l'Internet russe ne s'emballe. Après l'interview du porte-parole aux Echos de Moscou, les réseaux ont rapidement conclu que le président... était mort. Mais c'était pour rire. Des blagues que divers médias ont rattachées à la longue tradition des rumeurs soviétiques sur la santé des dirigeants de l'URSS. Ainsi dans les résultats de recherche en vogue hier sur Google en russe associés au nom « Poutine » on tombait bien vite sur « Poutine est mort ».

 

Et sur Twitter, le hashtag #PoutineEstMort (#ПутинУмер) a fait florès. Le journaliste Kevin Rothrock en a fait une compilation amusante, tout comme Radio Free Europe.

 

« Il est presque midi… Et toujours pas de Poutine ! »

 

« Incroyables images des funérailles de Poutine. »

 

Ci-dessus, sur le site 4Chan, fourre-tout d'Internet et laboratoire à canulars bien connus, un utilisateur anonyme affirme « avoir tout juste parlé à un collègue qui a des relations à l'ambassade de Russie à Londres » : ce serait un branle-bas de combat, on attendrait une annonce majeure dans les trois heures. C'était hier et on attend encore.

 

« C'est sympa de prendre une petite pause sur la planète Uilo. » (compte Twitter parodique)

Enfin, vendredi, un tabloïd suisse-allemand, Blick, et la Radio-Télévision suisse italienne (RSI – Radiotelevisione Svizzera di lingua Italiana) obtiennent un petit écho en affirmant que la maîtresse supposée de Vladimir Poutine, l'ex-gymnaste médaillée olympique et députée Alina Kabaieva, 32 ans, se trouverait à la clinique Sant'Anna, à Sorengo (Tessin), pour y mettre au monde un enfant (une fille).

Ils affirment que deux chambres ont été louées dans cette clinique huppée. Cela paraît tout de même bien peu au regard de l'immense appareil sécuritaire et administratif qui entoure Vladimir Poutine dans chacun de ses voyages : gardes du corps, collaborateurs, cuisiniers, chauffeurs, employés de ménage, etc. Par ailleurs, Vladimir Poutine a démenti l'existence de cette liaison par le passé.

 

« Quelqu'un connaît une bonne crèche près de Genève ? C'est pour un ami. »

Le porte-parole du Kremlin a démenti vendredi cette dernière rumeur, dans une interview accordée à Forbes Russie.

Ce n'est pas la première fois que des rumeurs circulent sur la santé de Vladimir Poutine. En 2012, on l'avait vu boitant. Il avait annulé plusieurs voyages à l'étranger au même moment. Conclusion tirée par des médias russes : il aurait été blessé lors d'une opération de com, à l'occasion de laquelle on l'avait vu accompagner en ULM des grues en migration à travers la Sibérie. Son porte-parole avait fait savoir qu'il s'agissait d'« une blessure normale liée au sport ». Le président russe est ceinture noire de judo et pratique le hockey. Aux côtés de ses gardes du corps, il bat régulièrement sur la glace ceux de son premier ministre, Dmitri Medvedev, selonNewsweek.

En 2010, on l'avait vu apparaître lourdement maquillé à une conférence de presse. Sous le fard, on avait cru deviner un œil au beurre noir. Etait-ce une injection de botox qui aurait mal tourné ? Le porte-parole avait blâmé un éclairage déficient dans la salle. « Les médias russes avaient cité des chirurgiens plastiques affirmant que Poutine avait probablement eu recours, par le passé, à des injections de Botox sur son visage, qui s'est visiblement raidi ces dernières années », rappelle le Guardian.