WWIII: ETIENNE CHOUARD: Sa Vraie Démocratie!!! bien qu'on soit en Guerre avec des libertés confisquées!

Publié le par José Pedro

COMMENT FAIRE pour instituer une vraie démocratie, alors que les oligarques sont si riches, si bien implantés, et si malins pour nous diviser et nous manipuler ?

Etienne demande que nous soyons des millions derrière l'initiative? Pourquoi pas!

 

Il y en a de nombreuses, donc laquelle, car il semblerait qu'il y en ait une plus prometteuse que les autres, celle d'Etienne bien entendu! Quid de toutes les autres. Alain Juppé promet le Bonheur en 2017, mais Etienne indique qu'une Alternative prometteuse existe . C'est donc une Heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, « je trouve »)  parmi les autres, prometteuse tant qu'on n'a pas essayé, mais pourquoi celle-ci sans consensus élargi au Pays. Même les Politiciens sont concernés car ils en font partie.

 

Encore un abus de langage ou la volonté de se croire adoubé par les représentants du Bilderberg dont il fréquente  les réunions , ses vidéos sont souvent du Cercle des Volontaires  lié aux F.M.(voir plus bas la vidéo et les blog Franc-Maçons qui ont été prié de ne plus lui faire de publicité pour cause de mélange des genres, compte tenu de ma remarque précédente, ils sont les biens venus, "le Peuple ne comprendrait pas, cette proposition des Oligarques", qui tiennent  à maitriser leur sujet favori "La Laïcité", Mais CHICHE nous te suivons, puisque nous sommes également concernés en tant que partie infime du Peuple. 

 

 

Où en est le commencement du début de l'once d'un atome de la Constitution que le Peuple doit écrire, mais qui est le Peuple, dans certains groupes le Peuple est apostrophé du genre Bonjour le Peuple, sachant que quand on dit cela on se considère déjà au-dessus du Peuple, un bonjour les gars suffirait ou bonjour les filles, ou bonjour tout court suffirait!

 

 

La Constitution que chacun émet en morceaux, lui est envoyé dans des correspondances pêle-mêle, ou chacun donne un avis qui diverge par rapport aux voisins et qui ne tient pas compte des us et coutumes de la Justice, des Lois, des Jurisprudences, des règlements internationaux, et il semblerait que son rôle soit de les recoller et de les organiser. 

 

 

Pour vendre une idée, il ne faut pas être un marchand qui espère en tirer un profit, non seulement il faut la faire partager, mais reconnaître également qu'on n'en est pas propriétaire. Aussi tout un chacun, qui divulgue cette idée de proche en loin, est aussi intéressant que le porteur initial de l'idée, si tant est qu'il y ait un porteur initial.  Dans le cas d'Etienne, il ne fait que reprendre l'exemple de la Démocratie Grecques qui s'est par ailleurs terminée dans le sang, et des philosophes comme Socrate et  Platon.

 

 

Eric Fiorile dans la Démosophie, qui vient d'une étude antérieure de 1970 du Professeur Micel Tozzi,  des Universités Montpellier III , commence à s'en rendre compte, mais peut-être pas pour les bons motifs, car ses émules indiquent la raison dans leurs discours qui est de ne pas faire peser le poids de la responsabilité d'un mouvement qui peut dégénérer et donc être poursuivi, sur un seul homme qui a déjà donné.

 

Pour ma part dans la LAOSOPHIE (Le Peuple de Dieu avec son Libre Arbitre) , je me réfère également aux classiques de la Sagesse et plus particulièrement à la Poétesse SAPPHO (voir mes articles), qui a vécu au VIIème siècle avant notre ère dans l'Ile de Mytilène, à la scala Erésos où l'on a trouvé des monnaies avec les mentions grecques LAOS (Le Peuple) et MNAS (Monnaie étalon) et qui vivait sous forme de communauté de partage. 

 

Les actes sont souvent plus intéressants que les idées, et un groupement de gestion du Sel en fait plus pour le Peuple que de beaux discours. 

 

 Quand on veut que quelque chose réussisse, soit on est un patron de PME, et on embauche (donc soumission du salarié), avec le résultat de ses précédentes affaires ou avec des emprunts sur un projet qui a fait l'objet d'un Business Plan, soit on est un travailleur intellectuel bénévole, et on fait mûrir les esprits autour de soi, sans mettre en porte à faux quiconque, et en respectant tout le monde, en répondant aux questions, mêmes embarrassantes, et on fait une pétition des groupes qui travaillent déjà dans ce sens, pour qu'un maximum de personnes participent, sans qu'il y ait de numerus closus. 

 

Quelqu'un qui travaille un peu comme le fait un parti Politique, en disant je ne fais pas d'accords avec les autres partis qui proposent des choses identiques aux miennes, mais je m'adresse seulement aux électeurs de ces partis, a une démarche sectaire et qui ne correspond pas au but recherché, de faire une constitution populaire écrite par tous avec des sensibilités différentes, pour le vivre ensemble. Encore une fois, tout le Monde est concerné, et Giscard l'avait envoyée à tous, mais elle n'a pas été retenue, et personne dans le Peuple n'avait participé. 

 

José Pedro LAOSOPHIE

 

Figure de proue du "tirage au sort" démocratique, ce prof starisé sur le web se trouve pris dans une violente polémique. En cause notamment, ses liens avec le site rouge-brun et antisémite d'Alain Soral. Alors que ses soutiens le lâchent, "L'Obs" l'a rencontré.

Etienne Chouard. (Alexa Brunet/Transit pour L'Obs)Etienne Chouard. (Alexa Brunet/Transit pour L'Obs)
 

D'emblée, il dit de lui-même qu'il est "gentil". Etienne Chouard a d'ailleurs les apparences d'un brave type, avec sa "vieille bagnole de m ..." qui affiche plus de 300.000 kilomètres au compteur, son sourire affable, ses égards sous forme de "qu'en pensez-vous ?" au bout de chaque phrase. Prof d'éco-gestion en BTS à Marseille, il pense avoir diagnostiqué le mal :

Ce système tenu depuis la Révolution française par les riches, qui se sont arrogé le droit d'écrire les lois fondamentales, avec des pauvres pour élire les notables qui légifèrent. C'est le capitalisme, un mot sympathique..."

Il dénonce l'impuissance programmée du peuple, souhaite la fin de "cette ploutocratie gérée par quelques fripouilles".

Et préconise un régime où les élus seraient "tirés au sort", avec "une Constitution écrite par les gens".

Une démarche populiste payante

A coups de vidéos et de conférences, Etienne Chouard, ex-héraut du "non" au référendum européen de 2005, évangélise les masses en accusant les puissants, en prêchant la souveraineté du peuple.

Une démarche populiste qui paie : sur Facebook, 42.000 fans le suivent, auxquels "s'ajoutent chaque jour un millier de nouveaux adhérents", se vante-t-il. Son compte Twitter enregistre 8.000 abonnés. Sur la Toile, une communauté d'adeptes, baptisés "les gentils virus", s'agite désormais pour lui. Hyper actifs, ils essaiment sur les forums et réseaux sociaux, chargés de "contaminer" les gens.

Et la contagion se propage : à Bordeaux, à Lyon, en Belgique, en Tunisie, et bientôt au Canada, des gens en appellent à l'enseignant militant pour former "tous ensemble des ateliers constituants". A 59 ans, Etienne Chouard croit toucher son rêve, un nouveau monde pour "l'humanité qui, telle une chenille, doit enfin devenir papillon, et prendre son envol".

Se penser à gauche en flirtant avec la plus infréquentable des droites

Drapé dans cette ingéniosité christique, il rabat tous azimuts. C'est le problème. Lui dit :"J'ai un petit côté Bisounours qui me perdra..." Et ajoute, l'air de ne pas y toucher :

Dans la bagarre, je vais peut-être avoir besoin de gens comme Alain Soral, qui ne se laisse pas faire."

Ainsi Etienne Chouard apparaît-il aujourd'hui partout sur le site de l'idéologue d'extrême droite, "Egalité et Réconciliation".

 (Capture d'écran)

Dans une vidéo de 20 minutes, il affirme qu'Alain Soral est un "résistant", "antitotalitaire", "plus à gauche que les fascistes qui nous dirigent".

Voilà dix ans qu'Etienne Chouard a eu sa "révélation" politique. C'était en 2004. L'émission de Daniel Mermet sur France-Inter, "Là-bas si j'y suis", "critique radicale du libéralisme", a secoué le petit prof endormi sur ses bouquins scolaires. A l'époque, "j'étais comme beaucoup, je votais extrême droite sans le savoir... c'est-à-dire PS". Aujourd'hui donc, Chouard se pense à gauche en flirtant avec la plus infréquentable des droites. "Comme Hugo et Rousseau en leur temps, je me suis transformé", confie-t-il. Ou simplement découvert.

Star du web

Chouard, ardemment opposé au projet de constitution pour l'Union européenne, a lancé en 2005 Le plan C. Le blog à l'époque enregistre plus de 30.000 connexions par jour, et le prof de BTS se fait un nom. La chenille se sent pousser des ailes :

Beaucoup de gens se reconnaissaient dans mes mots."

Il se trouve alors des idoles comme Henri Guillemin, historien iconoclaste, relit Léon Tolstoï, "pas l'auteur d''Anna Karenine', l'essayiste anarchiste chrétien". Et tient Hugo Chávez, défunt président du Venezuela, pour un héros.

Etienne Chouard se voyait bien alors entrer dans son crépuscule ardent. Avec un destin dans le champ de la pensée, où il croit, du reste, avoir des "amis". Comme "Michel", qu'il a rencontré à la Fête de l'Huma en 2005. Euh... Michel qui ? "Onfray !", s'exclame le prof.

D'ailleurs, il faut absolument que je le rappelle, il dit que mon idée est une lubie de juriste, s'exclame le prof. Il n'a pas compris ! Je me bats pour une mutation, moi."

Le philosophe confirme n'être "pas emballé par l'idée fixe de Chouard", qui, dans son souvenir, "repose sur une association hasardeuse de citoyens volontaires". Michel Onfray précise :

Je ne suis pas ami avec ce monsieur qui a des relations aussi douteuses que rédhibitoires, et que j'ai croisé une fois, il y a fort longtemps, dans le public d'une conférence."

Soral, "un homme qui réfléchit beaucoup"

Le militant anti-traité européen a aussi rencontré Soral une fois, il y a un an et demi. Avec les conséquences qu'on sait. C'était à Toulon : "J'ai débarqué dans une réunion où des jeunes m'avaient convié, et Alain Soral était là." Impressionné, Chouard trouve "un homme qui réfléchit beaucoup". Et à qui il pardonne même l'essentiel :

Je pense que ses paroles racistes, voire antisémites, dépassent sa pensée."

Il affirme toutefois être "révulsé par les propos de ce dernier sur les homosexuels", et rejette "le projet de Soral, qui tourne autour d'un chef à l'inverse de ce que je propose".

Mais sur le fond, Chouard trouve que "cet intellectuel" a au moins "un mérite, et pas des moindres : celui de tirer le Front national à gauche". Du coup, Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le FN, fait figure d'élu "très convaincant". Et Etienne Chouard a déjà donné une interview au journal "Minute".

Il prétend ainsi refuser le piège du "cirque autour de l'extrême droite. Le Pen est ce que George Orwell dans '1984' appelle 'l'opposition contrôlée', celle dont le système n'a rien à craindre. Cela vaut pour Mélenchon aussi". Il ajoute :

On me fait reproche de ne pas conchier des gens qui seraient antisémites. Je crois vraiment qu'Alain Soral ne l'est pas. Il a le courage de résister au sionisme. Après tout, c'est un penseur, certes un peu à part... Mais comme l'est Finkielkraut."

Etienne Chouard aime son prochain.

Petite bourgeoisie française catholique

Né en 1956, Etienne Chouard est l'aîné d'une famille recomposée de cinq enfants, élevés dans la tradition de la petite bourgeoisie française catholique. Il évoque avec nostalgie ses deux grands-pères, enseignants en botanique, "Papé, major à Normale-Sup, et Grand-Papa, enseignant à Marseille", qui se connaissaient bien avant la rencontre de ses parents.

"Maman" est née à Montréal, c'est "une femme très à gauche" qui, depuis vingt ans, "fait de l'aide aux devoirs à Marseille avec les enfants les plus rebelles". Une "intello, qui travaillait à la revue 'Tel Quel' avec Sollers et Jean-Edern Hallier, dont le frère est d'ailleurs le parrain de mon frangin !". Quant à "Papa", il est ingénieur retraité en urbanisme, plutôt "giscardien, pas démocrate, donc pour la tyrannie des élus".

Etienne a grandi à Auteuil, fréquenté le lycée Janson de Sailly fait les scouts, et suivi son catéchisme comme il se doit. Il avoue :

Cela m'a rendu l'Eglise odieuse, mais les valeurs chrétiennes sont restées ancrées en moi, et je cherche toujours à les rendre immanentes".

Sa femme, Arlette, est une cousine qui partage avec lui une arrière-grand-mère. "Nous sommes allés consulter, on nous a dit que nous avions trois fois plus de risques que la moyenne de faire des enfants anormaux." Ils ont pris le risque et sont aujourd'hui parents de quatre garçons. Arlette s'occupe des enfants et de la maison, pendant qu'Etienne s'essaie en politique.

Chouard goûte sa gloire

En jeans et chemise blanche, il promène sa mine hâlée partout où on l'invite. Depuis vingt-cinq ans, accroché dans le ciel "à un bout de chiffon et quatre ficelles", il vole en parapente.

Aujourd'hui dans les rues d'Aix, il plane un peu quand plusieurs passants le reconnaissent et l'encouragent : "Continuez, on vous suit." Le prof est grisé. Il goûte sa gloire en remplissant des salles, en tissant sa toile sur le Net grâce à son armée d'internautes dévoués.

Et tel un "Géo Trouvetou qui aurait découvert la pierre angulaire", selon l'expression de François Ruffin, fondateur du journal alternatif de gauche Fakir, Chouard trouve lui-même son idée du tirage au sort "inédite", voire géniale.

Il espère d'ailleurs un jour "la déchouardiser", la répandre universellement, et souhaite "que les gens y adhèrent, de l'extrême gauche à l'extrême droite". Il veut l'offrir à "tous ceux qui subissent les puissants". Chouard est trop bon.

"Le symptôme d'un grand désordre politique"

François Ruffin pense que l'enseignant en BTS "se situe dans une nébuleuse où il n'y a plus ni droite ni gauche", ce qui fait de lui "le symptôme d'un grand désordre politique". Un pseudo-gauchiste qui cultive des relations fascistes... Un rouge-brun qui fait semblant de s'ignorer. "Je ne comprends pas, répète-t-il. Je suis quelqu'un de très très gentil." Il demande :

Suffit-il de s'en prendre radicalement aux banques, pour être accusé d'antisémitisme ? Si oui, alors c'est terrible pour les juifs !"

Terrain glissant, "sujet casse-gueule"... Le prof d'éco-gestion nous prie de bien vouloir l'excuser d'avance, par cet aveu :

On dit tous un jour une connerie, il ne faut pas enfermer les gens dans des postures, on n'est pas des surhommes !"

Chouard revient sur Alain Soral : "Il tient des propos certes parfois antisémites, mais c'est aussi un antiraciste, puisqu'il mène combat contre les juifs racistes... Et pour moi, les humains changent. On ne sait pas ce qu'il sera dans dix ans."

Lui-même donne peu cher de sa peau

Pour Etienne Chouard, on sait désormais. Lui-même donne peu cher de sa peau à brève échéance. La polémique dans laquelle il s'est trouvé pris en se rapprochant de Soral, ce "lanceur d'alerte qui proteste contre l'ordre établi", le dévaste :

J'ai l'impression d'être à poil avec un lance-pierres entre les mains, seul sur un champ de tir."

Alors Etienne Chouard a pris la plume, et publié ce 28 novembre sur son site un long billet intitulé "Pour que les choses soient claires" :

J'en ai assez, il faut faire quelque chose pour marquer une différence, une limite : je supprime le lien de mon site vers Soral."

Une bonne résolution qu'il a tenue à peine vingt-quatre heures.

Dès le lendemain matin, Etienne Chouard, l'"incompétent en politique", cédant une fois encore à son attirance mal assumée pour les "affreux méchants" d'extrême droite, rétablissait le lien.

Il vit mal "cette période très violente, qui tourne mal. Je me fais écrabouiller". Comme une chenille, qui l'a décidément bien cherché.

Elsa Vigoureux

COMMENT FAIRE pour instituer une vraie démocratie : SIGNALER PARTOUT QU'UNE ALTERNATIVE PROMETTEUSE EXISTE

COMMENT FAIRE pour instituer une vraie démocratie, alors que les oligarques sont si riches, si bien implantés, et si malins pour nous diviser et nous manipuler ?

 

Il faut que nous soyons des millions à la vouloir, à vouloir une VRAIE démocratie, des millions à cesser de défendre l’escroquerie politique qu’est l’élection de prétendus « représentants ».

 

QUAND NOUS SERONS DES MILLIONS À LA VOULOIR, ELLE ADVIENDRA, SIMPLEMENT PARCE QUE NOUS LA VOULONS.

 

Si l’idée du tirage au sort généralisé en politique vous paraît pertinente, il faut rejoindre les citoyens ACTIFS (nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes) : il faut que nous soyons de plus en plus nombreux à « semer des graines », PERSONNELLEMENT, le plus vite possible.

 

Je suggère que chacun d’entre nous crée dans son logiciel client de messagerie (Outlook, Thunderbird, Webmail…) une SIGNATURE AUTOMATIQUE qui dirait, par exemple :

 

******************************

Notre impuissance politique face aux privilégiés n’est pas une fatalité : avant de renoncer à vous défendre, voyez ceci :

 

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/05/30/127-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie-la-video

 

Et si l’idée vous semble bonne, vous êtes libre de la relayer VOUS AUSSI dans votre signature automatique.

******************************

 

Ainsi, au fil de nos échanges, sans même y penser toujours, nous aiderions les autres à prendre conscience que notre impuissance politique n’est pas du tout une fatalité (et à devenir eux-mêmes un peu militants à leur tour, ce point est important).

 

En commentaire de ce billet, nous pourrions ici CHERCHER ENSEMBLE DES IDÉES DE SIGNATURES AUTOMATIQUES percutantes, convaincantes, entrainantes.

 

Amicalement.

 

Étienne.

  • Jean Alméras Oui Etienne je vois bien que vous avez lu en diagonale.
    Quand vous prendrez le temps de mieux lire, vous verrez que vous êtes effectivement injuste.
    ...Voir plus
  • Etienne Chouard OK, je ferai ça, Jean, promis émoticône smile
  • Etienne Chouard Mais j'ai quand même bien lu ceci, n'est-ce pas ?
    (citation)
    " La solution au problème de la formation et du contrôle des élus, allié à une plus grande implication de la population à la vie citoyenne, passe par l'existence d'assemblées consultatives do
    ...Voir plus
  • Fred Armoni faut couper le cordon, avec les dents s'il le faut
  • Jean Alméras A bientôt alors. Il y a mon adresse mail sur le site. émoticône smile
  • Dolph Desprès "SIGNALER PARTOUT QU'UNE ALTERNATIVE PROMETTEUSE EXISTE"
    C'est vite oublier comment on se fait rentrer dans le lard et prendre pour des cons à chaque intervention, malheureusement.
  • Lucien Bomberger @ Rodolphe: 
    Le poète en des jours impies
    Vient préparer des jours meilleurs.
    ...Voir plus
  • Laurent Barrera J'ai un souci ! Je ne peux m’empêcher de penser et de réfléchir aux rôles que devront jouer les parti politiques dés lors que nous les priverons d’élections. Un parti, ou un groupement de personnes où une assemblée d'idée peut importe le nom qui lui so...Voir plus
  • Aknoth Jorak N'y a t'il pas possibilité d'en parler ici Jean Alméras ? Etienne vous demande ouvertement où il pourrait se tromper, la réponse m’intéresse. Le débat ne se limitant pas à 2 personnes et nous concernant tous, nous vous en serions reconnaissant. Merci
  • Lucien Bomberger @Laurent Berra 
    La philosophie aboutie de la démocratie de l'ère de la communication (démocratie plus uniquement physique) c'est que les idées ne sont incarnées que par elles-mêmes. Personne ne peut incarner une idée ou un programme d'idée. Le message 
    ...Voir plus
  • Philippe Drenntel C'est rigolo ça comme approche... Rebondir sur un de tes post daté du 1er juillet 2011 et la jouer vous devriez prendre le temps de bien me relire... 
    Dans la catégorie "pourvu qu'ils ne regardent pas la date !!??" j'aime bien... ;o)))
  • Zen Hervé Pourquoi ne pas accepter que c'est une utopie ? Je ne comprends pas cet aveuglement politique. Sur le papier je suis de tout cœur avec vous mais il semble que la raison soit vaincue par l'espoir d'un autre système plus juste. Sauf que vous oubliez l'essentiel : l'Homme ne peut rien contre la corruption. Elle achète tout, même les plus fanatiques récalcitrants...
  • Desvouas Jean Charles Ma signature électronique: Une Constituante sinon rien ... Citoyen abstiens toi pour réclamer sa mise en oeuvre ...
  • Jean-Yves Frances la viralité sera d'autant plus efficace quand un organigramme simplifié sera disponible. Il apparait aussi d'emblée que la grande majorité n'a pas envie de s'occuper des affaires de notre société. Donc tirer au sort dans un contingent de volontaires ap...Voir plus
    28Feb

    A propos de M. Etienne Chouard...

    Publié par Sous la Voûte étoilée loge maçonnique.

    Etienne Chouard

    Etienne Chouard

    Le conseil de l'ordre du Grand Orient de France, dans sa session de février, au vu des informations qui lui sont parvenues de diverses sources et néanmoins concordantes, a décidé de retirer l'autorisation qu'il avait précédemment accordé aux loges organisatrices de la venue de M. Etienne Chouard !

    Les francs-maçons sont-ils joueurs ou mal informés ? On peut se poser la question en apprenant que plusieurs loges du GODF mais aussi du DH et de la GLFF s'uniraient pour offrir une tribune maçonnique à ce monsieur, qui plus est, pour parler de "Pas de démocratie sans tirage au sort"...

     

    Qui est-il ?

     

    Sa fiche Wikipédia le décrit comme un personnage important, notamment par son blog, dans la structuration de l'argumentaire "noniste" au Traité Constitutionnel Européen de 2005, ce qui le rapproche de "la gauche du non". Il a d'ailleurs été invité à participer à des réunions du Front de Gauche.

     

    Mais, on y apprend aussi qu'il a multiplié depuis 2008 des connivences beaucoup plus discutables, voire carrément suspectes, avec la sphère complotiste (Alain Soral,Thierry Messan), sectaire (Jacques Cheminade et son "association" "Solidarité et Progrès", très lié à Lyndon Larouche, leader d'extrême droite américain et antisémite) et avec Eustace Mullins dont vous trouverez ci-dessous une petite vidéo sur l'un de ses thèmes favoris : le complot sioniste. 

     

    Il n'est pas non plus ennemi des thèses révisionnistes développées par Jean Bricmont comme le montre ce capture d'écral de son compte facebook dans un échange avec Agnès

     

    Etienne Chouard occupe donc une place certaine dans la nébulleuse de l'extrême droite que ce petit schéma permet de récapituler. Alors peut-il parler de la démocratie ? Tout le monde peut effectivement en ... parler.

     

    Sa présence au Grand Orient de France le 13 mars, si elle devait se confirmer, risquerait d'apparaître comme un véritable camouflet pour celles et ceux qui placent dans la franc-maçonnerie libérale un espoir de sauvegarde des valeurs républicaines.

     

    Il est encore temps de se reprendre et de chercher un orateur plus pertinent...

     

     

    Gérard Contremoulin

    _______________________________________________

    A propos de M. Etienne Chouard...

    Etienne Chouard face à François Baroin (Bilderberg et FM) et autres oligarques