Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WWIII : Vous êtes devenus ... alors voter MACRON pour les Législatives 2017, avec La République en Ordre de Marche pour les Marchés et les Banques Privées.

Publié le par José Pedro

MARC JUTIER VOTRE CANDIDAT DANS LA 4ème CIRCONSCRIPTION DE LA DORDOGNE.(voir son article un peu plus bas)

L'ETAT MACRON, représentant un vote favorable de seulement 17% de la population inscrite sur les listes électorales, soumis aux lois internationales et aux tribunaux étrangers, ne pouvant plus délibérer sur la libre circulation des biens et des marchandises, ne pouvant plus avoir une politique monétaire, fiscale, militaire, économique, éducative, financière, indépendante et défendant les intérêts des Français, est contraint d'avoir une politique de répression envers eux, par des lois sécuritaires, oppressives et coercitives, afin de ne plus autoriser les libertés chères au Peuple Français Souverain, et ayant la seule capacité d'imposer la couleur du papier WC dans les ménages, tout en les faisant travailler dans la précarité, l'expulsion de leurs maisons et de leurs appartements quand ils ne peuvent plus payer, la dépendance avec leur patron et non par des accords de branche, la soumission au travail par des journées de 18h, ce que font déjà les masses de populations immigrantes, chassées de leurs Pays par les Guerres Coloniales que l'Etat pratique sans l'accord du Peuple, dans le seul but du pillage des pays qu'ils ont décidés de dépecer, de même que la France pour ses Industries de pointe.

Pour Macron tout est à vendre, même l'écologie par le commerce spéculatif des mécanismes des marchés du Carbone. Le corps de la femme est à vendre dans les procréations pour autrui dans le cadre de la GPA. L'eugénisme et l'euthanasie, pratiques Nazies, sont déjà en application dans les centres hospitaliers, les Usines il nous les a déjà vendue, les travailleurs deviennent des petits entrepreneurs taillables et corvéables à merci, la propriété est confisquée par l'augmentation des impôts fonciers, la Justice est l'inverse de ce qu'elle devrait être, juste, équitable, qui devrait se prononcer uniquement en fonction de la vérité par des Juges qui ne sont pas en tablier, ni partisans, et que les idéaux moraux devraient être au-dessus des personnes humaines, fussent-elles puissantes.

Puisque l'Etat Français a été vendu aux puissants comme l'Etat de Palestine a été vendu aux Banques Rothschild par l'Angleterre par la déclaration Balfour de 1917 pour qu'il devienne Israël, les Français qui ne sont plus en France, mais dans une province d'Europe sous domination Allemande, (c'est ce qui a motivé la première visite de Macron à Merkel), il faut leurs éviter dans cette province ou Land, l'immigration de masse qui permet déjà de donner des salaires en Europe à 1 euro de l'heure, et il faut se prémunir de ce fléau qui va devenir la concurrence directe de ceux qui travaille pour plus.

Bien entendu ces traîtres qui ont enlevé de la Constitution de 1958 les textes relatifs à la Haute trahison du Président et du Gouvernement afin de ne plus être impliqués dans de tels actes, ils perçoivent à titre d'anciens Président des émoluments de plusieurs millions par an, et pour les Ministres des centaines de milliers d'euros par an, avec comme pour les Députés Européens ou Français une retraite pouvant être prise entre 50 ou 58 ans, avec de 10000 à 25000 euros par mois. Pas question pour eux d'avoir une retraite à 67 ans ou plus suivant les critères adoptés pour le Peuple Souverain. On ne parle même plus de la réserve parlementaire ou du statut d'assistant parlementaire qu'ils se partagent.

Les membres du Bureau de l’Assemblée nationale disposent d’une réserve de 140000 euros, les vice-présidents de l’Assemblée nationale, les questeurs, les présidents de groupe, les présidents de commission disposent de 260 000 euros, le Président de l’Assemblée nationale de 520000 euros.

Pour l’année 2016, l’attribution de la réserve parlementaire s’est élevée à 81,86 millions d’euros, sur les 90 millions votés en loi de finances. Le reliquat - soit 8,14 millions d’euros – a été reversé au budget de l’Etat, comme en 2013, 2014 et 2015.

Macron veut uniformiser les régimes de retraites? chiche, sur celui des Fonctionnaires qui ont 3 fois plus de retraite que celui du privé, pour avoir cotisé 3 fois moins, ou sur celui de nos "responsables" sortis de l'ENA et encanaillés dans la Maçonnerie? Un représentant du Peuple ne devrai-il pas avoir le salaire moyen du privé, quand il exerce son métier, et retourner à son métier quand il a fini son mandat de 5 ans maximum, ou avant s'il ne donne pas satisfaction, et qu'il ne respecte pas ses engagement. Nos mafieux de la Politique, pourront-ils continuer longtemps à se servir au lieu de servir le Pays et de rire en permanence de la façon dont ils traitent le Peuple Souverain?

Sciences sans consciences ne sont que ruinent des âmes. Manipulation génétiques, modifications des gènes et de l'ADN, procréation assistée par ordinateur avec implant de mémoire artificielle, comportements sécurisés et contrôlés, adjonctions de fonctions et d'applis pour Androïd, naissances organisées, euthanasies planifiées, eugénisme organisé, robotisation avancée des humains, naissances dans des pondeuses pour LGBT, envoi d'Androïdes dans l'espace pour coloniser les planètes, ce que n'ont pas fait les autres civilisations éventuelles, mais ce que les Nazis ont commencé à faire, et que d'autres Pays continuent dans ce domaine de Frankenstein Junior. On va finir pas renoncer aux "progrès" d'une certaine médecine, aux médicaments qui tuent, et à toutes les propositions morbides qui ne sont même plus contrôlées par un comité d'Ethique. Alors que les maladies orphelines sont en pleine recrudescence, que les allergies atteignent tout le monde sans savoir les guérir, du fait de la nourriture avec ses désherbants, défoliants, produits phytosanitaires, hormones de croissance, (traité CETA), antibiotiques, conservateurs, produits cancérigènes de toutes sortes, biocides, pesticides, herbicides, fongicides, insecticides, etc, On a droit a une détérioration constante de la santé en contrepartie de soins et de produits pharmaceutiques toxiques, sous les actions concertées et reconduites des différentes Politiques de Santé, qui nous font payer à la fois des cotisations sociales démentes, et des produits non remboursés pour le plus grand bien de la Pharmacologie des Laboratoires privés. La première Pharmacie Chinoise à base de plantes s'est ouverte à Barcelone.

François Bayrou ministre de la Justice, mais à quel prix pour Emmanuel Macron ? (VIDEO)

Ménager François Bayrou à l'approche des législatives ?

Selon le Canard enchaîné du 17 mai 2017, Emmanuel Macron aurait fait part de sa méfiance et de son agacement. «Bayrou veut jouer les marionnettistes», aurait déclaré le président selon l'hebdomadaire satirique, avant d'ajouter : «Il considère qu'il m'a fait roi, que je lui dois tout, que j'ai été élu uniquement grâce à lui et qu'il a fait l'élection.» Sans doute François Bayrou joue-t-il un rôle important dans l'opération de triangulation de la droite en cours, et sa nomination à la Justice en est-elle le prix, à moins d'un mois des élections législatives.

Et puis, il y a les déclarations de François Bayrou à l'encontre du candidat Macron en septembre 2016. Le centriste ne mâchait alors pas ses mots, évoquant un candidat «des forces de l'argent», dans la droite lignée, expliquait-il sur le plateau de BFMTV, d'un Dominique Strauss-Kahn et d'un Nicolas Sarkozy.

 

Bayrou farouchement contre Macron!

Bayrou Ministre de la Justice?

Lourdes Tâche: 345 Milliards de commentaires sur les réseaux sociaux commencent par Justice de Merde, Justice en tablier, Justice partisane, Justice de classes, et 727 000 000 résultats (0,63 secondes) sur Google. Les Juges ne jugent pas, les avocats ne défendent pas (la seule chose qui les intéresse c'est la question des conventions honoraires et de défense qu'ils ne respectent pas, quand ils veulent bien défendre quelqu'un ou quand ils ont décidé de ne pas défendre), à quand une Justice citoyenne (par profession, les Médecins ont un comité d'éthique), comme il y a déjà des Justices Corporatives (Tribunal de Commerce), Police des Polices, des Militaires, des Fonctionnaires, des Francs-Maçons, des Cléricaux, des Musulmans, des Mafieux, ... De simples bornes informatiques pourraient remplacer le système Judiciaire archaïque et dangereux. S'il y en avait un qui puisse être à sa place dans ce Ministère, c'est bien lui.

Actuellement on peut être condamné sans avoir participé à une audience de Tribunal, sans avoir reçu d'Assignation à comparaître devant ce Tribunal, sans avoir reçu le Jugement qui en résulte, tout en ayant le statut de condamné avec celui d'avoir bénéficié d'un Jugement dit contradictoire avec avocat, sans même qu'aucune des pièces de votre défense, n'aie pu être communiquée.

De cette façon, la Justice expéditive, entérine des condamnation, et vous constitue un casier dit Judiciaire, et vous taille un costard qui vous suit partout. La chose Jugée ne peut être remise en question que par un Tribunal d'appel ou de Cassation dans la mesure ou vous avez respecté des délais entre chaque Condamnation, ce qui est impossible si vous n'avez rien reçu.

Pire, des Jugements se font sans que personne ne soit averti, avec la mention que vous et votre avocat y ont assisté, ce qui advient quand on vous propose un arrangement privé en Cassation, que cet arrangement est également un faux arrangement que vous ne pouvez pas refuser, mais qui est ensuite entériné par une décision de Justice qui valide une condamnation et des amendes associées. Cela peut arriver dans le cadre d'un Permis de Construire, par arrêté de chantier du Maire, qui vous le refuse pour non respect du COS et du POS de la commune, pendant des années, et qu'après la procédure, aucune infraction notable n'a été trouvée. Le PC sert a verser au black des sommes aux Maires pour obtenir des dérogations au POS et au COS, sinon il peut inventer par la mesure approximative, d'un Policier Municipal, que la hauteur maximum de votre Maison dépasse de 1cm, la hauteur autorisée, par rapport au terrain naturel, qui ne l'est plus depuis bien longtemps.

La justice repose avant tout sur des opérateurs en amont et en aval de la présentation de votre dossier devant un Juge. Si ces opérateurs faillissent, volontairement ou non, le Juge ne verra jamais vos éléments de défense, et conviendra que le Jugement qu'il va donné, est conforme, et contradictoire de par la défense de vos intérêts, que vous auriez pu faire dans une procédure normale. Pire les Juges font une confiance aveugle corporative à leurs services, avocats, huissiers qui ont prêté serment que ce qu'ils font, ils le font bien, et le Justiciable, dans ce contexte n'est qu'une personne de peu de foi et en rupture avec la Loi. La Mafia Franc-Maçonne est donc aux anges déchus dans cet environnement qui lui est à 100% favorable, elle fait la pluie et le beau temps, et comme Elisabeth Guigou, ancienne Garde des Seaux le disait, la mafia de tous bords, a envoyé ses enfants à l'école Républicaine pour qu'ils deviennent des Juges et des avocats, ainsi que des Huissiers, afin de défendre ses intérêts, et on se retrouve avec une Justice Mafieuse, qu'il faut en toute urgence réformer, pour que cette Justice soit inversée.

bayrou tribunal

 

Dernière minute : François Bayrou renvoyé au tribunal en janvier 2019. Il doit démissionner s'il veut sortir par la porte dérobée pour échapper au peu recommandable et roublard de Macron, ou rester pour vraiment réformer en profondeur, un lifting n'est pas suffisant, il faut tout informatiser et reléguer les avocats en tant que Conseils et les Juges en tant que consultants et éliminer les Huissiers. Le citoyen Justiciable doit pouvoir faire face à son Jugement impartial, soit en tant que victime, soit en tant que délinquant, afin que la procédure soit rapide, automatisée, contrôlée et admise par tous.


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2017/05/19/derniere-minute-francois-bayrou-renvoye-au-tribunal-en-janvier-2019-il-doit-demissionner/#4QE00U7rxFa76Lcl.99

Lettre ouverte à François Bayrou

http://www.bernarddebre.fr/

En espérant que François Bayrou ne se désavoue pas complètement et qu'il Résiste ...

alliance-francois-bayrou-emmanuel-macron-francois-bayrou_5806379

Monsieur le Ministre,

Vous avez donc décidé de ne pas vous représenter pour la quatrième fois à l’élection présidentielle. L’avez-vous fait spontanément ? Je ne le crois pas. Vous avez remarqué qu’il vous était difficile d’obtenir les 500 signatures et surtout vous avez eu peur de ne pas atteindre les 5 % de votants et de devoir rembourser les 800 000 euros attribués par l’Etat aux candidats.

La solution que vous avez choisie est la pire : vous ralliez Emmanuel Macron que vous aviez vilipendé quelques semaines auparavant… Les mots que vous aviez utilisés à son encontre étaient d’une dureté exceptionnelle, il vous a fallu les oublier !

Quand vous prônez une politique différente et plus éthique, je ne peux être qu’abasourdi !

En 2007 déjà, vous avez hésité à prendre position pour Ségolène Royal, mais vous n’avez pas osé, refusant d’ouvrir votre porte.

En 2012, vous avez franchi le Rubicon et appelé à voter François Hollande dont le conseiller était Emmanuel Macron.

Vous avez été battu aux élections législatives en juin suivant les présidentielles. Dès le début du quinquennat de François Hollande vous avez, semble-t-il, compris que la France avait fait le mauvais choix.

Beaucoup parmi les hommes et les femmes de droite ont imaginé qu’enfin vous aviez renoncé à vous allier aux socialistes. D’ailleurs, l’UMP, que vous critiquez maintenant, vous a fait élire à Pau contre un candidat socialiste.

Pendant ce temps vos maigres troupes se sont alliées à l’opposition de droite pour bénéficier du rejet de la gauche : Marielle de Sarnez, Yann Wehrling et d’autres ont pu ainsi être élus à Paris avec Nathalie Kosciusko-Morizet. Où vont-ils siéger maintenant ? Avec les socialistes de Paris ?

La campagne municipale à laquelle j’ai participé a été « unitaire » sans arrière-pensée, idem pour les élections régionales. Vous étiez bien installés dans notre opposition… D’ailleurs, pendant les primaires de la droite vous avez soutenu Alain Juppé, et c’est vraisemblablement la cause de son échec…

Maintenant, vous trahissez de nouveau.

Décidément, vous avec une drôle de façon de faire de la politique ! Est-ce véritablement éthique, vous qui voulez moraliser la vie politique ?!

Vous avez vraisemblablement négocié des circonscriptions pour vous et vos amis. Magouille politique évidente !

Qu’allez-vous faire maintenant pour aider votre nouvel ami ? D’abord, vous avez oublié qu’il a été le conseiller de François Hollande, puis son secrétaire général adjoint en charge des questions économiques à l’Elysée, et enfin Ministre des Finances de son gouvernement.

C’est donc en partie grâce à ses conseils que la France est tombée si bas, que le chômage a augmenté, que la dette a progressé. Pensez-vous véritablement qu’Emmanuel Macron, touché par la grâce divine comme il le sous-entend, a tellement changé ? Bien sûr que non.

Vous avez été poussé par l’ambition et la rancune, vous l’ancien Ministre de Chirac.

Vous attaquez François Fillon sans connaitre son dossier qui est vide mais vraisemblablement manipulé par la majorité socialiste actuelle.

Dans un livre intitulé « Les mains propres » paru en 2015, Corinne Lepage a dénoncé les magouilles dont le MoDem, que vous présidez, s’est rendu coupable. Vous aviez demandé que des permanents de votre parti soient pris en charge par le Parlement européen, tout comme il est reproché à Marine Le Pen…

Corinne Lepage a refusé, mais d’autres élus ont accepté ! Il semblerait que même votre secrétaire ait été payée par l’enveloppe de certains de vos amis élus européens. Bravo ! Belle notion de l’éthique politique ! Cela mériterait une enquête judiciaire… pour que vous puissiez vous expliquer, même si vous y voyez un mensonge.

Le programme de Macron est une copie de celui de Hollande, promesses non tenables et inefficaces pour redresser le pays. Mais surtout l’installation de la proportionnelle : les députés seront « coupés » de leurs électeurs et ce sera le règne des partis politiques. Il n’y aura plus de majorité pour gouverner le pays, ce sera le chaos… Mais peu vous importe, vous voulez exister même au détriment de la France.

L’élection présidentielle est pourtant le moment le plus important de cette vie politique dont vous étiez écarté depuis si longtemps.

Qu’allez-vous faire quand des dizaines de députés socialistes et quelques ministres vont rallier Emmanuel Macron ? Allez-vous vous sentir à l’aise ?

Ne vous regardez pas dans une glace, vous y verriez certainement l’image de Judas…

Bernard Debré

Les Suisses tournent le dos au nucléaire

Les Suisses ont décidé de sortir à moyen terme du nucléaire en acceptant par référendum à 58,2% une nouvelle loi sur l'énergie, interdisant les nouvelles centrales, encourageant les énergies vertes et réduisant la consommation énergétique.

La consultation populaire qui s'est tenue le 21 mai en Suisse a accouché d'un résultat sans appel : 58,2% des votants ont accepté la nouvelle loi sur l'énergie, déjà adoptée par le Parlement en septembre 2016, qui prévoit de tourner progressivement le dos au nucléaire et de favoriser son remplacement par des énergies renouvelables.

«Pour tous les écologistes, qu'ils soient politisés ou non, c'est un jour historique dans le pays», a déclaré la députée des Verts, Adèle Thorens Goumaz, à la télévision publique suisse, RTS. «La Suisse va entrer dans le XXIe siècle énergétique, ce sera un signal fort», a-t-elle ajouté.

Quelques semaines après la catastrophe de Fukushima en mars 2011, la Suisse, qui compte quatre centrales (cinq réacteurs nucléaires) produisant environ un tiers de l'électricité du pays, avait décidé de sortir du nucléaire d'ici 2034, tout en indiquant que cette date restait théorique. Les autorités avaient précisé que les centrales devraient vraisemblablement être débranchées après environ 50 ans, voire 60 ans, d'exploitation.

Depuis cette décision, le gouvernement suisse a travaillé à l'élaboration d'une nouvelle stratégie énergétique, dont la mise en œuvre est prévue par étapes d'ici 2050.

 

Favoriser les énergies renouvelables au détriment du nucléaire

La loi validée par référendum le 21 mai, qui soutient les énergies renouvelables comme le solaire, la géothermie et la biomasse, interdit en revanche la construction de nouvelles centrales nucléaires. Les centrales existantes pourront toutefois rester en service aussi longtemps que leur sûreté sera garantie.

Ce vaste programme avait déjà été accepté par le Parlement l'automne passé, mais le parti majoritaire de droite dure, l'Union démocratique du centre (UDC), avait recueilli suffisamment de signatures pour contester l'entrée en vigeur de la loi et contraindre l'exécutif à consulter le peuple. Ses arguments ? Cette nouvelle législation entraînerait des coûts importants, menacerait l'approvisionnement énergétique du pays et défigurerait le paysage compte tenu de la multiplication des éoliennes et les panneaux solaires.

Débat sur le coût

D'après l'UDC, la transformation de l'ensemble du système énergétique inscrite dans la nouvelle loi va coûter quelque 200 milliards de francs suisses (183 milliards d'euros) jusqu'en 2050. Pour un ménage de quatre personnes, cela représente, selon ce même parti, 3 200 francs suisses (2 900 euros) par an de frais et de taxes supplémentaires.

«Payer 3 200 francs de plus [...] pour une douche froide ?», a ainsi ironisé l'UDC sur ses affiches électorales placardées dans tout le pays.

Nicolas Hulot devient numéro 2 du gouvernement./ Photo AFP.

Nicolas Hulot N°2 du gouvernement pour faire croire au tournant écolo!

Les Suisses tournent le dos au Nucléaire, et les français lui ouvrent leurs cuisses. Le champion de l'écologie toutes catégories avec ses hors-bords sur Seine et ses voyages permanents en Jet, Nicolas Hulot, s'est couché devant François Hollande et devant Macron. Poussé par plusieurs ténors du camp écologiste à se présenter à l'élection présidentielle de 2017, Nicolas Hulot a finalement renoncé à se lancer dans la course à la Présidence mais pas au Gouvernement.

Un choix qui s'explique en partie par la relation qu'il entretient avec François Hollande. Il y a plusieurs raisons. On le sait, il a été extrêmement marqué par la primaire de 2011 face à Eva Joly. Les Verts lui avaient savonné la planche et il a échoué alors qu'il avait énormément travaillé et s'était énormément investi psychologiquement. Je pense qu'il craignait de reproduire l'expérience. Il a aussi regardé les sondages et a vu qu'il y avait un fort risque pour qu'il n'accède pas au second tour tout en faisant un score suffisamment important pour barrer la route à François Hollande.

Mais surtout, il a compris qu'il y avait aussi une chance, certes faible, mais une chance, pour qu'il accède au second tour face à un François Hollande terriblement affaibli et un candidat de droite qui ne réussit pas à réunir sa famille. Or, d'après ce que m'ont dit ses proches, cette perspective lui a fait peur. Il sait qu'il n'a pas le profil d'un chef d’État. S'il est devenu un véritable expert dans pas mal de domaines, il ne maîtrise pas l'ensemble des sujets que doit gérer un Président. Il l'explique dans la grande interview qu'il a accordée à Libération le 12 juin : "Je dis à ceux qui gravitent autour de moi : ayez conscience de la gravité, de la complexité. Ce n’est pas un jeu. Est-on en capacité ?".

Que vont faire les Verts désormais ? Ils sont morts et enterrés, à part quelques grosses gourdes ici et là.

Aussitôt Emmanuel Macron élu, la Fondation Nicolas Hulot et sept autres grandes associations de défense de l’environnement se sont donc fendues d’une lettre ouverte au président de la République sur la place de l’écologie dans le futur gouvernement. Leur demande immédiate : qu’il mette en place, au regard des enjeux, « un grand ministère, avec à sa tête un ministre d’Etat, numéro deux dans l’ordre protocolaire, en charge du développement durable » et doté de compétences larges (écologie, biodiversité, énergie et climat, transport, logement et urbanisme, aménagement du territoire, pêche et mer). Et, bien entendu, un ministre qui puisse agir en synergie avec ses collègues de l’économie, de l’agriculture ou de la santé, toutes ces questions étant étroitement liées.

L’ancien animateur de l’émission Ushuaia et des bains douches publics, militant écologiste « ni de droite ni de gauche », respecté et apprécié aussi bien par le grand public que par les experts pour son charisme d'affaire, ses convictions d'opéra de quat'sous, sa connaissance des dossiers foireux pour les enterrer, et sa droiture intellectuelle à gauche-droite toute, est tout sauf la caution verte d’Emmanuel Macron, c'est sa caution morale, dans un gouvernement où tout le Monde il est beau et tout le Monde il est gentil pour ramasser un Max, de pognon, tout en paraissant écolo-compatible.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique vers l'apocalypse planétaire et solidaire, s'est déclaré «certain de trouver un point de rencontre» avec son Premier ministre, Édouard Philippe, malgré des «divergences».

Les deux hommes ont effectué vendredi après-midi un premier déplacement commun dans le Val-de-Marne, au sein de la première installation expérimentale de production de biométhane liquéfié à usage carburant, de quoi alimenter les mobylettes du secteur.

Résultat de recherche d'images pour "nicolas hulot et Edouard Philippe chez les Francs-maçons"

Face aux critiques de personnalités de gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon en tête, Nicolas Hulot a défendu sa nomination : «Les divergences que l'on voit ne sont pas si importantes que ça, en tous cas à ce stade, a-t-il estimé. L'avenir verra si je me trompe, une fois que je ne serai plus là après toutes mes erreurs, ce sera trop tard, mais il y a un chemin commun pour y arriver».

Parmi les points de friction possible : le transfert de l'aéroport Nantes-Atlantique qui ne sert à rien vers la zone bocagère de Notre-Dame-des-Landes. Nicolas Hulot est un opposant historique au projet alors qu'Edouard Philippe, comme Jean-Yves Le Drian, y sont favorables.

Nicolas Hulot est également pour que les constructeurs d'automobiles trichent sur les contrôles de pollution et la taxation des camions à condition qu'ils achètent des bons carbone que lui revend sur le marché spéculatif, il est pour continuer les centrales Nucléaires tant qu'elles n'explosent pas, et n'ont pas trop de fuites, après on verra, il est pour l'épandage des traînées dans le ciel afin d’alimenter les crématorium qui tournent au ralenti, il est pour les guerres de pillage des Printemps Arabes qui font déferler les migrants chez nous, sauf en Arabie Saoudite qui finance Daesh comme l'Europe, et la France, il est pour une publicité à la télé des micros actions en faveur de l'environnement sur les balcons de la Capitale pour que cela ne nuise pas au grand Capital, il est maqué avec tous les foireux qui font du business avec le Bio sans en être, il va bientôt décerné la mention verte Nicolas Hulot sur tous les produits qui voudront vendre du Bio, en contrepartie d'un pécule pour la protection de la Planète, et il va sensibiliser le public à choisir les marques qu'il faut consommer pour le plus grand bien de la Santé.

20/05/17 – la lettre de campagne de Marc Jutier pour la 4ème du 24 – Votre député : Un écrivain libre et insoumis, un homme de conviction engagé de votre côté

20 Mai 2017 , Rédigé par Marc Jutier

 

Votre député

 

D’un côté l’oligarchie financière planétaire (les 1% !), de l’autre : NOUS !

 

Je suis pour un rassemblement des forces de gauche : communistes, écologistes et véritablement socialistes ; mais les négociations entre le PCF et la FI n’ont pas abouti. J’ai fait campagne et voté pour Jean-Luc Mélenchon.

 

C’est en homme libre, insoumis et écologiste de conviction que je me présente pour être votre représentant à l’Assemblée Nationale.

En tant que citoyen, mon souhait le plus cher est de partager avec l’ensemble des Français un projet pour la France – voir le Plaidoyer* –développé et affiné depuis de nombreuses années par l’association Fraternité Citoyenne. En tant que député, et avec plus de force qu’un simple citoyen, j’aurai à coeur de faire valoir vos idées et de défendre ce programme. 

 

Par votre vote, c’est un peu un «parrainage» citoyen que vous m’accorderez.

 

Je ne crois pas à la « sacro-sainte économie de marché » ni à sa « science » : la science économique.

Tout cela est une vaste escroquerie intellectuelle car au coeur des problèmes économiques, sociaux, et même environnementaux, il y a la monnaie.

Trois questions ne sont jamais abordées :

1. Comment fonctionne le système monétaire à réserves fractionnaires ?

2. Qui contrôle la création monétaire ?

3. Quelle est la philosophie politique de ceux qui en contrôlent l’émission ?

Je considère qu’il n’est pas utile de parler et de faire de la politique au niveau d’un pays sans aborder ces questions. Ce sont elles et surtout les réponses qui y seront données qui organisent le programme développé dans cePlaidoyer*.

Pour bien comprendre l'escroquerie, la collosale mystification, un banquier crache le morceaux ! comme Jacques Duboin dans les années 30 en France, ce banquier suisse libère la vérité youtu.be/kWKB46mgSSE

 

Le système monétaire actuel est une privatisation de la création monétaire au bénéfice de la sphère financière. Je vous invite à consulter les ouvrages, les documents en lignes et les dizaines d’articles que j’ai publiés – dont un a été lu par plus de 100 000 personnes – pour mieux appréhender les implications de cette colossale mystification. La monnaie, comme l’air ou l’eau, ne peut être qu’un « bien » public. Une solution alternative existe : la « monnaie pleine » ou le « 100% monnaie ». Je ferai mon travail de contrôle et je serai particulièrement impertinent par mes questions au futur gouvernement.

 

Mais rien n’est perdu pour la véritable gauche, et même si nous sommes en Ve République, ces élections législatives sont un véritable troisième tour et c’est bien pour cela qu’il faut des candidats déterminés et avec des convictions fortes.

 

J’animerai le débat politique dans notre circonscription avec tous les habitants et je compte sur vos suggestions pour les futures questions que je poserai au gouvernement. Le 11 juin prochain, pour notre Pays et pour le Périgord, je vous invite à voter Marc JUTIER et Alexis HORTOBAGYI, de m’élire député de notre circonscription et de me confier cette responsabilité. Je l’assumerai pleinement.

 

Venez nous retrouver sur les marchés de la 4e circonscription de la Dordogne :

le lundi : LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL

le mardi : LE BUGUE SUR VEZERE ou THENON et Boulazac de 14h30-19h sur le parking de carrefour ;

le mercredi : HAUTEFORT ou SIORAC-EN-PERIGORD ou MONTIGNAC ;

le jeudi : TERRASSON ou DOMME ;

le vendredi : LE LARDIN SAINT LAZARE ou VERGT et Boulazac de 14h30-19h sur le parking de carrefour ;

le samedi : SARLAT ou BELVES ou VILLEFRANCHE DU PERIGORD ou LE BUGUE SUR VEZERE ;

le dimanche : CARSAC AILLAC ou SAINT CYPRIEN ou SAINT GENIES.

 

 

Vous pouvez soutenir financièrement notre campagne.

Les chèques sont à faire à l'ordre d'Alain Puisais, mandataire financier.

Et à envoyer à l'adresse suivante : Alain Puisais – 4 rue de la Pégerie – 24290 Montignac sur Vézère

66% du montant de votre chèque sera déductible de vos impôts (Un chèque pour un don de 30 € par exemple, ne vous coûtera, après déduction fiscale, que 10 €). Des reçus fiscaux seront envoyés à tous les donateurs.

 

Pour mémoire:

Depuis le 14 novembre, suite au communiqué de presse de Fraternité Citoyenne, je propose d'être le candidat d'union sur la quatrième circonscription de Dordogne. […] j'ai l'honneur de vous adresser la profession de foi qui sous-tend ma candidature aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017 sur la Quatrième circonscription de la Dordogne. En effet, je déclare par la présente être disponible pour être le candidat deLa France insoumise et donc du rassemblement des forces de gauche - communistes, écologistes et vrais socialistes - sur la 4e circonscription de Dordogne. Voir leCommuniqué de presse du 14/11/16: Fraternité Citoyenne rejoint « La France insoumise, le peuple souverain » de Jean-Luc Mélenchon / Marc Jutier, président de FC, propose sa candidature aux législatives pour la 4e circonscription de Dordogne

Suite à la lettre d'info de Fraternité Citoyenne – « Personne à gauche n’est assez fort tout seul » du 28 janvier 2017, en ligne ici : bit.ly/2jc8fLT

[…] En conséquence, j'ai fait acte de candidature au PCF, j'ai également fait acte de candidature pour La France Insoumise et j'ai appelé Antoine Waechter pour confirmer que j'acceptai sa proposition d'être soutenu par leMouvement Écologiste Indépendant. Je suis donc, à partir du 1er février en campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin. […]

Suite à la réunion de « La France insoumise, le peuple souverain » pour la 4ème circonscription de Dordogne qui c'est tenue le dimanche 29 janvier 2017 au 1 rue de la Halle à Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac – 24580 de 14h à 16h.

Suite à la présentation de Marc Jutier comme candidat titulaire pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

En conséquence, un comité de soutien à la candidature de Marc Jutier aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017 a été créé

marcjutier.over-blog.fr/2017/01/soutien.html

 

Très cordialement.

Marc Jutier Président de FCSite Articles Livres Vidéos Documents Blog facebook twitterplus.google

mjutier@orange.frTéléphone : 05 53 51 26 20 Smartphone : 07 68 54 92 33

Googlez marc jutier pour retrouver articles, photos, chaîne YouTube, blogs et page facebook

Vidéos: wn.com/marcjutier

Page de soutien nationale facebook.com/jutier.marc (2.200 ♥)

°°°°°° °°°°°° °°°°°° ° °°°°°° °°°°°° °°°°°°

C’est Macron qui gouvernera ou plutôt Attali, Rothschild, l’UE des banksters et le ''deep state'' US néo-conservateur? Les tendances de ce « nouveau » gouvernement sont toujours les mêmes : ultra libéralisme, soumission à Bruxelles, mise en place du Nouvel Ordre Mondial totalitaire (un seul Parti) et préparation aux guerres !

 

L’ultra libéralisme d'abord. Peu importe d’ailleurs que l’on se dise de gauche, de droite, du centre, il suffit de voir arriver Gérard Collomb, grand bourgeois partisan de la mondialisation malheureuse, ou au Travail Muriel Pénicaud, engagée dans les multinationales notamment du CAC40 ou un perdant de la primaire de droite, Bruno Le Maire, parrain des jobs à 5 euros (lepoint.fr/presidentielle/et-bruno-le-maire-crea-le-job-a-5-euros-22-09-2016-2070334_3121.php), qui hérite de l’économie !

 

La TOTALE soumission à Bruxelles passera entre autres par deux Européistes acharnées, la Modem De Sarnez pour toujours plus d’UE des banksters, et horreur suprême, pour le TAFTA (libre-echange.info/veille/article/vote-desastreux-au-parlement), et la « centriste » Goulard, ne voyant pas l’austérité dans les politiques actuelles, et adversaire résolue de la liberté d’information sur le Net. Cette politique de folle soumission à Bruxelles sera totalement contraire aux intérêts des Français. Et au numérique, voici un homme issu de la diversité, d’une famille marocaine, pour créer des « French Bureau ».

 

Le NWO est totalitaire, avec un seul Parti – comme celui que le pion Macron prépare : En Marche vers une fusion de Les Républicains, de L'UDI et de la droite du ''PS'' – ; des médias collabos (ainsi, C dans l’Air annonce déjà « la palme d’or du casting » pour ce gouvernement), des lois liberticides (Macron a prévu la poursuite de la loi d’Urgence, et qu’il gouvernera par ordonnances ; Mme Goulard veillera à bâillonner la ré-information).

 

Pire que tout, des va-t-en guerres réputés rentrent dans le nouveau gouvernement Macron-Rothschild, de Mme De Sarnez mettant sur le même plan Assad et les égorgeurs de Daesh, à Sylvie Goulard (on peut s’attendre avec elle à un déploiement en Syrie voire contre la Russie, et à une Défense européenne soumise à l’OTAN), et ne parlons pas de Le Drian, qui a fait ses preuves en ciblant obsessionnellement le Président Assad, en osant soutenir et armer (au nom, l’hypocrite, de la « lutte contre le terrorisme ») et donc en laissant prospérer Boko Haram, en jouant au pompier-pyromane en Afrique, pour après avoir délégué des mercenaires islamistes, proposer les services de la France afin de « rétablir l’ordre », comprenez : contrôler la politique d’Etats africains, et piller leurs ressources. Le Drian ne va-t-il pas aussi se confronter à Poutine ?

 

De toutes façons, même si nous avons là une idée de la politique qui sera menée par Macron-Rothschild, il s’agit certainement d’un gouvernement provisoire, mélangeant individus de Droite, de Gauche, du Centre, au bilan désastreux, recyclés pour donner aux Français l’illusion de « rassemblement », alors que le but est de draguer les électeurs déboussolés par tous les bouleversements, en particulier par les difficultés que connaissent actuellement les partis traditionnels, victimes du machiavélisme du pouvoir actuel appuyé en coulisses par le plus perfide, François Hollande, et les médias aux ordres du Système.

 

Pour séduire les électeurs, on fait miroiter un rassemblement harmonieux, alors qu’il a en son sein un Bayrou qui sera vite floué, le leurre provisoire Hulot prié de collaborer avec un gouvernement pour qui le profit prime sur tout, sur la défense de l’environnement en particulier, et qui défendra les centrales nucléaires comme le gaz de schiste !

 

Un pathétique pitre dont la veste est évidemment réversible vient d’être nommé premier sinistre. La vie politique moralisée ? Foutaises ! Le Premier Ministre lui-même traîne plusieurs boulets (legrandsoir.info/edouard-philippe-implique-dans-le-pillage-de-l-uranium-du-niger-par-areva-et-dans-un-conflit-d-interet.html , lexpress.fr/actualite/politique/edouard-philippe-a-matignon-les-boulets-du-nouveau-premier-ministre_1908326.html), et le travail de la Haute Autorité est toujours contestable, car elle n’a jamais dénoncé, par exemple, les déjà multiples casseroles de Macron.

 

Ainsi, tout est imposture : Gouvernement au casting fourre-tout pour berner les indécis, ministres leurres, pseudo renouveau, buts réels masqués dont le plus important est de « diviser pour régner ».

 

°°°°°° °°°°°° °°°°°° ° °°°°°° °°°°°° °°°°°°

 

 

Articles & vidéos à consulter – La revue de presse de FC

À la une & en vrac

InternationalAvertissement sino-russe: notre première riposte à une attaque nucléaire causerait la mort de 70 millions de personnes en Occident et en 6 heures

numidia-liberum.blogspot.fr/2017/04/avertissement-sino-russe-notre-premiere.html

Souvenirs de la Deuxième Guerre mondiale à Moscou, autre inquisition de la Guerre froide à Washington lesakerfrancophone.fr/souvenirs-de-la-deuxieme-guerre-mondiale-a-moscou-autre-inquisition-de-la-guerre-froide-a-washington

Trump : deux pas en avant, un pas en arrière par Thierry Meyssan. voltairenet.org/article196024.html

Vladimir Ilitch Trump? par Israël Adam Shamir plumenclume.org/blog/250-vladimir-ilitch-trump-par-israel-adam-shamir

Les Américains sont bel et bien enlisés en Syrie ! reseauinternational.net/les-americains-sont-bel-et-bien-enlises-en-syrie/

Kiev ordonne de confisquer le charbon du Donbass sptnkne.ws/ezdW

La charge médiatique contre Donald Trump s’intensifie fr.novopress.info/205850/la-charge-mediatique-contre-donald-trump-sintensifie/

La dernière rotation de l’axe du mal «Corée du Nord–Syrie» annonce une guerre des Etats-Unis francais.rt.com/opinions/37783-nouvelle-rotation-axe-mal-coree-nord-syrie-indique-guerre-etats-unis

Faits divers US

l'Agresseur de Times Square en plein Carnage facebook.com/Breaking911/videos/620939901434412/

GRAPHIC VIDEO: Times Square Driver Intentionally Drives Into Crowd, ‘Wanted To Kill People’ breaking911.com/breaking-times-square-driver-intentionally-drove-crowd-wanted-kill-people/

En Marche avec Emmanuel Macron !

Macron devrait nommer un Premier ministre sélectionné par l’Otan voltairenet.org/article196332.html

Comment le candidat d’« En marche ! » a été entièrement fabriqué par des médias entre les mains du capital, et pourquoi il est encore temps de résister à ce coup de force. Par Aude Lancelin agoravox.fr/tribune-libre/article/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-192143

Présidentielle : avec Macron le mondialisme ostentatoire annonce la fin de la France et de la démocratie leblogalupus.com/2017/04/25/presidentielle-avec-macron-le-mondialisme-ostentatoire-annonce-la-fin-de-la-france-et-de-la-democratie/

Les Français se sabordent par Thierry Meyssan. Compte-tenu de l’intense propagande médiatique qui s’est abattue dans le pays, les Français ne perçoivent plus les repères essentiels et s’attachent à des lignes rouges qui n’existent plus. voltairenet.org/article196093.html

TOP 5 DES AMIS DE MACRON PAYES PAR LE QATAR. LE 1ER FAIT PEUR youtu.be/MQ9ijDmqw_4

 

Divers

Do4Change & Décortex fr.ulule.com/do4change-decortex/

Comment les éléments de langage minimisent toute forme de violence sociale vice.com/fr/article/comment-les-elements-de-langage-minimisent-toute-forme-de-violence-sociale

Afin de "muscler" notre réflexion politique, je vous propose ce vidéo : Mitterrand était-il d'extrême droite ? youtu.be/uKqlHHGdbzo

 

Et pour finir un peu d'humour: ☼ Pour Michel Granger, professeur de sciences politiques à l’IEP de Paris, ce phénomène n’a rien de nouveau. « À chaque élection c’est pareil. On leur concocte des supers candidats, on leur explique bien pour qui il faut voter et ils n’en font qu’à leur tête. C’est complètement irresponsable ! » → legorafi.fr/2017/04/21/plusieurs-millions-delecteurs-suspectes-de-vouloir-influencer-le-resultat-de-lelection-en-allant-voter/

Au Havre, la ville de Philippe, une école musulmane s’installe dans le presbytère

L'imam Aami Hassen. Photo Youtube.
 

Coulisses politiques. Le Havre, dont Édouard Philippe est le maire, devrait accueillir à la rentrée l’école Maurice-Bucaille, première école confessionnelle musulmane de Normandie.

À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre, pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés. Menacé d’expulsion en 2013 par Manuel Valls pour avoir tenu des propos homophobes, il prêche toujours à Aubervilliers. Soutenu par la Mairie du Havre, son projet éducatif est d’offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam ».

L’Allemagne et l’OTAN préparent-ils une « répression fasciste » en Europe ?

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/05/Soldat-des-deutschen-ISAF-Kontingents-dpa-1728x800_c.jpg

L’Allemagne et l’OTAN préparent-ils une « répression fasciste » en Europe ?

Pendant que Washington est sens dessus dessous, le limogeage du directeur du FBI Comey par Trump étant salué par certains, condamné par d’autres et mis en question à coups d’insinuations par un troisième groupe de critiques, il semble que le tournant en épingle à cheveux du Donald il y a quelques semaines soit en train de faire long feu et de s’évaporer en un nuage de confusion et de chaos. Et qui sont les bénéficiaires de ce chaos ? Les néocons-siono-démocrates, qui d’autre ?

Trump est-il en train de devenir ou est-il déjà devenu un dictateur de république bananière ? Devra-t-il être traîné devant la justice comme criminel de guerre avec Obama, Bush, Clinton et leurs illustres prédécesseurs, y compris ceux qui ont été les instigateurs de guerres mondiales et de conflits sur la terre entière ces 200 dernières années ? Hélas, il ne reste aucune justice dans les cours de justice internationales d’aujourd’hui. Elles ont toutes été cooptées par les invisibles doigts sanglants qui tirent les ficelles à Washington et à Bruxelles.

Le gouvernement Trump va-t-il s’effondrer sous la pression des néocons et de l’État profond ? Spéculations sans fin, d’où émerge la suggestion que le président si controversé a déjà commis assez d’actes peu conventionnels pour pouvoir être destitué, et le Russia-gate, censé sanctionner l’un d’entre eux, ne veut simplement pas se calmer, en dépit de toute logique contraire.

Ceci reflète une fois encore l’imbécilité des médias occidentaux. Une imbécilité parfaitement mesurée et voulue d’ailleurs. Ils s’en tirent, et ils s’en tireront toujours, aussi longtemps que les masses au cerveau lavé, confortablement vautrées dans leurs fauteuils, avaleront les mensonges et les tromperies des médias de masses. Le marais fume à Washington et est sur le point d’engloutir des politiciens de tous horizons.

Y aura-t-il une guerre nucléaire ? Qui portera la première frappe ? Le Pentagone fauteur de guerres et les généraux de l’OTAN espèrent que ce seront les USA qui frapperont préemptivement la Russie et/ou la Chine. Première frappe qui serait très vraisemblablement déclenchée par un « faux drapeau » Par exemple, en faisant croire que la Corée du Nord a lancé une attaque (nucléaire) contre le Japon. Des spéculations dans ce sens circulent déjà.

Mais qu’arrivera-t-il si le système de détection russe, qui est fondé sur une technologie de tout premier ordre détecte cette « attaque-surprise » et réagit instantanément ? Une troisième guerre mondiale atomique – avec destruction totale et pratiquement pas de survivants ? Toutes ces idées parfaitement réalistes sont en ce moment agitées en tous sens, laissant le public, des deux côtés de l’Atlantique, saisi par la peur. Et on sait que la peur et la confusion sont les deux meilleures armes qui existent pour paniquer et paralyser une population.

Qui survivra ? – À qui le tour après ? Il y en a même qui se demandent déjà ouvertement qui sera le remplaçant du président Trump ? Bien évidemment son vice-président, Mike Pence, qui est juste le pion qu’il faut aux néocons pour jouer leur gambit. Après tout, ce sont eux qui l’ont choisi et imposé à Trump. Voilà l’état des choses selon les médias de masses. Les USA s’écroulent et le reste de l’Occident avec eux. L’écroulement fait beaucoup de bruit. Au point que les autres bruits en deviennent imperceptibles..

Pourtant, sur le continent européen, cachés aux yeux et aux oreilles du commun des mortels, des préparatifs clandestins de guerre contre les villes et les citoyens d’Europe sont en cours. S’y activent la Bundeswehr allemande, l’OTAN et d’autres forces armées européennes. Ils se préparent à réprimer d’éventuels soulèvements sociaux, si nécessaire en tuant leurs propres concitoyens ou compatriotes. Oui, c’est ce que Bruxelles sous OTAN est en train de faire, avec, pour leader, qui d’autre que l’Allemagne sous OTAN, marionnette européenne-en-chef, qui pourrait bien avoir à céder sa place à la France, laquelle, avec Macron, est maintenant sur les rangs et peut-être en train de la lui prendre.

Comme vient de le rapporter Susan Bonath, journaliste d’investigation indépendante, qui contribue régulièrement au journal allemand Die Junge Welt, quelque chose d’horrible est en train de se produire dans une petite ville allemande de l’État fédéral enclavé de Saxe Anhalt, dans le nord-est de l’Allemagne.

Dans un des camps d’entraînement militaire les plus modernes de l’Europe, toute une ville fantôme est construite à coups de millions d’euros. La plupart des contribuables allemands (ou européens) n’en ont jamais entendu parler. Dès 2018, cette installation sera prête à l’entraînement des troupes destinées à combattre, dans des villes européennes, les civils européens qui auraient l’audace de se rebeller contre les atrocités de leurs dirigeants et oligarques. Voyez le rapport (en allemand) de Susan Bonath, sur kenfm.de, intitulé « Trainieren für Angriffskriege », (Entraînement aux guerres d’agression).

Le concept n’est nouveau qu’à l’Europe. Mais les USA ont, depuis des années, établi des garnisons autour des agglomérations « vulnérables » – New York, Detroit, Chicago et beaucoup d’autres – prêtes à frapper si des manifestations de protestation massives s’avisaient d’éclater(1). Pour l’élection présidentielle de novembre dernier, elles avaient été mises en alerte maximale. De fait, des mouvements de troupes intensifs ont pu être observés par la voie des airs.

Avec l’élection de Macron en France – ou plutôt le pied dans la porte des Rothshild – pour sauvegarder les oligarques financiers de France et d’Europe et protéger le capitalisme débridé de troubles sociaux éventuels, l’Europe e dirige à grands pas vers un état de répression fasciste accompagné d’une économie fasciste, hache à deux tranchants des riches destinée à éliminer la liberté théorique des peuples à vivre une vie décente.

Dans son discours de victoire, Macron a dit que la première des priorités de la France serait de « combattre le terrorisme ». Ceci est un soutien sans faille à la poursuite de l’approche « false flag » qui consiste à tuer quelques-uns de vos compatriotes ou de vos policiers pour justifier de plus en plus de viols des libertés civiles. La France sous Hollande, l’archi-pantin de Washington, qui détient le record absolu des auto-attaques sous faux drapeau, pourrait bien devenir le premier pays d’Europe à inscrire l’« état d’urgence » (c. à d. la loi martiale) dans sa Constitution. Ce que Hollande n’a pas entièrement réussi, Macron est en passe de le faire. Et l’exemple pourrait bientôt faire école dans le reste des états vassaux d’Europe. Le centre d’entraînement en cours d’installation dans le nord de l’Allemagne sous la houlette de Madame Merkel pour opprimer et tuer les Européens, est tout à fait en phase avec la philosophie machiavélique de Macron.

On sait que par ailleurs, la Grèce est l’épitomé du meurtre d’une nation par des moyens financiers. Les Grecs le permettent pour des raisons qui défient la logique. Peut-être de peur que ne pas obéir et choisir la seule issue possible – le Grexit – s’avère pire que la strangulation financière ? Ce sont là, apparemment, les arguments exprimés, mais non prouvés, par l’ex-ministre des Finances Varoufakis, qui se donne tant de mal pour rester constamment sous les feux de la rampe, et influencer autant qu’il le peut l’opinion publique par son auto-starisation. Cet éminent représentant de la gauche caviar apporte-t-il son concours à la destruction de son pays parce qu’il est chargé de dissuader les autres pays, susceptibles, qui sait, de vouloir reprendre leur souveraineté aux bulldozers de Washington et de Bruxelles ?

On ne peut s’empêcher de penser à George Orwell disant, à propos de The Machiavellians. Defenders of Freedom de James Burnham :

« …il n’y a jamais eu de société démocratique et, pour autant que nous puissions en juger, il n’y en aura jamais. La société est, par nature, oligarchique, et le pouvoir de l’oligarchie a toujours reposé sur la force et sur la fraude… On peut parfois prendre le pouvoir et s‘y maintenir sans violence, mais jamais sans fraude. »

Ceci va bien avec la principe de justice selon les mondialistes :

« Tout ce qui est à vous est à moi et tout ce qui est à moi est à moi. »

Réveillez-vous et prenez garde. Ce qui se prépare au camp d’entraînement à la guerre urbaine de l’OTAN en Allemagne, c est le mécanisme destiné à faire en sorte que les privilèges de la classe au pouvoir ne puissent jamais être remis en cause. Européens, aux barricades, avant qu’il ne soit trop tard !

Peter Koenig

___________________

(1) Qui ne se souvient de la chasse aux prétendus terroristes et des visites domiciliaires à coups de bottes, lors du false flag de Boston en 2013 ? [ndt].

Pendant presque toute sa carrière (trente ans) Peter Koenig a travaillé pour la Banque Mondiale en qualité d’économiste et de spécialiste des ressources en eau. À ce titre, il Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed  proviennent de sa propre expérience. Il est aussi un des auteurs de The World Order and Revolution ! – Essays from the Resistance

Il écrit pour Global Research, ICH, RT, Press TV, Chinese 4th Media, Telesur, Le Saker US et d’autres sites Internet.

Source : http://www.informationclearinghouse.info/47063.htm

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 M’enfin… la France vient d’être sauvée par les antifascistes !

P.S. Pour ce qui est des barricades, c’est trop tard. Elles sont obsolètes, il faut trouver autre chose. Mais comment faire avec des cerveaux préventivement réduits en gelée et des capacités de volonté totalement annihilées ? [ndGO]

via:http://lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.skynetblogs.be/archive/2017/05/18/de-la-poele-a-frire-dans-le-feu-8730513.html


En savoir plus sur http://reseauinternational.net/lallemagne-et-lotan-preparent-ils-une-repression-fasciste-en-europe/#KT0E7GEUkRzWmbMQ.99

Le premier ministre, Edouard Philippe, nommé lundi 15 mai par Emmanuel Macron, le nouveau président, a présenté son gouvernement hier après-midi. Un gouvernment où toutes les fractions dominantes de la classe politique, et notamment les ailes « modérées » du PS et de LR s’unissent pour préparer une violente contre-révolution sociale en France.

La présentation avait été repoussée de 24 heures pour s‘assurer qu’aucune des nominations ne se révèlerait dommageable à Macron, qui prétend vouloir « moraliser » la vie politique pour donner une apparence de légitimité à sa politique qui est dans la continuité de Hollande: austérité, attaques contre les droits démocratiques et militarisme.

Ont été nommés aux postes gouvernementaux stratégiques comme l’Intérieur, les Affaires Etrangères, la Défense, la Justice et l‘Economie des politiciens qui sont des piliers de l‘establishement politique et des défenseurs en vue de la politique menée depuis 2008, soit sous le conservateur Nicolas Sarkozy (LR) soit sous Francois Hollande (PS).

Un examen de ce gouvernement confirme la justesse de la perspective avancée par le Parti de l’égalité socialiste d’un boycott actif du second tour entre Macron et Marine Le Pen. Le PES a expliqué que la classe ouvrière ne pouvait stopper la montée de l’autoritarisme et du militarisme en votant pour Macron contre Le Pen, à cause du caractère profondément réactionnaire du programme de Macron. Il a proposé un boycott afin d’équiper les travailleurs d’une perspective révolutionnaire et socialiste, indépendante des partis bourgeois, pour les luttes à venir contre Macron.

L’équipe préparée par Macron et Philippe confirme l’analyse qui soustendait l’appel au boycott, développé par opposition à tous ceux, comme Jean-Luc Mélenchon ou le NPA, laissaient entendre qu’il fallait voter Macron pour faire barrage à Le Pen. Ils préparent des guerres impérialistes à l’étranger et une guerre sociale contre les travailleurs à l’intérieur de la France.

En début de semaine, Macron avait annoncé que Patrice Strzoda, ancien directeur de cabinet du minsitre de l‘Intéreur PS Bernard Cazeneuve, devenait son directeur de cabinet.

Strzoda a organisé une répression brutale des manifestations contre le gouvernement Hollande par la police, notamment par l’utilisation sytématique et meurtrière de flash-balls. En tant que préfet en Bretagne entre 2013 et 2016, il était responsable des opérations policières qui ont coûté la vie en 2014 au manifestant écologique Rémi Fraisse. Sa nomination est un signe que Macron et Philippe sont prêts à tout pour réprimer la profonde opposition que provoquera leur politique.

Jean-Yves Le Drian (PS) est nommé ministre des Affaires étrangères. En tant que ministre de la Défense du gouvernement Hollande, il a joué un rôle stratégique dans la politique aggressive de l‘impérialisme francais en Syrie, en Afrique et contre la Russie au sein de l’OTAN. Il a supervisé le déploiement de l‘armée française sur le territoire dans le cadre de l’état d‘urgence.

Selon la presse, Le Drian a collaboré étroitement avec Hollande dans l‘identification et l‘approbation de cibles des « Opérations homo » du PS, c’est-à-dire des meurtres extrajudiciaires commis par l’Etat en flagrante violation de la constitution française, qui interdit la peine de mort. Sa tâche dans le nouveau gouvernement sera de mener à bien la remilitarisation de la politique européenne autour de l’axe franco-allemand, en collaboration avec Berlin.

Gérard Collomb, le maire PS de Lyon, a été chargé du ministère de l‘Intérieur. Il a été un des inspirateurs du PS après 1968 et un de ses piliers depuis. Selon l’ex-journaliste du Monde et de Libération, Luc Rosenzweig, Lyon sous la direction de Collomb a été, par son alliance du PS avec le patronat, « un laboratoire du macronisme avant même que Macron songe à entrer par la grande porte dans l’arène politique ». Après les attentats de novembre 2015 à Paris, Collomb a décrété l’armement de la police municipale de l’agglomération.

Un autre pilier de l‘establishment, le politicien de droite François Bayrou (MoDem) a été nommé ministre de la Justice. Bayrou a été régulièrement ministre de gouvernements conservateurs

depuis les années 1980. Catholique pratiquant, il a comme ministre de l‘Education essayé d‘introduire une loi permettant un financement fortement accru des écoles privées. En janvier 1994, près d’un million de manifestants se sont opposé à ce projet.

Il aura pour tâche de mettre en oeuvre la politique de « tolérance zéro » de Macron: entre autres, l‘augmentation de 15.000 des places de prison, l’augmentation des centre de détentions pour mineurs, l‘aggravation des sanctions pour les délits mineurs dont les amendes immédiates.

Bruno Le Maire, une autre figure de premier plan de la droite, est nommé ministre de l‘Economie. Il a été candidat à la primaire de la droite, et secrétaire d‘Etat aux Affaires européennes et ministre de l‘Agriculture sous Sarkozy. En 2015, il a soutenu l’attaque du PS contre le Code du travail. Il a aussi demandé la création d‘une allocation sociale unique, comme Hartz IV en Allemagne et exigé que les demandeurs d’asile soient expulsés dès leur demande refusée. Défenseur de la politique austéritaire de l‘UE, il sera chargé de la politique économique européenne de Macron.

Le ministère de la Défense a été confié à une politicienne du MoDem, Sylvie Goudard, proche de l‘UE, conseillère politique (2001-2004) du chef de la Commission européenne Romano Prodi. Elle aura pour tâche de mettre en oeuvre le programme militariste de Macron, dont la hausse des dépenses militaire à 2 pour cent du PIB et la réintroduction du service militaire.

Macron a on ne peut plus clairement indiqué que les préparatifs de guerre et le soutien de l‘armée sont parmi ses priorités, en remontant les Champs Elysées à bord d‘un véhicule militaire le jour de son investiture. Il va participer au sommet de l‘OTAN à Bruxelles le 25 mai et visiter aujourd’hui ou demain les troupes françaises au Sahel.

La nouvelle ministre du Travail, Muriel Penicaud est une figure proche de Macron. Elle a été PDG de nombreuses grandes entreprises publiques et privées françaises de niveau international. La Voix du Nord l’appelle une « VRP de la France auprès des investisseurs étrangers ». Elle est chargée de coordonner les efforts de Macron pour attirer l‘investissement étranger, c’est à dire pour mener des attaques historiques contre les salaires et les protections sociales par une déréglementation massive.

Elle supervisera la destruction du Code du Travail annoncée par Macron, s‘appuyant sur la Loi Travail profondément impopulaire de Hollande, imposée sans vote au parlement et par une répression brutale des manifestations contre elle.

Francis Dubois

François Fillon est très discret, depuis sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle. Ce soir-là, le candidat de la droite et du centre, attaqué de toutes parts pendant la campagne, appelait à voter pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen. Selon le Canard enchaîné, l'ancien Premier ministre est encore convaincu que rien ne pourra stopper le nouveau président de la République. Il a décidé de se rallier à Macron pour avoir acheter son honorabilité Politique en se faisant blanchir par la Justice.
Fillon : "On va se faire liquider, il faut laisser la place à Macron”

 

 

J'adore . Même après avoir flingué son PR, son parti, il continue le massacre. Tu es le meilleur François, ne lâche rien

Si Fillon, qui s'est déjà opposé au passage de témoin à Juppé, sous prétexte que même avec ses costards et sa mise en examen il était le meilleur des meilleurs, alors on a affaire à un Fillon maqué avec la haute finance et donc avec Macron. AXA lui a déjà donné 200000 euros.

François Fillon a dû révéler le 6 février qu’Axa avait été client de sa société 2F Conseil. Embarrassé, le groupe d’assurances a reconnu lui avoir versé 200 000 euros entre mi-2012 et mi-2014. L’ancien premier ministre l’aurait aidé « à ouvrir des portes à Bruxelles et à Berlin » dans le cadre de la discussion concernant la directive de régulation sur les assurances. Comment justifier une telle activité avec un mandat parlementaire ? Le conflit d’intérêts est patent.

Finalement il faut extirper Fillon et Sarkozy, les frères amis, des LR et même revenir à l'UMP, que de passer dans l'UMPSS de Macron.

Fillon l'Homme à perdre, préfère gagner sa pitance comme le groupe des 200 LR qui accepte la main tendue du Carottier.

Entré en politique en tant qu'assistant parlementaire (tiens-tiens, en Vietnamien Tiên Tiên) du député Joël Le Theule, il reprend le fief électoral de ce dernier dans la Sarthe, où il exerce, entre 1981 et 2007, les mandats de député, de maire de Sablé-sur-Sarthe, de président du conseil général, puis de sénateur. Il est également, de 1998 à 2002, président du conseil régional des Pays de la Loire. Des dernières années 1980 à la fin des années 1990, il est proche de Philippe Séguin et du « gaullisme social ».

Un palmarès digne des 24H :
Il étudie au collège privé de Saint-Michel des Perrais, à Parigné-le-Pôlin, d'où il est exclu provisoirement pour avoir jeté une ampoule lacrymogène en plein cours faisant 3 morts par asphyxie.

Il est inscrit ensuite au lycée Notre-Dame de Sainte-Croix, au Mans, d’où il est exclu pendant quelques jours pour indiscipline (pour avoir mené un rassemblement d'élèves demandant la démission d'un professeur d'anglais, qu'il jugeait incompétent) avant d'être réintégré. Au cours de sa scolarité, ses bulletins scolaires décrivent un élève cancre et indiscipliné, acceptant mal même sous l'emprise démoniaque du futur Emmanuel Macron, vampirisé lui-même par sa professeur Brigitte Trogneux.

Dès que Brigitte a été connue, leur histoire a passionné les foules : elle était sa prof de français, il était son élève. Une rencontre survenue alors qu'elle enseignait au lycée La Providence d'Amiens. Elle était âgée de 39 ans, et lui avait 16 ans, et était en classe de Première.

Revenons à Fillon, il obtient en 1972 un baccalauréat littéraire de justesse. Il envisage à l'époque de devenir journaliste et effectue pendant deux ans des stages d'été à l’AFP, un premier de trois mois auprès de l'agence AFP d’Espagne en tant qu'assistant pistonné, un second, durant l'été 1973, à l’agence AFP de Bruxelles, en tant qu'assistant titulaire.

Il poursuit des études supérieures à l’université du Maine, au Mans, où il est l'élève de Christian Philip. Il y obtient une maîtrise de droit public en 1976 (à 22 ans). L'année suivante, il obtient un diplôme d'études approfondies (DEA) en droit public de l’université Paris-Descartes après avoir eu la correction des examens avant de s'y présenter.

On est donc là sur du sérieux, et l'équipe Présidentielle, lui a déjà tout donné avant même qu'il ne fasse cette déclaration préalable.

En fait "on va se faire liquider" et un aveux de gangster, dans une répartition des territoires.

Fillon la Sulfateuse, demande à sa bande de lâcher le territoire, et de se mettre sous la coupe réglée de Macron.

 

 

Du  Côté de Mélenchon: 

Jean-Luc Mélenchon à Pierre Laurent : "vous êtes la mort et le néant, pas d'accord avec la Mort" ordre du GODF!

Orange avec AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 14h51

Entre le Parti communiste (PCF) et la France insoumise, la rupture est consommée. Après avoir fait campagne ensemble pour la présidentielle, les deux formations de gauche n'ont pas réussi à se mettre d'accord en vue des législatives.

Entre les deux, la fin de l'aventure s'est assez mal terminée. Le 9 mai, Manuel Bompard, ex-directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, n'avait pas caché son exaspération et s'était dit "excédé par des combinaisons sans principe, illisibles pour nous qui voulons faire naître une nouvelle majorité". 

Elections truquées, Tout est fait pour faire gagner Macron.

 

Edouard Philippe. Le Premier ministre assure être un "homme de droite. Faut-il encore le croire ? Photo © Hamilton/REA

Edouard Philippe. Le Premier ministre assure être un "homme de droite. Faut-il encore le croire ? Photo © Hamilton/REA

Politique. En acceptant Matignon, Édouard Philippe, le bras droit d’Alain Juppé, sème le trouble dans sa famille. Une trahison qui signe en réalité la fi n d’un grand malentendu, l’acte 1 d’une indispensable clarifi cation idéologique.

Devant un parterre de militants, sous l’oeil complice des caméras de Laurent Cibien, un ami qu’il s’est fait à Janson-de-Sailly du temps de ses années de classes prépas, Édouard Philippe explique sans fard sa stratégie électorale. Les municipales approchent. Celui qui a hérité de la mairie du Havre, après qu’Antoine Rufenacht, en 2010, eut démissionné de son mandat, doit désormais se faire élire sur son nom dans une ville qui a longtemps été un bastion du Parti communiste. Aussi l’élu UMP prend-il un soin méthodique à ne pas être « un épouvantail » pour l’électorat de gauche, fort de la certitude que pour avoir une chance de l’emporter, il doit trianguler. Sa recette est simple : « Mobiliser son électorat, démobiliser l’autre. » « Vous pouvez le démobiliser en allant piquer chez lui des idées, des postures, des programmes », explique-t-il, démonstration à l’appui. Édouard Philippe parle d’autant plus librement à son auditoire que son copain réalisateur, qu’il décrit comme « un vrai gauchiste, tendance écolo […] n’a juste pas vendu son film ». Et, ajoute-t-il comme pour rassurer ses soutiens qui semblent tétanisés par la présence de ces caméras, « il y a des chances assez raisonnables qu’il ne le vende jamais ». Nous sommes en 2014. Édouard Philippe est député de Seine-Maritime et maire du Havre. Le grand public ne connaît encore rien de l’ambition de celui qui figure seulement dans la garde rapprochée d’Alain Juppé, mais entend déjà jouer les premiers rôles, avec ses faux airs de Jean-Pierre Darroussin, perché sur des échasses (il mesure 1,92 mètre !).

Emmanuel Macron a-t-il vu Édouard, mon pote de droite, documentaire finalement diffusé de manière très confidentielle, avant d’être reprogrammé sur France 3, cette semaine, maintenant que Philippe s’est fait un nom ? Le chef de l’État a fait plus que trianguler comme le suggérait le maire du Havre : « S’affranchir des règles anciennes pour en créer des nouvelles », écrivait Édouard Philippe dans la dernière chronique hebdomadaire que le bras droit d’Alain Juppé livrait à Libération pendant la campagne.

SUR LE MÊME SUJET

 

Lundi 15 mai 2017, peu après 14 h 30, il aura suffi de quelques mots prononcés à la va-vite sur le perron du palais présidentiel par Alexis Kohler, le nouveau secrétaire général de l’Élysée, comme s’il sortait les poubelles, pour que la rumeur qui ne cessait d’enfler depuis quelques jours dans Paris se confirme. Édouard Philippe, à 46 ans, est nommé Premier ministre d’Emmanuel Macron et chargé de former un gouvernement. Onze secondes chrono pour fracturer la droite. Un coup de massue pour Les Républicains.

Une ambition dévorante

Les ténors de la droite et du centre espéraient qu’aucun d’entre eux ne céderait à la tentation Macron. Mais devant l’évidence et « l’énergie ostentatoire pour faire des démonstrations au nouveau maître du régime », selon les mots de Jean-François Copé, certains s’employaient depuis quelques jours à atténuer la portée de « ce débauchage individuel », de « cette aventure personnelle », expressions qu’ils reprenaient en boucle comme pour désamorcer une charge qu’ils savent ravageuse. « C’est d’abord l’histoire d’un homme qui n’a pas refusé d’être Premier ministre », minimise encore le maire de Meaux.

L’ambition dévorante expliquerait donc seule pourquoi Édouard Philippe a accepté d’être le nouveau locataire de Matignon. Quitte à servir la stratégie et les intérêts immédiats d’Emmanuel Macron plutôt que ceux de la droite. « Cela va lui demander un effort schizophrénique de faire campagne contre des candidats qu’il a lui-même contribué à faire investir », avertit un membre du bureau politique des Républicains pour qui « de facto il s’est exclu » du parti. Bernard Accoyer ne dit pas autre chose : « Je prends acte que vous avez ainsi choisi de quitter notre famille politique », sans même que le secrétaire général de LR juge nécessaire de prononcer l’exclusion de celui qui, le premier, a trahi en écoutant les sirènes du pouvoir.

« Moins qu’une trahison, un coming out »

À moins que le parcours politique d’Édouard Philippe permette mieux d’éclairer son choix d’accepter de mettre en oeuvre la politique voulue par le nouveau chef de l’État. Le député de Seine-Maritime ne confiait-il pas, fin 2016, que « Macron pense à 90 % la même chose que moi ». Encore doutait-il que le candidat d’En marche ! puisse l’emporter. « Pour gagner la présidentielle, il faut avoir fait le tour de France. Il y a de la place pour les jeunes, mais l’enracinement, le lien charnel avec le pays, c’est important », disait-il alors au Journal du dimanche, convaincu encore des chances du maire de Bordeaux.

En réalité, comme nous le suggère Olivier Véran, député socialiste de l’Isère, aujourd’hui membre de La République en marche!, « moins qu’une trahison, le choix d’Édouard Philippe ressemble davantage à un coming out », rendu possible par l’apparition dans le paysage politique d’un trublion nommé Macron, qui, en tuant le Parti socialiste autant qu’en affaiblissant la droite, a permis aux progressistes de tout bord de se rallier à lui, débarrassés de leurs encombrantes étiquettes partisanes. En somme, le Premier ministre serait ainsi en accord autant qu’en cohérence avec ses convictions profondes.

Philippe, de quelle droite ?

Lors de la passation de pouvoirs, Édouard Philippe, par deux fois, a tenu à souligner qu’il était « un homme de droite ». Mais de quelle droite ? Une droite longtemps honteuse de ne pas être de gauche. Guillaume Larrivé, le député LR de L’Yonne, botte à moitié en touche. « Il n’est sans doute pas conservateur », reconnaît du bout des lèvres celui qui a fréquenté le nouveau chef du gouvernement au Conseil d’État avant de le retrouver sur les bancs de l’Assemblée nationale. « Je l’ai toujours vu davantage comme un démocrate qu’un républicain. »

Petit-fils de docker, fils d’enseignants qui votent à gauche. Étudiant à Sciences Po, n’était-il pas rocardien avant de rendre sa carte du PS et de participer, en 2002, à la création de l’UMP aux côtés d’Alain Juppé ? Le maire de Bordeaux est son mentor. Son père en politique. Porte-parole de l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac pendant la primaire de la droite et du centre, Édouard Philippe soutiendra du bout des lèvres François Fillon avant de prendre le large et de se mettre en retrait d’une campagne qui indispose les modérés de la droite.

La satisfaction des juppéistes

Mais déjà transparaissait son attirance, sa fascination pour le macronisme. Il n’était pas seul à succomber. Benoist Apparu, Gilles Boyer, Franck Riester, Thierry Solère, sa « bande de saltimbanques », comme Édouard Philippe se plaît parfois à les appeler, ne manquaient pas de souligner tout le bien qu’ils pouvaient penser de la victoire d’Emmanuel Macron. Ils figurent parmi la vingtaine d’élus LR et UDI qui, au soir de sa nomination à Matignon, ont, dans une lettre ouverte, exhorté leurs familles politiques à répondre « à la main tendue » du chef de l’État.

« J’observe que les juppéistes ont exprimé leur satisfaction moins de deux minutes après sa nomination », note un lieutenant de François Fillon. Comme si tout était écrit d’avance et que l’histoire de cette trahison était d’abord celle d’une grande clarification et signait la fin d’un grand malentendu né de la création de l’UMP, quand cohabitaient des hommes et des femmes (Wauquiez et NKM, par exemple) qui s’opposaient souvent sur l’essentiel mais préservaient les apparences au nom de la sainte alliance contre le FN.

« Les Républicains ressemblent à l’armée de Darius. Facialement impressionnante mais impuissante, faute d’homogénéité, à vaincre celle d’Alexandre le Grand », analyse Christophe Billan, le président de Sens commun, qui voit là l’occasion pour la droite de se refonder. La catalyse a commencé. Ce n’est qu’un début.

 

Type d'action de Macron face au Grand Capital!