Donetsk pilonné: Lavrov invite l'OSCE à exiger le respect de la trêve par Kiev

Publié le par José Pedro

Donetsk pilonné. Archive photo

Donetsk pilonné: Lavrov invite l'OSCE à exiger le respect de la trêve par Kiev

© Sputnik. Mikhail Voskresensky
INTERNATIONAL
(mis à jour 18:02 03.05.2015) URL courte
Situation dans le Donbass (154)
22613
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a demandé à l'OSCE d'intervenir pour contraindre Kiev à stopper les bombardements de Donetsk à l'artillerie lourde.
 

 

En apprenant que la ville de Donetsk a été bombardée à l'artillerie lourde, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a immédiatement appelé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à demander à Kiev de cesser les violations de la trêve en vigueur dans le Donbass, indique un communiqué mis en ligne sur le site de la diplomatie russe.

 

Les insurgés ont annoncé samedi soir que l'armée ukrainienne bombardait l'aéroport de Donetsk et les localités situées dans son voisinage, dont Spartak et Peski. Selon eux, les troupes pro-Kiev utilisaient des pièces d'artillerie de 120 et 150 millimètres. 

"Suite à l'information faisant état des bombardements de Donetsk à l'artillerie lourde, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a téléphoné au président de l'OSCE, le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic, et l'a appelé à utiliser ses pouvoirs afin que la Mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine demande à Kiev d'arrêter cette violation grossière de l'accord de Minsk", lit-on dans le communiqué.

 

M. Dacic a assuré qu'il prendrait toutes les mesures nécessaires, constate le document.

 

Selon le président du parlement de la République populaire de Donetsk, Denis Pouchiline, "il s'agit d'une provocation visant à faire échouer la prochaine rencontre de Minsk susceptible d'accélérer le règlement pacifique du conflit". 

"Si cette rencontre n'a pas lieu, le processus de paix risque de se retrouver en danger. Il y a ceux qui ont intérêt à poursuivre les bombardements ou à nous provoquer à répondre par des mesures similaires", a déclaré M. Pouchiline.

Dossier:
Situation dans le Donbass (154)
Lire aussi:
Donbass: l'OSCE fait état de tirs intenses
 
Une nouvelle trêve pour le Donbass
 
Le Donbass pendant la trêve
 
Vers la paix en Ukraine
Tags:
OSCEIvica DacicDenis PouchilineSergueï LavrovDonetskUkraineRussie
 



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150503/1015935127.html#ixzz3Z5mkq3eo

Ligne de communication militaire directe. Photo d’illustration

L'Otan maintient un canal de communication avec Moscou

© Sputnik. Vitaly Belousov
INTERNATIONAL
(mis à jour 17:31 03.05.2015) URL courte
60263
Les canaux de communication entre Bruxelles et Moscou sont ouverts 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, a annoncé un porte-parole de l'Otan en commentant les affirmations des médias allemands selon lesquelles l'Alliance envisage de mettre en place une ligne de communication directe avec le commandement des forces armées russes.
 

L'Otan maintient en permanence des canaux de communication entre les dirigeants militaires de l'Alliance et leurs homologues russes, a annoncé dimanche aux journalistes un porte-parole de l'Otan qui a requis l'anonymat.

 

Il commentait les assertions des médias allemands selon lesquelles l'Alliance atlantique envisageait de mettre en place une ligne de communication directe avec Moscou afin de pouvoir régler d'urgence les problèmes pouvant surgir sur fonds de tensions actuelles entre la Russie et l'Occident.

 

"Début 2015, les membres de l'Otan ont convenu d'instaurer une série de procédures réglementant les négociations avec les militaires russes", a rappelé le porte-parole.

Selon lui, les responsables de l'Alliance et le commandement des forces armées russes disposent des lignes de communication nécessaires.

"Le commandant en chef des forces alliées en Europe [le général américain Philip Breedlove] et le président du Comité militaire de l'Otan [le général danois Knud Bartels] peuvent prendre l'initiative d'engager des négociations avec leurs collègues russes", a indiqué le porte-parole. 

Il a également fait savoir que ces "canaux de communication étaient ouverts 24 heures sur 24, sept jours par semaine" et qu'ils étaient "régulièrement testés". 

"En outre, certains pays alliés entretiennent avec la Russie des contacts bilatéraux au niveau militaire", a ajouté le porte-parole.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150503/1015934610.html#ixzz3Z5nGOYys